Partagez | 
 

 Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 31 Juil - 10:13

Tout ce qu’elle espérait c’était d’avoir réussi à réveiller Ethan, elle pensait sincèrement avoir réussi. Après tout le fait d’avoir vu son père semblait avoir permis à celui-ci de se retrouver. Tout du moins c’était ce qu’elle croyait.
Ethan était sauf, mais ce n’était pas le cas de elle et de son père, elle avait donné sa parole qu’elle obéirait au Joker, et elle comptait bien la respecter, mais bien sûr il ne lui faisait pas confiance, il garderait le père d’Ethan sous la main pour pouvoir la contrôler. Elle coula vers lui un regard d’excuse, mais celui-ci semblait tout ce qu’il y a de plus serein comme à son habitude. Margareth l’admirait énormément pour son calme.

- Peut-être... nous verrons bien. En tous les cas, je suis certain que nous allons nous entendre. Si vous voulez éviter à cet homme de souffrir à nouveau, vous allez devoir travailler pour moi. Mais pour que cela soit efficace, j'ai besoin de connaitre la limite de votre pouvoir.

Un sourire éclaira son visage masqué. Il devait savoir jusqu'où cette créatrice pouvait aller.

- Nous allons démarrer doucement.

Il appela un garde qui entra. Celui-ci était équipé d'un uniforme standard, avec un casque et son arme était une lance pouvant produire une décharge énergétique au contact de l'adversaire grâce à une batterie visible dans le manche.

- Sauriez-vous reproduire ceci, Margareth ?

La jeune femme lui offrit un sourire sardonique. Bien sûr qu’il allait la tester, et elle avait fort à parier que c’était James qui paierait le prix fort pour ses échecs. C’était en quelques sorte une bonne idée pour la motiver selon lui probablement.
Elle fit signe au garde de lui tendre l’arme. Celui-ci marqua un temps d’hésitation, mais elle était tenue en joue par deux autres, on ne pouvait pas vraiment dire que le joker craignait grand-chose. Elle prit son temps pour l’observer, comprendre rapidement son mécanisme avant de la poser sur ses genoux devant elle. Elle ferma les yeux et tendit sa main devant elle. Pendant quelques instants elle fut complètement immobile. On aurait pu la prendre pour une statue, quand elle rouvrit les yeux, l’arme se matérialisa à côté de la première, tout ce qu’il y avait de plus identique.

-Satisfait ? Demanda-t-elle
-Non pas encore tout à fait …

Il fit signe à un des gardes de lui tendre son arme paralysante, Margareth la prit et fit semblant de l’observer à nouveau, c’était un peu mentir, car cette arme, elle la connaissait par cœur, elle l’avait déjà dupliqué pour les sins, mais ça, le Joker n’avait pas à le savoir. De nouveau quand elle se sentit prête, elle ferma les yeux, et l’arme vit apparaître sa jumelle à côté d’elle. Elle l’avait reproduit dans les moindres détails. Même les petites griffures.
Pour le moment elle ne peinait pas vraiment, ses pouvoirs avaient bien grandis sous la houlette des jumeaux, mais elle le cacha, mieux valait qu’il la croit plus faible que ce qu’elle n’était.
Petit à petit la difficulté augmenta, elle créait tout ce qu’on lui apportait, même si elle peinait parfois sur certains objets particulièrement complexes. De la sueur commençait à perler sur son front et elle tombait parfois en avant. Ce fut quand on lui apporta un lézard, une créature vivante que James intervint.
Celui-ci la regardait anxieux depuis bientôt une heure, et il savait parfaitement que pour le protéger, la jeune femme allait faire tout ce que l’on lui demandait.

-Arrêtez ! Vous ne voyez pas qu’elle a atteint ses limites ? Les créatures vivantes sont quasiment impossibles à reproduire, elle devrait y laisser sa propre force vitale, dans son état vous allez la tuer. Je ne pense pas que ce soit ce que vous vouliez.

Si le Joker sembla contrarié, il n’en dit cependant rien, la jeune femme avait tout de même reproduit de nombreux objets. Il fit signe à ses gardes de les conduire dans des appartements proche des siens et James dût quasiment porter la jeune femme pour que celle-ci puisse descendre. Il la déposa sur le lit ou on lui posa son traceur, avant que celle-ci ne s’endorme aussi sec.

Le lendemain quand elle se réveilla, elle se demanda pendant un instant où elle était, malheureusement les souvenirs des différentes catastrophes qui s’étaient produites lui revinrent très vite en mémoire. Pour la première fois depuis qu’elle avait quitté l’oasis, Margareth se retrouvait seule et avait peur. Mais vraiment peur. Elle savait qu’elle avait pris la bonne décision, pourtant elle avait peur … Elle était condamnée à rester ici définitivement. Et elle n’avait pas dit au revoir à sa famille. Les larmes lui montèrent aux yeux, mais elle s’empressa de les sécher. Elle ne devait surtout pas craquer. Elle avait la meilleure place pour aider les sins, elle devait voir cela comme une chance. Elle se releva et fit un brin de toilette, histoire de garder des idées claires. On vint la chercher pour l’amener dans une salle ou le joker prenait son petit déjeuner. James n’était visible nulle part, elle tenta bien de demander de ses nouvelles, mais il ne daigna pas lui répondre. Elle se tut donc à son tour et mangea en silence. Dans un sens elle préférait cela à devoir faire attention à tout ce qu’elle racontait de peur de lâcher une information importante.

Ils descendirent tous deux dans ce qui ressemblait à une salle d’entraînement. Margareth eut un soupir las. Elle savait parfaitement ou il voulait en venir.
-Vous vous rendez compte quand même, que je ne suis que la maîtresse d’école. Pas une des combattantes de l’oasis, c’est pour mon pouvoir que l’on m’emmène en mission, et c’est aussi pour cette raison que j’ai toujours deux combattants plus aguerris avec moi.
-Faites-moi ce plaisir.

Margareth se doutait bien qu’elle allait prendre des coups. Ethan et Clark l’avaient un peu formée au combat, mais cela faisait partie des choses qu’elle voulait garder pour elle. Le joker n’était cependant pas stupide, il se doutait qu’elle avait un minimum de formation, elle devait donc lui en montrer suffisamment sans tout lui dévoiler. Et donc recevoir des coups. Elle se défendit donc de manière plus ou moins brillante, mais fit des erreurs volontaire, un des coups d’un soldat passa sa garde, et il la frappa durement au sternum, l’envoyant rouler un peu plus loin alors qu’elle avait le souffle court.



*****

Les parents de Margareth n’étaient rentrés que tard ce soir-là, c’était la remplaçante de leur fille à l’école qui les attendaient sur le pas de leur porte. Elle leur avait expliqué la situation. Ethan avait pêté les plombs. Ça ils s’en étaient rendus compte, mais ils ne s’étaient pas doutés de à quel point. Et leur fille s’était lancée à sa poursuite pour l’empêcher de se faire tuer. Ça ils ne s’y étaient pas attendues, mais cela ne les avaient pas surpris. Même si ils étaient inquiets. Ils avaient relativisés tout de même en se rappelant qu’Ethan avait toujours protégé leur fille jusque-là, si elle était partie le rejoindre, c’était qu’il prendrait soin d’elle.
C’était donc tout naturellement qu’ils avaient attendus chez eux qu’ils reviennent, lorsque Ethan s’était apprêter à frapper, le père de la jeune femme avait ouvert quasi avec soulagement.

-Miranda ! Ils sont de retour !

Il chercha sa fille des yeux, pour pouvoir la prendre dans ses bras, mais se rendit compte qu’elle n’était pas avec eux. Son cœur se serra, elle devait probablement être à l’infirmerie de l’oasis

-Ou est margareth ?

Sous-entendu, que s’est-il passé ?
Ethan les fit entrer à l’intérieur, et alors ils surent que quelque chose de grave s’était produit. Il leur raconta toute l’histoire, si au début ils compatirent, à la fin ce n’était plus le cas. Il y eut un long moment de silence pendant lequel les deux parents se figèrent, puis Miranda se leva et sortit, elle était devenue si blanche qu’Ethan voulut se lever pour la rattraper, croyant qu’elle allait s’évanouir. Il n’en eut pas vraiment le temps, le père de la jeune femme s’était levé à son tour, et venait de le frapper d’un coup de poing en plein visage de manière très violente. Si Daniel Kane n’était pas quelqu’un d’effrayant au naturel, en cet instant il aurait fait peur à n’importe qui.

-Tu … as. Laissé. MA. FILLE. LA BAS ?!! Tu avais promis de la protéger ! Tu nous avais donné ta parole ! Espèce de lâche ! Es-tu donc devenu si stupide ?! Notre fille s’est sacrifiée pour toi ! Tu as manqué à ta parole envers l’oasis ! Envers les enfants ! Envers elle ! Elle était censée trouver un refuge ici, tu l’y as amenée ! Mais tu ne lui as apporté que des souffrances ! Tu as sacrifié ma fille dans ta folie ! Elle croyait en toi ! Elle t’aimait ! Voilà pourquoi elle a fait tout ça ! Elle était prête à tout pour toi ! Et toi tu t’es servi d’elle ! Sors d’ici ! Tu n’es plus le bienvenue ici ! Et je te jure que si il lui arrive malheur …

Il laissa sa phrase en suspens, il avait hurlé si fort que toute la rue devait probablement être au courant, mais rien ne pouvait apaiser la peine d’un père.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 31 Juil - 14:32

Avoir réveillé Ethan… oui, cette dernière avait réussi à lui faire prendre conscience de l’énormité de sa bêtise. Malheureusement un peu tard car celle-ci était déjà faite et les conséquences ne pouvaient déjà plus en être arrêtées, malheureusement. Pour autant, elle avait effectivement réussi à faire que le jeune Johnson retrouve la raison. Ce dont ladite personne n’allait pas tarder à se rendre compte…

Le Joker commença les tests sur la jeune femme sans attendre. Après tout, il ne savait pas combien de temps les membres de l’Oasis allaient mettre à revenir, mais lui mettrait bien son identité sur la table qu’ils essaieraient de la récupérer. Alors autant profiter de cet avantage le plus longtemps possible. Les tests furent nombreux et de plus en plus compliqués, et il aurait bien continué pour sa part si soudainement l’homme adulte qui l’accompagnait, si l’on pouvait présenter les choses ainsi, ne s’était pas interposé.


-Arrêtez ! Vous ne voyez pas qu’elle a atteint ses limites ? Les créatures vivantes sont quasiment impossibles à reproduire, elle devrait y laisser sa propre force vitale, dans son état vous allez la tuer. Je ne pense pas que ce soit ce que vous vouliez.

Dommage, pile au moment où cela devenait vraiment intéressant… cependant ce dernier n’avait pas tort. Cette jeune femme lui était plus utile en vie que morte. Il arrêta donc là ses tests, et ordonna qu’on les reconduise tous les deux jusqu’à leurs chambres respectives. Le lendemain, il ne daigna pas répondre à ses questions et se décida plutôt à l’entrainer dans une sorte d’arène, afin de déterminer son potentiel de combattante. Sa protestation le fit sourire. Il venait d’apprendre que l’Oasis possédait une école, ce qui voulait dire qu’il y avait sans doute de jeunes enfants là-bas. De potentiels otages si un jour ils parvenaient à enfin découvrir où se trouvait cette endroit.

Il la fit donc combattre contre plusieurs de ses gardes, puis une fois qu’il fut satisfait de son estimation, décida de l’emmener vers une autre salle. Ils y entrèrent et elle sembla vide, mais d’un seul coup une voix se fit entendre et déclencha ce qui avait tout l’air d’être un programme d’entrainement. Le Joker et elle se retrouvèrent seuls, du moins s’était l’impression donnée, dans les ruines d’Alpha. Margareth se vit soudain équipée d’un pistolet et d’un arc ainsi que d’un carquois de flèches.


- Vous êtes ici dans une salle d’entrainement pour les armes à distance. Vous devez progresser jusqu’au point indiqué par cette fumée rouge au loin. Seulement des ennemis vont vous barrer la route. Si vos armes et cet endroit sont virtuels, les blessures causées n’en resteront pas moins douloureuses. Bonne chance.


Il se retira afin de pouvoir visionner cela sur des écrans, dans une salle adjacente.


*
* *

Ethan s’était préparé autant que possible. Même si rien ne le pouvait vraiment à ce qui aller se passer. Il avait beau avoir eu quelques fois à annoncer des décès à des familles, c’était bien pire cette fois, notamment parce qu’il était le seul et unique responsable de la situation. Il vit les expressions changer sur les visages des deux parents et s’il tenta de suivre la mère de Margareth, il ne chercha pas à se défendre du coup donné par son père. C’était amplement mérité. Mais le coup resta indolore par rapport aux paroles qui lui étaient adressées et à la déception qu’il lisait dans les yeux de cet homme en cet instant.

- Je suis désolé, même si je sais que c’est bien insuffisant. Je vous la ramènerai, peu importe ce qu’il m’en coutera. Après, si vous jugez que je dois toujours disparaitre de vos vies, c’est ce que je ferai.


Ethan fit donc demi-tour pour sortir de la demeure encore abasourdi et choqué par ce qu’il venait d’entendre tandis que Yuri était sur ses talons. Le Sakemono pensait d’ailleurs qu’il devrait aller expliquer certains points aux parents de cette jeune femme, lorsque le choc premier serait passé et qu’ils seraient tous plus apaisés. Mais alors que personne ne s’y attendait en sortant, une voix connue les interpella sur ce qu’il venait d’entendre.


- Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

Clark semblait manifestement être de retour lui aussi, et il voulait avoir des éclaircissements.

- C’est où le là-bas en question ?


Yuri ne put s’empêcher de se sentir en partie en colère soudainement. Son deuxième neveu, qui aurait pu être utile pour stopper son frère n’avait pas donné signe de vie pendant plus de deux semaines et le voilà qui se pointait comme une fleur se plaignant de ne plus rien comprendre ! C’était la meilleure ! Il fusilla Clark du regard alors qu’Ethan ne lui avait même pas adressé un regard. Le plus vieux des trois les conduisit par la terre dans une salle du conseil. Il expliqua en résumé la situation à Clark, non sans l’engueuler de ne pas avoir été présent, lui assurant qu’il aurait des comptes à rendre. Le plus jeunes des jumeaux resta incrédule, incapable de concevoir comment son frère avait pu tenter cela, mais seul quelque chose affectant Margareth pouvait l’amener à avoir cette tête-là.

- On va la sortir de là, ne t’en fais pas !
- Tu ne feras rien. Répondit Yuri
- Et pourquoi ?
- Parce que le conseil va sans doute vous l’interdire, et encore en supposant que ton frère puisse rester parmi nous.
-Je me fous du conseil ! Et pourquoi est-ce que… ?
- Il a mis toute la communauté en danger. Je suis obligé de convoquer le conseil en séance exceptionnelle pour qu’il décide de son sort.
- Mais ça ne va pas ! C’est un des conseiller lui-même !
- Nous ne sommes cependant pas au-dessus des lois. J’en suis désolé, mais je n’ai pas le choix.

Clark ne put qu’assister sans rien pouvoir faire à la réunion qui ne tarda pas à se lancer rapidement, après que son frère ait refusé de bouger pour fuir cette situation. Les neuf conseillers prirent place et le plus ancien pris la parole.

- Ethan Johnson, au vu de ce qui nous a été rapporté, vous êtes accusés d’avoir mis sans autorisation la vie de plusieurs des nôtres en danger, ainsi que de toute la communauté en vous rendant seul dans Gamma. Ce qui a eu pour conséquence la capture de l’une des nôtres et la révélation de plusieurs éléments concernant certaines des personnes les plus influentes de la communauté. Reconnaissez-vous les faits ?
- Parfaitement. Et j’en assumerai les conséquences.
- Au vu de nos lois, vous allez avoir la mémoire effacée sur tout ce qui concerne l’Oasis et sa vie.


Clark qui ne disait rien et se contenait explosa à ce moment-là.


- VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI ! VOUS PENSEZ QUE JE VAIS VOUS LAISSER FAIRE ÇA ! C’EST COMME ÇA QUE VOUS LE REMERCIEZ DE TOUT CE QU’IL A…

Des gardes venaient d’entrer sur demande d’un conseiller et de le frapper plutôt durement. Légèrement sonné, Clark se redressa et déclencha son pouvoir, se débarrassant des gardes en deux temps, trois mouvements.

- APRÈS TOUT CE QU’IL A ACCOMPLI ICI ?!

Il allait continuer mais un simple mot l’arrêta.

- Clark.

Son frère avait une telle intonation que cela le figea, le blessant. Son alter égo ne cherchait pas à lutter contre ce qui se disait. Au contraire, il semblait résigné. Cependant cela laissa assez de temps à Yuri pour intervenir et rebondir sur l’idée évoquée.

- Si le frère du prévenu ne s’y prend pas de la bonne façon, il n’a cependant pas tort. Ethan Johnson a fait beaucoup pour notre cause ces dernières années. Ne pourrait-on pas commuer le bannissement total en une mise à l’épreuve ? On lui retire ses souvenirs et on change son apparence. Puis on l’envoie ailleurs. Si dans un délai raisonnable… disons un an. Ethan n’a pas retrouvé son chemin jusqu’ici, il demeurera banni et vivra sous sa nouvelle identité.

Les conseillers réfléchirent et finirent par accepter cette proposition de la part de leur collègue. Clark lui fusilla son oncle du regard. Ils allaient discuter ensuite. Ethan subit donc l’extraction de ses souvenirs et son changement d’apparence. Ils gardèrent ses cheveux coupés courts mais ceux-ci devinrent noirs, et ses yeux passèrent du bleu au marron. Puis il fut envoyé ailleurs alors qu’il était inconscient. La seule chose qui restait en mémoire était son nouveau prénom : Nate.

La nouvelle fut annoncée rapidement dans tout l’Oasis. Personne n’avait le droit de partir à sa recherche, ou de l’aider, d’une manière ou d’une autre, sous peine de bannissement. Et Clark fut enfermé, pour s’assurer qu’il ne tenterait pas de le faire malgré tout. Celui-ci pesta contre son oncle lorsque ce dernier lui rendit visite.


- COMMENT AS-TU PU LAISSER FAIRE ÇA ?!
- Je n’avais pas le choix. Ce sont nos lois. Dis-toi qu’il a au moins une chance de retour.
- OH OUI, PARDON J’OUBLIAIS ! UNE CHANCE SUR COMBIEN DE REVENIR ICI DANS LES TEMPS SANS AIDE DEPUIS ON NE SAIT QUEL ENDROIT SUR CETTE FOUTUE PLANÈTE ! TU ES CENSÉ NOUS AIDER ET NOUS PROTÉGER !

La voix de l’utilisateur de la terre se fit sombre et menaçante.

- Parce que tu crois que tout cela me réjouit ?! De laisser ton frère presque sans défenses ?! D’abandonner une de vos amies aux mains de l’ennemi ?! Sachant que personne ne sera sans doute envoyé là-bas non plus ?! Je suis aussi blessé que toi, mais j’ai les pieds et les poings liés ! Et après que tu aies disparu autant de temps où ton frère avait besoin de soutien je te trouve bien prompt à t’énerver contre les autres qui ont fait tout ce qu’ils pouvaient !

Cette dernière réplique fit taire Clark et la conversation en resta là.

