Partagez | 
 

 Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 7 Oct - 17:59


S'entraider. C'était une chose naturelle à l'Oasis. Que ce soit entre des personnes qui se connaissent ou bien avec des inconnus mais qui semblaient être des personnes de confiance ou en détresse. Ce qui avait poussé Ethan vers Margareth ? Un sens aigu du devoir. Il avait perçu son appel et n'écoutant que son courage, il avait recherché la jeune femme. En ignorant à quel point cela changerait sa vie.

Les anciens avaient l'habitude de dire que toute rencontre dans une vie modifiait celle-ci. Certaines plus que d'autres. Les deux jeunes gens étaient loin de se douter d'à quel point cela pourrait être vrai pour eux. On ne pouvait pas nier que Margareth a été aidé plus d'une fois par le plus calme des jumeaux Johnson. Mais l'inverse était tout aussi vrai.

La jeune femme avait aidé Ethan à se faire à l'idée de devoir profiter un peu plus de sa vie, mais aussi la communauté dans son ensemble en acceptant de devenir institutrice. Puis à travers ses qualités est venue en aide à de nombreuses personnes, sans parler qu'elle était bien la seule personne assez tarée pour tenter de le sauver dans cette situation.

Margareth était une personne formidable qui pensait bien plus souvent aux autres qu'à elle-même et la proposition qu'elle avait faite à James en était encore une preuve. Cependant celle-ci aurait du se douter de ce que serait la réponse du père des jumeaux. Cela faisait maintenant quelques mois qu'ils avaient la possibilité de converser ensemble et si ce n'était pas suffisant pour connaitre la vie personnelle de ce dernier, son caractère était clairement perceptible. L'intervention du chef des voleurs ne fit que mettre fin à cette idée stupide et une nouvelle fois une voix s'élèva à la dernière proposition.

- Je n'irai nulle part sans vous deux.

La voix était encore ensommeillée, mais le ton était posé et ne souffrait déjà aucune objection. Nate apparut et sourit aux personnes présentes, avant de les saluer, soit d'un signe de tête, soit d'un léger baiser sur la joue pour Margareth.

- Si nous rentrons là-bas, ce sera ensemble ou rien. Tu m'as aidé à rentrer une fois si j'ai bien compris. Cette fois ce sera mon tour.


La matinée se passa en préparatifs et une fois que tout fut prêt, le groupe se mit en déplacement de manière furtive. Deux personnes déplaçaient Margareth avec autant d'attention que possible alors que plusieurs des voleurs jouaient les éclaireurs et gardes du corps à distance. James lui était à côté de la jeune femme, tout comme Earth qui se trouvait de l'autre. Ce dernier prit la parole.

- C'est étrange de se dire que Nate va nous laisser. Je me doutais qu'il finirait par nous laisser. Mais je ne pensais pas que ce serait si tôt. Le Vent à ses mystères que nul ne peut comprendre. Mais il est certain que celui-ci ira loin. Il a une présence singulière.


James ne put s'empêcher de sourire doucement, et Margareth de rire aux paroles qui suivirent.


- Je n'ai jamais vu quelqu'un tomber dans autant d'ennuis que lui, mais en même temps il arrive toujours à s'en sortir grandi et plus fort. Nate nous manquera, mais personne ne l'oubliera. Après tout, même s'il n'a pas voulu nous l'expliquer, c'est manifestement le pouvoir qu'il possède qui nous à sauver une fois d'une explosion.


Le dirigeant leur raconta comment une fois un vol s'était trouvé être un traquenard et l'objet à voler être une bombe. Pris au piège dans un bâtiment, tous auraient du mourir et finir écrasés sous les gravats, mais tous s'en étaient miraculeusement sortis. Pourtant au moment de l'explosion, le chef aurait juré avoir vu les yeux de Nate virer au bleu tandis qu'il avait tendu les mains vers le haut.

Le groupe finit par arriver dans la cache des voleurs, située dans un vieux sous-sol. on pouvait y trouver de quoi se restaurer, des lits et même des couvertures, ce qui était un vrai luxe à la surface. Tous s'y installèrent et mangèrent en écoutant des histoires sur les voleurs et leurs plus beaux coups. Certaines aussi, à la demande de James concernèrent son fils qui bon gré mal gré se plia à l'exercice. Puis tout le monde partit se coucher.

Le temps passa et au bout de deux semaines, Margareth était de nouveau parfaitement en état de se déplacer et de combattre. Durant son temps de convalescence, celle-ci put prendre beaucoup de repos, et en appris plus sur le passé de Nate grâce à son père. Lui participait plus à la récolte de ce qui serait nécessaire pour leur voyage vers Alpha. Ce qui comprenait entre autre la saisie de certains véhicules. Quand la jeune femme fut en possibilité de marcher, le voleur l'accompagna dans des marches plus ou moins longues afin qu'elle puisse se réhabituer.

Finalement, le signal du départ fut donné. L'ensemble des voleurs avait été bien actif et avait réussi à récupérer pas moins de trois voitures équipées de mitrailleuses et de quatre motos avec des lances roquettes énergétiques afin de leur permettre le passage jusqu'à Alpha. Les nombreuses patrouilles Muss à la recherche des fugitifs avait constitué de sacrés aubaines sur ce point.

C'est ainsi qu'ils se lancèrent, Nate, James et Margareth dans une des voitures tandis que les autres servaient de service d'ordre, par prudence. Les véhicules seraient abandonnés lorsqu'ils seraient arrivés à Alpha, en fin de journée si tout allait bien. Tout semblait bien se passer, et être calme. Cependant cela inquiétait Earth qui se disait que prendre tout cela s'était révélé trop simple. Son pressentiment se confirma lorsque soudainement, des bruits de retors se firent entendre. Les coups de feu ne tardèrent pas à suivre. La route déserte auparavant venait de se couvrir d'une dizaine de véhicules plus ou moins blindés, mais le ciel également avec deux avions et deux hélicoptères.


- Accrochez-vous ! Il va y avoir de l'action !


Maintenant une chose était certaine, les Muss les avaient piégés pour mieux tous les prendre d'un seul coup de filet. A eux de démontrer qu'ils pouvaient voler plus haut que cela.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.


Dernière édition par Ethan / Clark Johnson le Sam 16 Nov - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 11 Nov - 17:22


Elle aurait dût se douter que lorsqu’elle avait tenté de les faire repartir, cette idée serait rejetée. A l’unanimité. Mais bon, elle se devait d’essayer. Au moins pour sa conscience. Elle n’avait fait tout cela que pour Ethan, il n’était pas question pour elle de lui faire risquer sa vie outre mesure. Pas pour elle. Comme elle s’y attendait, il refusa clair et net.

-disons que tu m’as sauvé plus de fois qu’à mon tour. Répondit elle en soupirant.

Elle se rallongea pour le moment, elle ne pouvait rien faire de plus, et elle était encore trop faible pour tenir bien longtemps. On la laissa se reposer, elle sourit une dernière fois à Ethan avant de retomber dans les ténèbres. Dès l’aube, il leur faudrait repartir. Et cela allait être encore une épreuve pour elle. Elle se rendormit sans cauchemar cette fois. Elle se réveilla le lendemain, on lui proposa d’avaler quelque chose, mais elle ne s’en sentit pas la force de manger. Elle but un peu d’eau, mais préféra rester immobile tant qu’elle le pouvait. On vint la chercher, et la jeune femme tenta d’aider comme elle le pouvait. Mais dans son état elle en était bien incapable. Elle ferma les yeux et serra les dents, elle ne dit rien tout le long du voyage vers la cache. On voyait qu’elle souffrait, mais plutôt mourir que de le dire. Elle sourit tout de même quand Earth vint leur parler de Nate

-Nate … Ethan … c’est vraiment quelqu’un d’exceptionnel. Vous n’imaginez pas à quel point. Ce n’est que le haut de l’iceberg ce qu’il laisse voir …

Elle n’en dit pas plus. Ils arrivèrent assez vite à la cache des voleurs, mais pourtant la jeune femme ne put s’empêcher un soupir de soulagement. Pour elle, il était plus que temps. Elle fut déposé dans un coin et elle se rendormit rapidement. Epuisée par l’effort du voyage.

Les jours passèrent et se succédèrent. Dans un premier temps, elle dormit beaucoup, et puis petit à petit elle parvint à se redresser et à se restaurer. Elle avait tout de même été très faible. Mais elle ne pouvait s’empêcher de sourire quand elle surprenait Nate à la surveiller. Petit à petit elle se remit à marcher, et elle put sortir prendre l’air au bout de quelques jours. Quand elle annonça qu’elle voulait sortir prendre l’air, prendre le soleil, elle eut le droit à une jolie grimace de la part de Nate qui déclara qui l’accompagnait immédiatement.

-Et … Nate, je peux me débrouiller seule, je veux juste aller respirer … je n’irais pas loin.

Il lui sourit en lui présentant simplement son bras. Elle secoua la tête amusée et le prit. Celui-ci n’abandonnerait pas. Elle s’appuya donc sur lui pour remonter depuis la cache des voleurs. Elle ne se doutait pas qu’un jour un estomac puisse être aussi long. Elle dût mettre dix fois plus de temps qu’en temps normal pour monter. Mais Nate fut un ange, il ne fit pas de remarque et se montra le plus patient du monde. Il la laissa souffler tant qu’elle en eut besoin, une fois au sommet, ils marchèrent un peu dans la rue et allèrent s’asseoir au soleil. La jeune femme savoura la chaleur de l’astre sur sa peau malgré les capes qui les dissimulaient. Elle sourit doucement à Nate.

-Alors ? Comment tu te sens toi ? interrogea-t-elle

**

Les jours continuèrent ainsi, Margareth faisait des progrès et un jour, elle emmena Nate dans une petite rue pas très loin du centre-ville.

-Qu’est-ce que l’on fait là ? Interrogea-t-il
-Je tenais à faire un présent à tes amis les voleurs avant de rentrer.

Sans ajouter quoi que ce soit, elle pénétra à l’intérieur du bâtiment, ils vendaient des petits appartements.
-Margareth ?

Elle sourit et sortit une bourse pleine d’argent.

-Arranges toi juste pour que le vendeur oublie nos visages. Souffla-t-elle.

Elle avait récupéré un peu de ses forces, et elle tenait à offrir aux voleurs, ce qu’elle pourrait. Après tout, elle avait récupéré un peu de son pouvoir. Elle n’irait pas jusqu’à épuiser ses forces. Mais ce serait en quelque sorte son petit cadeau.

- que comptes-tu faire ? Demanda Ethan après s’être exécuté.
-Offrir aux voleurs, une cache digne de ce nom. Tu m’a toi-même dis un jour… Pardon, Ethan m’a dit un jour, que la meilleure cachette s’était parfois aux yeux de tous. Tu as bien dus comprendre que mon pouvoir, était de créer ce que j’imaginais. Je pensais pouvoir créer un lieu sécurisant, avec ce dont ils auraient besoin, des objets in-traçables, de l’argent …

Ils repartirent alors que la jeune femme, fatiguait de nouveau. Nate la soutenait comme il le pouvait. Elle s’appuyait contre lui et prenait des pauses quand elle en avait besoin.

***

Les jours s’écoulèrent doucement. Margareth partait de plus en plus, et elle était vraiment heureuse que Nate se porte toujours volontaire pour l’accompagner. Quand ils partaient, ils passaient par l’appartement que la jeune femme avait acheté, et rajoutaient des choses dedans, comme elle le pouvait, puis ils allaient marcher tous les deux, ils se baladaient dans la ville, profitant de la présence de l’un et l’autre. Au retour ils s’asseyaient sur le banc ou ils s’étaient assis la première fois. Elle posait sa tête sur son épaule, dans ses bras elle se sentait en sécurité, elle reprenait doucement ses forces, et alors ils se mettaient à parler. Ils parlaient de tout et de rien pendant un long moment avant de rejoindre les autres. C’était une routine agréable qui s’était installée entre elle, elle regrettait presque de devoir bientôt repartir. Non pas que cela l’inquiétait de repartir, mais une fois à l’oasis … Et bien il redeviendrait Ethan. Ce ne serait plus Nate, il y aurait les responsabilités, les autres, Clark … Ils étaient la famille d’Ethan, il aurait été égoïste de le garder plus longtemps pour elle. Alors au bout d’un temps, elle se déclara apte à reprendre la route. Peut-être qu’elle n’aurait pas dût.

***

En effet, lorsqu’ils reprirent la route, ils eurent le droit à une drôle de surprise. Earth s’agitait, pour lui tout cela s'était révélé trop simple. Son pressentiment se confirma lorsque soudainement, des bruits de retors se firent entendre. Les coups de feu ne tardèrent pas à suivre. La route déserte auparavant venait de se couvrir d'une dizaine de véhicules plus ou moins blindés, mais le ciel également avec deux avions et deux hélicoptères.

- Accrochez-vous ! Il va y avoir de l'action !

Maintenant une chose était certaine, les Muss les avaient piégés pour mieux tous les prendre d'un seul coup de filet. A eux de démontrer qu'ils pouvaient voler plus haut que cela.
La jeune femme pâlit rapidement. Il ne fallait pas qu’ils les reprennent. Elle ne voulait pas retourner là bas. Elle ferma les yeux et prit le temps de se calmer.

-James ? Appela-t-elle

Il était le seul à pouvoir les sortir de là, il était un grand stratège. Nate voulut se jeter dans la bataille, mais elle le retient.

-Non Nate !
-Mais, on doit les aider.
-C’est Ethan qui pourra le mieux les aider, par Nate. Fais-moi confiance.

Ils se mirent rapidement au travail.
-Il faut se débarrasser des hélicoptères en premier, sinon nous n’aurons aucune chance.
-ça on s’en occupe. Donne-moi ta main Nate. Assura Margareth

Elle tendit sa main, et se figea, comme elle se figeait à chaque fois qu’elle créait. Elle n’avait pas le temps de faire des miracles. Elle avait peur, mais elle allait devoir créer quelque chose de quoi détruire ces hélicoptères et ce malgré les vies à l’intérieur. Des mini-grenades apparurent dans les mains d’Ethan.
-Envoie les dans les hélicos. Vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 16 Nov - 22:27

Il allait rentrer chez lui et enfin savoir qui il était et de quoi sa vie était véritablement faite. C'était étrange pour Nate de se dire qu'après tout ce temps passé à apprendre une manière de vivre, c'était toute une autre qui allait bientôt lui revenir. Cependant avant d'en arriver là, tous devaient être capable de rentrer jusqu'à la mégalopole qui abritait le refuge de l'Oasis.

Nate veilla sur Margareth jusqu'à ce que celle-ci s'endorme puis aida ses compagnons à préparer les affaires qui seraient nécessaire pour le trajet jusqu'à la cache. Celui-ci se déroula sans encombre, et la demoiselle Kane fit preuve de courage, ne montrant pas sa souffrance. Nate lui faisait parti des éclaireurs, son don qu'il ne cherchait plus vraiment à cacher lui permettait de ressentir si des présences étaient là dans un rayon de vingt mètres autour de lui et cela était bien pratique pour leur avancée.

Les jours continuèrent à passer, chacun ayant sa routine. James passait beaucoup de temps à discuter avec les voleurs tout en les aidant du mieux qu'il pouvait et Nate le partageait entre la recherche de ce qu'il leur fallait et le fait de veiller sur son amie. C'était plus qu'une envie de la protéger. Le voleur ressentait le besoin de s'assurer qu'elle allait bien.

Ce fut lors d'un de ces moments que la créatrice de l'imaginaire évoqua son idée d'aller à l'extérieur.Si au départ celle-ci semblait vouloir se débrouiller, lui se doutait que son amie aurait encore besoin d'un peu de temps. C'est pourquoi il l'aida patiemment à remonter jusqu'à ce que tous deux se retrouvent au soleil.


- Alors ? Comment tu te sens toi ?
- Franchement... Je n'en sais rien. Tout ce qui se passe est si étrange. Dans ma tête, je ne me rappelle que de ces derniers mois, c'est comme si je n'étais né qu'il y a à peine moins d'une demie année. Pendant ce temps, les voleurs ont été ma famille, et tout l'univers que je connais. Pourtant...


La jeune femme continua à l'écouter sans l'interrompre.


- Pourtant je sais que ce n'est pas la vérité. Plein de choses me le rappellent. A commencer par toi. J'ai toujours eu ton visage dans mon esprit, et je sais sans me l'expliquer, que l'on se connait depuis plus longtemps que ce dont je me rappelle pour le moment. Ces mois dans ma mémoire sont la vie de Nate. Ma vie. Mais je sais grâce à toi que je ne suis pas lui, du moins, pas uniquement, même si je ne me rappelle pas la vie d'Ethan, toi, James et mes pouvoirs ne peuvent venir que de là.


Il soupira.

- Je suis perdu et confus, mais je sais que cela s'arrêtera lorsque l'on aura rejoint notre destination, même si ce qui risque de s'y passer m'effraie.


*
* *

Quelques jours plus tard, le duo qui marchait à travers les ruines se rendit jusqu'à un marchand qui s'était auto-octroyé le droit de vendre les derniers appartements salubres à travers certains lieux des ruines pour pouvoir par la suite assurer son passage vers le haut Gamma. Ethan ne comprit pas ce qu'ils faisaient là jusqu'à ce que la sin lui explique. Il s'exécuta alors et avec l'argent put même prendre deux appartements mitoyens dont il abattit un mur afin de les fusionner en un seul. Il réussi ensuite à effacer la mémoire du marchand, n'ayant guère les scrupules de sa personnalité de base.

- Je pense que cela leur plaira et sera très utile. La communauté commençait à être trop nombreuse pour rester dans le sous sol.

Étrangement, dans son esprit, cela sonnait comme son cadeau d'adieu. Presque comme s'il savait déjà qu'il ne reverrait plus jamais la communauté, une fois à destination. Du moins, plus en tant que Nate.

Presque deux semaines s'étaient écoulées et les deux jeunes gens avaient pris leur routine dans les différentes journées. Entre l'aménagement de l'appartement et les moments où tous les deux discutaient. Nate aimait ces moments où Margareth se trouvait être contre lui et où ils discutaient de tout et de rien. Le temps semblait s'arrêter dans ces moments là. Lui s'y sentait complet et heureux. Il eut même l'envie de l'embrasser mais un détail le retint et finalement tous les deux rentrèrent.