*
* *

Plusieurs heures plus tard, dans les ruines de Delta, un jeune homme d’une vingtaine d’années se réveilla doucement. Il observa les alentours, se demandant ce qu’il faisait là. Il s’observa rapidement. Sa tenue était entièrement noire et comportait un maillot à manches courtes, un pantalon avec une ceinture et une cape avec capuchon. Aucun objet en particulier si ce n’était une légère bourse avec quelques pièces d’argent, et une croix autour du cou. Il ne se rappelait de rien si ce n’est de son nom : Nate et d’un visage de jeune femme. Il décida de marcher pour trouver de la nourriture. C’était la faim qui l’avait réveillé. Il était bien loin de connaitre toute la vérité à son propos.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 1 Aoû - 10:15

Elle s’était préparée mentalement à cette idée durant la nuit, à l’idée qu’ils allaient la tester, chercher à savoir ce qu’elle valait, et qu’elle allait devoir encaisser les coups. Elle avait tout de même oublié à quel point cela pouvait être douloureux. Margareth se raccrochait à l’idée qu’elle faisait ça pour Ethan, au moins espérait elle qu’il ne tenterait pas de bêtise pour venir la sauver. Et elle savait qu’elle pouvait compter sur lui pour empêcher son père de venir la chercher. La jeune femme était bien loin d’avoir deviné ce qui se passait dans les sous-sols de l’oasis. Si elle avait été là, elle aurait probablement hurlé elle aussi. Et peut-être même créée malencontreusement une ou deux enclumes au-dessus de la tête de certains conseillers, comme ce qu’elle avait fait le jour ou Clark s’était montré un peu trop lourd. Ce souvenir l’avait fait sourire, elle les garderait précieusement en elle ces souvenirs là … Parce que ça allait probablement être les seules choses qu’elle aurait. Ou peut-être aussi la satisfaction d’entendre le Joker pesté de temps à autre contre les membres de l’oasis qui réussiraient à lui échapper. Elle avait hâte de voir ça aussi.
Mais ce n’était pas vraiment le cas pour le moment, tout ce qui lui restait à faire c’était encaisser les coups. Etrangement les gardes n’y allaient pas de main morte avec elle. Même si elle était une femme, ils devaient encore avoir à l’esprit le fait qu’elle ait fait exploser une partie de leurs bâtiments, et peut être un ou deux des leurs au passage. Elle commençait à avoir l’esprit brumeux, sa lèvre venait de se fendre en deux sous un méchant coup quand le joker lui fit enfin la grâce de faire cesser cet entraînement. Ne pas se défendre alors que tout votre être vous crie que vous êtes en danger était en fait quelque chose d’extrêmement difficile. Il lui laissa quelques minutes de repos, le temps qu’elle se relève et essuie le sang qu’elle avait sur le visage.

-Veuillez me suivre.
-Je sens que je vais encore adorer. Répondit-elle d’un ton sardonique.

Elle ne fut vraiment pas déçue. Il la fit pénétrer dans une salle sombre ou le décor se modifia à son entrée.

-Qu’est ce que …

Elle comprit quand elle vit les deux armes apparaître sur elle. Elle ne fit pas vraiment l’affront au Joker d’essayer de lever les armes contre lui ou un de ses hommes. Elle savait déjà que c’était une illusion. De toute façon, le Joker n’était plus à ses côtés. Comme par hasard.

- Vous êtes ici dans une salle d’entrainement pour les armes à distance. Vous devez progresser jusqu’au point indiqué par cette fumée rouge au loin. Seulement des ennemis vont vous barrer la route. Si vos armes et cet endroit sont virtuels, les blessures causées n’en resteront pas moins douloureuses. Bonne chance.
Bonne chance. Ah il la faisait bien rire lui. Au moins elle n’allait pas s’ennuyer avec celui-là. Elle commençait pourtant à s’y connaître en arme à distance. Etrangement c’était le rôle que l’on préférait lui donner le peu de fois où elle accompagnait en mission. Couvrir ses camarades à distance. Donc avec les armes longues portées. Elle soupçonnait Clark et Ethan d’être derrière ce fait, de la maintenir loin des combats. Et malheureusement c’était lui qui l’avait mise en plein milieu des ennuis. Elle allait lui faire sa fête si jamais elle s’en sortait.
Les attaques ne furent pas longues à venir, elle perçut le déclic d’une arme dans son dos. Son réflexe aurait dû être de se jeter au sol, mais elle se força à agir autrement et à chercher bêtement d’où venait le bruit, comme si elle ne le reconnaissait pas. Elle se prit donc le tir dans le dos, et eut l’impression qu’on la transperçait de part en part. Elle ne put retenir un cri de douleur alors qu’elle tombait au sol. Effectivement les blessures étaient vraiment douloureuses. Ce n’était pas peu dire, elle ne savait pas comment il avait fait, mais elle avait vraiment l’impression de s’être pris une balle.

-Il va falloir prendre ce test au sérieux. Annonça la voix du Joker.

S’il voulait vraiment qu’elle le prenne au sérieux, il n’avait qu’à se pointer, elle se ferait un plaisir de venir lui expliquer sa façon de penser et de lui tirer dessus par la même occasion. Mais malheureusement elle n’avait pas ce plaisir. Et elle allait devoir se décider à agir, parce qu’elle était toujours épuisée de la veille, et dans son état, elle n’était pas sûre d’être capable de supporter tout ça. Elle se décida donc à changer de tactique pour le moment. Ne pas mettre en application ce qu’elle avait appris à l’oasis, mais se servir quand même de ses talents. La jeune femme venait de Bêta à la base, et ce n’était pas la première fois qu’elle devait atteindre un point rapidement en ville. Elle prit une grande inspiration, et quitta sa cachette en courant. Elle s’élança vers les bâtiments et se cacha à l’intérieur de l’un d’eux pour monter sur le toit. Bon, cela c’était un peu Clark qui le lui avait appris, mais cela lui rappelait bien sûr bêta. La jeune femme était vive, et courait de manière aléatoire pour éviter les coups, même si de temps à autre, elle se força à en prendre un. Elle continua à progresser le plus rapidement possible. Elle s’arrêta un instant, repérant deux snipers. Elle en visa un, le manqua volontairement, mais pour faire bonne mesure elle eut le deuxième. Il ne fallait pas exagérer quand même. Elle repartit en détalant comme un lapin pour éviter la riposte.


***

Miranda et Daniel avaient été mis au courant qu’Ethan allait être bannit. Si Daniel parut satisfait sur le coup, ce fut la mère de Margareth qui ne l’était pas.

-Il n’a eu que ce qu’il méritait ! Assura Daniel
-Non, il aime son père, et même si je lui en veux pour la manière dont il a agis, je ne peux pas lui reprocher la raison. Margareth aurait fait la même chose pour toi.
-Notre fille est beaucoup plus censée que cet individu.
-Elle est aussi tête brulée que toi. La preuve. Tu ne réfléchis pas assez. Margareth est prisonnière du Joker, qui va aller la chercher d’après toi ? James est un des fondateurs de l’oasis, et à part ses fils, personne n’a osé essayer d’aller le chercher. Si on efface les souvenirs d’Ethan, comment veux-tu qu’il nous la ramène ?
-… Nous n’avons pas besoin de lui ! J’irais la chercher moi-même ! Assura-t-il
-Non Daniel ! Ne fais pas ça !

Mais le père de la jeune femme semblait vraiment déterminé. Il sortit en claquant la porte. Miranda ne prit pas la peine de le suivre. Elle savait en cet instant que son mari était intraitable. Elle s’assit et pleura silencieusement un long moment. Elle savait au fond d’elle que pour le moment sa fille allait bien, mais elle l’avait perdue. Elle ne voulait pas perdre son mari à son tour. Elle se décida donc à agir à son tour. Elle ne connaissait qu’une seule personne capable d’intervenir contre Daniel… Et celui-ci était pour le moment enfermé. Elle allait donc le faire sortir. Elle prit sur elle un petit pass, que Margareth avait créé il y a bien longtemps maintenant. Celle-ci l’avait conservé en souvenir. Un pass qui lui avait permit d’ouvrir la serrure de sa cage quand elle s’était fait enlevée par les muss. Elle espérait qu’il fonctionnerait avec celles de l’oasis.
Elle se rendit donc dans les geôles et demanda à voir Clark. Tout le monde était au courant de ce qui s’était passé, et l’on osa pas le lui refuser. Elle rentra sans encombre et trouva Yuri entrain de réprimander Clark

- Parce que tu crois que tout cela me réjouit ?! De laisser ton frère presque sans défenses ?! D’abandonner une de vos amies aux mains de l’ennemi ?! Sachant que personne ne sera sans doute envoyé là-bas non plus ?! Je suis aussi blessé que toi, mais j’ai les pieds et les poings liés ! Et après que tu aies disparu autant de temps où ton frère avait besoin de soutien je te trouve bien prompt à t’énerver contre les autres qui ont fait tout ce qu’ils pouvaient !
-Son père y est parti. Intervint-elle en dévoilant sa présence.

Yuri et Clark furent un instant surpris de la voir ici. Celle-ci avait les traits tirés, cela se voyait qu’elle avait beaucoup pleuré.

-Madame Kane. Salua Clark
-Excusez mon interruption, mais je n’ai pas beaucoup de temps. Ethan avait promis de ramener notre fille, et à présent il ne pourra pas tenir sa promesse. Je ne vous demanderais pas de nous la ramener, je connais bien trop les risques. Mais Clark, je vous demande s’il vous plaît d’arrêter mon mari. Il est partit il y a moins d’une heure dans une telle fureur que j’ai peur qu’il ne fasse une bêtise. J’ai déjà perdu ma fille … Je ne supporterais pas de le perdre lui aussi … S’il vous plaît.

Elle avait vraiment un ton suppliant. Elle lui tendit la clé multi-pass qu’elle avait amenée, ne sachant pas si on le laisserait sortir ou pas. Mais elle était tellement désespérée qu’elle ne savait pas à qui s’adresser d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 1 Aoû - 15:47

Connaitre la force de l’ennemi était une chose primordiale. Si la jeune femme ne semblait clairement pas taillée pour le combat, cela ne voulait pas dire qu’elle ne savait pas pour autant se défendre. Elle n’était peut-être que la maitresse d’école, comme elle le disait si bien… Mais elle avait déjà été envoyée en mission, et de plus se trouvait être une des amies de cet empêcher de tourner en rond qu’était Ethan Johnson. Il n’aurait sans doute jamais pris le risque de la laisser venir avec lui sans lui avoir fourni des bases lui permettant de se défendre, il en était certain.

Le passage par l’arène de combat au corps à corps lui en fourni la preuve. Bien que se prenant des coups, celle-ci était capable de faire face et connaissait au minimum les bonnes réactions à avoir. Même si certains mouvements étaient mauvais, des réflexes défensifs étaient présents. La suite de l’évaluation sur ce qui concernait les armes à distance fut elle aussi enrichissante. Après tout, cela lui permettait d’engranger de précieuses informations. Par rapport à ce qu’elle fit, il évalua son niveau et décida qu’elle était sans doute loin d’avoir tout montré, donc que bien que dangereuse, ses gardes habituels pourraient faire face s’ils n’étaient pas en situation de combat singulier. Sa technique de fuite était logique en soit, mais ce que cela montra surtout, c’était l’agilité dont elle pouvait faire preuve. Un point qui manquait cruellement à certains de ses hommes. Le dirigeant la retrouva après sa séance.


- Vous ne vous débrouillez pas si mal, pour une non-initiée à ce genre de choses. Je suis navré de la douleur  que vous avez subie, mais puisque vous serez en possibilité de vous déplacer à certains moments, accompagnée bien sûr de gardes, je me devais de savoir quels dangers je prenais. Je ne voudrais pas que vous nous faussiez compagnie…

Puis il ajouta d’un ton moins mielleux.

- Bien entendu, si vous tentiez cela, des répercussions auraient inévitablement lieu sur le père de votre ami. Ethan Johnson, c’est bien cela ? Au passage je dois également vous remercier pour cela. Les noms sont des informations précieuses, de nos jours…

Souriant, il entraina la jeune femme vers une nouvelle salle, où se trouvaient plusieurs objets, tous semblant être des équipements de combats.


- Je veux que vous me dupliquiez ces objets en une dizaine d’exemplaires chacun. Après, si mes gardes sont satisfaits, je vous laisserai voir votre compagnon d’infortune. Comprenez bien une chose. Vous me voyez peut-être  comme un ennemi, mais il est dans votre intérêt de m’aider. Vous comprendrez avec le temps que je ne suis pas le monstre que l’on vous décrit. Je suis juste plus exigeant.

*
* *

A l’Oasis, alors qu’une dispute avait lieu, quelqu’un l’interrompit soudainement. Les deux personnes concernées furent soudainement choquées. Bien sûr, elles auraient dues s’y attendre, mais aucune d’elles ne pensait que cela se ferait si tôt. Comment Daniel pouvait-il espérer réussir seul là où eux avaient échoué à plusieurs et en possédant des capacités hors normes ? Les deux se regardèrent et Yuri libéra Clark grâce à son pouvoir.

- C’est juste le temps de récupérer Monsieur Kane, je te préviens.
- Je m’en doutais.
- On vous le ramènera, je vous l’assure.

Tous les deux disparurent dans la Terre et réapparurent à la surface. Par la suite ils s’élancèrent rapidement à la surface sans attendre. Daniel était tellement pressé que son passage n’était pas passé inaperçu. A tel point que lorsque le duo le retrouva, celui-ci était encerclé par un ensemble de personnes qui ne semblaient pas vraiment lui vouloir que du bien.

- On dirait que tu es pressé…
- Qu’est-ce que tu as fait pour vouloir aller ailleurs si vite ?
- De plus en étant apparemment en bonne santé… tu as l’air de connaitre des choses intéressantes pour survivre.


A six contre un, le père de la famille Kane n’avait aucune chance. Mais alors qu’il se préparer à se défendre comme il pouvait, déterminé à ne pas se laisser arrêter pour pouvoir sauver sa fille, une voix interpella ses opposants.

- Six contre un. Quel courage de votre part !

Ils se retournèrent et Daniel fit comme eux, reconnaissant Clark et Yuri.

- Je ne vous ai rien demandé !
- Des amis à toi ? Bah, on va leur faire la fête aussi !

- J’aimerai bien voir ça !

Clark s’esclaffa clairement. Il en faudrait bien plus pour lui faire peur.  Un sifflement eut lieu, et d’autres se ramenèrent, portant le nombre à une vingtaine. Loin d’avoir peur, les deux sins se lancèrent dans la bataille après s’être rapprochés de Daniel et peu de temps après, tous ceux qui avaient voulu les attaquer étaient inconscients pour un bon moment. Mais rien de tout cela n’avait fait baisser la colère du Kane.

- Je peux savoir de quoi vous vous mêlez ?!
- De vous garder en vie. Répondit sobrement Yuri
- Je n’ai pas besoin de vous !
- Je pense le contraire, au vu de la situation.
- TOI… tu ferais mieux de te taire ! Tu n’as pas aidé ma fille non plus !


Fou de rage et de chagrin, il tenta de le frapper comme il l’avait fait avec son jumeau, mais son coup fut arrêté net par une poigne de fer.

- Je ne suis pas Ethan et je ne vous laisserai pas me frapper même avec tout le respect que j’ai pour vous. Je suis désolé de ce qui arrive, mais agir comme vous le faites n’arrangera rien. Vous avez dit que mon frère avait agi de manière stupide, mais vous êtes en train de faire la même erreur.

Yuri continua.


- Nous comprenons votre douleur. Mais vous n’êtes pas le seul à souffrir. Votre femme subit cela tout autant que vous. Elle ne veut pas vous perdre alors que votre fille est déjà prisonnière.
- Que pouvez-vous y comprendre ? Vous n’avez pas d’enfants que je sache !
- Certes. Mais je considère chacun des jeunes de l’Oasis comme un des miens. Margareth ne risque rien pour le moment. Son pouvoir fait qu’elle va avoir une forte valeur pour les Muss. Je suis certain qu’il ne lui arrivera rien.

- Et je vous assure que si une occasion se présente de la sortir de là, je la saisirai. Peu importe ce qu’en pense le conseil.

Les trois hommes rentrèrent grâce au pouvoir de Yuri directement chez les Kane, au soulagement de Miranda qui vit que son mari n’avait rien et les remercia. Clark fut renvoyé dans sa cellule pour le moment, et le Sakemono resta encore un petit temps avec eux.


- Je vous promets que cette situation changera. Ethan a une chance de revenir parmi nous. J’ai confiance en lui pour réussir. Il est peut-être amnésique, mais je sais qu’il nous retrouvera. Son esprit est peut-être vide, mais pas son cœur. Il retrouvera l’Oasis et votre fille, parce que même s’il ne lui a pas dit, je sais que lui aussi l’aime.

*
* *

Nate lui déambulait dans ces ruines, complètement perdus. Sur sa route, il croisa une flaque d’eau assez grande pour y voir son apparence. Elle ne lui rappela rien non plus. Pour le moment, il ne pouvait pas faire grand-chose d’autre que de chercher de quoi se nourrir. Après un temps, il finit par trouver quelques petites choses, de la nourriture déshydratée. Il en mangea un sachet ou deux et garda les autres, avant de continuer à marcher. Sa route finit par croiser celle d’un petit groupe qui était autour d’un feu.

- On est perdu ?
- Je ne sais pas. Je ne me rappelle de rien.
- Même pas de ton nom ?
- Si, je m’appelle Nate.


Pourtant quelque chose lui semblait étrange. Ce nom avait une consonance bizarre.

- Bah, reste avec nous si tu veux. Après tout que l’on se rappelle ou non, nous sommes tous dans la même galère.
- Où sommes-nous ?
- A Delta.


Il continua ainsi à discuter avec les membres de ce groupe et partagea un peu leurs histoires, avant de s’endormir une fois la nuit bien entamée près de ces personnes. Son rêve se passa encore avec cette personne, cette jeune femme qui l’appelait à l’aide, ou du moins le supposait il car il n’entendait pas sa voix.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Ven 2 Aoû - 13:00

Margareth eut un soupir de soulagement quand elle arriva enfin. Ce n’était pas qu’elle fatiguait … Mais c’était que l’épreuve était épuisante. Enfin surtout le fait de ne pas montrer ce qu’elle valait. Elle reprenait encore son souffle quand celui-ci vint la rejoindre.

- Vous ne vous débrouillez pas si mal, pour une non-initiée à ce genre de choses. Je suis navré de la douleur que vous avez subie, mais puisque vous serez en possibilité de vous déplacer à certains moments, accompagnée bien sûr de gardes, je me devais de savoir quels dangers je prenais. Je ne voudrais pas que vous nous faussiez compagnie…
Elle sourit en secouant la tête. Lui ? Navré ? Il la faisait bien rire. Croyait-il vraiment qu’elle allait finir par gober ça ?

-Je passe du statut de prisonnière à celui d’invitée utile à surveiller de très près … Je suppose que je dois vous remercier pour cela. Répondit-elle d’un ton mielleux.
- Bien entendu, si vous tentiez cela, des répercussions auraient inévitablement lieu sur le père de votre ami. Ethan Johnson, c’est bien cela ? Au passage je dois également vous remercier pour cela. Les noms sont des informations précieuses, de nos jours…
-Bien entendu … Et de rien, après tout je suppose que si nous sommes obligés de nous côtoyer au quotidien, il va falloir faire des concessions … Disons que c’est un cadeau de ma part.

Il la fit sortir et l’amena dans une autre salle, la jeune femme bien qu’épuisée regardait autour d’elle pour mémoriser les moindres recoins de la tour. Mais elle espérait franchement que ce n’était pas un nouveau test physique, car pour le moment elle ne se sentait pas en état d’en affronter un nouveau. Ils arrivèrent dans une salle plutôt neutre ou elle vit des armes sur une table. Elle se disait aussi … l’avidité du joker n’avait pas encore frappé. Mais le voilà qui commençait.

- Je veux que vous me dupliquiez ces objets en une dizaine d’exemplaires chacun. Après, si mes gardes sont satisfaits, je vous laisserai voir votre compagnon d’infortune. Comprenez bien une chose. Vous me voyez peut-être comme un ennemi, mais il est dans votre intérêt de m’aider. Vous comprendrez avec le temps que je ne suis pas le monstre que l’on vous décrit. Je suis juste plus exigeant.

Margareth ne lui répondit pas. Si, il était un monstre à ses yeux, elle était séparée de ses parents par sa faute, il condamnait les enfants à vivre sous terre et à se cacher, si, il était un monstre. Et elle ne le verrait pas autrement. C’était un muss qui s’en était pris à elle, bien des années auparavant, c’était encore les muss qui avaient brisé la famille d’Ethan, c’était eux qui avaient torturé celui-ci. Que croyait-il ? Qu’après avoir vu Ethan aussi faible qu’un enfant, couché à ses pieds, elle allait réussir à lui pardonner ? Jamais ! Oh grand dieu non jamais ! Elle ne faisait cela que parce qu’elle avait donné sa parole. Il pouvait bien lui demander de les faire parfaitement et l’attirer par le fait qu’elle puisse revoir James si cela lui chantait. De toute façon, elle finirait par annuler purement et simplement toutes les armes qu’elle créerait. Mais cela, elle ne le ferait qu’au dernier moment. Alors autant lui faire croire qu’il avait le contrôle sur elle.

-Vous vous rendez bien compte que créer des objets puise dans mon énergie, et que votre petit jeu de ce matin m’a fatiguée. Je vais pouvoir vous les créer, mais il ne faudra pas m’en demander beaucoup plus après.

Elle ferma les yeux et posa ses deux mains sur la table, elle avait recréé les trois premiers objets hier, donc elle les avait encore en tête, petit à petit les objets basculèrent un à un dans la réalité. Elle prenait son temps, ne voulant pas vraiment révéler l’étendue de ses capacités. Certes elles étaient limitées. Mais elle aurait pu créer plus rapidement, voir peut être même les dix en même temps.
Il la laissa seule pendant deux heures, jusqu’à ce qu’elle termine enfin de créer toutes les armes. Elle lui en tendit un exemplaire.
-Satisfait ?

*****

Daniel Kane était aveuglé par le chagrin, c’était peut-être la raison qui l’amenait à se conduire de manière aussi stupide. Mais c’était aux parents de partir avant leurs enfants, de se sacrifier pour eux. Pas l’inverse. Tout ce que lui voulait, c’était que sa fille ait une vie tranquille, à l’abri, quand elle était devenue une sin, il s’était réjoui qu’elle trouve l’oasis. Elle avait pu devenir maîtresse d’école ; Et même si cela restait tout de même dangereux, elle était sauve. Mais il y avait Ethan. Ethan qui osait toujours lui en demander plus, Ethan pour qui elle était maintenant aux mains de ces brutes sans cœur …

Jamais dans une situation normale il n’aurait pensé ça du jeune homme. Après tout il avait sauvé, et la vie de sa fille, et la vie de sa femme, il leur avait trouvé un refuge. Mais là, il avait été tout simplement incapable de la protéger, et ce malgré toutes ses capacités. Au fond de lui il savait que ce n’était pas entièrement sa faute. Mais toute la fureur du père s’était retournée contre lui. Tant et si bien qu’il ne perçut même pas qu’on le suivait, il ne s’en rendit compte que lorsqu’il se retrouva encerclé. La suite se passa si rapidement qu’il eut un peu de mal à tout suivre. Yuri et Clark vinrent à son secours, mais cela ne l’aida pas beaucoup.
Il était en colère, et s’en prit violemment à Clark, malheureusement pour lui, celui-ci savait se défendre, et il n’avait pas tort, il savait qu’il agissait stupidement.

-Je crois que votre frère aussi nous as promis cela. Regardez ou il en est maintenant. Siffla-t-il

Il se laissa ramener à l’oasis, et Miranda le prit dans ses bras dès qu’elle le vit rentrer, elle était soulagée de le voir revenir, même si elle n’avait cessé de tourner en rond.

-non mais tu es devenu complètement fou ?! Qu’est ce qui te fait croire que tu aurais pu réussir, nous avons assez d’ennuis comme ça pour le moment !

Yuri resta un peu avec eux pour essayer d’apaiser les choses

- Je vous promets que cette situation changera. Ethan a une chance de revenir parmi nous. J’ai confiance en lui pour réussir. Il est peut-être amnésique, mais je sais qu’il nous retrouvera. Son esprit est peut-être vide, mais pas son cœur. Il retrouvera l’Oasis et votre fille, parce que même s’il ne lui a pas dit, je sais que lui aussi l’aime.
-L’aime-t-il vraiment ? C’est pour cela qu’il n’a pas réagi quand elle l’a suppliée de se reprendre ? Qu’il a versé son sang ? Et l’a abandonnée là-bas ? Cessez donc d’encenser cet homme ! Ce n’est rien de plus qu’un lâche ! Et j’espère ne plus jamais recroisé sa route de ma vie !
-Daniel ! s’exclama Miranda

Elle ne put en dire plus que le père de la jeune femme montait à l’étage pour tenter de se calmer.

-Excusez le … Il est anéantit…. Est-ce que le conseil fera quelque chose pour notre Margareth ? demanda-t-elle doucement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Ven 2 Aoû - 14:24

Rien n'était facile dans ce monde, et rien n'était acquis non plus. il fallait toujours garder un minimum de méfiance, et surtout se prémunir autant que possible de dangers que l'on pouvait voir, voire d'autres qui étaient invisibles. Or, l'un des meilleurs moyens de se sécuriser était de contrôler les choses. les évènements qui se passaient, mais également les gens. Sa manière de penser était la seule qui soit vraiment viable. Laisser la population libre ne pouvait la conduire qu'à se détruire. L'histoire des Hommes l'avait assez prouvé. Alors il fallait une personne forte, capable de les conduire et de les diriger dans la bonne direction. Cet homme, c'était lui. Certes, cela l'obligeait à se conduire d'une manière qui pouvait paraitre répréhensible. Mais c'était fait pour le bien de tous. Le changement qu'il avait apporté dans Gamma ne pouvait s'étendre que si la majeure partie des Sins comprenaient que leur rôle était d'être le moteur qui leur permettrait de faire renaître leur civilisation. Mais ces entêtés ne voulant pas le comprendre, lui se retrouvait obligé de leur forcer la main.

- J'en ai conscience. Je sais aussi que votre énergie peut se restaurer soit en mangeant, soit par du repos. Donc s'il vous faut de quoi manger ou boire, demandez. Un garde vous l'apportera.

Il la laissa par la suite, allant voir comment les choses se passaient du côté de James. Tenter de le séduire par des anciens ouvrages et de meilleures conditions de vie ne semblait pas vraiment efficace pour le faire parler. Cet homme ne semblait pas avoir un grand pouvoir, mais son sens tactique semblait unique en son genre et ses réflexions pouvaient être précieuses, mais ce dernier semblait bien ne guère vouloir leur parler où les aider.

Le Joker resta un temps là avant de prendre des nouvelles des différentes missions qu'il avait lancé. Manifestement, les membres de L'Oasis avait encore assez de forces pour lui opposer de la résistance et semblaient même plus décidés à s'opposer à lui. Voir un des leurs qui avait de l'importance affaibli ne semblait pas avoir suffit. Dommage. Il organiserait bientôt une nouvelle rafle pour avoir plus de sins dans les étages inférieurs de la tour qui étaient en reconstruction.


Puis il revint vers Margareth et testa les armes et les équipements, d'un air satisfait.

- Vous tenez votre parole, je vais donc faire de même.


Le dirigeant l'amena donc dans une pièce ressemblant à une sorte de petit salon où était déjà James, qui semblait en meilleure forme que la première fois où la jeune femme et lui s'étaient croisés. Celui-ci sourit en la voyant avant de lui demander comment elle allait.

*
* *

Yuri comprenait le chagrin de Daniel. Personne ne souhaitait que ses enfants se retrouvent prisonniers d'un de leurs ennemis. C'était une torture atroce que de savoir cela, et de ne pouvoir rien y changer, même si on le voulait de tout cœur. le retour se fit sur une ambiance lourde, mais malgré tout Clark essaierait de tenir cette promesse. Peu importait les risques. Il devait retrouver son frère, lui remettre les pendules à l'heure, et ramener la jeune femme, parce que sinon jamais son jumeau aux yeux bleus ne se le pardonnerai. Cet imbécile... s'il lui avait dit pourquoi véritablement il ne souhaitait pas la voir venir, tout aurait été plus simple.

Son frangin était capable de se confronter à une armée et diriger des hommes dont la vie dépendait de lui sans trembler, mais se retrouvait muet pour exprimer clairement ses sentiments. Comme quoi... on ne pouvait pas être doué partout.

Chez les Kane, Yuri écouta Daniel qui continuait à tempêter à l'encontre de son neveu, et le conseiller comprenait que cela venait surtout de la souffrance et du chagrin. Il s'adressa donc à la mère de la jeune femme.


- Je ne vais pas vous mentir. Il y a peu de chances que quelque chose soit tenté dans l'immédiat. Je vais essayer de faire fléchir les choses, en leur expliquant que cela est dans notre intérêt de la récupérer, puisque la laisser là-bas est d'autant plus dangereux puisque le Joker connait son pouvoir, mais je ne suis pas certain de réussir. je ferai tout mon possible cependant.

Le Sakemono se prépara à partir mais ajouta cependant :

- Je suis désolé pour vous. Ne jugez pas Ethan trop sévèrement s'il vous plait. Il s'y est pris de la mauvaise façon, perdu dans sa souffrance concernant son père, mais s'il est parti seul et a blessé Margareth, je crois pouvoir dire que c'était pour la tenir éloignée des dangers qu'il allait devoir affronter.

Sur ce, lui partit tenter de raisonner ses homologues, espérant pouvoir apprendre aux deux parents que quelque chose serait tenté.

*
* *

Nate dormait profondément, perdu dans ce rêve, quand soudain quelque chose qui venait d'ailleurs résonna dans sa tête.

*Il est endormi, nous allons pouvoir lui prendre ses affaires*

Aussitôt, cela le réveilla, mais par instinct sans doute, il prit soin de garder les yeux fermés et de paraître détendu. Le jeune homme entendit les bruits de pas se rapprocher et sentit une main sur lui. Il s'en empara alors et fit rouler son propriétaire, se retrouvant au-dessus de lui.

- Qu'est-ce que...

Il n'eut pas le temps de comprendre qu'un coup le projeta au loin. le voleur semblait ne pas être seul. Nate se redressa et regarda autour de lui pour trouver trace de la présence des autres, mais personne ne semblait être là.

- On dirait qu'il est sur ses gardes, le solitaire. mais cela ne change rien. Donne-nous ce que tu as, si tu veux vivre.
- Je ne vous laisserai pas mes affaires.
- Parce que tu crois faire le poids ?


Maintenant qu'il y pensait, lui ne savait même pas s'il savait se battre, et plusieurs personnes étaient face à lui. Celui qui avait parlé s'avança soudainement, glissant sur le sol comme une ombre avant de venir le frapper. Ce fut si rapide que Nate s'attendit à l'impact, avant de se rendre compte qu'il avait bloqué le mouvement sans même y penser.

Cela surprit l'assaillant, qui recula. Nate comprenant qu'il n'était pas sans défenses, se prépara et ferma les yeux. Il ne se rappelait de rien, mais son corps savait lui comment agir. Alors il ferait confiance en son instinct.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 3 Aoû - 15:10

Margareth voulait faire ce qu'elle pouvait pour les siens, mais malheureusement pour le moment, elle ne pouvait que contenter le Joker, c'était cela, ou James en pâtirait. Leur ennemi avait bien comprit qu'elle était prête à souffrir, mais qu'elle n'était pas prête à voir d'autres personnes l'être. Il jouait bien sûr là dessus. Et elle ne pouvait s'empêcher de le trouver encore plus salopard lorsqu'il la laissa seule.
Au moins avait elle enfin un peu de calme. Elle se mit au travail, mais son entrainement se faisait ressentir. Elle demanda donc au garde un thé à la violette et une chaise confortable. Quitte à être prisonnière, autant se montrer exigeante et pouvoir en profiter. Ce n'était même pas drôle en tout cas, car les gardes se trouvaient être de vrais miroirs, ils ne laissaient transparaître aucune informations. Elle termina rapidement ce qu'elle avait à faire et sa cala dans son fauteuil pour pouvoir terminer de siroter son thé. Cela la ramenait en arrière, quand un certain garçon de salon de thé, lui avait offert un marshmallow qui donnait l'impression de se faire embrasser ... Cela semblait être encore une autre vie. La troisième pour la jeune femme. Elle ferma un instant les yeux pour essayer de récupérer, mais elle perçut très vite l'arrivée du Joker, elle n'en avait pas vraiment le temps finalement.

-Vous tenez votre parole, je vais donc faire de même.
- Merci bien. Répondit elle ironique.

Il la guida dans la tour vers l'endroit ou était retenue James, elle vit au moins avec soulagement que celui-ci n'était plus attaché à cette maudite machine, dieu merci. Elle lui sourit, et elle lui demanda comment il allait au même moment que lui.

-Je vais plutôt bien pour le moment. Répondit elle.

Elle prit un siège à côté de lui, se demandant si le Joker allait oui ou non leur foutre la paix.

******

Daniel était moins en colère que terrifié, il avait entendu et vu tellement de choses. Les muss n'étaient pas tendre envers les sins, même si on leur avait expliqués que Margareth allait être utile au Joker, et qu'il la traiterait bien. La jeune femme faisait toujours preuve de courage, mais lui savait que ce n'était bien souvent que façade. Il se demandait comment elle allait. On avait pointé une arme sur sa fille un peu trop souvent à son goût ces derniers temps. Et il ne la reconnaissait plus trop. Il avait si peur pour elle. Alors il transformait cela en colère, car le pire dans ces cas là c'était de ne pouvoir rien faire. Il ne pouvait se rendre à Gamma pour l'aider, il ne pouvait rien faire. Il était bloqué sous terre à se terrer. Et cela lui donnait surtout envie d'hurler.

Miranda à l'étage du dessous essayait de calmer les choses, de comprendre ce qui se passait et de les faire évoluer. Elle eut un soupir de désespoir quand Yuri lui répondit qu'il ne pensait pas qu'on irait la chercher.

-Je sais bien que les risques sont énormes, mais je trouve cela injuste ... Margareth serait allé chercher n'importe qui elle.

Elle ne voulait pas critiquer le conseil, mais elle était une mère, à qui on annonçait que l'on laissait sa fille tomber. Pour elle, c'était le pire.

-Je comprend Ethan, mais Je lui en veux pour son manque de discernement. Tenir Margareth éloignée était le meilleur moyen de la faire venir. Elle est décidemment trop curieuse. et trop tenace ... Elle tient ça de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mar 6 Aoû - 16:03

La jeune Margareth avait accepté de les aider. A contrecœur, certes, mais c’était déjà un bon point. Tout ce qu’elle créait représentait pour eux autant de ressources d’économisées. Bien sûr, cela s’avérait utile, mais ce qu’il espérait avant tout, c’était des informations. Voilà pourquoi le Joker avait prévu de laisser cette jeune femme et le père de leur empêcheur de tourner en rond discuter. A force de parler, ils finiraient bien par évoquer l’Oasis et leur donner des points qui pourraient leur permettre, soit d’en savoir plus sur la vie au cœur de cet endroit, soit sur sa localisation. Ils ne pourraient pas se méfier en permanence ou ne pas se compromettre à un moment ou un autre. Après tout Margareth avait déjà laissé échapper qu’il y avait la présence d’une école… donc l’espoir était permis. Le dirigeant des Muss les laissa donc. James sourit doucement à Margareth avant de lui répondre.

- Je vais bien. Je suppose que c’est à vous que je dois de ne pas être rebranché à cette machine qui extraie notre énergie et je vous en remercie. Que vous demande-t-il de faire en échange de cette possibilité pour moi de me remettre ? Faites attention à vous. Ne faites rien qui vous mette en danger. Je suis capable de résister à ce qui se passe ici. Ils n’obtiendront rien de moi.

Après tout , ils n’étaient pas encore capable de passer outre les protections mise en place par l’ensemble des télépathes de l’Oasis. Cette coordination était tout de même la meilleure manière d’assurer que rien ne filtre, de gré ou de force.


- Nous devons faire attention à ce que nous disons, je suis presque certain qu’ils doivent nous épier, de gré ou de force.


*
* *

Yuri eut un soupir. Il comprenait parfaitement que Miranda soit triste que rien ne soit fait pour aider sa fille et le conseiller avait beau avoir une certaine expérience dans le fait d’annoncer des mauvaises nouvelles, jamais celui-ci n’aimait avoir ce rôle. Il soupira doucement.


- Je sais très bien que Margareth ferait tout ce qu’elle pourrait pour n’importe lequel d’entre nous. C’est bien pour cela que je vais tenter de les convaincre. Mais je ne peux rien garantir à l’avance. Si par hasard le conseil refuse, j’essaierai de mener quelque chose avec quelques personnes triées sur le volet. Cependant il faut bien que vous compreniez que s’infiltrer jusque là-bas et réussir à la faire sortir n’est guère simple. Quant à Ethan, il est vrai que celui-ci n’a guère fait preuve de réussite et de modération.

Il laissa ensuite la mère de l’amie de ses neveux et se dirigea vers la salle de réunion du conseil, les réunissant tous. Une longue conversation s’engagea, mais malgré les arguments du Sakemono, ses collègues restèrent inflexibles.

*
* *

Pendant ce temps-là, à Delta, Nate était en position de garde. Face à lui se trouvait plusieurs voleurs et il venait de se rendre compte que malgré ce qu’il pensait, celui-ci n’était pas sans défenses. Son corps semblait savoir comment s’assurer de ne pas souffrir des attaques adverses. Il ferma les yeux et en entendant les déplacements de ses assaillants, para ou évita les attaques simples ou simultanées. Après plus de vingt minutes de combats, tous étaient au sol et uniquement l’un d’entre eux se releva et baissa sa capuche, révélant une des personnes rencontrées la veille. Pas difficile de comprendre qui étaient les autres.



- Tu es bien plus fort qu’il n’y parait.
- Je n’en savais rien. Je n’ai plus de mémoire me concernant.
- C’est étrange. Mais l’on aurait bien besoin d’une personne comme toi pour nous aider. Que dirais-tu de rejoindre notre communauté de voleurs ?
- Je ne veux pas pénaliser les gens, il existe d’autres moyens de survivre.
- Nous n’attaquons que ceux qui ont des richesses.
- Alors quelles sont les miennes ?
- Ce n’était pas dans le même objectif. Nous voulions te tester.


Nate décida alors d’accepter leur proposition. Cela valait mieux que de rester seul. Le temps commença ainsi à passer. Les heures devinrent jours, les jours semaines et les semaines des mois. Le jeune homme allait de découvertes en découvertes le concernant. Si ses souvenirs ne revenaient pas, il découvrit cependant qu’il était très bon au combat au corps à corps, au tir à l’arc, mais aussi dans le maniement de l’épée. Si ces découvertes furent vues de tous, d’autres par contre restèrent personnelles. Un sentiment étrange affirmant au voleur que si ses camarades le savaient, cela changerait leur regard sur lui. Sa croix contenait un katana qui semblait très tranchant mais surtout, Nate s’était découvert des pouvoirs : il pouvait lire dans les pensées des gens proches et déplacer des objets par la pensée.

Sa vie se composa donc de plusieurs larcins, jusqu’au jour où le groupe, quatre mois après l’arrivée de leur dernière recrue, décida d’aller dans le Haut Gamma. L’infiltration fut difficile, mais tout le monde réussi à passer. Beaucoup de demeures pouvaient être leurs cibles potentielles. Chacun faisait du repérage et c’est là que quelque chose se passa.

Cette fille, celle qui hantait chacune de ses nuits depuis qu’il pouvait s’en rappeler, se trouvait là en contrebas. Elle faisait route à travers les rues, accompagnée de celui que les autres avaient appelé le Joker, ainsi que de plusieurs gardes. Ne pouvant résister au fait d’en apprendre plus sur elle, Nate les fila depuis les toits, ombre parmi les ombres. Au niveau de la rue, le Joker tentait de convaincre une jeune femme du bien fondée de ses actions.


- Voyez Margareth comme la vie règne ici. Contrairement à ce que vous pensez, je veux que la population puisse vivre autrement que dans des ruines. J’ai réussi à rendre à cette partie de Gamma sa grandeur du passé. Seulement cela n’est possible qu’avec l’énergie que nous les Sins, possédons en nous. Aidez-moi. Il faut convaincre notre communauté d’agir pour le bien de tous. Si les Sins de L’Oasis venaient à nous et acceptaient une collaboration, nous pourrions tous vivre dans un monde meilleur, et non uniquement survivre. Je regrette ce conflit et de devoir faire couler le sang de nos frères. Mais c’est pour éviter de détruire cet idéal. Si vous m’aidez à convaincre vos concitoyens, alors vous aurez une place de choix dans cette cité.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 7 Aoû - 12:38

La jeune femme avait été soulagée de revoir James qui se remettait, lentement certes, mais qui se remettait loin de ces machines infernales. Elle avait cru un instant que par sadisme, le joker lui aurait montré James raccroché à cette machine, pour lui faire voir ce qu’elle risquait à ne pas lui obéir.