Après tout ce temps, tous les préparatifs pour leur voyage vers la première des mégalopoles étaient prêts. Les voleurs avaient pu trouver assez de véhicules, mais Earth restait inquiet. Cela se révéla malheureusement être à juste titre quand des forces Muss apparurent devant eux sur la route. Chacun devait commencer à agir. Nate allait le faire en tant que voleur, mais fut interrompu par son amie et le père d'Ethan.


- Margareth a raison, nous allons avoir besoin de tes dons de télékinésiste. La menace imminente vient surtout des airs.


Nate dégoupilla les grenades et les envoya avec son pouvoir dans les retords principaux des hélicoptères où elles explosèrent. Ceux-ci ne tardèrent pas à se crasher, emmenant avec eux deux des véhicules ennemis. Cependant les avions eux avaient su les éviter et les véhicules terrestres semblaient les encercler de toute part.

- On ne peut pas rester groupés ! Il faut que l'on se sépare afin de diviser leurs forces sur plusieurs fronts. ils sont plus nombreux et mieux armés mais nous avons l'avantage de la vitesse et la surprise des capacités, nous pouvons nous en sortir à condition que chacun prenne une voie différente.

C'est ainsi que leur véhicule quitta la route pour le sable, poursuivi par un des avions et deux des véhicules blindés. Chacun devrait s'occuper d'une part des ennemis avant de penser à revenir pour aider si c'était possible.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 23 Nov - 20:53

Margareth ne se souvenait pas de s’être jamais sentie aussi faible. Elle n’en avait pas entièrement conscience, mais elle n’était pas passée très loin de la mort. Même lorsqu’elle était sous l’influence de la drogue, elle ne s’était pas sentie aussi mal. Elle se remit cependant petit à petit. Elle se sentait encore très faible, et son flanc la lançait le plus souvent. Mais au moins elle avait survécut. La jeune femme avait décidé d’aller faire un petit tour finalement quand elle se sentit mieux, et le fait qu’Ethan la suive la fit sourire. Finalement après une remontée plus qu’ardue, ils arrivèrent au soleil, Ethan l’amena s’asseoir, et elle savoura le soleil sur sa peau, comme si c’était la première fois qu’elle le voyait. Finalement elle lui demanda comment il allait.
Elle lui sourit doucement, comprenant en quelque sorte ce qu’il ressentait … ce n’était certes pas la même histoire, mais elle comprenait qu’il se sente pris comme dans un autre rôle.
-Et … Nate. Se reprit-elle.

Elle soupira comme si elle cherchait ses mots, elle ne voulait pas lui faire de peine, tout en voulant retrouver Ethan, même si en fait, elle appréciait beaucoup Nate. Celui-ci paraissait plus simple, moins blessé par la vie.

-Nate, je crois que je comprends ce qui se passe, enfin pour toi … Tu ne te souviens pas forcément de mon histoire … Enfin bref, cela ne change rien. Mais ce que je veux te dire, c’est que tu m’as laissé le choix … Et que maintenant, vu tout ce que tu as pu traverser. Il ne serait que justice que tu l’ais aussi. Tu as vécus des choses horribles en tant qu’Ethan. Tu devrais pouvoir prendre ta décision. Réfléchir à tout cela. Si tu veux ou non, retrouver toute ta mémoire…. Enfin je ne pense pas être très claire mais … réfléchis à tout ça. Pose-moi des questions si tu veux, mais réfléchis à si oui ou non tu veux te souvenir de tout cela. Si tu veux redevenir Ethan. Tu peux choisir quelle vie tu peux avoir.

Elle n’en dit pas plus pour le moment. Il devait envisager toutes les possibilités. Pour une fois dans sa vie, celui-ci avait le choix. Il devait en profiter.

Les jours s’écoulèrent ainsi, ils sortaient tous les deux pour aider les voleurs. Un dernier cadeau de leur part à tous les deux. Ils finiraient par donner la clé à Earth au dernier moment, quand ils partiraient définitivement. Ils finiraient sans doute par se revoir. Mais pas dans de telles circonstances.
Elle s’était liée aux différents voleurs, elle avait ri avec eux. Avec ceux qui l’avaient sauvée. Elle leur en serait éternellement reconnaissante. Elle savait bien qu’en créant, elle remettait sa guérison en cause, mais elle se remettait petit à petit.
Ils seraient bientôt prêts à repartir.

Earth s’activait comme il le pouvait et la jeune femme lui sourit.
-Je ne crois pas vous avoir remercié.
-Me remercier de quoi ?
-d’avoir été comme un père pour lui. De l’avoir sauvé. De m’avoir rendu Ethan …
-Vous étiez proche, l’un de l’autre n’est-ce pas ?
-Pas vraiment … Ethan est un héros pour les siens. C’est comme cela que je l’ai rencontré, il a été mon sauveur. Sans lui je n’en serais pas là aujourd’hui. Mais contrairement aux autres, je crois que je l’ai vu. Je l’ai vu, vraiment, j’ai vu à l’intérieur de lui, derrière la carapace de ce qu’il montre à tout le monde… Et j’ai éprouvé un sentiment étrange, comme si je devais le protéger, tout en le laissant me protéger. Protéger le protecteur. Je me suis sentie liée à lui … comme son ombre. Je … Je crois que c’est compliqué. Sourit-elle

Elle observa Nate qui s’activait non loin d’eux.
-Je connais Ethan, peut-être pas aussi bien que je le voudrais, mais je peux comprendre ces comportements. Il vous regarde avec le même respect que j’ai pu lire dans ses yeux avec son oncle là-bas. Il avait besoin d’un guide, et vous avez été là quand ….
Quand l’Oasis, lui avait tourné le dos. Elle n’avait pas énoncé cela à haute voix. Mais c’était la pensée qui lui avait traversé l’esprit. Elle allait avoir des comptes à régler, avec certaines personnes là-bas. Clark notamment allait l’entendre sur le fait que son frère ait été laissé seul et sans protection.

-Quand je n’ai pas été là pour lui. Finit-elle.

Parce que au fond d’elle, la jeune femme se sentait quelque peu coupable, de ne pas avoir été à la hauteur, pour Ethan et pour James.

**
*

Ils étaient juste censés rentrer chez eux, ils devaient juste pouvoir enfin rentrer chez eux. Pour pouvoir retrouver les leurs. Une chape de déception s’abattit quelques instants sur Margareth. Elle ne voulait pas retourner là-bas. Mais par-dessus tout, elle ne voulait pas, qu’Ethan y aille. Sa puissance était telle, qu’il serait immédiatement laissé dans la machine pour la nourrir, il nourrirait toute la ville, et pourrait même en alimenté probablement une nouvelle.

-Non … souffla t’elle
-Margareth ? Qu’est ce qui se passe ? interrogea James

La jeune femme ne répondit pas, Ethan tentait d’éloigner tous les tirs qui fonçaient sur eux. La jeune femme se mit alors à pleurer. Tout en se figeant, elle pleurait, pleurait tout ce qui allait se passer, ce qu’elle allait devoir faire.
Elle ferma les yeux. Elle savait qu’elle devait protéger les siens. Comme elle l’avait déjà dit, elle devait protéger les siens pour qu’ils puissent protéger les autres.

-Sauve les Ethan … Murmura-t-elle.

Elle fit ce qu’elle faisait de mieux, elle créa. Cela allait probablement la vider de toutes ses forces, mais elle créa un gigantesque trou noir. Un gigantesque tourbillon qui commença à aspirer les muss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 24 Nov - 13:28

Se sentir perdu et désemparé. Nate savait ce que cette sensation pouvait faire. Lorsqu'il s'était réveillé seul, il y a maintenant plusieurs mois de cela, le monde entier lui avait semblé hostile. Pourtant il avait eut la chance de croiser la communauté des voleurs dans laquelle il vivait, et aujourd'hui, grâce à eux la jeune femme qui hantait ses pensées se trouvait en vie et récupérait doucement. Ce cadeau, jamais il ne pourrait vraiment le leur rendre, il le savait. Toute sa vie se trouvait là.

Cependant sa vie était en train de prendre un tournant. Il le savait. Cette vérité était évidente et n'arrêtait pas de tourner dans son esprit alors qu'il veillait sur la demoiselle. Elle était un élément antérieur à tous ses souvenirs et il savait que le fait de l'avoir retrouver l'amènerait à changer, irrémédiablement.

Les moments que tous les deux vivaient ensemble lors de leurs sorties étaient agréables et lui permettait de profiter de cette vie mais une pensée restait dans sa tête. Une autre l'attendait ailleurs. Cependant les phrases de la jeune femme lui ouvraient une autre possibilité. Vivre sa vie en tant que Nate. Ne pas aller jusqu'à ce lieu d'un passé dont il ne se souvenait plus.

- J'y réfléchirai, c'est promis.

C'est ce qu'il fit. Il lui posa des questions sur la vie qu'il avait eut en tant qu'Ethan, sur ses liens avec les autres personnes, sur la vie là-bas. Sur les siens, avait-il une famille ? Des personnes proches en dehors d'elle ? Quelle relation les unissait tous les deux ? Que s'était-il passé pour qu'il se retrouve dans cette situation actuellement ? Ainsi que beaucoup d'autres.

Le résultat l'amena à se dire que s'il était vrai que la vie d'Ethan, sa vie avait été difficile, elle contenait cependant beaucoup de bonnes choses. Des gens l'attendaient. La famille, les amis, Margareth. Il avait compris que tous les deux étaient très proches, peut-être plus encore que ce qu'elle avait laissé entendre de ce qu'il ressentait en sa présence. Il ne pouvait pas tourner le dos à tout cela. Nate vivrait en Ethan, mais rester Nate reviendrait à tuer Ethan et il ne pouvait se résoudre à cela. Son choix était fait.

Ethan vivrait à nouveau avec les souvenirs de Nate en lui. Dès lors il continua à s'activer avec les autres pour que tout le monde puisse aller jusque Alpha. C'était son objectif. Il ne sut rien de la conversation entre Earth et la jeune femme, mais certaines choses n'étaient pas faites pour être connues. Le grand homme sourit doucement.

- Je ne crois pas que tu n'aies jamais été là pour lui Margareth. Si j'ai bien compris ce qu'il s'est passé, tu t'es sacrifiée pour lui. Vous êtes liés, c'est certain. Si je peux avoir un seul conseil, dis-lui toute la vérité sur ce que tu ressens quand Ethan sera de retour. Quand au fait d'avoir été un guide, je n'ai presque rien fait. Juste lui proposer de nous rejoindre, et l'écouter. Le reste c'est lui qui l'a fait.

*
* *

Rentrer. C'était là leur objectif. Tout du moins celui de James, Margareth et Nate. Seulement si une chose n'avait pas changé malgré l'amnésie, c'était le fait que le jeune homme avait une propension surnaturelle à s'attirer les ennuis. La preuve en était encore faite maintenant. Alors que les groupes commençaient à se séparer, la demoiselle Kane commença à envisager le pire alors que le jeune homme faisait son possible pour les protéger des tirs et c'est alors qu'il vit apparaitre un gigantesque tourbillon qui commença à tout aspirer.

Le paysage devenait chaotique, la lumière du jour semblait décliner, et les véhicules des Muss, surtout les aériens se firent engouffrer rapidement. Nate concentra tout son pouvoir sur le fait d'échapper et de faire échapper les autres à la terrible attraction et ressentit une force incommensurable faire pression contre ses barrières, n'arrivant qu'à les ralentir sans stopper leur recul vers ce vide absolu. Il ne tiendrait pas longtemps. Tous les Muss venaient d'y passer.

Il fit passer mentalement la demande d'arrêter à Margareth puis le hurla. James répondit :

- C'est impossible ! Elle est inconsciente !
- Réveillez-là ! Par tous les moyens ! Sinon on va se faire aspirer aussi ! Giflez-là si nécessaire !


Parce que sinon dans moins de trente secondes, ils seraient tous morts. Un voleur présent avec eux répondit :

- Je préfère mourir que d'affronter ta colère pour avoir frappé ta copine !
- Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?! Agissez bon sang !


Ses barrières se brisèrent et Nate se prit un contrecoup violent qui le projeta vers l'intérieur du véhicule. Tout leur ensemble commença à s'envoler et alors que la fin semblait venu, James vit le trou noir réduire soudainement jusqu'à disparaitre. Le vent se stoppa et ils tombèrent dans le cratère creusé par le trou noir plutôt brutalement, mais ils étaient en vie et un calme assourdissant venait de faire place à l'enfer des tirs et de leur presque mort.

James ne put s'empêcher de sourire alors que tout le monde soupirait de soulagement. Même inconsciente, Margareth avait réussi à appliquer à son pouvoir l'interdiction de faire du mal à Ethan. Le lien entre les deux jeunes gens qui étaient inconscients, l'une à cause d'une trop grande utilisation de son pouvoir et l'autre pour l'avoir poussé à ses limite devenait évident. Il fut stoppé dans ses pensées par une voix radiophonique.


- Tout le monde va bien ? Quelqu'un a-t-il une idée de ce que c'était que cela ?

Plusieurs réponses parvinrent de ceux qui constituaient l'escorte avant que finalement James ne répondent pour eux.


- Tout le monde va bien ici également, juste deux évanouissements pour Margareth et Nate, mais ils vont bien et s'en remettront. Quand à ce phénomène, c'était une création de Margareth pour nous sauver.

Personne ne commenta et après qu'ils aient réussi à s'extraire de ce lieu, la route se passa sans autre incident. Ils descendirent des véhicules après avoir fait émerger de leur inconscience les deux jeunes gens. Les trois sins de l'Oasis regardèrent la vaste mégalopole.


- Alpha...


James ne put s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux. Il allait retourner parmi les siens. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas vu ces ruines qu'aujourd'hui elles lui semblaient presque luminescentes et joyeuses. Les voleurs les laissèrent à leur contemplation jusqu'à ce qu'Earth prenne la parole.

- Notre objectif est accompli. Je pense que nous allons vous laisser ici. La suite de cette histoire, nous n'avons pas à la vivre. Nous vous souhaitons cependant bonne chance.

Puis se tournant plus vers Nate.

- Nos chemins se séparent. Tu dois continuer vers ton avenir, accompagné de ces personnes qui tiennent à toi. sache cependant que la communauté ne t'oubliera jamais et que tu y as ta place. Je sais que les choses vont changer pour toi, mais ce serait bien si tu pouvais revenir nous voir un jour. En attendant : Que le vent porte tes ailes !
- QUE LE VENT PORTE TES AILES !
reprit tout le monde.

Nate ne put que sourire, lui aussi les larmes aux yeux
.

- Mes amis. Je ne pourrais jamais assez vous remercier de tout ce que vous avez fait pour moi. Alors je voudrais au moins vous remercier un minimum, tout comme Margareth, à notre manière. Margareth.

Celle-ci compris et déposa une clé dans les mains du leader de la communauté.

- Qu'est-ce que c'est ?
- On peut dire que c'est un cadeau d'adieu. Cette clé vous ouvrira la porte vers un avenir meilleur. J'ai laissé l'information dans vos esprits et elle viendra à vous lorsque je serai parti.


Shadow intervint.

- Pourquoi parles-tu d'adieu ? Ne reviendras-tu jamais ?
- Je reviendrai vous voir. Mais je ne serai plus le même. Je ne serai plus Nate, plus vraiment, même si je me rappellerai de tout je pense. Alors je vous dis adieu et que je vous reverrai dans une autre vie. Que le vent porte vos ailes !


Il offrit une dernière étreinte à tout le monde, laissa Margareth et James faire leur au revoir également, ce dernier jurant qu'ils seraient les bienvenue chez eux s'ils voulaient y venir un jour puis les deux groupes se séparèrent. Une fois les voleurs loin, ceux-ci sentirent une information leur parvenir et Margareth et James sentirent un blocage disparaitre complètement. Chacun d'eux se rappelait maintenant comment accéder à leur prochaine destination : l'Oasis.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 24 Nov - 15:20

C’était étrange mais en un sens la jeune femme s’était attachée à Nate, non pas comme elle appréciait Ethan, en fait si mais … bon dieu, qu’est-ce que cette histoire pouvait être compliquée. En tout cas l’idée que c’était nos expériences qui forgeaient ce que nous étions, était dans ce cas-là vérifier. Ethan en était l’expérience vivante. Nate et lui se ressemblaient, certes, mais ils avaient des réactions différentes à certains instants. Margareth se faisait avoir parfois, elle s’attendait à une réponse qui ne venait pas. Nate était beaucoup plus doux, plus naturel, plus impulsif, moins réfléchis. Il avait une candeur qui la faisait sourire. C’était comme cela qu’aurait dû être Ethan, pur et innocent. Il devait donc avoir le choix, quelqu’un se devait de le lui proposer. Elle savait que le choix qu’il ferait, lui déchirerait peut être le cœur. Mais elle l’aimait suffisamment pour savoir qu’elle devait lui laisser cette liberté.

- J'y réfléchirai, c'est promis.