- Je vais bien. Je suppose que c’est à vous que je dois de ne pas être rebranché à cette machine qui extraie notre énergie et je vous en remercie. Que vous demande-t-il de faire en échange de cette possibilité pour moi de me remettre ? Faites attention à vous. Ne faites rien qui vous mette en danger. Je suis capable de résister à ce qui se passe ici. Ils n’obtiendront rien de moi.
- Ne vous inquiétez pas pour moi. Je commence à avoir l’habitude de certaines choses donc je supporte … Et disons que je leur fais économiser un peu de ressources tout simplement.

Elle ne voulait pas entrer dans les détails. Dire à James qu’elle leur fournissait des armes qui allaient servir contre d’autres sins n’aurait fait qu’inquiéter celui-là, et elle n’allait pas lui dire à haute voix que toutes ces armes finiraient bien par disparaître au fur et à mesure. Le joker allait avoir du mal à réarmer toute son armée quand elle en aurait fini avec eux. Mais pour le moment elle se devait de gagner un minimum de sa confiance pour qu’elle puisse circuler plus ou moins à sa guise. Elle allait donc devenir une prisonnière modèle, sa préférée. Du genre bien sage, et qui ne rechigne jamais. Cela allait la dégouter, mais elle voulait qu’il lui permette d’en faire plus. Quitte à lui faire croire au bout d’un moment qu’elle comprenait son point de vue. Et peut-être même qu’à la fin... Et bien elle pourrait faire disparaître toute cette horrible machinerie.
C’était à cet objectif que se raccrochait la jeune femme pour ne pas flancher pour le moment. Après tout, on était toujours plus fort quand on avait quelqu’un pour qui se battre, Margareth n’avait pas hésité un instant à se sacrifier pour Ethan, elle espérait maintenant pouvoir sortir son père de là. Les deux hommes méritaient bien de pouvoir se retrouver avant tout ce temps.

-Et par pitié James, tutoyez moi, je me sens mal à l’aise quand vous me dites : vous. Tant qu’on est là, vous pourriez peut-être m’expliquer ce qu’ils font avec les sins dans les sous-sols exactement.

Parce que bien sûr tout le monde en avait une vague, enfin plutôt précise, idée. Mais James avait passé beaucoup de temps dans les fondations de cette tour. Alors peut être pourrait-il lui en apprendre suffisamment pour qu’elle en comprenne le fonctionnement.

Quelques heures plus tard, on revint chercher Margareth, elle n’avait fait que parler de la pluie et du beau temps avec James, en repassant mentalement leur discussion dans sa tête, elle était quasiment certaine de ne rien avoir dit de compromettant au sujet de l’oasis. Comble de l’ironie, ce n’était pas vraiment des armes que l’on lui demanda de réparer cette fois. Non, ils voulaient que la jeune femme répare l’énorme trou qu’elle avait fait dans le mur à son arrivée. Le joker l’avait testé sur des choses petites et précises, il voulait sûrement savoir si elle était capable de quelque chose de plus grand.

-Et si vous pouviez nous le rendre un peu plus solide à la dynamite cette fois, ce serait parfait. Sourit le Joker.
-Je suis désolée pour vous, mais je ne connais aucune matière capable d’y résister, si jamais vous avez des larbins pour faire des recherches, qu’ils me la trouvent, et ce sera alors avec plaisir.

Le gros avantage pour elle, à cette situation, c’est qu’elle aurait maintenant un accès privilégié et totalement silencieux, à la tour. Il lui suffirait d’annuler et de recréer le mur derrière elle. Sur le coup elle n’arrivait pas à croire à sa chance, elle était bien heureuse que seul un nombre très restreint de personnes connaissent cette particularité de son don. Vraiment très heureuse.

Elle travaillait au mur quand elle perçut des cris comme étouffés derrière une porte non loin, le cœur de la jeune femme se serra. Il n’était pas très difficile de deviner de quoi il s’agissait quand on voyait ce qui se passait de l’autre côté. Le joker avait ramené de nouveaux prisonniers. Celui-ci fit d’ailleurs signe à un de ses gardes d’aller faire taire le bruit. Margareth le regarda mauvaise.

-Si vous voulez que l’on commence à vous croire. Commencez donc par stopper tout ça. Siffla-t-elle

Elle referma les yeux un instant et le mur apparut devant elle. Sans même lui adresser un regard, elle repartit dans l’autre sens. De toute façon elle en avait fini ici. Il allait juste falloir qu’elle trouve le moyen de faire sortir ces pauvres personnes d’ici.

***

Les mois s’étaient écoulés avec une lenteur à faire peur pour Margareth, elle subissait les grands discours du Joker sur son idéal tous les jours, et chaque soir elle allait se coucher, épuisée par tout ce qu’elle avait créé. Son seul réconfort était la présence de James à ses côtés. Il était stable et apaisant dans ce monde de fou, il l’aidait à ne pas perdre pieds, à garder les yeux ouverts sur la situation. Le monde tel que le décrivait le Joker était loin d’être un idéal, il était bâtit sur la souffrance des gens. Dans ces cas-là, elle se rappelait l’oasis, les enfants, la liberté… Eux parvenaient parfaitement à vivre sans tout cela, ils étaient en harmonie avec l’endroit ou ils vivaient, et ils étaient heureux.
Elle se rappelait donc que ce que le Joker lui demandait surtout, c’était des armes. Des armes qui servaient à ces rafles ? Elle n’avait toujours pas trouvé le moyen de les rendre inutilisables contre les sins.

Ce qu’elle appréciait aussi parfois, c’était les ballades en ville. Cela lui permettait de prendre l’air, de se ressourcer, et de profiter un peu du soleil quand il y en avait, même si en contrepartie de cela, elle avait de nouveau le droit au discours du Joker.

- Voyez Margareth comme la vie règne ici. Contrairement à ce que vous pensez, je veux que la population puisse vivre autrement que dans des ruines. J’ai réussi à rendre à cette partie de Gamma sa grandeur du passé. Seulement cela n’est possible qu’avec l’énergie que nous les Sins, possédons en nous. Aidez-moi. Il faut convaincre notre communauté d’agir pour le bien de tous. Si les Sins de L’Oasis venaient à nous et acceptaient une collaboration, nous pourrions tous vivre dans un monde meilleur, et non uniquement survivre. Je regrette ce conflit et de devoir faire couler le sang de nos frères. Mais c’est pour éviter de détruire cet idéal. Si vous m’aidez à convaincre vos concitoyens, alors vous aurez une place de choix dans cette cité.
-Seule une minorité de cette population peut vivre ainsi, et cela sur la souffrance d’autres personnes. Vous êtes sin vous aussi, pourtant vous n’iriez certainement pas vous branchez à cette machine n’est-ce pas ? Vous voulez que je parle aux sins ? Dites-moi alors quelle place, eux, auraient dans cette ville. La mienne me préoccupe bien peu. Et je me permettrais de vous rappeler que le passé nous as amené à la destruction. Peut-être serait-il plus juste de ne pas recommencer ces erreurs …

Elle avait répondu d’une voix un peu distraite, observant autour d’elle. Elle comprenait les habitants d’ici, elle-même avait eu envie de vivre dans les quartiers haut de la ville avant qu’elle ne devienne sin, avant qu’elle ne comprenne qu’il y avait d’autre façons de faire.
C’était à cela qu’elle pensait, quand elle crut soudainement ressentir une sorte d’effleurement. C’était le genre de sensation qu’elle pouvait éprouver quand Ethan cherchait parfois à la contacter. Il faisait cela pour ne pas la surprendre, parce qu’elle savait qu’il était parfaitement capable de lire son esprit sans qu’elle ne s’en rende compte. Cela aurait put être un autre télépathe, mais elle était quasiment certaine de l’avoir reconnue. Par mesure de précaution, elle dressa tout de même une barrière mentale comme il le lui avait appris.

-Margareth ? Tout va bien ?

Elle ne s’était pas rendu compte qu’elle s’était arrêtée et retournée, cherchant du regard le jeune homme de l’oasis. Son cœur battait la chamade d’un espoir fou. Ethan n’aurait pas commis deux fois l’erreur d’avec son père. Etait-il vraiment là ?
Elle avait beau regardé autour d’elle, mais rien y faisait, il ne lui avait laissé aucun signe. Sur le coup, elle fut presque déçue, avant de se dire que c’était mieux ainsi …

-Oui, j’ai cru un instant apercevoir quelqu’un qui se cachait… Rien d’important … sûrement encore un de vos gardes pas très discret.

Pourtant elle avait du mal à se départir de cette idée, elle se reconcentra plutôt sur leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 8 Aoû - 17:10

Se remettre. Le terme était encore bien grand en soi. James sentait que chacun des muscles de son corps avait encore du mal à fonctionner en autonomie, ne comprenant pas qu’il fallait utiliser sa propre énergie et surtout qu’avant tout, plus rien ne lui était retiré en échange. C’était étrange de retrouver autant de liberté après plus de deux ans de captivité. Il hocha la tête doucement lorsqu’il eut la réponse sur ce que la jeune femme pouvait bien faire pour eux et rit doucement lorsqu’elle lui demanda que l’un et l’autre se tutoient.

- C’est entendu Margareth. Je te tutoierai si c’est ce que tu souhaites.


Le fait d’évoquer la machine créée dans les sous-sols de la tour des Quatorze fit passer un voile de douleur dans le regard de l’homme d’âge mur qu’était James. Cependant, il comprenait l’utilité de l’informer de cela. Si la jeune femme arrivait à s’enfuir, tout cela serait précieux pour les leurs.


- C’est singulier. Je ne suis pas sûr d’avoir forcément saisi l’intégralité du fonctionnement de cette dernière. Je vais essayer d’être le plus clair possible. La machine est gigantesque. Elle mesure la taille de la tour complète. Cette machine se sert à la fois d’une roue gigantesque à laquelle nous sommes attachés pour fonctionner et de ce qu’elle nous extrait pour le redistribuer à la cité. Je suppose que tu sais que nos pouvoirs viennent de l’accumulation d’énergie dans notre corps de ce qui avant la grande explosion permettait aux cités de fonctionner. La machine en nous contraignant à un effort physique nous oblige à mettre en œuvre une partie certes minime, mais suffisante, de cette énergie et nous le retire grâce aux tubes qui sont attachés sur nous. Les casques quant à eux servent avant tout à nous maintenir sous contrôle et éviter tout débordement.

James avait également vu se passer les mois, bien plus clairement que pour les deux années précédentes. Il échangeait beaucoup avec Margareth et appréciait de plus en plus cette jeune femme. Cela ne le surprenait pas vraiment que celle-ci ait put devenir amie avec ses fils. Le fait de ne pas être soumis à la machine lui avait permis une plus grande clarté d’esprit et surtout de se remettre physiquement. Contrairement au moment où il avait croisé son fils, quelques mois auparavant, il paraissait en grande forme maintenant. Le Joker l’avait obligé à réfléchir et tester diverses tactiques d’approches pour les rafles et le Johnson avait fait son possible pour que celles-ci paraissent efficaces, mais en gardant des failles que ses alliés, le connaissant, devraient pouvoir exploiter sans trop de peine.

*
* *

Alors que tout le monde avançait de concert, la jeune femme étant obligée de supporter, une fois encore, les discours du Joker, quelqu’un au-dessus d’eux la regardait fixement. Lorsque celle-ci se retourna, Nate prit soin de se dissimuler, ne voulant pas être aperçu. Pouvait-elle avoir deviné qu’il se trouvait là ? Avaient-ils un lien si présent ? Lui pouvait entendre les pensées, mais pouvait-il également en transmettre et aurait-elle perçu ainsi son insistance ? Le voleur n’en savait rien. Mais ce dont il était certain, c’est que l’un et l’autre devaient se rencontrer.

Le Joker observa à son tour les alentours et par prudence décida de renforcer la portée de son pouvoir. Si par hasard un sin ou plusieurs d’entre eux essayaient de s’en prendre à lui, ils auraient sans doute une drôle de surprise. Après tout, les gardes et autres systèmes de sécurité ne manquaient pas dans le Haut Gamma. Cependant, rien ne sembla venir troubler leur avancée et lui rétorqua à la jeune femme.


- Certes, cette énergie a valu notre destruction presque complète car elle n’était pas maîtrisée. Cependant le fait qu’elle se trouve maintenant dans de multiples corps, en plus petite quantité et non globalisée en un seul endroit la rend bien plus stable et manipulable. La seule erreur de nos ancêtres a été de trop vouloir concentrer les emplacements où cette dernière était à notre disposition.

La sortie dura encore une heure avant que finalement, tout le monde ne rentre dans la tour. Nate les avait observé et depuis les toits continua à regarder comment agissaient les gardes. La fréquence de leurs croisements, les heures de relève et les tenues de chacun. Grâce aux fenêtres de la tour, il remarqua également où était localisée Margareth, dans les hauteurs du QG des Muss, et remarqua qu’un seul garde veillait sur la porte de cet endroit. Maintenant, il restait à convaincre ses compagnons de tenter une opération on ne pouvait plus difficile : rentrer dans la tour des Quatorze et y subtiliser des objets de valeur.

Nate retrouva ses compagnons de voyage au lieu qui leur servait de point de rassemblement alors que la soirée démarrait à peine. Il faisait encore jour, mais le crépuscule commençait à apparaitre au loin. Tous évoquèrent ce qu’ils avaient vu dans leurs observations solitaires, décrivant les cibles potentielles. En tant que dernier arrivé, le membre de l’Oasis qui s’ignorait leur proposa son idée. Très vite, des protestations s’élevèrent.

- Ecoutez, je sais que cela parait dangereux. Les Quatorze sont des Sins et possèdent des pouvoirs, seulement, je ne vous propose pas de passer en force, mais au contraire en finesse. J’ai observé les tours de garde, les heures de relève et l’endroit où se reposent ceux qui ne sont pas en service. Si l’on se fait passer pour des gardes de la tour, personne ne nous attaquera et ne trouvera à redire sur le fait que nous ayons de l’équipement. On assomme une des équipes, on prend leur place et on exécute leur tour de garde. Puis on s’en va et on disparait dans Gamma. Si vous êtes vraiment les meilleurs, on pourra réussir ça sans mal.

C’était de la provocation, mais tous semblaient très orgueilleux et toujours vouloir prouver de quoi ils étaient capables. De plus lui devait rentrer, mais ne le pourrait jamais seul. Finalement, tous acceptèrent. L’ensemble des voleurs se lança à la faveur de la nuit naissante. Ils se rapprochèrent de la tour et deux d’entre eux éloignèrent les gardes de la porte, permettant aux autres d’entrer quand celui qui avait pour mission de subtiliser le pass arriva. Ils partirent dans la salle des gardes et assommèrent ceux présents avant de revêtir leur tenue et de les enfermer dans un réduit peu utilisé, attachés et bâillonnés. Nate lui prit la tenue de celui qui veillait devant la porte de Margareth. Chaque membre du groupe partit au moment de la relève et commença la tâche attribuée.

L’ancien conseiller monta donc jusque dans les hauteurs de la tour et prit position. Tout son être voulait rentrer immédiatement dans la pièce et en savoir plus sur lui-même mais pour le moment, trop de monde se trouvait être présent. Il tenta bien de se concentrer pour savoir où se trouvaient les personnes aux alentours, mais les dires sur le Joker devaient être vrais car son pouvoir refusa de fonctionner correctement. Une demande de nourriture de la part de la jeune femme qui le hantait lui permit de saisir une occasion qui ne paraitrait pas suspicieuse depuis l’extérieur. Il lui apporta donc un plateau repas avant de l’observer, tandis qu’il avait toujours son casque sur la tête. Après quelques instants de silence et s’être assuré de ne pas être observé, il retira son casque et lui demanda :

- Qui es-tu et nous connaissons nous ?

C’était une manière d’agir certes abrupte, mais il ne voyait guère comment amener les choses autrement au vu de sa situation et du fait que le temps qu’il pouvait passer avec elle se trouvait forcément être limité.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Ven 9 Aoû - 20:39

La jeune femme sourit doucement, elle appréciait de plus en plus James, elle comprenait d’où venait le côté apaisant d’Ethan, mais aussi la force et la stabilité de Clark, elle retrouvait chacun de ces deux amis en lui. Elle l’appréciait. Et cela la rassurait, surtout dans cette situation. Surtout dans cette tour, un véritable enfer.
Elle frissonna quand il lui parla de la machine. Elle comprenait mieux maintenant comment cela fonctionnait … Mais cela la terrifiait, elle avait vécue pendant seulement quelques instants l’horreur de n’avoir plus aucun contrôle, d’être soumise à la volonté d’un autre. Mais alors y passer plusieurs jours … Plusieurs mois … Plusieurs années … non, pour sa part, elle n’aurait pas pu. Le courage de James l’impressionnait.
Et c’est de ce courage, dont elle chercha à s’inspirer tout au long des quelques mois qu’elle avait passé ici.

***
Le Joker était quand même un sale pervers, plus qu’elle ne l’avait crus dans les premiers moments. Il lui donnait des lueurs d’espoir, avant de les lui retirer, il ne lui laissait qu’une seule alternative, celle qu’il voulait qu’elle accepte. Parfois elle se demandait même si ce n’était pas une alternative. Puis elle revoyait l’éclat de douleur dans le regard de James quand il lui en avait parlé. Il avait tellement souffert … Alors comment pourrait-elle ne serait-ce que cautionné cela pendant un instant ?

Elle offrit son visage aux rayons du soleil, elle se sentait mal et coupable, de pouvoir profiter de cela alors qu’elle savait parfaitement qu’à quelques mètres d’elle, sous ses pieds, d’autres sins souffraient, tout comme James avait souffert. Elle ferma les yeux. Elle se sentait si mal en cet instant précis. Elle ne voyait d’espoir pour aucun d’eux … Elle allait finir ici, Clark avait dût retenir ethan au loin, et pour cela elle lui en était reconnaissante. Elle n’avait pas imaginé un seul instant que l’on aurait put punir Ethan pour ce qu’il avait fait. C’était naturel pour un fils de vouloir sauvé son père, elle en aurait fait de même pour le sien. Et il avait fait tellement plus que tous les autres pour l’oasis. Alors comment aurait elle put imaginer cela ?

Elle ne pensait qu’à ses parents, et au désespoir de ne plus les revoir. Quand l’espoir frappa à nouveau. Si diffus … Pourtant elle connaissait si bien Ethan, le contact rassurant de celui-ci dans son esprit était la première chose qu’elle avait ressentie dans sa nouvelle vie de sin, il avait toujours été là pour elle. Et elle avait tenté de faire de même pour lui. Alors quand elle avait sentie cet effleurement, tout son être avait réagi, croyant réellement que quand elle se retournerait elle le trouverait. Mais ce n’était qu’un faux espoir. Probablement une blague encore du Joker, pour briser sa volonté. Heureusement qu’elle avait James avec elle, sinon elle aurait craqué.

Elle soupira et rentra à la tour, sa chambre était devenue son refuge. Le joker n’y pénétrait que rarement, et cela lui permettait de souffler, les gardes n’avaient pas le droit d’y entrer sans qu’elle ne leur en donne l’autorisation. Elle resta allongée sur son lit pendant quelques heures, à songer à ce qu’elle avait ressenti. Elle savait que c’était impossible, mais elle l’avait ressentie si clairement … Elle y croyait tellement … Sur le coup.
Son ventre finit par gargouiller et elle soupira en se relevant, il valait mieux qu’elle avale quelque chose si elle voulait conserver ses forces pour quand le Joker allait de nouveau exiger des créations de sa part. Elle toqua à la porte et demanda un repas à travers la porte. Elle ne voulait pas trop les voir. Les soldats ne l’aimaient pas vraiment.