Elle lui sourit doucement, admirant son regard, ses yeux n’avaient peut-être plus la même couleur, mais ils avaient toujours la même profondeur. En échange elle répondit donc à ses questions. Elle lui parla de ce qu’elle savait de lui. Elle lui parla de son père et de son oncle. Puis de Clark son jumeau. Ils ne purent s’empêcher de beaucoup rire à l’évocation de celui-ci, elle dû même s’assurer que Nate n’allait pas s’étouffer quand elle lui parla de la première fois où ils s’étaient rencontrés et où elle avait utilisé son pouvoir un peu sans le savoir, et avait failli l’assommer avec une enclume. Elle lui décrivit sa maison, la beauté de l’Oasis, mais aussi son travail auprès des enfants, elle lui parla du café guimauve, et même de ses propres parents. Il lui demanda de parler de leur relation à tous les deux, et elle ne put s’empêcher de rougir. Au lieu de la définir, elle lui raconta son histoire, ce qu’il avait fait pour elle. Il voulut protester qu’il n’était pas un héros, mais elle le coupa en lui disant que de toute façon il n’en savait rien, et que si elle avait envie de le décrire comme un dieu, c’était son histoire et qu’elle en faisait ce qu’elle voulait. Au fur et à mesure qu’elle parlait, les souvenirs défilaient dans son esprit et elle ne put empêcher une larme de couler le long de sa joue. Non pas qu’elle était triste, mais tout cela lui manquait. Elle avait passé des mois là-bas, à être sur ses gardes, poussée dans ses retranchements pour créer, cela lui faisait étrange à présent d’être libre. Au moins cela l’avait rendue plus forte, elle n’aurait pas été capable de faire ce qu’elle avait fait pour leur libération sans tout cela. Elle essuya rapidement la larme en espérant qu’Ethan ne verrait rien. Mais bien entendu celui-ci avait gardé ses réflexes d’observation. Il ne dit cependant rien et la prit simplement dans ses bras. Elle se laissa aller contre lui le temps de se reprendre avant de poursuivre son récit. Elle ne pouvait pas simplement évoquer les bons côtés. Nate devait prendre sa décision en toute connaissance de cause. Donc Margareth lui parla aussi des mauvaises choses, des épreuves qu’il avait vécu. De ses différents passages entre les mains des muss, de la perte de ses proches, de la difficulté qu’il avait eu à maitriser ses pouvoirs. Elle lui raconta la perte de son père, la solitude dans laquelle il s’était retrouvé, à devoir gérer un frère qui était encore comme un enfant, mais aussi les anciennes responsabilités de son père en tant que conseiller. Les différentes blessures qu’il avait reçu, elle ne lui cacha pas non plus, la folie dans laquelle il s’était retrouvé. Il se sentit un peu mal quand elle lui montra la fine cicatrice sur son poignet qui était resté malgré tout quand ils s’étaient battus il y a 6 mois. Elle lui rappela à la fin, qu’elle était une amie, et qu’elle savait qu’il ne lui avait jamais tout révélé, que celui-ci avait encore plus souffert que ce qu’il ne lui avait laissé entendre.

-Voilà, je crois que tu sais à peu près tout ce que je sais à présent. Je vais te laisser réfléchir à tout cela, si tu veux on en reparlera plus tard.

Sur ses mots, elle se leva et déposa un léger baiser sur son front, elle préférait le laisser seul pour ne pas l’influencer outre mesure, rentrant tout doucement pour sa part dans la cache. Elle lui avait bien caché deux ou trois choses tout de même. Elle ne lui avait pas raconté la chaleur qu’elle avait senti l’envahir, la première fois ou elle l’avait sentie littéralement tombé sur elle alors qu’ils jouaient avec les enfants. Elle ne lui avait pas raconté le sentiment de bien-être qu’elle ressentait en sa présence, elle ne lui avait pas raconté l’apaisement qu’elle avait ressentie lorsqu’elle avait fait des crises de manque, et qu’il venait s’asseoir à ses côtés pendant des heures, lui parlant, mais surtout gardant sa main dans la sienne pendant des heures. Elle s’était raccrochée à lui comme à une bouée de sauvetage. Elle ne lui avait pas non plus dit, qu’au bout de 6 mois son bannissement serait définitif. Et que s’il choisissait Nate, alors peut être qu’ils ne se reverraient plus … Non elle ne lui avait pas raconté tout cela, parce que sinon, elle aurait craqué devant lui. Et que cela n’aurait pas été son choix à lui, mais celui qu’il aurait fait pour elle.

Les jours s’écoulèrent et la jeune femme était assise près du feu à discuter avec Earth. Elle était toujours agacée de ne rien pouvoir faire pour aider tous les autres, mais ils lui répondaient tous, que ce qu’elle pouvait faire pour eux, c’était vite se remettre.
- Je ne crois pas que tu n'aies jamais été là pour lui Margareth. Si j'ai bien compris ce qu'il s'est passé, tu t'es sacrifiée pour lui. Vous êtes liés, c'est certain. Si je peux avoir un seul conseil, dis-lui toute la vérité sur ce que tu ressens quand Ethan sera de retour. Quant au fait d'avoir été un guide, je n'ai presque rien fait. Juste lui proposer de nous rejoindre, et l'écouter. Le reste c'est lui qui l'a fait.

La jeune femme ne put s’empêcher de rougir à ses paroles et le regarda presque avec étonnement.
-Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?

Sa question ne fit que faire rire le chef des voleurs, il lui répondit simplement qu’elle n’avait qu’à s’écouter et qu’alors elle comprendrait. Il lui sourit avec affection avant de s’éloigner et elle ne put s’empêcher de secouer la tête.

-Merci quand même. Murmura-t-elle.

Ethan avait décidemment un don pour attirer à lui des personnes de bien magnifique. Elle n’aurait pas cru possible de rencontrer des voleurs avec une telle grandeur d’âme. Comme quoi, il ne fallait jamais se fier aux préjugés. Elle ne put s’empêcher de sourire en se laissant aller au sommeil. Elle avait encore besoin de pas mal de repos. Mais elle se sentait en sécurité pour l’instant, même si les muss se baladaient juste au-dessus de leur tête. Elle allait vraiment regretter ces jours passés avec eux. Et elle se promit de revoir les voleurs un jour.

**
*

Le jour du départ fut enfin là, mais les choses ne se passèrent pas comme elles auraient dût se passer. Loin de là, les voleurs avaient déclarés préférer les accompagner jusqu’à Alpha pour leur sécurité, mais ils n’auraient pas dû avoir à risquer leur vie pour eux. Margareth vit ce qui aurait dût être la route vers la liberté se transformer en un vaste champ de bataille. Elle ne pouvait pas accepter cela. Ils firent exploser certains des hélicoptères. Mais ils furent forcés de se séparer. Elle regardait autour d’elle, paniquée. Nate faisait agir son pouvoir pour les protéger, mais aussi tous les autres. Mais elle voyait bien qu’il ne tiendrait pas très longtemps. Ethan aurait peut-être pus, mais Nate était loin d’avoir la maîtrise de son lui passé.

-Non … souffla t’elle
-Margareth ? Qu’est ce qui se passe ? interrogea James

Il la vit se figer et pleurer en même temps. Si il y avait bien quelque chose qu’il avait compris sur la jeune femme, c’était qu’elle était loin d’être une meurtrière, elle souffrait à l’idée ne serait-ce que de blesser quelqu’un. Et ses larmes étaient de désespoir. Il avait bien comprit que son pouvoir était puissant, et qu’elle allait l’utiliser au maximum de sa puissance. Tuer ou être tué. Il n’intervint pas, la laissa faire, parce que malgré tout, il restait un père qui devait protéger son enfant. Mais son cœur se serra à l’idée de ce qu’elle allait faire … il devait avouer qu’il n’allait pas être déçu. La jeune femme ne savait pas ce qu’elle allait créer, elle avait laissé toute son horreur, et la négation, le rejet pure et simple de tout cela s’exprimer. Et cela manifesta par la négation de toute création. Un vide absolu, elle créa l’inverse de la création, un gigantesque tourbillon noir se matérialisa, aspirant tout, la lumière même, et surtout les muss. Les tirs de ceux-ci sortaient de leur trajectoire pour se retrouver emporter dans ce tourbillon. La jeune femme se tenait debout dans la voiture, et pendant un instant, ses yeux prirent la couleur noire de sa création, elle domina ce cahos juste une seconde avant de s’effondrer. James la rattrapa juste avant qu’elle ne tombe de la voiture. Les voleurs regardaient ce qui se passait bouche-bée, ne comprenant pas ce qui se passait. Ce fut Ethan qui fut le plus prompt à réagir. Un trou noir en plein désert ? Pourquoi pas après tout ? Maintenant le tout était d’en sortir vivant. Il concentra tout son pouvoir pour les ancrer au sol ainsi que les autres véhicules des voleurs. Il voyait bien que c’était l’œuvre de Margareth derrière lui, mais la pression que cela imposait était si violente qu’ils étaient ballotés dans tous les sens.

« -Margareth. Il faut que tu arrêtes ça maintenant, c’est bon, on est en sécurité.
-… »

Seul le vide lui répondit et il réitéra son ordre en hurlant. Cependant ce ne fut pas la jeune femme qui lui répondit, mais son père.
- C'est impossible ! Elle est inconsciente !
- Réveillez-là ! Par tous les moyens ! Sinon on va se faire aspirer aussi ! Giflez-là si nécessaire !

Parce que sinon dans moins de trente secondes, ils seraient tous morts. Un voleur présent avec eux répondit :

- Je préfère mourir que d'affronter ta colère pour avoir frappé ta copine !
- Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?! Agissez bon sang ! Hurla Ethan

Sur le coup, le père de Nate se figea un instant. Bon d’accord, ils étaient dans une situation assez catastrophique, mais il fallait avouer que cela avait un côté comique. Ainsi donc, absolument tout le monde avait compris ce qui se passait entre ces deux-là. Hormis les deux intéressés bien sûr. Quelle question.
De toute façon, ils n’eurent pas le temps de penser à cela plus en avant, le pouvoir d’Ethan lâcha brutalement, le projetant en arrière. Son père bondit et le rattrapa avant qu’il ne bascule hors du véhicule. Il n’avait peut-être pas de pouvoir offensif, mais il avait été un guerrier en son temps, et il n’aurait certainement pas laissé tomber son fils. Il l’attira contre lui, alors que le véhicule s’envolait. Ils allaient se faire aspirer par le vide. C’était la fin. Ethan resta juste assez conscient pour voir les ténèbres l’engloutirent. Puis les rejeter brusquement.
Ils étaient les plus proches du trou noir, ils étaient donc les premiers à se faire aspirer. Tous les voleurs sentirent le pouvoir de Nate céder et le trou noir les entraîner. Ils étaient cramponnés à leur véhicule et voyaient la mort fondre sur eux. Devant eux, le premier véhicule venait de se faire aspirer … Puis rejeter… Attendez comment ça rejeter ? Earth plissa les yeux pour mieux voir. Oui c’était bien cela, le souffle du vent c’était comme inversé, un peu comme si … et bien le trou noir venait de se rendre compte qu’ils n’étaient pas des muss et qu’il fallait les laisser et s’éteindre. Il se ratatina sur lui-même avant de disparaître dans un claquement retentissant. La gravité reprit soudainement ses droits et ils atterrirent plutôt brusquement, mais au moins ils étaient en vie. Il y eut un moment de battement avant qu’Earth ne s’empare de la radio.


- Tout le monde va bien ? Quelqu'un a-t-il une idée de ce que c'était que cela ?

Plusieurs réponses parvinrent de ceux qui constituaient l'escorte avant que finalement James ne réponde pour eux.

- Tout le monde va bien ici également, juste deux évanouissements pour Margareth et Nate, mais ils vont bien et s'en remettront. Quand à ce phénomène, c'était une création de Margareth pour nous sauver.

Personne ne commenta, et le chef des voleurs passa une main sur son visage. D’accord, il venait de comprendre aussi. Ce n’était pas eux, que le vortex avait rejeté, mais Nate. Finalement pour une fois, il était content de ne pas être le premier à se précipiter vers le danger.

-Ces deux là … soupira t’il

Il ne dit rien de plus. Mais il n’en pensait pas moins. Il leur fallut une bonne heure pour parvenir à s’extraire du ravin, mais étrangement aucun muss ne pointa le bout de son nez. La prestation de Margareth semblait avoir fait son petit effet à Gamma, et pour le moment ils semblaient trop choqués pour pouvoir s’en prendre à eux. Ils ne prirent cependant pas le temps de les laisser reprendre leurs esprits et prirent la route vers la première citée. Vers l’Oasis des sins.

Le voyage prit quelques jours malgré le fait qu’ils soient en voiture. Earth et Shadow étaient passés voir les deux jeunes évanouis, inquiets, mais James leur avait répondu que c’était comme ça que les jeunes apprenaient leurs limites. Le fait que lui, ne soit pas inquiet les rassura un peu. Et ils continuèrent leur route.
Margareth dormit ainsi pendant deux jours et deux nuits complètes, sans bouger un seul instant, tellement que les voleurs craignaient presque qu’elle ne recrée quelque chose inconsciemment. Ils furent tout de même soulagé quand un soir, alors qu’ils avaient établis un campement, elle se décida enfin à rouvrir les yeux. Elle se réveilla dans un gémissement douloureux. Etrangement elle avait très mal à la tête. Ce fut James qui se rendit en premier compte de son réveil et lui sourit doucement.

-je vais finir par t’appeler Aurore, en référence à ce compte ancien de la Belle au Bois Dormant. Sincèrement depuis que nous sommes sortis de la Tour, tu passes ton temps à dormir. Se moqua t’il.

Elle sourit doucement, mais les évènements finirent par lui revenir en mémoire.
-LES MUSS !!

Elle se redressa brusquement en regardant autour d’elle, cherchant à savoir ce qui se passait.
-Tout le monde va bien ? Ou est Nate ?

Le fait que sa première question soit de savoir comment allait son fils fit sourire James, décidemment si ces deux là ne finissaient pas bientôt ensemble, alors c’est qu’il ne comprenait plus rien, et qu’il avait probablement perdu l’esprit dans la tour du Joker.

-Du calme Margareth. Tout le monde va bien. Et Nate aussi. Il est partit cherché de l’eau près de la rivière. Il va vraiment être soulagé de voir que tu t’es enfin réveillée. Mais il faut que tu te reposes encore un peu. Je suppose que tu n’as jamais crée quelque chose d’aussi … Gigantesque n’est-ce pas ?
-Je … Non, je ne pense pas. Je ne me souviens pas très bien de ce qui s’est passé.

James prit donc le temps de lui rappeler les évènements. Les muss qui les avaient attaqués, et le trou noir qui avait tenté de tous les assurer. La jeune femme parut quelque peu inquiète à cette mention, ce qui confirma au père d’Ethan que celle-ci avait bien agit inconsciemment quand le vortex les avaient rejeté. Elle était tout simplement incapable de faire du mal à Nate. Son pouvoir ne pouvait pas agir contre lui. C’était tout de même une théorie intéressante. Leur amour faisait partie intégrante d’eux, à tel point qu’il avait agi sur les pouvoirs même de la jeune femme. Vraiment très intéressant.

-Voilà Nate, je suis sûre qu’il va te sauter dans les bras, mais attention à l’enguelade après. Il a vraiment eu peur. Sourit James.

Il ne crut pas si bien dire.

**
*

Ils arrivèrent à Alpha au bout du cinquième jour de voyage. Les trois sins restèrent quelques instants en admiration devant les débris de l’ancienne ville. Chacun avait un sentiment différent. James avait l’espoir, Margareth le soulagement, et Nate une certaine appréhension tout de même. Celle-ci s’en rendit compte et s’approcha de James. Elle posa une main sur son épaule et lui sourit.

-Bienvenue chez vous.

Puis elle rejoignit Nate. Elle ne lui parla pas, elle n’aurait pas sût trouver les mots pour l’apaiser. Elle prit juste sa main dans la sienne, la serrant doucement pour lui assurer de son soutien et du fait qu’elle était à ses côtés. Ils restèrent là quelques instants jusqu’à ce que Earth prenne la parole.


- Notre objectif est accompli. Je pense que nous allons vous laisser ici. La suite de cette histoire, nous n'avons pas à la vivre. Nous vous souhaitons cependant bonne chance.

Puis se tournant plus vers Nate.

- Nos chemins se séparent. Tu dois continuer vers ton avenir, accompagné de ces personnes qui tiennent à toi. sache cependant que la communauté ne t'oubliera jamais et que tu y as ta place. Je sais que les choses vont changer pour toi, mais ce serait bien si tu pouvais revenir nous voir un jour. En attendant : Que le vent porte tes ailes !
- QUE LE VENT PORTE TES AILES ! reprit tout le monde.

Nate ne put que sourire, lui aussi les larmes aux yeux.

- Mes amis. Je ne pourrais jamais assez vous remercier de tout ce que vous avez fait pour moi. Alors je voudrais au moins vous remercier un minimum, tout comme Margareth, à notre manière. Margareth.

Celle-ci compris et déposa une clé dans les mains du leader de la communauté.

- Qu'est-ce que c'est ?
- On peut dire que c'est un cadeau d'adieu. Cette clé vous ouvrira la porte vers un avenir meilleur. J'ai laissé l'information dans vos esprits et elle viendra à vous lorsque je serai parti.

Shadow intervint.

- Pourquoi parles-tu d'adieu ? Ne reviendras-tu jamais ?
- Je reviendrai vous voir. Mais je ne serai plus le même. Je ne serai plus Nate, plus vraiment, même si je me rappellerai de tout je pense. Alors je vous dis adieu et que je vous reverrai dans une autre vie. Que le vent porte vos ailes !
Margareth sourit doucement, elle avait reculé pour laissé Nate dire adieu à ce qui avait été sa famille, dire adieu à sa vie. Elle s’approcha à son tour, Earth lui tendit la main, mais elle la repoussa pour le serrer contre elle. Finalement elle pleurait aussi. Qu’est ce qu’elle pouvait détester les adieux quand même.

-Merci ! Merci pour tout ! Jamais on ne vous oubliera. J’ai une dette éternelle envers vous, envers vous tous. Souffla t’elle

Elle sourit tout en essuyant ses larmes, et en serrant chacun des voleurs tour à tour dans ses bras. Elle termina par shadow et lui sourit.
-Merci pour tout ce que tu as fais pour nous. Merci de nous avoir tous sauvés.

Elle n’en dit pas plus. Décidemment les adieux la rendait vraiment sensible. Elle finit par se détourner et rejoignit James et Ethan.

-Bonne chance à vous. Et si un jour vous avez besoin … Disons que vous saurez comment nous trouver. Ce sera un honneur.

Ils se détournèrent pour s’enfoncer dans les ruines, malgré tout cela, la jeune femme semblait toute excitée, surtout qu’elle se souvenait enfin du moyen d’accès à l’Oasis.
-J’ai tellement hâte de voir la tête qu’ils vont tous faire. S’écria t’elle.

James sourit, et il les guida vers un passage caché. Nate paraissait tout à la fois, curieux, impatient et inquiet. Il allait rencontrer toute une famille, dont en fait il ne savait que ce qu’elle avait put lui raconter. Alors qu’ils évoluaient dans le noir du souterrain, il sentit la main de la jeune femme se glisser à nouveau dans la sienne. Lui signifiant ainsi qu’il n’était pas tout seul.