On toqua à nouveau à la porte, et elle demanda à ce que l’on dépose le plateau sur la table. Elle n’avait pas vraiment fait attention au garde, elle en croisait tellement. Qu’elle fut donc sa surprise quand elle reconnut la voix.

- Qui es-tu et nous connaissons nous ?
-Qu …. Quoi ?
-Qui es-tu et nous connaissons nous ? Répéta-t-il

Sur le coup elle se sentit si ébahis, si stupide que … Elle ne réagit qu’avec un temps de retard.

-E… Ethan !

Elle bondit à son cou, et le serra contre elle, pleurant littéralement.

-Ethan … Ethan … Ethan … Ethan…

Elle répéta son prénom plusieurs fois avant de réaliser que c’était Ethan, qu’il était bien là. Un peu différent certes, comme si il avait camouflé son apparence, mais c’était bien lui. Comment aurait-elle pu ne pas le reconnaître … Et ce malgré ses yeux. Pourquoi avaient-ils perdus la pureté de leur bleu ? Elle réalisa qu’il était là.

-Ethan ! Bon de dieu ! Qu’est-ce que tu fiches ici ! Tu es complètement fou ! s’écria-t-elle

Elle se précipita vers la porte qu’elle verrouilla à l’aide d’une chaise. Et revint à la fenêtre pour fermer les rideaux.

-Tu … Tu n’aurais pas dû … Tu n’aurais pas dû venir … Qu’est-ce que tu fais là ? Qu’est ce qui t’es arrivé ? James va être si heureux de savoir que tu vas bien.

Elle bafouillait et pleurait littéralement, elle s’approcha doucement de lui, levant sa main pour effleurer son visage, comme si elle avait peur qu’il ne soit pas réellement là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 12 Aoû - 14:42

Cette jeune femme était une force vive. Elle possédait de nombreuses qualités. En la regardant, James voyait beaucoup de choses. La sincérité, la pureté, la bonté d'âme, la gentillesse, la compréhension... Margareth semblait recéler en elle tout ce que la nature humaine pouvait avoir de bon. De plus, malgré l'apparente fragilité de son apparence physique, on pouvait voir que celle-ci était bien plus forte, et la force de son caractère dans son regard. Il était vraiment heureux que cette dernière soit amie avec ses fils, notamment Ethan qui avait plus tendance à peu s'attacher aux gens. C'était une bonne chose et ces trois là avaient beaucoup à s'apporter, c'était certain. Les mois avaient confirmé ses pensées.

Par contre, une crainte restait dans son esprit. Il savait ce qu'avait fait son fils, et redoutait la réaction du conseil. Le conseiller qui était prisonnier savait que là, sa descendance avait mit en péril la communauté. Il espérait juste que ce qui était la base de ses peurs récentes ne se réaliserai pas et préféra dans le doute ne rien dire à Margareth, afin que celle-ci ne tente rien de complètement démesuré.

De leur côté, Yuri et un petit groupe trié sur le volet dont Clark avait tenté par plusieurs fois de mener des opérations dont le but était de ramener Margareth parmi eux. Des offensives personnelles, sans prendre l'aval du conseil, mais aucune d'elle n'avait réussi à porter ses fruits, malheureusement.


*
* *

Nate n'en revenait pas d'avoir réussi à faire ce qu'il voulait. Malgré la confiance qu'il avait en ses compagnons, le voleur doutait que ceux-ci acceptent ce qu'il leur proposait et dans ce cas devrait trouver un autre moyen pour pouvoir retrouver cette jeune femme. Mais sa détermination à y entrer du les convaincre car ils acceptèrent. Le changement de tenue était le point le plus crucial, mais personne ne semblait en mesure de les arrêter. Le Destin devait être de son côté et lui faciliter les choses. A croire que cette jeune femme avait vraiment une place d'importance pour lui pour que même la chance soit en sa faveur. Par contre, rien n'aurait pu le préparer à ce qui allait se passer de l'autre côté de la porte où se trouvait celle qui hantait chacune de ses nuits.

La jeune femme eut en effet une réaction qui le laissa penser qu'ils se connaissaient, mais elle ne semblait pas s'adresser à lui. Certaines choses semblaient la contrarier, à commencer par son prénom. Pourquoi l'appelait-elle autrement ? Que cherchait-elle à voir exactement ? Pourquoi tant de larmes et surtout comment se faisait-il qu'il avait l'impression que le danger auquel elle faisait référence n'avait pas à voir avec ses compagnons ? La demoiselle de ses rêves verrouilla entièrement les lieux avant de nouveau lui adresser la parole avec ce prénom, Ethan. Comment était-il censé réagir ?

Un léger tremblement le prit. Ethan. Nate. Ce n'était pas si éloigné malgré tout. Avait-il prit un autre nom pour s'adresser à elle ? Ou bien était-ce autre chose ? Ethan. Nouveau frisson. Mais ça ne devait être du qu'à la température environnante. Le jeune homme la laissa caresser son visage, appuyant sa joue contre sa main et y trouva un contact réconfortant. Pour autant il ne comprenait rien à ses paroles, même si son visage montrait que ses sentiments étaient vrais et qu'elle savait qui il était.

- Je ne sais par où commencer... Mais je crains de vous décevoir. Je ne m'appelle pas Ethan, mais Nate. Enfin... je crois.

Le doute l'assaillait. Cette situation lui rappelait que finalement, il ne savait rien de lui-même. Rien hormis ce qu'il avait vécu ces quatre derniers mois avec les voleurs. Tout le reste était chaos. Pourtant en la regardant, son cœur savait qu'il pouvait lui faire confiance. Alors il s'assit à même le sol et décida de lui raconter le peu qu'il savait de sa vie.

- Je ne connais rien me concernant. Ma vie m'est inconnue, hormis pour ces quatre derniers mois. Je ne me rappelle de rien. Il y a quatre mois, je me suis réveillé dans les ruines de Delta. Je ne savais rien de moi. Ma mémoire était vide. Tout ce qu'il y restait, c'était mon prénom, Nate, et votre visage.


Il ne put s'empêcher de la regarder et penser que même son souvenir ne lui rendait pas hommage. Même si elle semblait plus fatiguée en comparaison.

- Je ne sais même plus votre prénom. Mais vous apparaissez pour une raison que j'ignore nuit après nuit dans mes rêves, semblant appeler à l'aide.

Le voleur repris ensuite son histoire.


- J'ai erré dans Delta jusqu'à croiser un petit groupe autour d'un feu. Ils m'ont proposé de partager le peu qu'ils avaient et je me suis endormi là. Durant la nuit, ils ont voulu me tester et je me suis rendu compte, à ma grande surprise, que je savais me défendre. Je les ai battu et après j'ai rejoins leur groupe de voleurs. Ils m'ont appris différentes choses, et j'ai découvert que j'étais très souple et un excellent combattant. Plus deux-trois autres petites choses que je ne leur ai pas dit, parce que mon instinct me disait de ne pas le faire.

Il sourit un instant avant de prendre la croix qu'il avait autour du cou et de faire apparaitre un katana que Margareth reconnu comme le Murasame de son ami.

- Ma croix dissimule cette arme et je sais que j'ai des pouvoirs. Je peux déplacer des objets par la pensée et entendre les pensées des gens. Même si pour une raison inconnue, je n'y arrive pas ici.


Nate rangea son arme pour le moment.

- J'ai suivi cette communauté nomade jusqu'ici et alors que je commençais à ne plus y croire, je vous ai vu dans les rues. J'ai alors décidé de m'arranger pour vous voir. Même si je n'ai que peu de temps, jusqu'à la prochaine relève de la garde.


Tout lui exposer ainsi était peut-être complètement fou. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Après tout qu'avait-il à y perdre ? Il ne savait rien de lui et elle lui inspirait confiance, c'était tout ce qu'il savait. Son instinct ne l'avait pas trahit pendant ces quelques mois, alors il lui ferait encore une fois confiance.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mar 13 Aoû - 17:09

Elle commençait à comprendre pourquoi on disait que tout le monde finissait par craquer. Oh elle était très loin de ses limites, mais elle en avait déjà marre, elle rêvait de réussir à s’enfuir. Mais cela ne pourrait se faire qu’avec James. Elle ne partirait pas sans lui. Margareth s’était fait prendre pour une mission de sauvetage. Elle aimerait bien pouvoir allé jusqu’au bout. Mais le Joker était prudent. Elle ne pouvait jamais le voir seule plus de quelques heures et sous très haute surveillance, elle savait qu’il n’était jamais très loin.

Margareth songeait à l’espoir, à ce que cela signifiait, et à ce qu’elle aurait bien aimé qu’il soit quand on lui avait apporté son repas … Et qu’elle l’avait reconnue. Ethan … Mais qu’est ce que ce crétin pouvait bien faire ici ? Elle verrouilla rapidement toute la chambre, en espérant que cela n’alerterait personne. Mais le jeune homme ne semblait pas réagir comme d’habitude. Il y avait quelque chose d’étrange, elle revint vers lui et caressa son visage. Elle était si heureuse et soulagée de le retrouver qu’elle en pleurait. Mais il l’a fit bien vite déchanter.

- Je ne sais par où commencer... Mais je crains de vous décevoir. Je ne m'appelle pas Ethan, mais Nate. Enfin... je crois.
-Qu … Quoi ?

Sur le coup elle fut si surprise qu’elle retira sa main. Comment ça ce n’était pas Ethan. Il continua et elle vit la situation sous un nouveau jour …

- Je ne connais rien me concernant. Ma vie m'est inconnue, hormis pour ces quatre derniers mois. Je ne me rappelle de rien. Il y a quatre mois, je me suis réveillé dans les ruines de Delta. Je ne savais rien de moi. Ma mémoire était vide. Tout ce qu'il y restait, c'était mon prénom, Nate, et votre visage.
Je ne sais même plus votre prénom. Mais vous apparaissez pour une raison que j'ignore nuit après nuit dans mes rêves, semblant appeler à l'aide.
J'ai erré dans Delta jusqu'à croiser un petit groupe autour d'un feu. Ils m'ont proposé de partager le peu qu'ils avaient et je me suis endormi là. Durant la nuit, ils ont voulu me tester et je me suis rendu compte, à ma grande surprise, que je savais me défendre. Je les ai battu et après j'ai rejoins leur groupe de voleurs. Ils m'ont appris différentes choses, et j'ai découvert que j'étais très souple et un excellent combattant. Plus deux-trois autres petites choses que je ne leur ai pas dit, parce que mon instinct me disait de ne pas le faire.
Ma croix dissimule cette arme et je sais que j'ai des pouvoirs. Je peux déplacer des objets par la pensée et entendre les pensées des gens. Même si pour une raison inconnue, je n'y arrive pas ici.

Nate rangea son arme pour le moment.

- J'ai suivi cette communauté nomade jusqu'ici et alors que je commençais à ne plus y croire, je vous ai vu dans les rues. J'ai alors décidé de m'arranger pour vous voir. Même si je n'ai que peu de temps, jusqu'à la prochaine relève de la garde.

On lui aurait annoncé la fin du monde que cela aurait eu le même effet sur la jeune femme, elle avait pâlit et s’était comme tétanisée, son cerveau peinant à comprendre ce qui se passait, et à faire les liens. Elle se demanda un instant si ce n’était pas un imposteur, mais l’histoire des pouvoirs ainsi que la lame qu’elle ne connaissait que trop bien lui confirmèrent qu’il ne pouvait pas en être autrement. Nate commença à se dandiner un peu gêné devant son immobilisme.

-Mademoiselle ?
-Margareth … souffla t’elle
-Pardon ?
-Mon prénom c’est margareth.

Elle inspira lentement et sembla enfin réagir.

-Il ne faut pas que tu restes ici.
-mais qu’est ce qui se passe ?

Elle s’assit sur le lit et se prit la tête à deux mains, lui faisant signe de se taire. Elle devait se concentrer et élaborer rapidement un plan. Si elle récapitulait, Ethan avait perdu la mémoire, mais si Clark ne l’avait pas retrouvé, et qu’il avait complètement oublié l’oasis, c’était qu’il y avait eu un problème là-bas. Elle n’en avait pas entendu parlé, donc ce n’était pas quelque chose comme une explosion sans survivants, donc cela devait être un problème avec le conseil. Elle verrait cela plus tard. Elle devait lui en dire suffisamment pour qu’il puisse comprendre le danger, s’enfuir, et retrouver l’oasis, sans toutefois qu’il ne se mette en danger et qu’il les fasse tous tuer.

-Très bien … je vais devoir te la faire en ultra condensé, et tu vas devoir me faire confiance, même si je ne réponds pas à toutes tes questions. Tu t’appelles Ethan, Ethan Johnson, il y a 4 mois maintenant, il y a eu … un accident dirons-nous, tu as disparus, et moi j’ai été fait prisonnière ici. Tu es un sin, mais pas n’importe lequel, tu es à la fois télépathe et télé kinésiste. Le problème : Le joker, le chef des méchants ici, rêve de voir ta tête au bout d’une pique, donc il faut que tu t’enfuies, et que surtout, tu ne reviennes jamais ici. Pour le moment tu ne peux rien faire. Il y avait une troisième personne avec nous, elle s’appelle Clark, compris ? Tu vas devoir partir vers le nord, utilise ton pouvoir pour appeler cette personne sur ta route, au bout d’un moment elle te répondra, elle pourra tout t’expliquer car vous serez en sécurité. Maintenant il faut que tu partes. Tu sais comment faire ?

Elle ne pouvait rien faire de plus pour lui, tout ce qu’elle craignait, c’était qu’il se fasse prendre, à ce moment là, elle ne pourrait plus rien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 14 Aoû - 13:30

Tout était flou dans la tête du jeune homme. En venant ici, celui-ci espérait y trouver des réponses, mais à la place tout ce qui hantait maintenant son esprit était d'autant plus de questions. Le voleur se doutait que s'il ne se rappelait rien de ce qu'il était, c'était que quelque chose devait s'être produit, mais cette histoire... c'était tout simplement bien plus que ce qu'il pouvait encaisser pour le moment.

Ethan... Nate. Quelle était sa véritable identité ? C'est lui qui avait choisi de tout révéler à cette jeune femme, et elle semblait le croire et être une alliée, ce qui était une bonne chose, cependant, tout cela devenait bien trop étrange. Fuir soudainement ? Être pourchassé par une personne qu'il ne connaissait que de nom ? En rechercher une autre qu'il ne connaissait absolument pas ? Ces prénoms lui rappelaient quelque chose, dans une sorte de pressentiment, mais il n'avait aucun moyen de réussir à vraiment poser quelque chose de clair dessus.


- Margareth.


Il répéta le prénom pour s'en souvenir et hocha doucement la tête concernant le danger. Oui, cela faisait un moment qu'il était ici maintenant. Mieux valait se préparer à partir.

- Au revoir.

Le jeune homme ressortit puis laissa sa place à un autre garde au moment de la relève. Quand les autres s'aperçurent de la supercherie et sonnèrent l'alerte, les voleurs étaient déjà loin, en train de se réjouir du succès de leur entreprise. Nate n'arrivait pourtant pas à partager leur enthousiasme. Que devait-il faire ? Suivre le conseil de cette jeune femme et chercher ce Clark ? Bah, la nuit lui porterait conseil.


La nuit en question fut agitée. il rêva encore de Margareth, torturée et aux prises avec un homme masqué qui se moquait d'elle, riant de son impossibilité de se défendre. Lui-même se trouvant là comme un spectateur ne pouvant se libérer de ses liens. Jusqu'à ce qu'elle finisse par mourir, ce qui le réveilla en sursaut. Non, il ne pouvait pas s'en aller ainsi et la laisser. Il n'avait pas besoin de sa mémoire pour savoir qu'elle devait sortir de là, et rapidement.


*
* *

Le lendemain, après du temps passé dans les activités habituelles de conseil ou de création d'objet, James et Margareth purent se croiser à nouveau. Dès les premiers instants, le père des jumeaux remarqua que la jeune femme n'était pas dans son état habituel. pour autant comment lui demander ce qui causait ces tracas tandis qu'il se doutait que tous deux étaient observés ? Le Johnson engagea une conversation sur la vie à Bêta. La jeune femme lui avait dit qu'elle était originaire de là-bas et il espérait qu'elle puisse trouver ainsi un subterfuge pour évoquer ce qui lui accaparait l'esprit sans trahir la réalité profonde des choses.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 19 Aoû - 17:14

Elle ne savait pas vraiment ce qui c’était passé, mais une chose était sûre, si jamais elle venait à tomber sur le responsable de tout cela, celui-ci allait l’entendre. Elle avait tout fait pour qu’Ethan ne revienne pas ici de ci-tôt, et voilà qu’il revenait de lui-même, mais amnésique. Elle fut donc à la fois soulagée, mais aussi triste et terrorisée quand Ethan lui dit au revoir. Elle se doutait bien qu’il ne pouvait pas rester là, et certainement pas l’emmener. Mais l’idée de se retrouver à nouveau seule dans cette chambre ne la rassurait pas du tout. Elle dût se forcer à lui sourire doucement et à lui dire au revoir à son tour.

-surtout prend bien soin de toi, et fais attention. Ne t’inquiète pas, Clark t’expliqueras tout. Au revoir Ethan.

Elle le laissa remettre son casque et sortir, juste à temps pour la relève des gardes.
Ce soir là, lorsque Margareth s’allongea dans son lit, elle ne put s’empêcher de regarder les étoiles en pensant à Ethan. Une bouffée d’espoir l’avait envahie. Mais ce n’était rien comparé au torrent de peur qu’elle ressentait à présent. Elle ferma les yeux mais ne réussit pas vraiment à dormir. Elle espérait que Nate n’était pas aussi idiot qu’Ethan … Sinon ils allaient avoir des ennuis.

**
*

Margareth se leva aux aurores le lendemain, elle n’avait quasiment pas dormit, mais cela n’empêcha pas le Joker de lui servir son baratin habituel comme d’habitude. Elle était épuisée à force de remplacer le maximum de choses ici. Elle commençait vraiment à peiner, alors elle ne l’écouta que d’une oreille tout en avalant un morceau.
Le seul attrait de sa journée était son petit entretien avec james. Elle était soulagée de voir chaque jour que l’on ne l’avait pas rebranché à une machine. Elle aurait tellement voulut lui parler d’Ethan … Mais elle savait qu’ils étaient surveillés. Ils se mirent à discuter comme à leur habitude, jusqu’à ce que James l’emmène sur le terrain de Bêta, elle remarqua son ton quelques peu insistant et comprit enfin. Elle eut un très discret sourire. Bon, elle allait encore raconter une petite histoire, elle espérait qu’il comprendrait.

-En parlant de Bêta, hier, en ville, j’ai croisé un homme qui ressemblait énormément à une des personnes que j’avais connue là-bas. Un gars un peu fou sur les bords. Il s’appelait Nate je crois. Il avait une histoire un peu particulière, en fait c’était un gamin des rues je l'appelais mon petit copain aux yeux bleus, parce qu'il avait des yeux comme la mer. Mais surtout, il n’avait aucun souvenir de son passé, je pensais qu’il avait fait une mauvaise chute, et bien ce jour-là, il a croisé une bande de voleurs, il les as tellement impressionné qu’ils l’ont intégrés à leur groupe. Sur le coup cela m’a un peu surprise, ce n’était que des enfants quand je suis partie, je me suis demandée pendant un instant si il n’avait pas étendue leur territoire de chasse à Gamma. J'espère bien qu'ils n'auraient pas été aussi inconscient ... Mais bizarrement cela ne m'aurait pas étonné vus son caractère buté.

Elle lui offrit un sourire un peu sarcastique. Oh oui, ethan était très très buté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mar 20 Aoû - 13:29

La sortie s'était déroulée sans anicroche. Il avait laissé l'autre garde prendre sa relève en spécifiant uniquement que la jeune femme avait demandé son repas et l'avait obtenu. Des réponses minimalistes pour éviter de se compromettre. Puis Nate s'était dirigé vers le lieu de rencontre d'un pas lent et régulier, s'était changé à nouveau puis éclipsé avec ses camarades voleurs. Pour autant son esprit était ailleurs. Il repensait à sa rencontre avec cette jeune femme. A ses réactions.

Lorsque celle-ci s'était jetée dans ses bras, un fort sentiment de protection envers elle l'avait traversé. Il voulait la protéger à tout prix. Sa tristesse et sa souffrance l'avaient profondément blessé et il ne supportait pas de la voir ainsi, sans en comprendre le pourquoi. De plus quand elle avait effleuré son visage, son cœur avait battu si fort qu'il avait l'impression que celui-ci voulait sortir de sa poitrine. Tous ces sentiments le traversaient mais il était incapable d'en comprendre la raison. En tous les cas, il en savait un peu plus sur lui-même.

Ethan Johnson. A chaque fois qu'il pensait à ce prénom, un frisson le parcourait, comme si sa tête luttait contre quelque chose. Pour autant, une chose était certaine. il ne parla pas de la fin de la soirée et s'endormit. Sa nuit fut agitée et le voleur n'en ressortit qu'avec une seule certitude. Il devait sortir Margareth de cette maudite tour. Cela sans impliquer les voleurs. C'était son affaire. Celle-ci avait raison sans le savoir. Les ennuis ne tarderaient pas.


*
* *

Les journées se suivaient et se ressemblaient dans la tour pour James. Pourtant, la veille quelque chose l'avait surprit. Alors qu'il utilisait son pouvoir sur la tour, pour savoir où se trouvait chaque personne et surtout Margareth, il avait remarqué une chose étrange concernant un des gardes qui avait surveillé la jeune femme. Celui-ci n'était pas un muss. Il portait des traces de Sin, mais semblait en proie au doute. De plus il avait passé un certain temps dans la chambre de la jeune femme. Voilà pourquoi il espérait pouvoir lui demander ce qui s'était passé lorsqu'ils se verraient.

Le père des deux jumeau mit donc son idée en place lors de leur moment d'échange quotidien et Margareth sembla comprendre ce qu'il voulait. Il écouta donc son histoire. Des fragments lui permirent de comprendre. Personne un peu folle, petit ami aux yeux bleus, Nate, amnésie... tout cela venait confirmer ses craintes sur les conséquences des actions de son fils. Il décida donc de lui répondre à sa manière.


- Des personnes peuvent effectivement se ressembler donc cela n'aurait rien d'étonnant. Pour autant ton histoire me rappelle une chose dont j'ai entendu parler. J'ai étudié les coutumes de certaines communautés dans Bêta. L'une d'elle a pour habitude de mettre les personnes qui la compose à l'épreuve. Cela arrive soit au moment de la majorité de la personne, soit lors d'actes graves.

La pause narrative servi à lui faire comprendre que c'était ce cas ici.

Dans ce moment là, l'assemblée des anciens fait boire une liqueur au jeune où à la personne concernée qui lui fait temporairement oublier ses souvenirs. Ils changent ensuite son physique et l'envoient ailleurs. Le jeune à alors un certain temps pour réussir à revenir au lieu de la communauté, sachant que personne n'y habitant ne doit l'aider. S'il réussit, il est considéré comme membre à part entière, ou de nouveau comme membre et ses actions lui sont pardonnées.

Il espérait avoir à la fois été assez clair pour elle et assez flou pour que leurs ennemis ne prennent cela que pour une histoire. Pour autant, rien ne semblait les alarmer pour le moment. La conversation continua ensuite sur d'autres choses jusqu'à ce qu'ils doivent se séparer à nouveau. Les deux se dirent donc au revoir.

*
* *

Toute la journée, Nate l'avait passé à faire des préparatifs. Face aux interrogations de la communauté des voleurs, il leur expliqua les grandes lignes. Le fait que la veille il avait vu une personne qui savait des choses de son ancienne vie, qu'il se devait de la sortir de la tour et de chercher sa véritable identité. Loin de lui en vouloir, tout le monde se décida à l'aider. Ils lui fournirent plusieurs pièces d'équipement qu'ils avaient trouvé la veille : des brouilleurs, un projecteur holographique et une bombe fumigène. De plus l'une des voleuses lui proposa de l'accompagner, lui assurant qu'elle saurait se rendre utile puis s'en sortir. Nate accepta après qu'elle lui eut montré quelque chose de spécifique puis dit au revoir à toute la communauté.

Ils observèrent la tour et remarquèrent que la garde avait été doublée presque partout. S'ils avaient été autant la veille, jamais leur groupe n'aurait put passer. mais à deux, et avec la surprise de la voleuse, cela ne devrait pas être trop dur. Ils approchèrent par les ruelles les plus sombres et celle qui avait accompagné Nate utilisa son pouvoir de Sin pour les transformer tous les deux en ombre. Ils s'infiltrèrent donc, invisibles, jusque dans la salle des gardes. Ils remarquèrent les uniformes de ceux chargés de garder Margareth et ne purent s'empêcher de sourire en voyant qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme. Ils les surprirent à un moment où chacun s'était isolé et cachèrent les corps avant d'aller prendre place. Les deux autres parurent méfiants, mais finalement étant lassés d'être plantés là partirent sans demander leur reste.

Le duo attendit pour entrer la demande du repas et entrèrent en suivant les consignes qu'ils avaient entendu et répété aux deux autres, à savoir qu'un rentre et que l'autre maintient "l'invitée" en joue. Nate activa le brouilleur pour les éventuelles caméras puis entra avec sa collègue.


- Bonsoir à nouveau Margareth. S'il te plait, ne dis rien et agissons vite.


Il passa l'analyseur du projecteur holographique sur elle puis le mit en route et une image de la jeune femme apparut. la voleuse qui préférait qu'on l'appelle Shadow retira la combinaison du garde et la laissa à Margareth, puisqu'elle avait ses propres vêtements en dessous.

Elle arrosa le repas d'un liquide contenant des micro organismes qui dévoreraient la nourriture et se prépara à courir vers les étages inférieurs pour pouvoir utiliser son pouvoir à nouveau tandis que Nate et cette fille jouerait les gardes jusqu'à la relève. Seulement la jeune femme ne semblait pas vraiment en accord. Les ennuis semblaient commencer maintenant
.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 22 Aoû - 12:07

Margareth détestait se senti aussi impuissante face à une telle situation, c’était dans sa nature même de vouloir protéger tout le monde, même quand elle ne le pouvait pas vraiment. Tout ce qu’elle pouvait espérer c’était que Nate était moins têtue qu’Ethan. Et vu qu’il s’était déjà introduit jusque dans le haut de la tour au nez et à la barbe du Joker … Elle n’y croyait pas un seul instant. C’était bien sa veine tout ça.

Toute la journée, la jeune femme resta dans le vague, distraite, elle commit même une ou deux erreurs dans ses créations, et finalement elle réussit même à agacer le Joker qui finit par la congédier. Elle ne put s’empêcher de sourire amusée en lui répondant que tout le monde ne pouvait pas être en forme tous les jours. Il secoua la tête et elle sortit. C’était le meilleur moment de la journée pour elle, ces petits moments qu’elle pouvait partager avec James. Pourtant elle ne parvenait pas à se sentir très à l’aise, tout son esprit était tourné vers Ethan, enfin plutôt Nate. James le sentit très vite et l’amena à parler. Etrangement il sembla très vite comprendre où elle voulait en venir. Comme si il s’en doutait. Elle ne fut pas déçue.

- J'ai étudié les coutumes de certaines communautés dans Bêta. L'une d'elle a pour habitude de mettre les personnes qui la compose à l'épreuve. Cela arrive soit au moment de la majorité de la personne, soit lors d'actes graves.

La pause narrative servi à lui faire comprendre que c'était ce cas ici.

Dans ce moment-là, l'assemblée des anciens fait boire une liqueur au jeune où à la personne concernée qui lui fait temporairement oublier ses souvenirs. Ils changent ensuite son physique et l'envoient ailleurs. Le jeune à alors un certain temps pour réussir à revenir au lieu de la communauté, sachant que personne n'y habitant ne doit l'aider. S'il réussit, il est considéré comme membre à part entière, ou de nouveau comme membre et ses actions lui sont pardonnées.

Les mains de la jeune femme se crispèrent sur les accoudoirs du siège sur lequel elle était assise. Elle dût faire un énorme effort pour ne rien laissé paraître sur son visage, mais James pouvait facilement deviner ce qu’elle se disait dans son esprit.
*pu**** les enfoirés de **** de *** * si jamais je les attrapes je vais les *** et ***** *
Bon il devait sûrement penser à quelque chose de ce genre en plus polie tout de même.

-Et bien sûr le comportement même des personnes n’était pas affecté par cette intervention. Grogna-t-elle.
-Non ils agissaient simplement sur les souvenirs.

Margareth lui adressa un joli sourire un peu crispé. Ethan sans souvenir et sans conscience du danger était dans la nature. Oh joie et bonne humeur … Non elle n’avait aucune raison de pêter un câble, cela ne voulait rien dire. Peut être n’aurait elle-même pas dût penser à cela.
Ils continuèrent de discuter sur ce qu’ils faisaient l’un et l’autre pour le Joker et bientôt un des gardes vint chercher Margareth, leur petite rencontre était malheureusement terminée. La jeune femme soupira en se levant et sourit à James ;

-On se retrouve demain. Bon courage à vous.
-Prends soin de toi Margareth, et surtout ne fais rien d’inconsidéré.

Elle lui répondit en souriant et en haussant les épaules. Que pouvait-elle faire après tout ? Elle sortit rapidement et nota que sa garde rapprochée avait été doublée. Sur le coup elle prit peur, avaient-ils été moins discret que ce qu’ils croyaient. On la ramena à sa chambre, ou elle croisa le joker devant celle-ci.

-Ah Margareth, comment allez-vous ?
-Je me sens un peu étouffée étrangement. Y a-t-il une raison particulière à ce qu’autant de gardes viennent empiéter sur mon espace vital ? répondit-elle sardonique.
-Oh vous avez remarquez ce détail.
-Disons qu’ils sont difficilement manquables. Répondit-elle en fusillant du regard celui qui lui marchait sur les talons.
-Oui, en réalité ce n’est qu’une simple mesure de précautions, des voleurs, rien de bien grave, mais je tenais à assurer votre sécurité.
-à assurer ma sécurité ou à assurer que je n’aille pas les aider à vous voler quelque chose de plus précieux encore.
-Allons très chère. Votre vie met plus précieuse que ces basses considérations matérielles.
-Arrêtez donc vos mielleuseries. De toute façon, on ne peut pas dire que je suis prête à pouvoir me sauver, et je vous préviens que je ne veux pas voir un de vos toutous dans ma chambre, sinon ce sont des pustules que je vais faire apparaître, à des endroits qu’ils n’apprécieront pas.

Bon elle ne savait pas si elle en était capable, mais c’était suffisamment imagé pour que les gardes y repensent à deux fois avant de vouloir venir l’embêter. Sur ces paroles bien senties, elle rentra dans sa chambre et leur claqua la porte au nez. Elle avait promit d’offrir la coopération de son pouvoir au Joker, elle n’avait pas dit non plus qu’elle allait être agréable à vivre.

Elle alla donc s’asseoir à son bureau et reprit un livre qu’elle avait entamé. Elle espérait juste que cela ne retomberait pas sur James. Au bout d’un moment elle finit par demander son repas, tout en restant plongée dans ses pensées. La voix qu’elle entendit la fit sursauter.

- Bonsoir à nouveau Margareth. S'il te plait, ne dis rien et agissons vite.
-Bon sang Ethan, tu veux me faire avoir une crise cardiaque ou quoi ?

Deux soirs en deux jours. Bien sûr, cet idiot était toujours aussi buté. Il se mit à agir rapidement, et la fille qui l’accompagnait lui tendit sa tenue.

-Qu’est ce que ….

Elle comprit soudainement ce qui se passait.
-euh … Non !
-Quoi non ?
-Ethan … Enfin, Nate. Je ne peux pas partir.

Elle fusilla la sin du regard.
-Et vous, comment avez-vous pus le laisser revenir ici.
-Margareth il faut sortir de là. Intervint Ethan
-Je ne peux pas, pas toute seule tout du moins. Si je m’en vais il faut que l’on emmène une autre personne avec nous.
-On ne peut pas. Intervint elle
-vous ne comprenez pas, il sera tué, ou rebranché à cette machine infernale si je pars.

Elle hésita un instant puis se tourna vers Ethan.

-Je ne t’ai pas tout dis. A la base, tu étais venus ici pour libérer ton père, mais tu t’es fais prendre. Je n’ai pus prendre la place que de l’un de vous deux, et ton père a insisté pour que ce soit toi qui soit libéré. Si jamais je pars d’ici, le Joker s’en prendra à James. Lâcha t’elle d’une traite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 22 Aoû - 15:43


La vie n'était jamais simple et se retrouvait remplie de surprises, que celles-ci soient bonnes ou mauvaises. C'était une chose que James savait depuis longtemps. Ainsi voir ses fils avait été une bonne chose, mais les conséquences pour eux risquait fort d'en être une mauvaise. La conversation que l'ancien conseiller eut avec l'amie des jumeaux confirma ses pensées. La bonne nouvelle était sans aucun doute qu'un seul des deux était concerné, mais ce n'était pas forcément idéal. Après tout, même si Ethan se trouvait être le plus posé des deux, un sin avec ses dons amnésique et dans la nature, cela pouvait créer bien des catastrophes, d'autant plus si leur "hôte" mettait la main dessus. Il pourrait alors risquer de s'en servir contre les siens. De plus si les souvenirs sont altérés, il n'en était rien des capacités au combat ou du caractère.

Son ainé semblait cependant s'en être plus ou moins sorti en rencontrant une communauté de personnes. Ce qui pouvait être une bonne ou une mauvaise chose, mais celui-ci était en tous les cas dans la cité. Malgré l'action du conseil, Margareth semblait être resté présente dans son esprit, ce qui viendrait peut-être confirmer une hypothèse qu'il avait formulé jadis. Malgré la puissance rassemblée dans cette entité télépathique qui était formée pour bloquer ou effacer les souvenirs, certains éléments plus présents dans le cœur n'étaient pas affectés.

Les deux sins durent cependant finir par se séparer et James en retournant à sa chambre capta une partie de l'échange entre Margareth et le Joker. Ainsi les voleurs s'étaient introduits dans la tour. Ceci expliquait en effet l'impression qu'il avait eut la veille concernant certains gardes et le renforcement de la sécurité.


*
* *

Le soir venu, le duo de voleurs s'était infiltré sans trop de mal, grâce au pouvoir de celle qui accompagnait Nate. Cependant celui-ci se souvenait que ce ne serait plus possible par la suite lorsqu'ils approcheraient de la chambre de Margareth à cause du pouvoir du Joker. Ils agirent donc selon le plan et rejoignirent Margareth, ce sans trop de mal. Mais c'est à ce moment là que les choses commencèrent à se faire bien plus compliquées.

En effet, Margareth lâcha une bombe à laquelle Nate, et donc encore moins Shadow, ne pouvaient s'attendre : le père du jeune homme se trouvait prisonnier de la tour et risquait de payer au prix fort la fuite de la jeune femme.


- Ce n'est pas prévu, le plan n'est pas fait pour quatre personnes.

Le jeune voleur ne savait pas quoi faire. D'un côté, ce n'était pas prévu, de l'autre, il ne pouvait pas laisser son père ici. Prendre une personne en plus était dangereux. Surtout qu'ils ne pourraient pas utiliser le même subterfuge pour celui-ci. Prendre une décision, et rapidement.

- Il faut le sortir de là aussi.
- Comment veux-tu faire ça ? C'est impossible.
- Pour moi oui, pas pour toi.
- On ne se...
- Il va falloir. Je vais faire croire que je suis un garde avec Margareth. Nous allons faire croire que celle-ci est enfermée dans sa cellule et que tu es une voleuse que nous avons attrapé, cherchant à rejoindre l'autre prisonnier après avoir tenté de la faire s'évader. Quand on aura rejoint James, si tu le peux tu utiliseras ton pouvoir pour t'éclipser avec lui. Sinon on assommera les gardes alentour, on ira jusqu'à un point où tu puisses disparaitre avec lui et nous on s'arrangera pour sortir.
- Tu es malade... ça ne marchera jamais !
- On ne le saura qu'en essayant. Que le vent porte nos ailes !


Tout le monde du se mettre à exécuter le nouveau plan, et cela sans protestations. Tout était déjà bien trop compromis pour perdre du temps en nouvelles tergiversations. C'est ainsi que déguisés en gardes, Margareth et Nate escortèrent Shadow jusque la porte de la chambre de James, que la demoiselle Kane avait vu auparavant. Ils expliquèrent aux autres gardes la situation et les trois sins sentirent sans mal leurs pouvoirs revenir.

James fut surpris de voir soudain quatre gardes entrer dans sa chambre, si l'on pouvait dire cela ainsi, et lui demander s'il connaissait cette femme. Mais avant qu'il n'ait put répondre, celle-ci attaqua vivement ses geôliers et les assomma tous, pour garantir la couverture des deux autres avant de prendre la main de James et de l'embarquer à sa suite une fois son pouvoir déclenché.

Elle lui expliqua pendant le temps de leur course la situation et où ils se rendaient. James accepta sans rien dire, n'ayant pas vraiment le choix pour le moment. Dans la pièce, les gardes émergèrent de l'inconscience, et tous cherchèrent, ou firent semblant, ce qui s'était passé. Seulement, la situation se compliqua quand deux personnes qui portaient de simples habits de Muss crièrent à l'imposteur en direction d'Ethan et de Margareth.

Celui-ci ne fit ni une, ni deux et envoya une vague télékinésique par instinct avant de l'entrainer dans une course folle à travers les étages. Tous les deux ne pouvaient pas revenir en arrière, car ils étaient maintenant poursuivi par un ensemble de gardes. Tous les deux durent avancer à grande force de tirs d'armes, de vagues de pouvoir ou d'armes qui disparaissaient soudainement des mains adverses, à la grande surprise de ceux-ci ou de Nate. Le duo eut la chance de ne pas croiser la route du Joker car celui-ci semblait ne pas être présent dans les étages supérieurs de la tour pour le moment.

La course effrénée continua jusqu'à ce que les deux sins déguisés en gardes arrivent au sommet de la tour et ne se retrouvent à l'extérieur, à une hauteur vertigineuse. Ils ne pouvaient plus courir désormais, et les autres n'allaient sans doute pas tarder à les rattraper. Une seule solution semblait rester. Le voleur prit une grande inspiration.


- Me fais-tu confiance Margareth ? Au point de me confier ta vie ?


La réponse était cruciale pour lui, parce qu'il n'avait jamais tenté, ou n'en avait pas le souvenir, ce qu'il allait faire à présent. Après la réponse de celle-ci, il prit sa main et courut avant de s'élancer d'un bon formidable et contrôlé dans le vide.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 19 Sep - 13:28

Margareth lisait tranquillement, elle ne s’était pas attendue à ça. Pour elle, la soirée allait être encore une fois comme les autres. Elle s’était tellement pris la tête avec le problème d’Ethan sans trouver de solution, qu’elle avait fini par vouloir se détendre en lisant un bon livre. Elle ne s’attendait donc certainement pas à ce que ce problème revienne brusquement, à ce que ce crétin revienne soudainement. Ça il fallait bien le dire. Elle en fut tellement estomaquée qu’elle en resta complètement béate pendant quelques secondes avant de pouvoir prononcer ne serait-ce que son nom …

-Ethan …

Non c’est vrai que ce n’était pas Ethan, mais Nate, Ethan n’aurait pas été aussi stupide. Quoi que … Elle leur expliqua tout de même rapidement le problème, heureusement qu’elle avait encore l’esprit vif à cette heure-ci. Sinon elle aurait été incapable de réagir si rapidement, et peut être aurait-il été trop tard pour sortir le père d’Ethan de là. Parce que celui-ci semblait faire peu cas de ce qu’elle disait, il l’aurait emmené sans qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit si elle ne l’avait pas choqué.