-On s’enfonce sous terre. L’oasis est souterraine ? interrogea t’il.
-Oui, c’est d’ailleurs Yuri, qui a aidé pour la construction d’une bonne partie. D’ailleurs celui-ci aurait put au moins pointer le bout de son nez pour nous saluer ! expliqua margareth tout en tapant du pied sur le sol.

Elle riait déjà à l’idée de la tête que celui-ci devait tirer, elle était quasiment certaine que celui-ci devait être au courant de leur arrivée. Depuis que son neveu avait plus ou moins pété un câble, il était en communication constante avec tous les murs de l’Oasis. Ils arrivèrent près d’une porte que Margareth ouvrit, dévoilant l’Oasis à leurs yeux

-Messieurs … Bon retour chez vous. Désolé, mais je préfère vous laissés passer devant.
-Pourquoi cela ? interrogea nate
-Tu verras.

Elle lui sourit et les fit passer devant elle. Oh non, elle n’allait certainement pas le prévenir pour son taré de jumeau qui allait probablement lui sauter dessus dans très peu de temps. Elle était sûre qu’il n’était pas très loin. Lui aussi avait dût sentir le retour de son jumeau.

-c’est étrange, j’ai l’impression de sentir quelqu’un arriver … commença Ethan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 24 Nov - 19:29


Être lui-même. Voilà une chose qui n'était pas si simple. Comment être lui lorsqu'il n'était pas certain de sa propre personnalité ? Il avait certes sa propre manière de réagir, mais de temps à autre, le jeune homme sentait que Margareth s'attendait à un autre type de réponse. La réponse qu'Ethan lui aurait faite sans doute.

Pour autant, celle-ci accepta de répondre à toutes ses questions sans rien omettre. Du moins c'est ce qu'il lui semblait. Il frémit au baiser mais ne le laissa pas transparaitre. Une fois tous ces éléments en tête, le jeune homme prit le temps de réfléchir. Les points positifs et négatifs étaient présents en nombre. Mais dans l'ensemble, la vie d'Ethan avait de grandes choses positives. S'il pouvait influer sur son lui réel, ce serait peut-être sur ce point : savoir profiter de chaque chose et être moins en train de réfléchir à ses responsabilités pour vivre, tout simplement.

Les jours passèrent et tout le monde se prépara à partir. Nate ignora tout de la conversation entre son amie et le chef de sa communauté. Cependant celui-ci rigolait bien intérieurement. Décidément, les jeunes gens restaient souvent aveugles à ce qui était évident pour des personnes extérieures. Chaque chose arriverait en temps voulu, mieux valait ne pas presser les choses. Lorsque tous les deux seraient prêts, ils pourraient se dire la vérité, mais ça ne serait sans doute pas avant qu'Ethan ne soit de retour.


*
* *

Si le départ se passa comme prévu dans les premiers temps, cela ne tarda pas à se gâter lorsque les Muss firent irruption. Malgré tout ce que les autres faisaient pour se défendre, Margareth sentait qu'ils ne s'en sortiraient pas. Cela la désespérait et elle répugnait à prendre la vie, même pour sa survie. Ces sentiments contraires et négatifs provoquèrent une création, ou plutôt une anti-création.

James savait, comme Ethan d'ailleurs, que les pouvoirs étaient conditionnés par les émotions. La perte de contrôle sur ses émotions pouvaient conduire à des catastrophes. Ce qu'ils vivaient là pouvait en faire partie. la force du trou noir était tout simplement ahurissante. Les pouvoirs de Margareth étaient puissants. James l'avait vu lors de leur première rencontre. Mais il n'était pas certain survivre à cette manifestation.

Ethan/Nate fit tout ce qu'il pouvait pour les maintenir en dehors du pouvoir du trou noir. Mais que pouvait-il bien faire par rapport à la force monstrueuse d'un destructeur de galaxie ?  Il ne connaissait pas assez son pouvoir et de plus il n'était qu'un humain. Bien que poussant au mieux de ses capacités, sa barrière finit par se briser et si James n'était pas intervenu pour rattraper son fils, celui-ci aurait sans doute fait une dure rencontre avec le métal de leur voiture.

Nate n'eut pas le temps de dire qu'il était désolé que les ténèbres les absorbèrent. Mais la lumière revint immédiatement. La compréhension ne se fit pas dans son esprit qu'il sombra. Personne ne sembla comprendre, mais pour le père des jumeaux, tout cela devint clair. La force de l'amour était tout simplement ahurissante. Ils sortirent et reprirent la route. Ethan ne se réveilla que le lendemain.


- Que s'est-il passé ?! Où est Margareth ?!


James calma son fils, même si celui-ci n'était pas encore lui-même et résuma la situation antérieure, sans rien cacher. Après tout, il en avait bien le droit. Le groupe étant au calme, Nate décida de veiller sur la jeune femme. Il ne partait que lorsqu'il fallait lui amener de l'eau afin de s'assurer de son hydratation. C'est lors d'un de ces moments, deux jours après celui où ils avaient mourir que la demoiselle se réveilla.

- LES MUSS !!

Elle se redressa brusquement en regardant autour d’elle, cherchant à savoir ce qui se passait.


- Tout le monde va bien ? Ou est Nate ?


Le fait que sa première question soit de savoir comment allait son fils fit sourire James, décidément si ces deux là ne finissaient pas bientôt ensemble, alors c’est qu’il ne comprenait plus rien, et qu’il avait probablement perdu l’esprit dans la tour du Joker.

- Du calme Margareth. Tout le monde va bien. Et Nate aussi. Il est partit cherché de l’eau près de la rivière. Il va vraiment être soulagé de voir que tu t’es enfin réveillée. Mais il faut que tu te reposes encore un peu. Je suppose que tu n’as jamais crée quelque chose d’aussi … Gigantesque n’est-ce pas ?
- Je … Non, je ne pense pas. Je ne me souviens pas très bien de ce qui s’est passé.


James prit donc le temps de lui rappeler les évènements. Les muss qui les avaient attaqués, et le trou noir qui avait tenté de tous les assurer. La jeune femme parut quelque peu inquiète à cette mention, ce qui confirma au père d’Ethan que celle-ci avait bien agit inconsciemment quand le vortex les avaient rejeté. Elle était tout simplement incapable de faire du mal à Nate. Son pouvoir ne pouvait pas agir contre lui. C’était tout de même une théorie intéressante. Leur amour faisait partie intégrante d’eux, à tel point qu’il avait agi sur les pouvoirs même de la jeune femme. Vraiment très intéressant.


- Voilà Nate, je suis sûre qu’il va te sauter dans les bras, mais attention à l’engueulade après. Il a vraiment eu peur. Sourit James.


Il ne crut pas si bien dire. En effet le jeune homme fut si heureux qu'il lâcha les bouteilles qu'il tenait et vint la serrer dans ses bras. Presque à la limite de pleurer. Même si James lui avait dit qu'elle s'en sortirait, lui ne pourrait se sentir bien qu'une fois après l'avoir vue éveillée. Son étreinte se fit forte sans être étouffante et il posa un baiser sur son front avant de se reculer finalement.

- Tu es en vie.


Elle répondit positivement et c'est là que démarra la tempête.


- ESPÈCE D'IDIOTE ! JE PEUX SAVOIR A QUOI TU AS PENSÉ ?! CRÉER UN TROU NOIR ! UN TROU NOIR ! J'AI BIEN CRU QUE C'ÉTAIT LA FIN DE TOUT !


La jeune femme commença à rétorquer.


- SI ON S'EN EST SORTI C'EST UN MIRACLE !


James ne put s'empêcher par ailleurs de sourire. Un miracle oui, celui de l'amour. Puis finalement après une dernière remarque, la réponse vint du pourquoi de tous ces hurlements.


- MAIS SIMPLEMENT PARCE QUE JE NE VOULAIS PAS TE PERDRE ! PEU IMPORTAIT CE QUI POUVAIT ARRIVER MAIS TU DEVAIS RESTER EN VIE !


Après cette révélation, qui confirmait de plus en plus les pensées du plus vieux des trois sins, tout fut bien plus calme. Les deux jeunes gens terminèrent de se remettre des évènements et au bout de cinq jours, tout le monde arriva à Alpha.

Cette arrivée signifiait une chose qui allait être douloureuse, mais c'était la croisée des chemins. Les voleurs n'iraient pas plus loin maintenant et tout le monde se dit au revoir. Le vent portait les ailes de tout le monde, mais dans des directions différentes. Une fois chacun prêt, et l'observation tant que possible du départ des voleurs, le trio se tourna vers les ruines.

James sourit, et il les guida vers un passage caché. Nate paraissait tout à la fois, curieux, impatient et inquiet. Il allait rencontrer toute une famille, dont en fait il ne savait que ce qu’elle avait put lui raconter. Alors qu’ils évoluaient dans le noir du souterrain, il sentit la main de la jeune femme se glisser à nouveau dans la sienne. Lui signifiant ainsi qu’il n’était pas tout seul.

-On s’enfonce sous terre. L’oasis est souterraine ?
interrogea t-il.
- Oui, c’est d’ailleurs Yuri, qui a aidé pour la construction d’une bonne partie. D’ailleurs celui-ci aurait put au moins pointer le bout de son nez pour nous saluer ! expliqua Margareth tout en tapant du pied sur le sol.

Elle riait déjà à l’idée de la tête que celui-ci devait tirer, elle était quasiment certaine que celui-ci devait être au courant de leur arrivée. Depuis que son neveu avait plus ou moins pété un câble, il était en communication constante avec tous les murs de l’Oasis. Ils arrivèrent près d’une porte que Margareth ouvrit, dévoilant l’Oasis à leurs yeux


- Messieurs … Bon retour chez vous. Désolé, mais je préfère vous laisser passer devant.
- Pourquoi cela ? interrogea Nate
- Tu verras.


Margareth avait raison, des évènements n'allaient pas tarder à se produire. Alors que Nate observait l'Oasis avec le regard ahuri des nouveaux venus, ailleurs dans la cité, deux personnes perdirent soudainement toute attention.


A l'école, le professeur Clark qui était en train de faire une partie de balle aux prisonniers avec les jeunes se prit soudainement un tir en pleine tête et décolla sur un bon mètre.


- Tout va bien Clark ?

- Oui, je vais bien, mais j'ai quelque chose à vérifier.

Un lien en lui qui le faisait souffrir depuis longtemps venait soudainement de lui faire comprendre que la personne qui lui manquait était bien plus proche maintenant et il avait du mal à y croire. C'est pourquoi il partit au pas de course.

Plus loin dans un chantier, alors que Yuri aidait à la construction d'une colonne, il ressentit trois coups dans le sol venant d'une empreinte qui n'aurait pas du être là. Margareth. La colonne commença à s'effondrer et il se la prit sur la tête. Perturbé, il remonta une colonne en quelques secondes et disparut dans la terre.

A l'entrée de l'oasis, une drôle de sensation s'empara de Nate.


- C’est étrange, j’ai l’impression de sentir quelqu’un arriver…


En effet, un nuage de poussière se leva et sembla arriver vers eux. Clark n'avait put s'empêcher d'utiliser son pouvoir pour arriver plus vite. Mais alors qu'il allait prendre son frère dans ses bras à pleine vitesse, heureux de le voir de retour, la sortie de terre de Yuri mais surtout la vue d'une personne le figea.

L'oncle des jumeaux qui venait d'apparaitre regarda ce dernier surpris. Pourquoi Clark était-il figé ? La réponse se fit attendre.


- C'est impossible... Papa ?


Yuri fronça les sourcils. Qu'est ce qui lui arrivait ?

- Non je ne pense pas être ton père.


Puis il comprit que le jeune homme regardait derrière lui et se retourna et lui aussi resta figé en voyant trois personnes. Margareth, qu'il avait ressenti, Ethan, ou du moins son autre identité et un visage qu'il ne pensait pas revoir de si tôt : James.

- Par tous les dieux ! James !

Finalement, Yuri et Clark foncèrent sur les trois autres qui finirent au sol. Même la jeune femme qui s'était éloignée n'avait put y échapper, rapprochée par la terre sans s'en rendre compte. Les pleurs furent nombreux ainsi que la joie, omniprésente. Finalement, après un temps assez long, tous purent se redresser et dire de vraiment rentrer dans l'Oasis et échanger, ce qui allait mieux à Nate, restant en retrait bien que tenant la main de Margareth. Tout cela était trop soudain. Il allait lui falloir du temps.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 24 Nov - 20:28

Mais non elle n’était certainement pas en train de mourir parce que sa tête allait exploser. Certainement pas voyons. Elle n’avait absolument pas transférer une partie de son énergie vitale pour créer son anti-création. Pas du tout folle la jeune femme … Absolument pas. Elle sourit doucement à la remarque de James comme quoi Nate allait crier. Pour une fois elle avait de la chance, nate crierait toujours moins que si cela avait été réellement Ethan, lui aurait eu plus de prises sur elle. D’ailleurs en parlant du loup. Il y eut un bruit d’objet tombant au sol, et la jeune femme eut à peine le temps de se retourner dans cette direction que déjà il tombait à genoux devant elle et la serrait à l’étouffer. Pourtant elle ne l’aurait avoué pour rien au monde. Elle souriait elle aussi, et son étreinte était rassurante, pour sa part les larmes coulaient réellement alors qu’elle lui rendait faiblement son accolade. Il déposa un baiser sur son front et elle lui sourit doucement

- Tu es en vie.
-tu sais, je suis plus solide que j’en ai l’air. Se moqua-t-elle.

Elle n’aurait peut-être pas dût. En fait, elle aurait peut être dû plutôt lui dire que non, elle était morte, ou tout du moins qu’elle allait encore très mal, car il se mit à hurler, attirant l’attention de tout le camp … Qui bizarrement s’empressa de décamper.

- ESPÈCE D'IDIOTE ! JE PEUX SAVOIR A QUOI TU AS PENSÉ ?! CRÉER UN TROU NOIR ! UN TROU NOIR ! J'AI BIEN CRU QUE C'ÉTAIT LA FIN DE TOUT !

Elle grimaça au son de sa voix et se prit la tête à deux mains.
-Hey ! non mais ça va pas la tête de crier si fort ?
-NON MAIS C’EST TOI QUI ES FOLLE !!!

Ouche là c’était peut être lui qui n’aurait pas dû allé si loin, parce que malgré tout, la jeune femme avait passé six mois dans les geôles du Joker par sa faute. Elle n’avait rien dit parce qu’il s’agissait de Nate, et que les erreurs d’Ethan n’était pas les siennes, mais lui parler de folie alors que c’était la sienne qui était à la base de tout cela, c’était peut être exagéré quand même.

-La fin de tout ? Je te signale quand même, monsieur je fais tout mieux que tout le monde, que nous sommes tous en vie ! Et que si je n’étais pas intervenue tu aurais finis par cédé sous les tirs ennemis, et tu serais mort !! ALORS AVANT DE ME TRAITER DE FOLLE, SI TU AVAIS UNE MEILLEURE SOLUTION JE SERAIS RAVIE DE L’ENTENDRE !! J’AI FAIS CE QUE J’AVAIS A FAIRE POUR NOUS SAUVER !! SI TU CROIS QUE C’ETAIT FACILE ?!

Elle était tellement en colère qu’elle peinait à respirer, ça c’était le bouquet tout de même, elle avait été obligée de … de… De tuer pour les sauver. Pour LE sauver. Alors qu’il vienne l’agresser là-dessus à peine à son réveil, ce n’était peut être pas la meilleure des choses à faire. La douce margareth n’était plus là, elle avait été obligée de se renforcer pour tenir le choc, alors maintenant elle n’hésiterait certainement pas à aller lui en foutre plein la figure si il le fallait.

-CE QU’IL FALLAIT POUR NOUS SAUVER ?! MARGARETH TU AS FAILLIS TOUS NOUS TUER !!! TU NE CONTROLAIS PLUS RIEN. CE TROU NOIR A FAILLIT TOUS NOUS ENGLOUTIR. TU N’AVAIS AUCUN CONTROLE !!
-je vais me permettre d’intervenir, mais margareth avait le contrôle, puisque ce vortex nous as rejeté. Plus précisément il t’a rejeté toi Nate.

Sur le coup les deux jeunes se retournèrent d’un même mouvement vers James. Celui-ci se demanda soudainement si il avait bien fait d’ouvrir la bouche. Mais margareth s’adressa à lui avec plus de respect.
-Comment cela ? interrogea t’elle
-Et bien, le vortex pompait ton énergie Margareth, d’où le fait que tu ais perdu connaissance, pourtant nos pouvoirs sont liés à nos sentiments, et le fait que tu sois consciente ou non n’y changeait rien. Tu as protégé le groupe, c’était la raison de ta création, donc quand elle s’en est pris à nous, elle a fait ce que tu aurais fait. Elle a disparu. Et encore heureux, sinon elle aurait continué à grandir et aurait fini par te tuer.

Cela sembla donner de l’eau au moulin de Nate qui renchérit.

- AH TU VOIS ?! SI ON S'EN EST SORTI C'EST UN MIRACLE !

Tant pis pour lui, il l’aurait cherché !
-Non mais je peux savoir de quoi tu te plains à la fin ? on est en vie, et je te signale quand même, que quand toi, tu nous as projeté en chute libre au bas de cette tour, je n’ai pas hurlé moi ! Je t’ai fais confiance ! alors maintenant j’aimerai bien comprendre pourquoi tu hurles ainsi ! Gronda t’elle
- MAIS SIMPLEMENT PARCE QUE JE NE VOULAIS PAS TE PERDRE ! PEU IMPORTAIT CE QUI POUVAIT ARRIVER MAIS TU DEVAIS RESTER EN VIE !
-ET JE SUIS EN VIE !! TU CROIS PEUT ETRE QUE CE N’EST PAS RECIPROQUE ?? SI IL AVAIT FALLUT QUE CE VORTEX ME TUE JE L’AURAI LAISSE FAIRE ! TOUT CA POUR TOI ETHAN ! PARCE QUE MALGRE TOUT CE QUI S’EST PASSE, JE TIENS A TOI ESPECE DE CRETIN ! J’AI PASSE SIX MOIS LA BAS ! ET JAMAIS JE N’AI REGRETTE MON CHOIX !! J’AURAI FAIS N’IMPORTE QUOI PLUTOT QUE DE LES LAISSER S’EN PRENDRE A TOI !!! Hurla t’elle très très fort d’ailleurs.

Elle en avait presque les larmes aux yeux, elle voyait à la fois Nate et Ethan en cet instant, mais elle ne pouvait pas les différencier. Sa colère, et sa peur était ressortie d’un coup. Finalement elle se leva, chancelante sous l’effort et s’éloigna un peu.

**
*

L’arrivée à l’Oasis fut tout de même mouvementée. Non pas que cela se passa mal, mais Margareth s’était doutée de ce qui allait se passer, ce n’était pas vraiment innocemment qu’elle s’était mise à taper du pied. Oh, elle avait bien prévu de rentrer pour tuer un peu tout le monde, notamment Clark et Yuri. Enfin surtout Clark. Parce que celui-ci aurait dû être présent. Et qu’il avait laissé Nate aussi peu protégé qu’un bébé face à un tigre à dent de sable … Bon d’accord, elle exagérait un peu la comparaison, mais il fallait dire que la jeune femme en avait un peu bavé quand même. Donc elle estimait avoir le droit d’être un peu en colère.
Mais cette colère ne parvint pas à prendre le dessus quand elle vit arriver Yuri et Clark en quelques secondes, c’était plutôt la joie, le rire qui prit le dessus. Quand ces deux-là voulurent se jeter sur Nate, et qu’ils aperçurent James … Leur tête était réellement indescriptible. Elle ne put s’empêcher de commencer à rire, et à rire, et à rire. Si bien que finalement, elle dût s’appuyer contre la paroi pour ne pas tomber au sol.


- Par tous les dieux ! James !

Ils restèrent tous figés pendant un temps, Yuri et Clark étaient bouche-bée, James souriait doucement, et Nate paraissait un peu figé. Se fit James qui s’approcha finalement de Clark en premier pour serrer son fils dans ses bras. Margareth croyait bien que c’était la première fois qu’elle voyait celui-ci pleurer. Il serrait son père dans ses bras avec force en répétant son nom.
-pa … papa.
-Mon fils.

Ce fut peut être ces paroles qui brisèrent enfin la fixité du petit groupe. Yuri poussa un cri de joie, et vint prendre son frère de cœur dans ses bras, alors que Clark allait serrer son frère contre lui. Pauvre Nate, celui-ci était complètement perdu. Il chercha le regard de margareth qui lui souffla que c’était bien Clark, son jumeau. La jeune femme assistait aux retrouvailles de la famille avec un élan d’affection, elle était si heureuse de les voir tous enfin réunis, elle en riait toujours quand elle se retrouva soudainement aspiré par la terre pour se retrouver au milieu de leur petit groupe, Yuri la serra dans ses bras en lui souhaitant un bon retour parmi eux. Elle ne put s’empêcher de sourire et de lui répondre merci. Clark qui serrait toujours son frère contre lui, l’attira dans son étreinte par son deuxième bras.

-Enfin de retour tous les deux ! Non mais vous en avez mis du temps !! Vous avez fait une virée en amoureux ou quoi ?

Margareth ne put s’empêcher de rire, elle crierait sur Clark plus tard, son humour déplacé lui avait manqué tout de même. Elle ne put s’empêcher de lui mettre une claque derrière la tête alors que les cris de joie et les embrassades continuaient. Malgré son côté fier à bras, Clark avait vraiment eut peur, la jeune femme le voyait à ses muscles qui tremblaient en serrant son frère et son père à les étouffer. Celui qui paraissait le plus aux anges était tout de même James, il retrouvait dans un même temps, sa vie, son chez-lui, mais surtout sa familles, ses deux fils.

Finalement Margareth se força à calmer un peu les choses, elle vint poser une main sur l’épaule de Clark qui menaçait de casser les côtes à son frère pour tenter de le calmer.
-Doucement Clark, n’oublie pas que ce n’est pas Ethan a qui tu as affaire, pour le moment c’est Nate, il ne te reconnaît que parce que je lui ai parlé de toi. Souffla t’elle.

Elle sourit au pauvre jeune homme qui se rapprocha d’elle et lui prit la main pour le rassurer.
-Tout va bien se passer, tu verras.

Elle se tourna vers les autres.
-Je ne sais pas vous, mais moi je meurs de faim. Cela vous dérangerait que l’on reprenne cela devant un bon repas ?

Un bon moyen comme un autre de détourner l’attention du miraculé. Personne n’était réellement pressé, alors aucun n’utilisa ses pouvoirs pour se rendre à la maison des Johnson, James et son aîné regardaient partout autour d’eux, nate découvrant un nouveau monde alors que James le redécouvrait. Il fallait avouer que c’était tout de même sous le regard bien éberlué des membres de l’Oasis qu’ils croisèrent, mais ils choisirent de ne pas s’arrêter pour le moment. Ils donneraient des explications plus tard. Pour le moment la famille avait bien le droit de se retrouver un petit peu.
Ils se retrouvèrent tous bientôt attablés autour de la table familiale et Clark se mit à fixer longuement son frère.

-Un problème ? demanda finalement Nate poliment.
-Disons juste que c’est très étrange. Margareth ? il a vraiment beaucoup changé ? à quel point ? il est trop calme et trop docile pour que ce soit mon frère.

La jeune femme eut un sourire sardonique.
-Disons que, c’est bien Ethan, tout en étant pas lui, tu aurais pu mieux t’en rendre compte si tu l’avais retrouvé plus tôt.

Ce n’était absolument pas une remarque cinglante pour lui signifier ce qu’elle pensait de lui. Mais de cela, ils en parleraient plus tard, quand Ethan serait redevenu lui-même.
Yuri décréta qu’il allait préparer le repas, mais la jeune femme lui fit signe que ce n’était pas la peine.
-désolé mais j’ai trop faim pour attendre.

Elle n’avait pas pour habitude de faire ça, ne voulant pas se raccrocher tout le temps à ses pouvoirs, mais pour une fois elle fit exception à la règle, faisant apparaître sur la table toute une série de plats délicieux parmi les préférés qu’elle connaissait à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 25 Nov - 19:10


S'inquiéter. S'il y avait bien une chose qui était commune à la personnalité d'Ethan et à celle de Nate, c'était le fait de toujours avoir des préoccupations en tête concernant les autres. En l'occurrence, Margareth hantait l'esprit du jeune homme d'autant plus maintenant alors qu'elle était mal. Toute cette inquiétude refoulée s'était transformée en hurlement lorsqu'il l'avait laissé ressortir. Il avait voulu être plus calme, mais les paroles qui étaient sorties venaient surtout de toute la peur qui l'avait traversé.

A cet énervement était ressorti celui de la jeune femme qui avait, à juste titre il fallait le reconnaitre, eut le temps de progresser également. Après tout ce qu'elle avait traversé était plus que difficile et les derniers jours avaient mis les nerfs de tout le monde à rude épreuve, mais les leurs encore plus. La tempête ne dura plus tellement longtemps après l'intervention de James puisque la demoiselle Kane s'éloigna.

Pour autant celle-ci fut vite rattrapé par Nate qui la retint par le bras, doucement. S'il y avait une chose que lui savait faire plus facilement qu'Ethan, c'était reconnaitre ses torts.


- Je suis désolé. Je sais que tu as fait tout ce que tu pouvais et que tu as pris de grands risques à ce moment-là. Mais j'ai été si effrayé... tout s'est passé si vite que je n'ai pas eu le temps de vraiment me rendre compte et une seule chose me restait en tête : je ne voulais pas te perdre maintenant que je t'avais retrouvé.

Sans parler du fait que lui aussi avait du tuer. Expérience dont il ne souhaitait pas vraiment non plus parler. Il ne savait pas si Ethan l'avait déjà fait, même si au vu de ce qu'elle lui avait dit il lui semblait que non.

- Le principal c'est que tu sois en vie maintenant, je ne voulais pas te hurler dessus.

Il lui sourit doucement et la laissa décider si elle acceptait sa compagnie ou non. Lui aurait compris un refus.

*
* *

Le retour ou pour Nate l'arrivée à l'Oasis fut en effet très mouvementée. Celui-ci ne savait pas trop quoi penser des lieux. C'était magnifique certes, mais il se demandait encore comment tout cela pouvait être sous terre sans éveiller de soupçons. Mais ce qui le choqua le plus, ce fut le fait que deux personnes, manifestement Yuri et Clark, débarquèrent soudainement.

Le pauvre, il n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait, à peine d'entendre un fou-rire et quelques paroles qu'il se retrouva dans une étreinte vigoureuse de quelqu'un qui pleurait de joie. Bien que tout cela soit touchant, lui se sentait comme un étranger au milieu de cette foule. C'était peut-être sa famille, mais lui ne les reconnaissait pas. Alors tout cela ne faisait que l’embarrasser. Le voleur allait appeler Margareth à l'aide mais celle-ci se retrouva au milieu d'eux tous.

Le plus à l'aise et joyeux dans tout ça, c'était James. Lui retrouvait tous les siens, sa vie et sa ville. Comment ne pas être au comble de la joie ? Même si Ethan n'était pas encore tout à fait lui-même, cela ne tarderait plus. Aujourd'hui était un jour mémorable pour lui. Clark non plus ne cachait pas sa joie et relâchait la tension due à des mois passés dans la frayeur. Toutes ses tentatives avaient malheureusement échouées alors les retrouver ici en cet instant, rien ne pouvait le rendre plus heureux. Son frère était de retour et il avait réussi le tour de force de ramener Margareth et leur père avec lui. Finalement il laissa celui-ci s'éloigner un peu, il était vrai qu'Ethan n'était pas encore lui-même.

Ils commencèrent à rentrer à la demande de Margareth et Nate se rapprocha de la jeune femme. Pour le moment, celle-ci était son seul point de repère et il avait besoin d'elle pour ne pas se perdre dans toutes ces nouveautés. Le groupe fit route jusque la demeure des Johnson et beaucoup de monde les dévisagea.


*Pourquoi tout le monde nous observe-t-il comme ça ? Je les connais ?*


La question s'adressa à Margareth, tout comme la suivante concernant la maison afin de savoir à qui elle appartenait. Les bizarreries cependant étaient encore de mise parce que son jumeau semblait l'observer étrangement.

- Un problème ?
demanda finalement Nate poliment.
- Disons juste que c’est très étrange. Margareth ? Il a vraiment beaucoup changé ? A quel point ? Il est trop calme et trop docile pour que ce soit mon frère.

La jeune femme eut un sourire sardonique.


-Disons que, c’est bien Ethan, tout en étant pas lui, tu aurais pu mieux t’en rendre compte si tu l’avais retrouvé plus tôt.

Ce n’était absolument pas une remarque cinglante pour lui signifier ce qu’elle pensait de lui. Mais de cela, ils en parleraient plus tard, quand Ethan serait redevenu lui-même. Yuri décréta qu’il allait préparer le repas, mais la jeune femme lui fit signe que ce n’était pas la peine.

- Désolé mais j’ai trop faim pour attendre.


Elle n’avait pas pour habitude de faire ça, ne voulant pas se raccrocher tout le temps à ses pouvoirs, mais pour une fois elle fit exception à la règle, faisant apparaître sur la table toute une série de plats délicieux parmi les préférés qu’elle connaissait à tout le monde. Cela surprit un peu Nate mais il mangea avec plaisir, tout en essayant de faire abstraction du regard des autres.

Après le repas, James ne put résister à l'envie de faire le tour de la demeure, reconnaissant chaque endroit, avant de rentrer dans sa chambre. Celle-ci était telle qu'il s'en souvenait, deux ans auparavant. Des draps et couvertures propres étaient dessus et le tout semblait avoir été nettoyé récemment, mais c'était sa chambre. Comme s'il n'était parti que quelques heureux auparavant.

Pendant ce temps là, Clark bombardait son frère ou du moins Nate de questions à propos de ce qui s'était passé. Celui-ci, ne sachant pas vraiment quoi répondre et en ayant assez de percevoir sans comprendre comment les pensées de ce jeune homme et surtout sans en avoir le contrôle finit par le faire voler involontairement à travers la porte et une bonne partie de l'Oasis. Clark revint quelques secondes plus tard, hilare.


- Je confirme ! C'est bien mon frère !


Il n'y avait que lui pour faire ça et une autre voix confirma le fait que seul Ethan pouvait exécuter une telle chose. Tous furent surpris de voir Élodie.


- Ainsi donc ton retour était véridique...

Elle s'approcha de Nate et voulu le frapper mais celui-ci arrêta la main en prenant le poignet.


- Je suis désolé, mais je ne sais pas qui vous êtes, mademoiselle. Même si je n'ai pas pour habitude de frapper les femmes, je ne me laisserai pas frapper pour autant.


Il la laissa récupérer son bras et c'est alors que celle-ci compris que manifestement, tout n'était pas réglé. Malgré son retour, car ce jeune homme ne pouvait être qu'Ethan, il n'avait toujours pas été débarrassé des effets de son bannissement. Elle s'excusa, se disant qu'elle pourrait régler les choses plus tard et souhaita avec effusion un bon retour à son amie et au père des jeunes gens.

Après toutes ces émotions, Yuri décida qu'il était sans doute temps de régler un dernier point. Nate devait disparaitre pour qu'Ethan puisse revenir et seul le conseil pourrait défaire ce qui avait été fait. C'est pourquoi il demanda une réunion extraordinaire du conseil. Les membres répondirent très rapidement et le groupe s'y rendit, certains patientant dans l'ombre alors que Clark avançait vers les conseillers.

- De nouveau nous nous voyons, quelle est votre demande cette fois, Clark Johnson ? Puisqu'il semblerait que vous ayez fait parler de vous.
- Si j'ai fait parler de moi aujourd’hui, alors vous devriez savoir que je ne viens que pour une seule chose.
- Laquelle ? demanda avec amusement Yuri.
- Que vous me laissiez récupérer mon frère.


La formulation avait expressément été choisie ainsi.

- Former une équipe pour le récupérer n'est pas possible, vous le savez. Il a été banni après avoir tenté de sauver votre père et avoir laissé en prisonnière derrière lui Margareth Kane.
- Je ne demande pas une équipe. En fait puisque vous évoquez certaines personnes laissées à Gamma, trois personnes supplémentaires aimeraient se joindre à cette audience.


C'est alors qu'entrèrent dans la salle Nate, James et Margareth, qui semblait particulièrement furieuse contre les neuf personnes en face d'elle.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.


Dernière édition par Ethan / Clark Johnson le Mer 27 Nov - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Lun 25 Nov - 22:17

Margareth s’était à peine réveillée qu’elle s’était retrouvée prise dans l’étreinte de Nate. Si ce passage était tout de même agréable, la suite le fut beaucoup moins. Nate se mit à hurler, et ce fut trop pour les nerfs de la jeune femme. Elle aurait pu craquer beaucoup plus tôt, elle n’avait pas vraiment idée de ce qui l’avait lâché maintenant. Peut-être tout simplement parce que c’était lui qui criait, elle s’en était pris plein la figure de la part des muss, ou de la part d’Ethan, mais Nate lui, avait toujours été à ses côtés. Alors là … Et bien tant pis pour lui, elle se mit à hurler aussi. Elle relâcha toute la tension qu’elle avait accumulée, pendant ses quatre mois d’emprisonnement quand elle craignait pour la vie de James, ou pour la sienne, quand elle avait failli mourir, les deux mois de convalescence ou elle s’était battue pour reprendre plus vite le contrôle, ou encore la peur qu’elle avait ressenti en voyant les tirs foncés sur lui. Elle avait hurlé si fort que bizarrement le camp s’était vidé. Finalement elle préféra s’éloigner les dents serrées. La jeune femme ne pouvait pas croire qu’elle en était là.
Elle boita plus ou moins jusqu’à la rivière, mais n’alla pas plus loin, Nate la rattrapa, la prenant doucement par le bras. C’était assez étrange tout de même, Ethan l’aurait bloqué par son pouvoir lui, c’était différent, et agréable en un sens.

- Je suis désolé. Je sais que tu as fait tout ce que tu pouvais et que tu as pris de grands risques à ce moment-là. Mais j'ai été si effrayé... tout s'est passé si vite que je n'ai pas eu le temps de vraiment me rendre compte et une seule chose me restait en tête : je ne voulais pas te perdre maintenant que je t'avais retrouvé. Le principal c'est que tu sois en vie maintenant, je ne voulais pas te hurler dessus.

La jeune femme qui s’était retournée en le fusillant du regard, s’adoucit petit à petit, même si elle se sentait toujours en colère.

-J’ai eu peur aussi Nate … je … je sais que cela ne veut rien dire pour toi, mais quand nous sommes partis d’Alpha cela a été dur pour moi. Et quand je t’ai retrouvé à Gamma … J’ai crus qu’ils t’avaient tué pendant un instant. J’étais prête à tout pour te sauver, et je l’ai fait. Après j’ai vécus dans la peur que l’on ne tue ton père. Puis dans celle de te reperdre, de te voir te faire reprendre … je crois que je n’ai pas passé un seul instant sans avoir peur … Sauf, pendant nos petits temps sur le banc … Finit-elle dans un souffle.

Ils avaient beau être dans Gamma à cet instant, pendant ce temps elle s’était sentie en sécurité avec lui. Elle finit par sourire doucement et s’assit, prenant sa main dans la sienne pour qu’il s’asseye à côté d’elle. Elle frissonna doucement en regardant vers la rivière.

-Je suis désolée aussi. Je t’ai accusé de choses dont … tu n’es pas responsable. Tu es quelqu’un de bien. Je comprends aussi que tu ais eu peur. Et ça me touche en ce sens.

**
*

Tout le monde se retrouvait petit à petit, et Margareth était heureuse, elle aurait aimé retrouver elle aussi sa famille, et dans d’autres circonstances, elle les aurait peut être laissés, mais le pauvre Nate semblait vraiment complètement perdu. Elle prit sa main et il la serra doucement comme pour se rassurer. Ils avancèrent tranquillement au travers de l’Oasis. Margareth retrouvait aussi ces lieux avec plaisir. La tension redescendait ici. Elle sourit même véritablement. Elle salua une ou deux personnes ahuries qu’elle croisa avec un sourire jusqu’à ce qu’elle reçoive un message télépathique de Nate, sur le coup elle fut surprise il n’avait pas l’habitude d’agir ainsi.