Ils avancèrent finalement rapidement dans son sens. Nate n’était pas vraiment Ethan, pourtant elle reconnaissait en lui son sens de la responsabilité, sa capacité à s’adapter à toute situation et son âme de meneur, sans cela la sin ne l’aurait certainement pas suivie … Et elle non plus, même alors qu’il semblait plus ignorant qu’un nouveau-né, elle le suivait les yeux fermés.

-On est partit alors …

Arriver jusqu’à la chambre de James fut presque trop facile, Margareth se prit à croire que finalement ils allaient bien s’en sortir. Celui-ci semblait complètement abasourdi de les trouver là. Il fixait son fils avec des yeux grands comme des soucoupes.

*E… Ethan ?
On doit se dépêcher.*

Il voulut entraîner son père, mais se devait de suivre le plan. James se tourna vers Margareth, comme si il l’interrogeait du regard sur ce qui se passait, pour savoir ce qu’il se passait, et est-ce qu’ils devaient effectivement mettre la vie du jeune homme en danger en le suivant.

*Ne me regardez pas comme ça, j’ai déjà essayé, mais il refuse de partir sans nous.* Répondit-elle à sa question silencieuse.

Son regard à elle disait plutôt, « non mais qu’est-ce que vous croyez, c’est votre fils, alors à vous de vous débrouiller. » De toute façon il valait mieux tout tenter tant qu’ils le pouvaient, tout plutôt que de se trouver de nouveau enchaîner à cette machine. James semblait hésiter à laisser Ethan, mais elle le rassura du mieux qu’elle le put.

*Rassurez-vous, je reste avec lui, je ne laisserais rien lui arriver.*

Après tout, elle s’était sacrifiée pour que lui puisse s’en sortir, et elle était bien prête à le refaire s’il le fallait. James partit avec la sin, et Margareth resta avec Ethan, assommée. Tout le monde sortit après le réveil, mais les choses se précipitèrent à partir de là. Si tout pouvait bien se passer, cela aurait été trop beau, on lança l’alerte, et ils furent rapidement poursuivis, Margareth commençait à bien connaître les lieux, elle voulut l’entrainer vers les sous-sols ou elle avait remis le mur en place, mais ils leur barrèrent la route. Elle n’eut la vie sauve qu’à la vague télékinésique d’Ethan. Elle se figea en voyant autant de Muss, c’était finit pour eux … Ils n’allaient pas s’en sortir.

-Ethan …

Mais lui ne semblait pas prêt à abandonner, il la prit par le bras et l’attira vers une porte qu’il fit exploser. Ils retournaient dans les étages. Droit sur le Joker, mais pour le moment, c’était ça ou ils se feraient tuer par leurs tirs. Elle jeta un dernier coup d’œil en arrière, il y en avait tellement. Elle se figea à nouveau lorsqu’elle les vit mettre Ethan en joue, ils ne lui tireraient dessus qu’en dernier recours. Cette fois par contre c’était volontaire de sa part. Elle se mit entre eux.

-MARGARETH ! cria Ethan

Ils levèrent leurs armes pour tirer, alors qu’elle s’était complètement figée. Elle n’entendait plus rien, elle était complètement ailleurs. Mais quand ils voulurent appuyer sur la gâchette, elle gomma leurs armes, celles-ci disparurent. Ethan les envoya voler rapidement alors que tout ce qui les protégeaient disparaissaient.

-On avance.

Pourtant elle sentait que ses pouvoirs faiblissaient, le Joker arrivait, au moins il concentrait ses efforts sur eux, et non pas sur James. Mais là elle n’avait plus rien à négocier, si jamais ils les prenaient.
Ils arrivèrent dans un cul de sac, et la jeune femme eut tout juste le temps de créer une porte en métal pour les tenir à l’abri quelques temps. Mais c’était finit, elle avait perdu tous ces pouvoirs. Elle allait se tourner vers lui, presque paniquée, mais il avait son regard déterminé. Limite qui lui faisait peur.

- Me fais-tu confiance Margareth ? Au point de me confier ta vie ?

Elle le fixa droit dans les yeux, il semblait si déterminé, elle regarda autour d’elle, que voyait il comme solution ? Il n’y avait que le vide autour d'eux... le vide

- Non tu ne vas pas faire ça …

Si, il allait probablement le faire. Elle le regarda droit dans les yeux, il avait besoin de sa réponse, il avait besoin de savoir si elle lui faisait confiance, mais lui faisait elle ? Elle l’observa quelques secondes. Elle faisait confiance à Ethan, une confiance aveugle, mais là c’était Nate qu’elle avait en face d’elle. Ce n’était pas Ethan … Elle plongea son regard au fond du sien, celui de Nate, celui qui l’avait retrouvé malgré tout, malgré son amnésie, celui qui était venu la chercher au nez et à la barbe du Joker, c’était toujours Ethan, seulement une autre partie de lui.

-Je te fais confiance … J’ai en toi une confiance aveugle, je t’ai confié ma vie, il y a plusieurs années maintenant. Je te la confie à nouveau sans aucune hésitation.

Elle hésita un instant, mais déposa rapidement un baiser au coin de ses lèvres.

-J’ai toute confiance … en toi Ethan, et en toi aussi Nate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 21 Sep - 15:02

Le plan qu’ils allaient mettre en place Shadow et lui était dangereux. Nate le savait. Cependant cela ne l’empêcherait pas de le mener à bien. Peu importait qui il était vraiment et ses liens avec cette jeune femme. Le jeune voleur savait juste qu’elle était liée à lui et qu’il ne supporterait pas de la voir enfermée ici et susceptible d’être menacée par le Joker plus longtemps. C’est pourquoi le duo se lança dans l’exécution de ce qu’ils avaient prévu avec une efficacité optimale. Prendre de nouveau l’apparence de gardes fut un peu plus complexe mais ils y arrivèrent sans mal et finirent par rejoindre Margareth. Généralement rien ne se passait exactement comme on le souhaitait, et cette fois-ci ne dérogeait pas à la règle. En leur précisant que le père du télékinésite était présent dans le bâtiment, celle qui était la cible de leur sauvetage changeait la donne.

Deux personnes à faire sortir au lieu d’une seule. Shadow n’avait pas assez développé son pouvoir pour dire de l’utiliser sur quatre personnes, Nate le savait. Il leur fallait trouver une autre option pour réussir à se sortir de là. C’est à quoi réfléchit le sin déguisé en garde tandis qu’ils se rendaient vers la cellule de James.

Celui-ci reconnu sans mal, même si elle avait été modifié, la trace de son fils et failli s’exprimer à voix haute, mettant en échec la couverture de son fils mais inconsciemment celui-ci utilisa son pouvoir pour faire que tout se déroule mentalement, sans même que les protagonistes ne s’en rendent compte. Shadow les assoma, Margareth et lui avant de fuir. Jusque-là, tout se déroulait comme prévu si l’on exceptait leur nouveau voyageur.

Seulement leur retour à la conscience se fit dans l’urgence puisqu’ils furent dénoncés par les gardes qui s’étaient vus subtiliser leurs uniformes. Maintenant ils n’avaient plus le temps de jouer à faire semblant d’être des Muss. Tous les deux se mirent à courir vers le haut quand ils se rendirent compte que des troupes nombreuses leur barraient la route des étages inférieurs. Une peur effroyable traversa le corps de Nate lorsque Margareth se mit en tête de s’interposer entre les armes de leurs ennemis et lui mais heureusement celle-ci semblait savoir parfaitement ce qu’elle faisait. Les armes disparurent et dans la volée le sin leur fit faire une petite danse aérienne.

La course folle dans les étages repris de plus belle et les deux fugitifs sentirent clairement que le Joker tentait de focaliser l’action de son pouvoir sur eux. Cependant ni l’un ni l’autre n’avaient le temps de se focaliser sur ce point. Ils arrivèrent à l’extérieur du sommet de la tour et après que Margareth eut créé la porte, une rafale de vent cinglante les accueillit. C’est alors que le jeune homme lui posa une question dont tout le reste allait dépendre.

- Me fais-tu confiance Margareth ? Au point de me confier ta vie ?

Le Joker se rapprochait à chaque instant. Déjà maintenant, leurs pouvoirs n’étaient plus utilisables. D’ici peu de temps, le chef des Muss serait sur eux et s’ils n’étaient pas partis, ce serait la fin pour eux. Chacun des deux le savait au fond de lui-même. Soit ils réussissaient à s’échapper, soit ce serait la fin de tout. La réponse fut claire.

-Je te fais confiance … J’ai en toi une confiance aveugle, je t’ai confié ma vie, il y a plusieurs années maintenant. Je te la confie à nouveau sans aucune hésitation.

Elle hésita un instant, mais déposa rapidement un baiser au coin de ses lèvres.

-J’ai toute confiance … en toi Ethan, et en toi aussi Nate.


Si le baiser le surprit, Nate n’eut guère le temps d’y réfléchir. Leur ennemi serait sur eux dans quelques secondes. Il prit la main de la jeune femme et sauta d’un magnifique bond contrôlé au moment même où dans leur dos, la porte renforcée de Margareth cédait sous la pression de leurs assaillants. Une chute vertigineuse commença pour les deux jeunes gens alors que des tirs fusaient dans leur direction. Le voleur faisait son possible pour contrôler sa chute. Il ne savait pas du tout s’il arriverait à faire ce qu’il souhaitait, et surtout s’ils sortiraient de la sphère d’influence du Joker avant de toucher le sol. Mais mieux valait mourir libre que de vivre enchainé.

La descente sembla sans fin, jusqu’à ce que à environ une vingtaine de mètres avant le sol, les deux sins ne sentent leurs pouvoirs leur revenir. Aussitôt le jeune homme se concentra pour créer sous eux un disque d’énergie télékinétique qui amortit la vitesse de leur chute avant de redresser la direction pour qu’ils s’envolent vers la barrière séparant le Haut du Bas Gamma. De nouveaux tirs fusèrent dans leur dos de la part de gardes qui se trouvaient aux alentours de la tour et qui avertis par l’alarme se doutaient que ces deux-là devaient être des intrus. Les troupes présentent furent pourtant soudainement prises dans une fumée à très forte densité.

Nate ne put qu’avoir un sourire. Il ne connaissait qu’une communauté de personnes capable de créer quelque chose comme ça. Les voleurs avec qui il avait passé ces quatre derniers mois. Ceux qui étaient devenus ses amis. Tous semblaient être venus, peu importait le danger, pour aider l’un des leurs. La fuite leur fut ainsi facilitée, alors que Margareth et Nate continuaient à voler à travers les rues. Toutes les forces de sécurité du Haut Gamma semblaient s’être mises à leurs trousses et le jeune homme du faire des embardées pour éviter certains tirs.

Mais la partie n’était pas encore jouée. Pour réussir à s’en sortir, ils devaient encore passer le dôme de protection énergétique et à cette heure-ci, tous devaient s’être complètement verrouillés. Tant pis, ils devaient tenter le tout pour le tout. Leur approchée de l’un des points de passages confirma l’hypothèse du la fermeture totale de la cité, mais une fois encore les voleurs leur vint en aide et ouvrit le passage pour eux.

Une fois qu’ils furent à l’extérieur du Haut Gamma, Margareth et Nate ne tardèrent pas à disparaitre dans les ruines, changeant de vêtements avant de se fondre dans la masse des gens se rapprochant de la cité suite à tout le désordre provoqué par leur fuite et ils commencèrent à marcher, tout en restant sur leurs gardes, vers le lieu de rendez-vous.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 25 Sep - 14:28

Ethan … Non enfin Nate lui avait demandé si elle avait confiance en lui, sur le coup elle avait hésité un instant, mais seulement un, son regard se posa sur lui, et elle sut qu’elle pourrait aller jusqu’au bout du monde avec lui, elle avait déjà finit en enfer pour lui, donc pourquoi pas ? Elle lui avait dit oui, et ne sachant pas vraiment pourquoi, elle l’avait embrassé. Sur le coup, elle n’avait pas réfléchit, et cette idée lui paraissait un peu idiote, ils étaient bloqués au sommet de la tour, et le Joker allait probablement les tuer si ils ne trouvaient pas de solution, alors ce n’était pas vraiment le moment. Ou alors c’était peut-être pour cette raison qu’elle avait agi ainsi, parce qu’ils allaient mourir, et qu’elle voulait savoir au moins une fois, sentir ce que cela faisait de l’embrasser.
Si Ethan fut surpris, cela ne dura qu’une seconde, un bruit effroyable s’éleva de la protection qu’elle avait érigé. Ils ne leur restaient qu’une poignée de secondes … Il lui adressa un regard d’excuse, regard qu’elle ne comprit que lorsqu’il la fit basculer par-dessus le parapet, les faisant chuter tous les deux. La seule chose qu’elle se dit, c’étaient qu’ils allaient mourir, c’était finit, il avait décidé de les tuer tous les deux plutôt que de les livrer au Joker. Elle voulut hurler, mais ne le put pas à cause de la pression du vent, ils tombaient rattrapés par la gravité sans pouvoir se rattraper par leurs pouvoirs, en regardant vers le sommet, Margareth pouvait voir des points noirs qui représentaient probablement les muss, le Joker devait être parmi eux. Elle n’hurla pas mais s’agrippa au bras d’Ethan qui la maintenait contre lui, elle ferma les yeux.
Il y eut un choc, c’était la fin.
Pourtant elle pensait encore.
Donc c’était qu’elle était encore en vie non ?
Elle rouvrit les yeux surprise en fronçant les sourcils. Comment se faisait-il que le monde ne tourne de nouveau plus ronds et que la gravité ne les aient pas crachés au sol, non mais qu’est-ce que c’était encore que ce bordel ?
Ce bordel comme elle le pensait, c’était Ethan, non pas Nate d’ailleurs, parce qu’il n’y avait bien que l’esprit d’Ethan pour penser à une chose aussi tordue. Le pouvoir du Joker ne s’était jamais étendue sur toute la tour. Alors il les avaient précipités en bas de la manière la plus rapide qu’il soit. La jeune femme en était complètement bouche bée alors qu’ils flottaient au sol, a à peine un mètre du sol. Même Nate semblait surprit d’avoir réussi.
Elle allait se mettre à hurler qu’il était complètement malade d’avoir agi ainsi, mais elle vit à quel point il peinait à les maintenir en l’air.

-Si on s’en sort, fais-moi penser à te tuer. Se contenta-t-elle de dire.

D’accord, elle lui avait dit qu’elle lui faisait confiance, mais de là à ce qu’il lui colle la trouille de sa vie. Ce n’était pas non plus nécessaire si ? Enfin là en l’occurrence, si. Mais pour le moment, le cœur de la jeune femme battait trop vite pour qu’elle puisse ne serait-ce qu’entendre sa raison.
Nate réagie suffisamment vite pour les éloigner avant que les muss ne commencent à reprendre leur esprit et à leur tirer dessus, même si il restait encore beaucoup de gardes à éviter. Celui-ci se concentrait pour éviter leurs tirs, mais il ne pouvait pas tous les éviter, elle essayait de se concentrer pour l’aider au maximum et effacer les armes qu’elle avait créée sur leur chemin, mais elles n’étaient pas toute d’elle. Ils fonçaient le plus rapidement possible vers la barrière entre le haut et le bas Gamma, les tirs s’intensifiaient autour d’eux, mais les voleurs vinrent à leur secours. La jeune femme tentait de ne pas bouger, pour ne pas déconcentre Ethan, celui-ci était complètement fixé sur son objectif, leur faire traverser. Il ne vit pas les gardes sur la tourelle derrière eux prendre leur temps pour les ajuster, Margareth qui surveillait tout de même leur arrière les vit. Elle s’immobilisa, c’était le seul point visible sur son pouvoir, elle tenta de créer quelque chose de très simple pour aller au plus vite. Une large boule de métal se matérialisa au-dessus de la tourelle pour tomber lourdement. Suffisamment large pour la détruire, suffisamment lourde pour l’écraser. Mais pas suffisamment rapide. Certains tirs partirent avant qu’elle n’atteigne sa cible. Margareth revint dans la réalité moins d’une seconde avant qu’ils ne les atteignent. Sans même se rendre compte de ce qu’elle faisait elle se décala, se plaçant entre Ethan et les tirs. L’un d’eux la frappa de plein fouet et elle ne dût qu’au réflexe d’Ethan de ne pas se retrouver au sol.
-Margareth !
-Ce n’est rien ! Désolé, j’ai perdu l’équilibre !

Elle avait rabattu les pans de sa veste sur son flanc blessé, cachant rapidement sa blessure. Ethan devait les sortir de là, et elle ne devait pas lui faire perdre sa concentration. Il remarqua bien qu’elle avait brusquement pâlit, mais il ne pouvait pas prendre le temps de pousser son interrogation, on leur tirait de nouveau dessus. Ils se posèrent de l’autre côté de la barrière. Margareth vacilla en se retrouvant sur ses pieds, la dépense d’énergie avec la boule en fonte avait été énorme. Elle voyait des points noirs devant ses yeux, mais elle se força encore à créer. Deux capes apparurent, elles ressemblaient à des capes communes dans Gamma, il y avait une telle agitation que les gens courraient dans tous les sens. Ils n’avaient plus qu’à se glisser dans la foule.

-Allons-y vite !

Elle aurait voulu que sa voix soit plus ferme, mais elle ressemblait plus à un souffle. Elle devait serrer les dents pour ne pas crier pour le moment, mais tout cela pouvait encore passer sur le compte de la peur. Alors elle le suivit alors qu’il la guidait vers ce qui était un point de rendez vous inconnu pour elle. Priant pour que James y soit, parce que Ethan allait avoir de l’aide de son père. Elle jeta un rapide coup d’œil à son flanc, sa chemise était complètement imbibée de sang, mais la cape la cachait ainsi que sa veste.
Elle se demanda un instant si elle pourrait être là pour l’aider aussi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 26 Sep - 21:20

A situation désespérée, mesure désespérée. C'est ce que disait un vieux proverbe qu'Ethan avait lu par le passé dans un livre qui les regroupait alors qu'il était tout jeune. ne comprenant pas le sens de cette phrase, le jeune homme avait demandé à son père. James avait alors répondu que c'était agir d'une manière dangereuse que l'on ne ferait pas en temps normal afin de résoudre une situation extraordinaire.

C'était exactement ce qui était en train d'avoir lieu maintenant. Alors que les deux jeunes gens se trouvaient au sommet de ce toit et que leur vie ne tenait plus qu'à un fil, la seule solution qu'apercevait Nate pour que tous les deux s'en sorte n'était pas sans risques. Au contraire. S'il n'arrivait pas à faire ce qu'il souhaitait, ce serait la fin pour Margareth et lui. Une fin précoce et violente. Cependant le voleur décida de tenter sa chance.

Le baiser de la part de la jeune femme le laissa surpris, mais ce fut peut-être aussi bien lui qui donna à l'amnésique la résolution pour son projet fou. Son pouvoir avait une portée limitée. Alors celui du Joker, aussi puissant soit-il devait aussi en avoir une. Après s'être excusé, le jeune homme les entraina tous les deux dans le vide et tint Margareth contre lui. Tout au long de la chute, le sin se concentra pour faire appel à son pouvoir. S'il s'appelait véritablement Ethan Johnson et que sa capacité était antérieure à ces quatre derniers mois, il espérait l'avoir assez développé pour stopper leur chute ou au moins les protéger de ses conséquences.

Le rappel par la gravité sembla interminable. Leurs pouvoirs ne revenaient toujours pas. Il gardait Margareth contre lui pour la protéger de son corps si nécessaire. Finalement, au dernier moment alors qu'ils allaient percuté le sol, son pouvoir se déclencha et il les fit redresser. Si cela stupéfia les muss quelques secondes, ils n'en eurent pas beaucoup de plus pour commencer à fuir.

Le disque que Nate avait créé n'était pas facile à maitriser. Réussir à la fois à le conduire et le maintenir nécessitait la totalité de sa concentration. Mais il avait réussi ce qu'il souhaitait et cela en soi était déjà un miracle. Alors que le voleur les conduisaient tant bien que mal vers la sortie, son amie faisait tout ce qu'elle pouvait pour assurer leurs arrières. Malgré tout les tirs étaient nombreux et l'un d'entre eux venant d'une tourelle qui ne survit guère longtemps ensuite toucha la créatrice de l'imaginaire qui protégea celui qui était venu la sauver.