*Pourquoi tout le monde nous observe-t-il comme ça ? Je les connais ?*

Elle sourit doucement, elle reprit très vite le réflexe et lui répondit.
*Tu es le premier à revenir d’un exil à ma connaissance. Et tout le monde te connaissait ici, tu as été leur conseiller, mais aussi leur guide, tu as été le professeur de leurs enfants, tout le monde te connaît ici en fait. Tu es un Johnson en plus. Ton père a fondé cet endroit.* répondit elle en lui souriant

Ils finirent tout simplement par arriver. Ils s’assirent autour de la table, et la jeune femme se décida à amener le repas pour tout le monde. James lui en profita pour explorer les lieux à nouveau. Sa chambre n’avait pas changé, et cela lui tira une petite larme.
Pendant ce temps là, Clark ne cessait d’harceler Nate. Il commença à lui parler de tout, voulant tout savoir, tellement que celui-ci se retrouvait comme agressé. Margareth eut beau faire les gros yeux celui-ci ne s’arrêta pas. Et Nate finit par craquer, son pouvoir réagit et il vola à travers la pièce. Sur le coup Margareth tomba littéralement en arrière. La jeune femme ne put s’empêcher de rire alors que Nate paraissait effaré et très inquiet de ce qu’il venait de faire.

- Je confirme ! C'est bien mon frère ! s’écria la voix de Clark alors qu’il revenait vers eux.

Elle secoua la tête en s’expliquant auprès de Nate.

-Ton frère est disons donc … un comique. Vous n’avez pas vraiment, le même caractère, et parfois il était plutôt dur, donc il a souvent volé de cette manière. D’ailleurs je te trouve plus gentil que d’habitude, tu l’aurais envoyé au travers du mur.

Elle secoua la tête, en fusillant clark du regard, quand soudain Elodie apparue. Celle-ci paraissait d’ailleurs plutôt de mauvaise humeur. Elle s’approcha de Nate et essaya de le gifler, même si celui-ci se défendit.

- Je suis désolé, mais je ne sais pas qui vous êtes, mademoiselle. Même si je n'ai pas pour habitude de frapper les femmes, je ne me laisserai pas frapper pour autant.
-Tu ….

Margareth s’approcha pour les séparer.
-Elodie, je te présente Nate, et non pas encore Ethan, je crois qu’il va encore falloir attendre pour lui faire payer ce qu’il nous a fait.
-Maggie !

Elles se tombèrent l’une et l’autre dans les bras, Elodie et Margareth se relayaient auprès des enfants, et elles étaient heureuse de se retrouver.
-Je suis heureuse que tu sois de retour, j’ai crus que l’on ne te reverrait plus jamais.
-Nate m’a sauvé. Répondit elle dans un sourire.

Elodie alla saluer aussi James, et finalement ils se décidèrent à rendre ses souvenirs à Nate. Margareth s’approcha de lui, et l’attira à l’écart. Défiant Clark de faire le moindre commentaire. Elle lui sourit doucement et le fit asseoir.
-ça va ? pas trop perdu … Je sais que ça doit être dur. Tu sais que tu peux encore changer d’avis lui souffla t’elle

Finalement ils revinrent dans le petit groupe pour rejoindre le conseil, Clark et yuri avaient prévus une petite vengeance pour les conseillers. Ils avaient hâte de voir leur tête. Margareth aussi d’ailleurs. Nate put se rendre compte qu’elle se crispait de plus en plus alors qu’ils pénétraient dans l’enceinte du conseil. Clark prit donc la parole en premier

- De nouveau nous nous voyons, quelle est votre demande cette fois, Clark Johnson ? Puisqu'il semblerait que vous ayez fait parler de vous.
- Si j'ai fait parler de moi aujourd’hui, alors vous devriez savoir que je ne viens que pour une seule chose.
- Laquelle ? demanda avec amusement Yuri.
- Que vous me laissiez récupérer mon frère.

La formulation avait expressément été choisie ainsi.

- Former une équipe pour le récupérer n'est pas possible, vous le savez. Il a été banni après avoir tenté de sauver votre père et avoir laissé en prisonnière derrière lui Margareth Kane.
- Je ne demande pas une équipe. En fait puisque vous évoquez certaines personnes laissées à Gamma, trois personnes supplémentaires aimeraient se joindre à cette audience.

Ils sortirent de l’ombre. La jeune femme laissa passé les deux hommes devant eux, James sourit doucement et salua ses anciens compagnons. Qui étaient complètement abasourdis.

-Mais … mais vous êtes là ?

Le mauvais caractère nouveau de Margareth prit soudain le dessus.

-Cela vous étonne donc tant que ça ? Je crois que l’on vous avait déjà prouvé que l’on était apte à se sortir des ennuis … Quoi que ceux-là je dois bien vous avouer que l’on aurait apprécié un petit coup de main.
-Mademoiselle Kane …
-Vous allez peut être m’expliquer pourquoi vous nous avez abandonnés ? Ou peut-être pourquoi vous avez fait subir cela à Ethan ?
-Celui-ci avait trahit l’Oasis ?
-TRAHIS ! PARDON ?? Je m’excuse, mais les muss nous ont-ils attaqués ? je ne pense pas non ! Ethan a-t-il dit quoi que ce soit au Joker ? Vous a-t-il mit en danger ? Il a sacrifié toute sa vie pour vous ! Il a tout donné ! Absolument tout ! Il est tout de même devenu le plus jeune des conseillers ! Il a toujours été là pour vous ? Auquel d’entre vous n’a-t-il pas sauvé la vie ?! Il voulait juste retrouver son PERE ! ZUT à la fin ! Qui n’en aurait pas fait autant ?! Il n’a demandé de l’aide à personne ! à personne, il a toujours voulut nous protéger malgré tout ! A-t-il demandé à quelqu’un de l’aider ? Vous l’avez poussez à bout ! Et vous l’avez abandonnez ! Il a été là pour vous ! et vous l’avez abandonnez !
-Vous devez comprendre que la loi …
-LA LOI ?? OH NE VENEZ PAS ME PARLER DE LOI, VOUS N’ETES QU’UNE BANDE DE LACHES QUI S’ABRITAIENT DERRIERE VOS PRETENDUS LOIS, JE N’AI VUS AUCUN D’ENTRE VOUS SORTIR DEHORS, VOUS ETES DES MONSTRES !!! DES SALOPRIS SANS CŒUR !!! VOUS NOUS AVEZ ABANDONNES !! VOUS …

Elle perdait sa voix tellement elle était furieuse, elle ne sentait pas son pouvoir agir pourtant, elle ne le sentait pas puiser dans son énergie alors qu’une, puis deux, puis trois … puis dix enclumes apparaissaient au-dessus de la tête des conseillers. Tout le monde semblait s’en être rendu compte sauf eux. Clark riait devant ce renouveau de leur histoire, James souriait, et Nate paniquait un peu, il activa son pouvoir pour retenir les enclumes mais commençait à peiner alors que celles-ci se faisaient plus nombreuses.

*Margareth …*
Mais elle était tellement furieuse, qu’elle ne l’entendait pas. Quand un conseiller commença à ouvrir de nouveau la bouche, là elle vit rouge ! elle se mit à hurler leur reprochant tout ce qui s’était passé. Si ils n’intervenaient pas elle allait tuer les conseillers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 27 Nov - 18:50


Une explosion. C’était ainsi que l’on pouvait appeler ce qui s’était passé entre les deux jeunes gens. Chacun d’entre eux avait accumulé un ensemble d’évènements stressants ou fortement concentrés en émotions contradictoires et finalement, n’arrivant plus à le contenir, l’un et l’autre avaient tout relâché. Il était sans doute dommageable que cette explosion se fasse l’un contre l’autre, mais en même temps sans doute étaient-ils les deux seuls à pouvoir supporter ce contrecoup évident dû aux derniers jours qu’ils avaient vécu. Finalement, les choses se calmèrent et ils purent exposer les choses sans se hurler réciproquement dessus.

- J’ai eu peur aussi Nate … je … je sais que cela ne veut rien dire pour toi, mais quand nous sommes partis d’Alpha cela a été dur pour moi. Et quand je t’ai retrouvé à Gamma … J’ai crus qu’ils t’avaient tué pendant un instant. J’étais prête à tout pour te sauver, et je l’ai fait. Après j’ai vécus dans la peur que l’on ne tue ton père. Puis dans celle de te reperdre, de te voir te faire reprendre … je crois que je n’ai pas passé un seul instant sans avoir peur … Sauf, pendant nos petits temps sur le banc …
Finit-elle dans un souffle.

Le jeune homme lui sourit doucement.


- Je suis désolée aussi. Je t’ai accusé de choses dont … tu n’es pas responsable. Tu es quelqu’un de bien. Je comprends aussi que tu ais eu peur. Et ça me touche en ce sens.
-  Je suis responsable sans l’être entièrement. Disons que je le serai vraiment quand je serai redevenu Ethan.


Ils restèrent ensuite là un temps, au calme, à discuter de nouveau de tout et de rien, mais en tous les cas il était vrai que de se retrouver ainsi était apaisant.

*
* *
La rentrée dans l’Oasis fut des plus étranges pour Nate. Son corps se rappelait la sensation de la pierre sur sa main, les couloirs souterrains, la marche sur la sol taillé à même la roche, le courant d’air qui traversait souvent les lieux, cependant son esprit lui découvrait tout ça, ne pouvait à la fois que s’émerveiller et se méfier. S’émerveiller devant la structure de cet endroit mais se méfier car malgré ce qu’on lui affirmait, il restait pour lui en lieu inconnu et donc potentiellement hostile. La seule personne de confiance, restait Margareth.  Celle-ci répondit d’ailleurs à sa question mentale. Si c’était inhabituel pour lui de le faire ainsi, le voleur trouvait tout de même cela pratique pour échanger sans être gêné par les hommes à proximité.

*Tu es le premier à revenir d’un exil à ma connaissance. Et tout le monde te connaissait ici, tu as été leur conseiller, mais aussi leur guide, tu as été le professeur de leurs enfants, tout le monde te connaît ici en fait. Tu es un Johnson en plus. Ton père a fondé cet endroit.* répondit elle en lui souriant
*Je vois que tu ne m’avais pas vraiment tout dit sur ma vie antérieure, enfin si on peut appeler cela comme ça.*


Ou peut-être ne l’avait-il pas retenu lui-même. La maison, bien que le laissant toujours méfiant possédait l’avantage de les éloigner de la foule. Nate espérait y retrouver un peu plus de calme et moins y passer pour une bête de foire, cependant c’était sans compter sur le caractère de Clark. Le jumeau, loin d’avoir laissé son caractère habituel commença à bombarder de questions la nouvelle personnalité de son alter ego et ce dernier qui au départ répondait volontiers se sentait de plus en plus mal à l’aise vis-à-vis de cela et du fait d’être comme passé au scanner de ces yeux émeraude. Ne le supportant plus, son esprit déclencha inconsciemment une réaction de défense et propulsa Clark au loin, ce qui déclencha l’hilarité de Margareth qui finit même au sol ainsi que celle de Yuri. Il fallait dire que cela s’était produit tellement de fois au cours des dernières années que la réaction des personnes extérieures ne pouvait être autre. Par contre lui ne savait plus où se mettre. Y compris si Clark sembla revenir aussi hilare que les autres et sans une égratignure.  Mais les chamboulements ne s’arrêtèrent pas là et ne se stoppèrent vraiment qu’après l’arrivée d’une jeune femme qui tenta de le gifler avant de souhaiter un bon retour à Margareth et James. Finalement la demoiselle Kane ressentant sans doute son mal-être l’attira à l’écart.

*Franchement qu’est-ce qu’il ne faut pas pour les mettre ensemble !*

*Je ne vous permets pas. Vous ne savez rien de moi alors je vous prierai de ne point émettre de jugement, Clark Johnson.*

Le ton froid de cette pensée sembla le refroidir. Si tout à l’heure ce Nate semblait gêné, là il semblait plutôt prêt à en découdre et même sans les souvenirs de son frère, il préférait se méfier. Le voleur put respirer plus sereinement une fois à l’écart.

- Ça va ? Pas trop perdu … Je sais que ça doit être dur. Tu sais que tu peux encore changer d’avis.
- Je suis un étranger ici. Tout le monde pense me connaitre, mais personne ne me connait à part toi en réalité. Ils ne me voient pas. Chacun d’eux ne cherche qu’Ethan et semblent se moquer du fait que pendant plusieurs mois, je n’ai pas été lui.


Il ferma les yeux et respira.

- Cependant, ma décision ne change pas. Je savais que je risquais de subir quelque chose comme cela en venant. Je l’ai accepté.

Puis pour lui-même.


*Après tout je ne suis qu’une facette de celui que tout le monde attend, celui que tu attends aussi, au fond de toi et celui qui t’a recherché tout ce temps.*

Alors tout le monde partit vers le conseil, dans un silence assez significatif. Après tout ce qui allait se passer allait être à la fois une mort et une renaissance. Autant dire un cycle de la vie complet en quelques minutes. Nate ne serait plus bientôt que des souvenirs. Le calme commença à se briser lors de la surprise que Clark et Yuri avaient préparé se révéla, montrant aux autres conseillers des personnes qu’ils avaient laissé pour morts si l’on pouvait dire. Mais il devint tempête quand Margareth s’exprima face à ces neuf personnes.

- Cela vous étonne donc tant que ça ? Je crois que l’on vous avait déjà prouvé que l’on était apte à se sortir des ennuis … Quoi que ceux-là je dois bien vous avouer que l’on aurait apprécié un petit coup de main.
- Mademoiselle Kane …
- Vous allez peut être m’expliquer pourquoi vous nous avez abandonnés ? Ou peut-être pourquoi vous avez fait subir cela à Ethan ?
- Celui-ci avait trahit l’Oasis ?
- TRAHIS ! PARDON ?? Je m’excuse, mais les muss nous ont-ils attaqués ? Je ne pense pas non ! Ethan a-t-il dit quoi que ce soit au Joker ? Vous a-t-il mit en danger ? Il a sacrifié toute sa vie pour vous ! Il a tout donné ! Absolument tout ! Il est tout de même devenu le plus jeune des conseillers ! Il a toujours été là pour vous ? Auquel d’entre vous n’a-t-il pas sauvé la vie ?! Il voulait juste retrouver son PERE ! ZUT à la fin ! Qui n’en aurait pas fait autant ?! Il n’a demandé de l’aide à personne ! A personne, il a toujours voulu nous protéger malgré tout ! A-t-il demandé à quelqu’un de l’aider ? Vous l’avez poussez à bout ! Et vous l’avez abandonné ! Il a été là pour vous ! Et vous l’avez abandonné !
- Vous devez comprendre que la loi …
- LA LOI ?? OH NE VENEZ PAS ME PARLER DE LOI, VOUS N’ETES QU’UNE BANDE DE LACHES QUI S’ABRITAIENT DERRIERE VOS PRETENDUES LOIS, JE N’AI VUS AUCUN D’ENTRE VOUS SORTIR DEHORS, VOUS ETES DES MONSTRES !!! DES SALOPERIRS SANS CŒUR !!! VOUS NOUS AVEZ ABANDONNES !! VOUS …


Les réactions à cette avalanche de remarques acerbes furent diverses. Là où James et Yuri se taisaient, Clark surpris demanda à Nate s’il était certain d’avoir ramené la bonne Margareth, ce à quoi lui répondit qu’il l’avait toujours connu ainsi. Puis le plus jeune des Johnson commença à partir en fou-rire en voyant les enclumes se multiplier au-dessus des têtes des conseillers. Nate, par réflexe commença à les maintenir en hauteur mais leur poids se faisait de plus en plus conséquent.

*Margareth.*

Personne ne semblait vouloir réagir et les conseillers trop obnubilés par la furie face à eux n’avaient rien remarqués. Le jeune homme commença à pester mentalement à l’encontre des deux hommes présents avec lui.

*Si au lieu de rester à rire ou en observation vous vouliez bien m’aider à la calmer, je vous en serai reconnaissant !*


Clark trop hilare de voir tout cela refusa, voulant assister à la suite mais James lui réagit. Il s’approcha de la jeune femme et posa sa main sur son épaule malgré toute ce qu’elle pouvait dégager qui amenait plutôt à l’envie de s’éloigner.

- Margareth.

Le son de sa voix avait le même ton apaisant que celle d’Ethan et pendant ce simple mot, il lui montra du regard les enclumes au-dessus de ses collègues ainsi que la peine qu’avait Nate à tout retenir. Celle-ci compris et bien que de mauvaise grâce les fit disparaitre, surtout pour épargner son ami et éviter de potentielles conséquences désastreuses envers elle ou Ethan. Celui-ci souffla et remercia James mentalement. Un conseiller assez jeune, peut-être trente ans et semblant furieux allait prendre la parole mais Yuri le coupa volontairement.

- Chers conseillers, je crois que l’on peut entendre la colère de cette jeune femme, qui se justifie de par ses arguments. A l’époque, j’avais moi-même été contre la décision qu’avait prise la majorité…

Encore évita-t-il de préciser que l’exil définitif était prévu pour ne pas provoquer de nouveau l’amie de son neveu.  Après tout qui savait ce qu’elle aurait été capable de faire dans ces cas-là.

- … mais il semblerait que finalement, tout cela ait été positif. Conformément à la décision prise par le conseil, personne vivant à l’intérieur de l’Oasis au moment de son bannissement n’a aidé Ethan Johnson, ou plutôt sa seconde identité, Nate à revenir.
- Devrions-nous vraiment évoquer les entorses à cette règle qui précisait également que l’on avait aucun droit de le rechercher et qui ont été commises par le frère du Banni ?! Ainsi que vos liens avec les personnes présentes qui vous rendent incapables d’impartialité ?!


Clark serra les poings, ayant soudainement envie de laisser exploser sa colère lui aussi sur cet abruti qui avait été celui décidant de son incarcération, le désignant comme élément instable dans les premiers temps du départ de son jumeau. A cause de lui, il avait dû passer un mois complet en cage et sans pouvoirs. Il se contint cependant, même si la fureur brillait dans ses yeux face au calme de son père qui conservait ce sourire serein et aimant. C’était étrange de le voir à nouveau et de se rendre compte que celui-ci était toujours aussi influent.


- Il vous a été spécifié que les actions menées par Clark Johnson avaient pour but de tester les différents points faibles de la tour des Quatorze à Gamma. Celui-ci n’ayant jamais croisé la route de la nouvelle identité de son frère, vous n’avez aucune preuve autre que votre conviction sur un élément autre. De plus s’il est vrai que j’ai des liens privilégiés avec les personnes présentes, cela ne m’empêche aucunement de voir la situation avec clarté.

La voix du Sakemono devint plus grave et il sembla soudainement plus imposant dans l’atmosphère du conseil. Nate, lui, ne pipait mot et se contentait de tenir la main de Margareth pour l’aider à s’apaiser, sentant sa tension dans chaque muscle de son corps.


- Je disais donc que conformément à la décision prise par la majorité du conseil, Nate ici présent a été banni de l’Oasis pour une mise à l’épreuve d’un an. Si sur cette année il ne parvenait pas à revenir parmi nous grâce à ses propres moyens, il aurait perdu définitivement la mémoire de son ancienne vie et aurait dû vivre en dehors de ces lieux. A ce jour, il reste encore un peu moins de six mois au délai annoncé et aucune des conditions n’a été violée.  De plus il a pu permettre le retour de deux des nôtres, Margareth Kane et James Johnson. Je demande donc à ce conseil de respecter sa décision et de rendre sa mémoire à Ethan Johnson et de lui restituer son droit de citoyenneté dans l’Oasis.

Sur les neuf conseillers présents, seul celui qui s’était opposé à Yuri refusa. Une des conseillères s’exprima.


- Le conseil en son pouvoir souverain, accepte la demande du conseiller Sakemono et autorise la restauration à son propriétaire de la mémoire d’Ethan Johnson. Cependant faut-il encore demander l’avis du principal intéressé. Nate, avancez-vous je vous prie.

Celui-ci s’exécuta et salua les conseillers.


- Comme vous avez dû le comprendre, Nate n’est pas votre véritable nom et vous possédez une autre vie. C’est cela qui explique votre amnésie. Étant de retour parmi nous, vous avez deux possibilités : vivre à l’Oasis sous cette identité qui a été la vôtre ces derniers mois ou récupérer votre ancienne vie. Quelle est votre décision ?
- Je souhaite redevenir Ethan Johnson. Mais garderais-je les souvenirs de cette période ?
- Fort bien.  Oui, ce que vous avez vécu restera en vous, je vous le garantis.


Les conseillers fermèrent les yeux et tout le monde vit réapparaitre la créature immatérielle géante invoquée de par la force de tous les télépathes de l’Oasis. Si elle agissait de manière invisible lors de l’installation des barrières mentales sur les nouveaux venus, l’opération qui allait arriver ne permettait pas ce genre de subtilités.


- Souhaitez-vous dire un dernier mot avant le changement ?


Nate se tourna vers Margareth et James derrière lui.

- James, je suis heureux d’avoir pu vous ramener chez vous. J’espère que vous pourrez en profiter. Margareth…

Le voleur sourit.

- J’aurai tellement de choses à te dire. Mais je crois que la plus importante est merci. Merci d’avoir été là, de m’avoir fait confiance et aussi d’avoir été mon amie tout ce temps.  De m’avoir compris.

Il vint l’embrasser sur le front alors que les larmes coulaient.


- Au revoir Margareth.  Sois heureuse.


Après un dernier sourire, le pouvoir de la colossale créature l’entoura et il se retrouva rapidement entouré d’un halo et soulevé de terre les yeux fermés. Tout le monde put voir une sorte de diamant possédant un rubis en son cœur apparaitre dans la créature et disparaitre comme un flux continu dans le corps de Nate.  Au fur et à mesure de l’opération, la pierre précieuse diminua en taille et le corps se transforma. Il devint plus grand, puis plus large et plus musclés. Les cheveux noirs tombèrent et furent remplacés par une repousse rapide de cheveux argentés mi-longs retombant par mèches. Enfin Ethan qui ne semblait pas encore conscient fut remis debout sur ses pieds.

Ses yeux s’ouvrirent doucement, comme agressés par la luminosité. Le plus âgé des jumeaux avait l’impression de sortir d’un rêve où il n’aurait pas vraiment contrôlé son corps. S’en rappelant chaque détail avec cependant une impossibilité de contrôle des évènements. Son corps semblait pesait trois tonnes, mais il tenait debout. Finalement, il ouvrit complètement les yeux, tandis que certaines larmes de Nate étaient encore sur son visage et tout le monde put reconnaitre ce regard si profond.

- Margareth.


Un sourire éclaira le visage de celui qui venait plus ou moins de renaitre. Elle était bien présente devant lui et même s’il savait que d’autres membres de sa famille étaient là, lui avait quelque chose à lui dire datant de six mois auparavant, la raison réelle du pourquoi il avait tant craint de la laisser entre les mains du Joker. Il prit sa main, si douce et fraiche.

- Je t’aime.


Puis sans vraiment lui laisser le temps de réagir se rapprocha d’elle pour l’embrasser longuement et amoureusement. Ce que Nate avait compris bien plus rapidement que lui mais n’avait pas osé, lui le faisait aujourd’hui.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 27 Nov - 22:20

Comment ne pas sourire au fait que le jeune homme lui réponde cela.

« Je sais que je ne t’ai pas vraiment parlé de cela, mais aux yeux de beaucoup ici, tu étais, tu es, et tu seras toujours un héros. Je crois que tu dois bien être la personne la plus importante qui ne soit jamais passé par ici. »

Celui-ci rougit, et elle secoua la tête amusée.

« voilà pourquoi je ne te l’ai pas dis, je sais que tu déteste que l’on te prenne pour un héros.
-Etha…
-Non, je l’ai vus quand je t’ai dis merci, je ne voulais pas que tu te sentes gêné. »

Elle serra doucement sa main dans la sienne, s’était étrange, mais plus elle voyait Nate, plus elle le différenciait d’Ethan. Comme si il se séparait de lui. Elle voyait deux hommes … C’était étrange quand même, parce qu’elle se disait que … Et bien elle avait toujours apprécié Ethan, mais elle commençait à apprécier Nate d’une manière différente. C’était … plus les mêmes choses.
Ils arrivèrent finalement tous à la maison, et Margareth sortit de ses pensées. Elle sourit à tout le monde en leur apportant le repas. Clark était vraiment chiant, comme à son habitude, pourtant cela la faisait plus sourire qu’autre chose. Par contre, elle le fusilla carrément du regard quand il se permit de sourire et de lui faire une remarque sur le fait qu’elle restait vraiment très proche d’Ethan, enfin de Nate. La jeune femme lui plaça d’ailleurs un joli coup de pied bien placé sous la table. Mais elle ne fut pas la seule à s’énerver contre lui. Quand il commença à un peu trop chauffé Nate, celui-ci s’envola beaucoup plus loin qu’avec la jeune femme.

-tu l’auras bien cherché Clark. Ricana-t-elle.

Elle finit par se rapprocher doucement de Nate et l’éloigna avant que tout le monde ne se décide à partir.

- Je suis un étranger ici. Tout le monde pense me connaitre, mais personne ne me connait à part toi en réalité. Ils ne me voient pas. Chacun d’eux ne cherche qu’Ethan et semblent se moquer du fait que pendant plusieurs mois, je n’ai pas été lui.

Il ferma les yeux et respira.

- Cependant, ma décision ne change pas. Je savais que je risquais de subir quelque chose comme cela en venant. Je l’ai accepté.
-Nate …

Elle posa doucement sa main contre sa joue.
-Je … je te vois.

Elle ne savait pas trop quoi lui dire, elle avait peur qu’il ne se sente comme un prisonnier allant à la potence. Et dans un sens elle n’avait pas envie qu’il parte. Mais cela elle ne le lui dirait pas. Elle se décida à lui parler.

-Nate … Tu n’es pas Ethan. Enfin, tu ne l’es plus. Tu as été celui-ci c’est vrai, je ne peux pas le nier. Mais tu l’étais au début, tu as évolué en tant que toi-même. Et ce n’est pas Ethan que je vois. C’est toi-même. Je … Les sentiments que j’éprouvais envers Ethan, sont toujours présents. Et j’en éprouve de différents pour toi. Pour moi vous … Tu … Tu vas me manquer Nate, énormément. Termina-t-elle dans un souffle

Elle n’allait pas non plus lui dire qu’elle aurait voulu qu’il reste, cela aurait été plus qu’égoïste de sa part. Et puis, elle avait un peu envie de retrouver Ethan … Mais celui-ci avait toujours maintenu cette distance entre eux, qui n’existait pas avec Nate, Ethan l’avait blessé, mais pas Nate, l’un l’avait rejeté, mais pas l’autre. Egoïstement aussi elle avait peur de le revoir lui. Mais elle ne pouvait rien y faire. Elle ne faisait que suivre encore une fois le mouvement. Elle ne pouvait qu’être là, et limiter les dégâts. La jeune femme en avait assez de n’avoir aucun contrôle sur ce qui se passait. Elle n’était là que pour le soutenir. Elle expira lentement, lui sourit doucement et retira sa main avant de s’éloigner.
Elle ne pouvait rien faire d’autre.

Elle resta juste près de Nate, elle voulait le soutenir, être avec lui. Tout en étant triste, elle allait perdre son ami, et en retrouver un autre. Ils arrivèrent donc en salle du conseil, et si tout au départ se passait bien … Et bien Margareth eut soudain l’impression de perdre le contrôle d’elle-même. Une deuxième fois en quelque jours elle s’énerva et laissa ressortir toute la colère qu’elle ressentie. Etrangement ce fut ce jeune conseiller plutôt hargneux, qui n’y connaissait rien à la vie qui s’en prit plein la figure.

-VOUS !!!! QU’EST-CE QUE VOUS Y CONNAISSEZ ??? VOUS VIVEZ BIEN SAGEMENT, PROTEGE PAR DES PERSONNES COMME ETHAN OU NATE ! AVEZ-VOUS NE SERAIT-CE QUE DEJA DU VOUS APPROCHEZ DE LA TOUR DES QUATORZE EN SACHANT QUE VOS PROCHES NE SONT QU’A QUELQUES METRES DE VOUS, QU’ILS SOUFFRENT MAIS QUE VOUS NE POUVEZ PAS VOUS EN APPROCHEZ, QUE VOUS NE POUVEZ PAS LES AIDER !!! QUE VOUS NE POUVEZ RIEN FAIRE POUR LES SAUVER !!! ET TOUT CA POUR QUOI ?? PARCE QUE VOUS AVEZ DES RESPONSABILITES ENVERS D’AUTRES !!! IL A MIT SA VIE ENTRE PARANTHESES POUR D’AUTRES COMME VOUS ?! QUI EN ECHANGE N’EN AVEZ RIEN A FAIRE POUR CE QU’IL POUVAIT RESSENTIR !! VOUS N’AVEZ RIEN FAIT POUR LUI !!! VOUS REPRESENTEZ CETTE OASIS, MAIS VOUS ETES A L’OPPOSE DE SON ESPRIT !! S’IL Y A BIEN QUELQU’UN À BANNIR D’ICI !!! CE SERAIT BIEN VOUS !!! BANDE DE SALES LACHES !! MONSTRES !!! ESPECE DE SALOPRIS …. DE ************ (la suite fut censurée en raison de possibles âmes sensibles pouvant lire ces lignes.)

*Margareth.*

Elle ne pouvait pas l’entendre tant sa colère rugissait en elle, ou peut-être ne le voulait-elle pas. Nate avait souffert de ce qu’ils lui avaient fait. Et elle avait perdu Ethan pendant 4 mois, avait passé deux mois à se demander si elle allait s’en sortir mais rien y faisait, les côtés positifs ne compensaient pas ce qu’elle ressentait.

Clark trop hilare de voir tout cela refusa, voulant assister à la suite mais James lui réagit. Il s’approcha de la jeune femme et posa sa main sur son épaule malgré tout ce qu’elle pouvait dégager qui amenait plutôt à l’envie de s’éloigner.

- Margareth.

Elle se retourna furieuse, mais se calma immédiatement en reconnaissant James. Il avait un effet apaisant sur tout le monde. Et c’était quelqu’un de vraiment très bien. C’était le point positif dans cette histoire. Le retour de James. Tout allait allez mieux après. Normalement. Il lui fit signe de regarder en hauteur, et elle aperçut les enclumes, puis un clark hilare. Elle ne put s’empêcher de rougir un peu

*je suppose que tu ne veux pas en laisser tomber juste une … promis ce sera un accident.
-…
-ça va ça va. J’ai compris. *
Elle soupira et effaça les enclumes d’un mouvement de la main. Un conseiller assez jeune, peut-être trente ans et semblant furieux allait prendre la parole mais Yuri le coupa volontairement.

- Chers conseillers, je crois que l’on peut entendre la colère de cette jeune femme, qui se justifie de par ses arguments. A l’époque, j’avais moi-même été contre la décision qu’avait prise la majorité…mais il semblerait que finalement, tout cela ait été positif. Conformément à la décision prise par le conseil, personne vivant à l’intérieur de l’Oasis au moment de son bannissement n’a aidé Ethan Johnson, ou plutôt sa seconde identité, Nate à revenir.
- Devrions-nous vraiment évoquer les entorses à cette règle qui précisait également que l’on avait aucun droit de le rechercher et qui ont été commises par le frère du Banni ?! Ainsi que vos liens avec les personnes présentes qui vous rendent incapables d’impartialité ?!

Clark serra les poings, ayant soudainement envie de laisser exploser sa colère lui aussi sur cet abruti qui avait été celui décidant de son incarcération. Il n’était pas le seul d’ailleurs, la jeune femme avait très envie de reprendre sa tirade avec un plaisir sadique. Non pas, parce qu’elle le trouvait injuste envers Clark, elle avait elle-même remplacé certaines alarmes qui disparaissaient mystérieusement. Et ce crétin parvenait toujours à se faire surprendre quand même. Elle allait ouvrir la bouche, mais la main de James posée toujours sur son épaule l’en empêcha. Elle ne devait pas s’énerver … ne de pas s’énerver. Elle se rapprocha plutôt de Nate qui lui prit sa main. La retenant plus sûrement qu’une chaîne.

- Il vous a été spécifié que les actions menées par Clark Johnson avaient pour but de tester les différents points faibles de la tour des Quatorze à Gamma. Celui-ci n’ayant jamais croisé la route de la nouvelle identité de son frère, vous n’avez aucune preuve autre que votre conviction sur un élément autre. De plus s’il est vrai que j’ai des liens privilégiés avec les personnes présentes, cela ne m’empêche aucunement de voir la situation avec clarté. Je disais donc que conformément à la décision prise par la majorité du conseil, Nate ici présent a été banni de l’Oasis pour une mise à l’épreuve d’un an. Si sur cette année il ne parvenait pas à revenir parmi nous grâce à ses propres moyens, il aurait perdu définitivement la mémoire de son ancienne vie et aurait dû vivre en dehors de ces lieux. A ce jour, il reste encore un peu moins de six mois au délai annoncé et aucune des conditions n’a été violée. De plus il a pu permettre le retour de deux des nôtres, Margareth Kane et James Johnson. Je demande donc à ce conseil de respecter sa décision et de rendre sa mémoire à Ethan Johnson et de lui restituer son droit de citoyenneté dans l’Oasis.
-PARDON ????

Finalement la main de Nate ne fut pas suffisante pour calmer Margareth. Elle n’avait pas réalisé jusqu’ici que l’exil de Nate aurait du être définitif. Pour elle, il ne s’agissait que d’une mise à l’épreuve, d’un moyen de lui faire comprendre qu’il ne devait pas agir de la sorte. Elle avait crut qu’ils étaient en fait pas si idiots que cela, et qu’ils avaient compris que ethan avait été trop secoué, et que dans d’autres circonstances, cela se serait passé autrement.

-Un exil définitif ? Sérieusement ? Non mais je vais juste vous poser une question. Vous êtes aveugles ou quoi ? combien de temps auriez-vous tenus sans les Johnson, parce que je vous signale quand même, qu’au bout d’un moment, Clark aurait finit par retrouver son frère. Le Joker jubilait quand il a attrapé Ethan, quelque chose me dit, qu’il ne l’aurait échangé contre aucun d’entre vous. Mais vous n’êtes qu’une bande de …
-Margareth. Je te propose que nous réglions la question des souvenirs de Nate et d’Ethan avant que tu ne te décides à tous les tuer. Souffla doucement Yuri en s’approchant d’elle.

Elle le fusilla du regard. Elle lui aurait bien fait sa fête à lui aussi, elle lui aurait bien reproché le fait qu’il ait laissé faire et qu’il ne se soit pas opposé en fait plutôt qu’en mots … Mais pour le moment il fallait bien que quelqu’un rabatte le caquet à cet avorton. Et sa voix ne portait pas suffisamment pour cela. Elle s’écarta toujours aussi furieuse. Au bout d’un moment, elle allait finir par attraper un ulcère avec tout cela. D’ailleurs Clark la regardait de travers, comme si il ne la reconnaissait pas vraiment.

L’oncle des jeunes hommes réitéra donc sa question. Sur les neuf conseillers présents, seul celui qui s’était opposé à Yuri refusa. Une des conseillères s’exprima.

- Le conseil en son pouvoir souverain, accepte la demande du conseiller Sakemono et autorise la restauration à son propriétaire de la mémoire d’Ethan Johnson. Cependant faut-il encore demander l’avis du principal intéressé. Nate, avancez-vous je vous prie.

Le cœur de la jeune femme se serra, ils y étaient. Nate allait finir par partir finalement. Et elle allait devoir laisser faire. Parce qu’il était Ethan aussi. Il ne serait plus complet qu’à ce moment-là.
Celui-ci s’exécuta et salua les conseillers.

- Comme vous avez dû le comprendre, Nate n’est pas votre véritable nom et vous possédez une autre vie. C’est cela qui explique votre amnésie. Étant de retour parmi nous, vous avez deux possibilités : vivre à l’Oasis sous cette identité qui a été la vôtre ces derniers mois ou récupérer votre ancienne vie. Quelle est votre décision ?
- Je souhaite redevenir Ethan Johnson. Mais garderais-je les souvenirs de cette période ?
- Fort bien. Oui, ce que vous avez vécu restera en vous, je vous le garantis.