Elle réussit à dissimuler sa blessure et les aida encore en créant des capes qui ressemblaient à celle des habitants du bas Gamma. Tout ce qui venait de se passer de l'autre côté avait créé un vent de panique monstre qui allait leur servir de diversion. le voleur commença à entrainer celle qui restait présente en permanence dans sa tête à travers différents chemins et petites ruelles. Des gardes survolant tout de même le tout en essayant de les repérer les obligèrent à se coller contre des murs dans les ombres. C'est lors d'un de ces moments, alors qu'il tenait Margareth derrière lui que Nate sentit le sang s'écoulant de sa blessure.


- Tu es blessée.

Ce n'était pas une question mais une constatation. Une constatation qui l'inquiétait. Il déchira une partie de sa tenue pour en faire une sorte de garrot et éviter qu'elle ne perde trop de sang. Nate la soutint de son mieux et le duo arriva sans trop de difficultés supplémentaires au lieu de rendez-vous où James et Shadow les attendaient.

- Vous avez réussi.
- Oui, mais Margareth a besoin de soins.

Tous les deux se rendirent compte en effet de la blessure. La jeune femme fut allongée près d'un feu et quand d'autres voleurs vinrent à les rejoindre, Shadow partit avec deux d'entre eux chercher des plantes médicinales qu'ils appliquèrent comme une pommade, l'endormirent grâce à une boisson puis refermèrent sa blessure en la cousant. Nate fit d'ailleurs lui-même la suture.

Plus tard dans la soirée, James regardait silencieusement les étoiles et son fils. Il n'en revenait pas d'être libre et à l'extérieur. Son fils avait réussi à le libérer. Même si pour le moment, ce n'était pas vraiment complètement Ethan. Le jeune homme resta longtemps à veiller celle dont la simple pensée le laissait avec un sentiment étrange en lui. Histoire de s'assurer qu'elle ne fasse pas de mauvaise réaction mais il finit cependant par céder à la fatigue.

Le leader du groupe de voleurs les regarda tous les trois, alors que chacune des personnes extérieures à leur groupe avait fini par céder face à Morphée une fois rassurées sur leur sécurité. Bientôt Nate les quitterait. Sa vie était ailleurs et son cœur appartenait à cette jeune femme qui faisait manifestement partie de son passé. Mais il était heureux d'avoir connu une personne comme lui et espérait qu'il ne les oublieraient pas. parce que même si ce n'était qu'une partie de quelqu'un, eux se rappelleraient toujours de ce voleur qui leur avait montré qu'avec de la volonté, rien n'était impossible

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 28 Sep - 15:15

Cela devenait une habitude avec Ethan, dès qu’elle était avec lui, elle se mettait dans des situations impossibles, mais il ne parvenait à l’en sortir qu’aux derniers moments. Jamais elle n’avait autant risqué sa vie qu’avec lui. Mais jamais elle ne s’était sentie aussi vivante, et elle ne regrettait pas ses choix. Elle s’était battue pour ce qu’elle croyait juste grâce à lui, et c’était pour lui qu’elle s’était battue. Avec lui, elle pouvait soulever des montagnes. Ce n’était pas pour le danger que son cœur battait à tout rompre. Elle était idiote, mais ne s’en rendait vraiment compte que maintenant. Donc quand les tirs avaient commencés à fuser … Elle n’avait pas pensé, elle n’avait pas réfléchit, elle n’avait pas dirigé, son corps avait choisit pour elle. Elle s’était simplement décalé en fermant les yeux.
Nate la rattrapa et elle put sentir son contact contre elle. Ce fut peut être la seule chose qui la maintint dans la réalité, elle s’accrocha simplement à cette sensation. Le contact d’une personne proche de vous, d’une personne qui avait tout risqué pour vous. Elle mit quelques secondes pour trouver la force de surmonter la douleur puis le rassura, elle se redressa et se reconcentra sur la situation qui dégénérait autour d’elle, lui se reconcentrant sur leur vol qu’il devait maintenir.
Elle n’avait pas lâché sa main.

Ils se posèrent enfin dans le bas-gamma et elle créa les capes pour les dissimuler, ce simple effort fit éclater des milliers de petits points noirs devant ses yeux. Elle s’empressa de battre des paupières pour récupérer sa vue et suivre Nate qui l’entraînait dans les petites ruelles. Décidemment il connaissait bien Gamma, ou alors l’avait bien repéré. Elle le suivait comme elle le pouvait, mais sa respiration commençait à se faire sifflante. Elle ne se concentrait plus que sur le dos de Nate alors que les contours de sa vision s’obscurcissait. Elle ne s’y connaissait pas beaucoup en médecine, mais elle sentait qu’elle avait perdu beaucoup de sang. Il y eut un sifflement dans l’air et ils se dissimulèrent dans le renfoncement d’une maison.

-Tu es blessée.

Elle ne s’était même pas rendue compte qu’elle avait fermé les yeux quelques secondes. Elle rouvrit les yeux brusquement. Il ne lui posait pas une question, il s’en était rendu compte. Elle voulut rabattre sa cape sur son flanc, mais il s’était accroupit près d’elle pour mieux voir son état et lui faire un garrot rapide.

-Ce n’est rien. Assura-t-elle.

Son regard répondit pour lui, un peu comme si il lui demandait d’arrêter de le prendre pour un idiot. Pendant cette seconde ce fut Ethan qu’elle vit réellement, la fois ou elle lui avait dit que non, elle ne ressentait pas les besoins de la drogue, bien qu’il puisse lire dans son esprit. Cette simple pensée la fit sourire. Elle ne mentait qu’à moitié. Elle sentait très bien que ce n’était pas rien, que ses forces la quittaient petit à petit, mais étrangement elle ne sentait pas la douleur. C’était un peu comme si elle était déconnectée de la réalité. Nate passa un bras autour de sa taille pour la soutenir, pour qu’elle s’appuie le moins possible sur son flanc blessé alors que tout deux avançaient tête basse, et elle abandonna toute forme de résistance. Ce n’était pas la peine de lutter contre lui de toute façon. Elle le laissa la guider pendant un temps qui lui parut infinie, ne se concentrant que sur le fait d’avancer. Elle allait lui demander une pause parce qu’elle n’en pouvait plus quand ils arrivèrent enfin. Elle eut un soupir de soulagement en s’appuyant contre un mur. James et Shadow vinrent à leur rencontre et elle sourit largement à ce premier.

-Vous êtes libre.

Nate les prévint qu’elle était blessée et James fronça les sourcils en la regardant.

-Toi aussi, et ce serait bien que tu puisses en profiter un peu tu sais.
Elle se laissa guider près d’un feu ou on l’allongea, les choses commençaient à devenir flou autour d’elle, mais elle avait toujours la main d’Ethan dans la sienne. Elle ne l’avait pas quitté, et au moins cette fois elle pouvait s’assurer qu’il ne fasse pas de bêtise.

-Comment est-ce arrivé ? Interrogea James
-Que voulez-vous, la protection d’Ethan demande quelques sacrifices parfois. Voulut-elle se moquer d’une voix faible.

Bon sa blague tomba quelques peu à plat, à priori son état devait vraiment être préoccupant pour qu’ils froncent tous autant les sourcils. Elle commençait d’ailleurs à perdre la notion du temps. Ils étaient en sécurité pour le moment, et l’adrénaline qu’elle avait ressentie commençait à s’estomper, on lui appliqua des plantes médicinales qui, sur le coup, la firent hurler de douleurs, puis on lui annonça qu’elle allait avoir besoin d’être recousues.

-Je déteste les aiguilles. Je préfère pas. Répliqua t’elle tout bas.
-tu as encore la force de faire ce genre de remarque, c’est que ça à l’air d’aller. Soupira James

Elle fixa son attention sur lui, enfin ce qui devait être James. Elle ne voyait plus très bien les choses maintenant, il savait tout comme elle, qu’elle ne faisait cela que pour Ethan/Nate. Celui-ci se rapprocha et l’aida à se redresser un peu pour boire quelque chose. Elle n’avait pas la force de lutter et se laissa faire. Une douce torpeur commença à l’envahir. Elle n’en avait pas vraiment besoin, vus qu’elle sentait qu’elle se serait évanouie dans pas longtemps, mais pour le moment elle accueillit les ténèbres avec plaisir. Au moins elle ne vit pas les aiguilles.

La jeune femme dormit d’un sommeil profond et sans rêve toute la nuit durant, elle attrapa même de la fièvre, mais resta complètement immobile et ne délira pas. Elle ne se réveilla que le lendemain matin, mais en se sentant très mal. Elle regarda autour d’elle et aperçut Ethan allongé non loin qui dormait profondément. Elle sourit. Il avait encore dût veiller tard. Nate et Ethan se ressemblaient beaucoup.
De l’autre côté elle aperçut James, elle voulut se réveiller mais ce mouvement lui tira un gémissement de douleur, elle n’arrivait même pas à bouger. Celui-ci s’approcha et lui sourit.

-Doucement.
-Bonjour. Sourit-elle
-comment te sens-tu ?
-Au top de ma forme, si on allait faire un petit footing.

James sourit et secoua la tête.

-Sincèrement Margareth.
-Très mal… Et vous ?
-Je vais bien.
-ethan ?
-Il dort, il t’a veillé une bonne partie de la nuit.
-Même inconscient de qui il est, il est impossible. Soupira t’elle
-Je crois que malheureusement c’est incorrigible chez lui.

Elle voulut rire, mais ce simple mouvement lui tira un nouveau gémissement, elle avait la nausée et se sentait vraiment encore très mal.

-Il va falloir bouger, le Joker va vous rechercher.
-margareth tu ne peux pas te déplacer pour le moment.
-Alors il faut que vous et Ethan partiez. Je me débrouillerais, je n’aurais qu’à créer ce dont j’ai besoin, et je vous rejoindrais après, mais il ne faut surtout pas que vous retombiez entre les mains de ce monstre, ni vous, ni les voleurs … et surtout pas lui. Souffla t’elle en regardant Ethan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 30 Sep - 8:55

Un habitué des situations impossibles. C'était sans aucun doute ce qu'était Ethan. Depuis qu'il avait prit la place de son père, quelques années auparavant, en tant que membre du conseil, il avait passé son temps à accompagner la majeure partie des missions dangereuses et une partie de celles de routine. Comme si c'était une obligation pour lui-même. S'il s'était révélé efficace au fur et à mesure du temps, c'était peut-être tout cela qui l'avait conduit à la situation actuelle.

Le jeune homme n'avait que rarement connu l'échec et cela l'avait rendu prétentieux. Le Johnson avait à la fois surévalué ses capacités et sous-estimé le danger de Gamma et des pouvoirs du Joker. Cette erreur avait bien failli lui être fatale et maintenant lui coûter sa vie. Finalement c'est en tant que Nate, inconscient de son passé et prudent sur sa manière d'agir qu'il avait réussi là où Ethan avait échoué.

Son destin était indéniablement lié à celui de Margareth, quoi que les autres en pensent. La preuve en était qu'il venait de réussir à la sortir de là. Lorsque la jeune femme prit sa main, son cœur sembla d'un coup battre plus fort tandis qu'il lui rendit une légère pression sur la sienne avant de se concentrer à nouveau. Les capes furent le bienvenue et le duo disparut dans la foule.

La discrétion était sans doute leur meilleure arme tandis que le voleur reprenait son souffle tout en les entrainant. Même s'il ne souhaitait pas le montrer, l'exercice auquel il venait de se livrer l'avait épuisé plus qu'il ne le pensait, ne maitrisant pas vraiment au mieux son pouvoir. Ressentir la blessure le laissa inquiet mais il agit de manière posée afin de leur assurer un retour en lieu sûr. Il ferait tout ce qui serait nécessaire afin de les reconduire sain et sauf chez eux. Sa main ne lâchait pas celle de la demoiselle Kane et se contact le rassurait autant lui sans doute qu'il ne souhaitait le faire pour celle-ci en retour.

Finalement, alors que l'un et l'autre commençaient à être véritablement à bout de forces, les deux sins arrivèrent au lieu prévu avec un soulagement certain pour tout le monde. Cependant le soulagement ne pourrait être complet qu'une fois que chacun aurait récupéré, ce qui voulait dire pour la créatrice de l'imaginaire, être soignée.

Ainsi chacun se mit à pied d'œuvre afin d'aider la jeune femme à récupérer même si entendre celle-ci hurler face à la douleur fit se crisper Nate qui lui murmurait des paroles encourageantes. Finalement, il lui donna une infusion qui provoqua son sommeil avant de la recoudre. Puis il commença une longue veille, rafraichissant son front quand c'était nécessaire. Jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus et que le dirigeant des voleurs ne l'oblige à aller se reposer. Le lendemain, Margareth commença à s'éveiller doucement et James, qui assurait le tour de garde se rapprocha.


- Doucement.
- Bonjour. Sourit-elle
- Comment te sens-tu ?
- Au top de ma forme, si on allait faire un petit footing.

James sourit et secoua la tête.

- Sincèrement Margareth.
- Très mal… Et vous ?
- Je vais bien.
- Ethan ?
- Il dort, il t’a veillé une bonne partie de la nuit.
- Même inconscient de qui il est, il est impossible. Soupira t-elle
- Je crois que malheureusement c’est incorrigible chez lui.

Elle voulut rire, mais ce simple mouvement lui tira un nouveau gémissement, elle avait la nausée et se sentait vraiment encore très mal.

- Il va falloir bouger, le Joker va vous rechercher.
- Margareth tu ne peux pas te déplacer pour le moment.
- Alors il faut que vous et Ethan partiez. Je me débrouillerais, je n’aurais qu’à créer ce dont j’ai besoin, et je vous rejoindrais après, mais il ne faut surtout pas que vous retombiez entre les mains de ce monstre, ni vous, ni les voleurs … et surtout pas lui. Souffla t-elle en regardant Ethan


Cette jeune femme était merveilleuse. C'était une chose dont le père des jumeaux s'était rendu compte au fur et à mesure de leurs discussions, mais encore une fois cela le frappait aujourd'hui. Elle faisait preuve d'une abnégation et d'un altruisme qui faisait plaisir à voir. Pour autant, elle allait comprendre d'où Ethan tenait son côté obstiné.

- Penses-tu réellement, que nous allons te laisser ? Je n'ai pas pour habitude d'abandonner quelqu'un derrière moi. Alors ne comptes même pas là-dessus.

Lui ne le ferait pas et il y avait fort à parier qu'Ethan / Nate non plus. Après tout, s'il ne se trompait pas, ces deux-là ne devraient pas tarder à s'avouer leurs sentiments mutuels.

- Nous allons nous débrouiller.
- C'est certain,
ajouta une voix derrière eux.

L'homme était plutôt robuste et possédait une taille assez impressionnante. Même Yuri aurait paru petit à côté de ce colosse qui devait être une force de la nature. Avec une barbe si longue qu'elle même devait faire partie d'une légende puisqu'elle lui arrivait bien au niveau de la partie inférieure de son torse.

- Je n'ai pas eu l'occasion de me présenter. Je suis Earth. Le leader si l'on peut dire de la communauté de voleurs. Si votre inquiétude à notre égard est touchante, elle n'est pas nécessaire. Nous connaissions les risques lorsque nous avons décidé d'aider Nate à vous faire sortir de là. Alors nous assurerons ce rôle jusqu'au bout.

Il sourit doucement, mais même ainsi sa présence était imposante. James se dit qu'il n'aurait pas souhaiter l'avoir comme opposant.

- Concentrez-vous sur votre guérison. Deux d'entre nous se chargerons de votre transport jusqu'à une de nos caches qui n'est pas si éloignée. Là-bas vous pourrez prendre complètement le temps de vous remettre avant d'entamer votre voyage. Et si par hasard les hommes du Joker devaient nous retrouver, alors nous serions prêts à nous battre. Vous êtes tous deux importants pour l'un des nôtres. Alors vous l'êtes pour nous tous. Le vent portera nos ailes, j'en suis certain.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 6 Oct - 15:25

La jeune avait déliré pendant son sommeil, même si elle n’avait pas bougé extérieurement. Elle s’était revue complètement perdue à son arrivée. A ce moment-là, c’était elle qui avait besoin d’aide. Il l’avait soutenu pendant ses crises de manque. Aujourd’hui encore, elle savait qu’elle aurait dût encore lutter contre cela. Parfois elle ressentait une légère envie, mais vite refoulée, par sa volonté, mais aussi par les barrières mentales qu’Ethan avait placé sur elle. Elle sentait toujours leurs présences, elle sentait toujours sa présence, à lui. Avec elle. S’était peut-être cela qui l’avait calmé, qui l’avait tenu immobile toute la nuit, qui l’avait fait lutter contre la douleur, et contre tout le reste. Elle s’était revue avec lui, quand il l’avait aidé avec les enfants, quand il avait aidé ses parents … Quand il l’avait sauvé une première fois … il avait tant fait pour elle, alors naturellement elle s’était portée en avant pour l’aider. Elle avait refusé de l’abandonner quand il l’avait rejeté, mais elle le lui ferait payer par la suite. Ça c’est sûr. Enfin si elle s’en sortait …
Elle fut tout de même rassurée de pouvoir ouvrir les yeux, mais encore plus, elle fut heureuse de voir qu’elle n’était plus dans la tour du Joker, et qu’Ethan, son père, et tous les autres voleurs étaient là. Tout le monde allait bien.

James vint lui parler et elle sourit, cherchant à rassurer tout le monde, même si elle avait du mal à ne pas grimacer. N’empêche que les armes des muss étaient bien douloureuses.
Elle tenta de les dissuader de rester, mais sa réponse fut catégorique là-dessus.
- Penses-tu réellement, que nous allons te laisser ? Je n'ai pas pour habitude d'abandonner quelqu'un derrière moi. Alors ne comptes même pas là-dessus. Nous allons nous débrouiller.
- C'est certain, ajouta une voix derrière eux.

L'homme était plutôt robuste et possédait une taille assez impressionnante. Même Yuri aurait paru petit à côté de ce colosse qui devait être une force de la nature. Avec une barbe si longue qu'elle même devait faire partie d'une légende puisqu'elle lui arrivait bien au niveau de la partie inférieure de son torse.

- Je n'ai pas eu l'occasion de me présenter. Je suis Earth. Le leader si l'on peut dire de la communauté de voleurs. Si votre inquiétude à notre égard est touchante, elle n'est pas nécessaire. Nous connaissions les risques lorsque nous avons décidé d'aider Nate à vous faire sortir de là. Alors nous assurerons ce rôle jusqu'au bout.

Il sourit doucement, mais même ainsi sa présence était imposante. James se dit qu'il n'aurait pas souhaiter l'avoir comme opposant.

- Concentrez-vous sur votre guérison. Deux d'entre nous se chargerons de votre transport jusqu'à une de nos caches qui n'est pas si éloignée. Là-bas vous pourrez prendre complètement le temps de vous remettre avant d'entamer votre voyage. Et si par hasard les hommes du Joker devaient nous retrouver, alors nous serions prêts à nous battre. Vous êtes tous deux importants pour l'un des nôtres. Alors vous l'êtes pour nous tous. Le vent portera nos ailes, j'en suis certain.
-Vous ne nous devez rien … les hommes du joker sont loin d’être tendre, vous serez brisés si jamais ils vous attrapent.

Seulement ils ne semblaient pas vouloir l’écouter. Elle regrettait vraiment de ne pas savoir se guérir elle-même, ils allaient tous risquer leur vie, elle allait devoir se remettre très vite. Quitte à cacher un peu son état, heureusement que Nate ne maîtrisait pas autant ses pouvoirs que Clark.

-On ne peut pas contacter les membres de l’Oasis, on devrait peut-être, au moins envoyer Nate là bas non ?

Elle se laissa aller de nouveau à un demi sommeil, par la suite. Pour le moment tout le monde dormait, elle devait en profiter. Elle ne se réveillerait que lorsque l’agitation dans la pièce se fit sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Gamma :: Haut Gamma :: Tour des Quatorze-