Les conseillers fermèrent les yeux et tout le monde vit réapparaitre la créature immatérielle géante invoquée de par la force de tous les télépathes de l’Oasis. Si elle agissait de manière invisible lors de l’installation des barrières mentales sur les nouveaux venus, l’opération qui allait arriver ne permettait pas ce genre de subtilités.

- Souhaitez-vous dire un dernier mot avant le changement ?

Nate se tourna vers Margareth et James derrière lui.

- James, je suis heureux d’avoir pu vous ramener chez vous. J’espère que vous pourrez en profiter. Margareth…

Le voleur sourit, et elle lui sourit doucement en retour. Des larmes coulaient sur son visage aussi. Elle avait vu apparaître la créature de manière impressionnée quand même, elle ne l’avait jamais vu pour sa part, et sur le coup elle avait voulu se rapprocher de Nate pour le protéger. Mais elle avait dut se forcer à reculer. Elle n’était pas là pour cela.

- J’aurai tellement de choses à te dire. Mais je crois que la plus importante est merci. Merci d’avoir été là, de m’avoir fait confiance et aussi d’avoir été mon amie tout ce temps. De m’avoir compris.

Il vint l’embrasser sur le front alors que les larmes coulaient. Elle serra doucement sa main dans la sienne.

- Au revoir Margareth. Sois heureuse. Souffla-t-il
-A tout de suite. Répondit-elle dans un sourire.

Elle aurait voulut dire qu’elle ne l’oublierait jamais, qu’elle l’aimait, ou encore plein de choses complètement stupide. Parce que Ethan se souviendrait de tout cela, il se souviendrait d’avoir été Nate, et il le serait toujours dans quelques secondes … Alors pourquoi avait elle l’impression de dire adieu à une personne chère qui allait lui être arrachée.
Après un dernier sourire, le pouvoir de la colossale créature l’entoura et il se retrouva rapidement entouré d’un halo et soulevé de terre les yeux fermés. Tout le monde put voir une sorte de diamant possédant un rubis en son cœur apparaitre dans la créature et disparaitre comme un flux continu dans le corps de Nate. Au fur et à mesure de l’opération, la pierre précieuse diminua en taille et le corps se transforma. Il devint plus grand, puis plus large et plus musclés. Les cheveux noirs tombèrent et furent remplacés par une repousse rapide de cheveux argentés mi-longs retombant par mèches.
La procédure était quand même sacrément flippante. Encore une fois elle s’était retenue d’intervenir, ayant l’impression que celui-ci souffrait. James et Clark s’approchèrent pour le remettre debout alors que la jeune femme restait complètement figée.

- Margareth.

Le son de sa voix fit battre pendant quelques instants son cœur, c’était cette voix, à la fois celle de Nate, mais avec la profondeur d’Ethan, c’était tellement étrange. Elle était si heureuse et si stupéfaite de le revoir. Elle avait tellement crut qu’elle l’avait perdu… Et la seule remarque stupide qui lui venait en tête, c’était que c’était plutôt sympa de la part du conseil de lui avoir rendu ses cheveux longs, cela lui allait mieux que les cheveux courts qu’il avait quand ils s’étaient quittés … Comme phrase de retrouvailles, cela ne se faisait pas vraiment, donc elle préféra le garder pour elle. Il s’approcha d’elle et prit sa main.

- Je t’aime.

Puis sans vraiment lui laisser le temps de réagir se rapprocha d’elle pour l’embrasser longuement et amoureusement. Sur le coup, elle se sentit … En fait, non, elle ne sentit rien du tout. Il l’embrassait et tout le reste disparut autour d’eux. Il n’y avait plus qu’eux dans la salle, il n’y avait plus qu’eux au monde. Elle lui rendit son baiser, et fut bien contente qu’il la tienne contre lui, parce qu’elle aurait trouvé très dommage pour le moment magique de tomber au sol parce qu’elle avait les jambes coupées. Il finit par s’écarter d’elle doucement, peut-être trop rapidement à son goût d’ailleurs. Mais sûrement pour voir quelle serait sa réaction. Il souriait toujours.
Dommage que le moment magique s’éloigne, parce que la jeune femme reprit doucement conscience de … tout en fait, du monde autour d’eux, mais aussi de leur histoire commune. Elle l’observa longuement. Elle était un peu perdue pour savoir ce qu’elle ressentait vraiment. Ou ce qu’elle ressentait pour qui. Pourquoi les choses étaient-elles toujours aussi compliquées ?

-E … Ethan ?
-C’est moi Margareth. Je suis là.

Oui il était bien là, et elle en était très heureuse. Même plus qu’heureuse. Mais c’était lui. Elle ne se rendit compte de son geste qu’au moment où elle parvint à l’arrêter. Sa main, qui allait le gifler s’arrêta soudain a même pas un centimètre de son visage.

-Si tu m’aimais on n’en serait pas arrivé là. Répondit-elle dans un soupir.

Elle avait presque dit cela d’un ton blasé, c’était une simple constatation rien de plus. Elle se détourna pour sortir. Sa mission était terminée. Nate était redevenu Ethan, les Johnson étaient réunis. Tout le monde était de retour. Donc elle n’avait plus rien à faire ici. Elle allait passer voir ses parents. Puis rentrer chez elle et prendre un bain. Après elle verrait ou reprendre le cours de sa vie … Si elle en avait encore une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 1 Déc - 14:59


Partir, cela n’allait pas être aussi simple. Nate savait qu’il devait le faire, mais plus le temps passait et plus cela se trouvait être dur. Dans les premiers temps, lorsque son amnésie et son ignorance était complète, il avait juste voulu retrouver la jeune femme qui hantait ses pensées pour mieux comprendre qui il était. Seulement voilà maintenant qu’il en était au moment où il se devait de laisser sa place à sa première identité, de revenir à son passé, ce n’était plus aussi évident que précédemment. La raison à tout cela était simple, si Ethan avait le droit de récupérer sa vie, il se demandait si cela nécessitait obligatoirement de sacrifier la sienne.

L’oasis n’appartenait pas à sa vie. Pas à celle du voleur. Mais à Ethan. C’est pour cela que le fait d’y entrer le mettait si mal à l’aise. Ce n’était pas le lieu, qui en lui-même était merveilleux, mais les gens présents. Chacun ne le voyait que comme celui qui était parti six mois auparavant. Ce que lui confirmèrent par ailleurs les paroles mentales de la jeune femme. Elle évoquait à la fois son passé mais aussi lui-même. Il était vrai que certains traits de son caractère étaient similaires à ceux du passé, mais se retrouver en ce lieu, c’était comme signer son arrêt d’existence, le fait qu’il ne devienne plus que les souvenirs de quelqu’un d’autre.

Le passage dans la demeure des Johnson fut sans doute celui qui le mit le plus mal à l’aise. Après tout il n’était pas simple de se retrouver dans une compagnie de personnes étrangères qui voyaient en vous une personne de leur passé. Clark se montrait digne, si on pouvait dire ça ainsi, de la description qu’en avait fait Margareth et finit par subir les conséquences de ses actes en traversant la demeure. Finalement Margareth finit par l’éloigner un peu, elle qui était la seule personne un tant soit peu réceptive à ce qu’il vivait. Sa main était d’une telle douceur. Lui aurait voulu que ce moment ne se finisse pas.

-Nate … Tu n’es pas Ethan. Enfin, tu ne l’es plus. Tu as été celui-ci c’est vrai, je ne peux pas le nier. Mais tu l’étais au début, tu as évolué en tant que toi-même. Et ce n’est pas Ethan que je vois. C’est toi-même. Je … Les sentiments que j’éprouvais envers Ethan, sont toujours présents. Et j’en éprouve de différents pour toi. Pour moi vous … Tu … Tu vas me manquer Nate, énormément. Termina-t-elle dans un souffle


Il ne put s’empêcher de la prendre dans ses bras un instant. Elle allait aussi énormément lui manquer. Pourtant, empêcher Ethan de vivre sa vie aurait été horrible de sa part. L’un d’eux devait disparaitre et lui pourrait encore exister en Ethan, l’inverse n’était pas vrai. De plus Ethan était attendu par tellement de monde. C’est pour cela qu’il se rendit au conseil.

La colère de Margareth fut terrible. Malgré le fait que Nate dise à Clark que lui ne l’avait connu qu’ainsi, c’était bien la première fois que cette colère atteignait ce point. Même lorsqu’ils s’étaient disputés, cela n’avait pas été aussi haut.

- VOUS !!!! QU’EST-CE QUE VOUS Y CONNAISSEZ ??? VOUS VIVEZ BIEN SAGEMENT, PROTEGE PAR DES PERSONNES COMME ETHAN OU NATE ! AVEZ-VOUS NE SERAIT-CE QUE DEJA DU VOUS APPROCHEZ DE LA TOUR DES QUATORZE EN SACHANT QUE VOS PROCHES NE SONT QU’A QUELQUES METRES DE VOUS, QU’ILS SOUFFRENT MAIS QUE VOUS NE POUVEZ PAS VOUS EN APPROCHEZ, QUE VOUS NE POUVEZ PAS LES AIDER !!! QUE VOUS NE POUVEZ RIEN FAIRE POUR LES SAUVER !!! ET TOUT CA POUR QUOI ?? PARCE QUE VOUS AVEZ DES RESPONSABILITES ENVERS D’AUTRES !!! IL A MIT SA VIE ENTRE PARANTHESES POUR D’AUTRES COMME VOUS ?! QUI EN ECHANGE N’EN AVEZ RIEN A FAIRE POUR CE QU’IL POUVAIT RESSENTIR !! VOUS N’AVEZ RIEN FAIT POUR LUI !!! VOUS REPRESENTEZ CETTE OASIS, MAIS VOUS ETES A L’OPPOSE DE SON ESPRIT !! S’IL Y A BIEN QUELQU’UN À BANNIR D’ICI !!! CE SERAIT BIEN VOUS !!! BANDE DE SALES LACHES !! MONSTRES !!! ESPECE DE SALOPRIS …. DE ************ (la suite fut censurée en raison de possibles âmes sensibles pouvant lire ces lignes.)

Finalement, grâce à l’intervention de James, la jeune femme se calma et accepta, plutôt à contrecœur de laisser disparaitre toutes ses enclumes. Nate prit le temps de reprendre son souffle et assista comme les autres à la suite de cette séance. Le calme sembla revenir, mais ce ne fut que temporaire jusqu’à ce que le fait d’un exil définitif soit prononcé.

- Un exil définitif ? Sérieusement ? Non mais je vais juste vous poser une question. Vous êtes aveugles ou quoi ? combien de temps auriez-vous tenus sans les Johnson, parce que je vous signale quand même, qu’au bout d’un moment, Clark aurait finit par retrouver son frère. Le Joker jubilait quand il a attrapé Ethan, quelque chose me dit, qu’il ne l’aurait échangé contre aucun d’entre vous. Mais vous n’êtes qu’une bande de …
- Margareth. Je te propose que nous réglions la question des souvenirs de Nate et d’Ethan avant que tu ne te décides à tous les tuer.
Souffla doucement Yuri en s’approchant d’elle.

Cette fois ce fut donc l’oncle des jumeaux qui intervint afin de s’assurer que ce que tous voulaient, le retour d’Ethan, soit effectif. Après elle aurait tout le temps de tempêter à l’encontre des conseillers. Le moment allait arriver très bientôt.

La conseillère qui s’adressa à lui ouvrit une dernière possibilité. C’était la dernière fois qu’il pouvait choisir de rester lui-même. Après il serait trop tard. Pendant un instant, il failli dire vouloir rester, mais finalement sa bonté d’âme l’emporta. Commença alors l’épreuve douloureuse des adieux avec Margareth. Ce fut horrible de devoir lâcher sa main pour aller retrouver cette créature. Mais il ne put guère souffrir de cela longtemps. Une fois le processus déclenché, il ne fut plus vraiment lui-même mais pas entièrement Ethan, même si celui-ci prit possession de plus en plus de son corps. Nate disparaissait pour devenir des souvenirs.

Ethan trouva étrange de revenir ainsi de la sphère spiritique de la créature mentale. Il avait déjà vu quelque chose de ce style se produire et n’avait pas saisit l’impact que cela pouvait avoir sur les gens. C’était bien plus clair maintenant. Mais la seule chose qui obsédait ses pensées, c’était Margareth. La jeune femme qu’il aimait et à qui il ne pouvait put le cacher plus longtemps. C’est pourquoi après avoir pris sa main, le jeune homme l’embrassa longuement. Cela faisait si longtemps qu’il souhaitait le faire sans réussir à en avoir le courage. La sensation du baiser était magique, la sentir ainsi, si proche de lui, alors que leurs souffles se mêlaient, que leurs lèvres se touchaient l’amenait à quitter tout ce qui était en train de se passer. Il n’y avait plus d’oasis, plus de responsabilités, plus personne. Juste eux deux unis dans ce moment singulier. Dans ce qui était la sensation la plus unique qui soit.

Il ne capta rien de la surprise de la plupart des personnes présentes, du sourire serein de son père qui avait saisi depuis un petit moment ce qui se passait et qui se rassurait sur son état mental ou encore de la joie de son frère.


*Enfin, il n’était pas trop tôt.*

Même cette pensée ne parvint pas jusqu’à son esprit. Seulement tout moment magique à une fin. Et lorsque les deux jeunes gens se séparèrent, encore très émus manifestement l’un et l’autre, ce qui avait été un rêve commença à virer au cauchemar. Margareth manqua de peu de frapper Ethan et le laissa là, complètement blasée.  Elle s’éloigna et Ethan voulu la rattraper mais se fit stopper par son frère qui le tenait fermement par le poignet.


- Lâche-moi Clark.
- Y aller ne servirait à rien.
- Je veux comprendre ce qui se passe, hors rien de ce dont je me rappelle ne le justifie.

Le plus vieux des deux expliqua à son alter ego ce dont il se souvenait de sa propre vie avant le bannissement. Cela mit vite en lumière pour Clark que tout n’était pas encore précisément de retour dans sa tête. Il semblait encore avoir du mal à faire la dissociation entre ce qui était à Ethan avant, et à Nate. Cela finirait par passer avec le temps, mais mieux valait ne rien faire tant que son esprit n’était pas clair là-dessus.

- Je crois que tu ferais mieux d’attendre. D’être au clair avec tes souvenirs, et tes sentiments, ainsi que lui laisser le temps à elle aussi de faire le point.
- Mais pourquoi ?
- Parce que tu affirmes toujours toi-même qu’agir dans la précipitation ne peut-être que néfaste. Tu ne te souviens pas de tout ce que tu as fait avant de devenir Nate, et certaines de ces choses sont très graves.
- De quoi parles-tu ?


James tout comme le reste des personnes présentes observait tout cela sans piper mot, étant tous trop stupéfaits par la tournure des évènements.

- Tu t’en rappelleras sans doute un peu mieux plus tard, mais tu as tout rejeté apparemment. Tout et tout le monde. Le soutien de tes amis, tu as laissé l’école de côté, et tu étais dans une telle colère que pour empêcher Margareth de te suivre, tu l’as blessée à l’épée.

Le Johnson avait du mal à y croire. Il se tourna vers Yuri, mais le regard de son oncle semblait confirmer les paroles de son jumeau. Dans sa tête son dérapage n’avait pas été aussi loin, mais il comprenait maintenant qu’Elodie ait voulu le frapper et que malgré leur baiser, Margareth ne souhaite plus le voir. Lui avait beaucoup de choses à réparer, pas uniquement lui-même. Du moins s’il pouvait y arriver. Mais pour ça il avait besoin de temps, et la jeune femme aussi.  Il ne fit qu’une seule chose, ce fut d’avertir les parents Kane du retour de leur fille et leur donner le moyen de la retrouver. Même si celle-ci était presque déjà chez elle.

Le télékinésiste se libéra ensuite de l’étreinte de son frère et s’enfuit en courant à travers l’Oasis. Par les fondateurs, comment pouvait-il avoir été aveugle au point de ne pas se rendre compte de l’énorme erreur que représentaient ses actes ? Il courut et presque instinctivement ses pas le conduisirent vers le sommet de la tour de l’horloge. Là, il commença à réfléchir, à essayer de réorganiser ses souvenirs et de se rappeler de toute l’horreur de la vérité.


*
* *
Au conseil, James ne savait plus que faire et les conseillers non plus. Il avait essayé de rattraper son fils, mais Yuri cette fois l’avait stoppé comme Clark l’avait fait pour son frère. James se sentait démuni de son rôle de père en cet instant.  Au vu de la situation, il avait eut l’impression d’être invisible.

- James, il va falloir que tu laisses du temps à Ethan.
- Je ne suis même pas certain qu’il m’ait vu.
- Je ne saurais te le dire. Mais pour le moment, il est encore trop dans le trouble pour pouvoir vraiment te retrouver. Le trouble de ses propres souvenirs, de la différentiation entre Nate et lui, de sa relation avec Margareth. Quand tout cela sera arrangé, alors sans doute pourras-tu progressivement retrouver ta place. Pour le moment nous pouvons juste être patient et leur laisser le temps.


Clark soupira lentement. Ce n’était pas vraiment un départ idéal en ce qui concernait le couple de son frère. Bon sang, les évènements étaient loin d’être réglés et chacun d’eux avaient une part de responsabilité. Lui pour ne pas avoir su comprendre le mal-être de son frère et Yuri pour ne pas avoir arrêté cela à temps. Ainsi qu’Ethan pour avoir perdu le contrôle complet. Il ne serait pas le seul à devoir des excuses.

*
* *
Sur le toit de l’horloge, Ethan essayait d’y comprendre quelque chose. Margareth lui avait rendu son baiser. Mais cela signifiait-il qu’elle l’aimait ou bien qu’elle avait été surprise, ou pire encore : était-ce lui ou Nate à qui elle rendait ce baiser ? Les souvenirs les plus nets dans son esprit étaient ceux du voleur et il avait vu leur proximité. Vécu d’une certaine manière. L’un et l’autre étaient bien plus proches que lui n’avait l’impression de l’être.  Depuis qu’il connaissait Margareth, le sin avait toujours laissé une distance entre eux.  Par peur, parce qu’il voulait conserver le contrôle. Il ne voulait pas se laisser aller au fait de s’ouvrir complètement à quelqu’un par peur de se fragiliser et pourtant elle avait percé sa carapace. De l’autre côté, Nate malgré la vie qu’il avait développée dans une communauté et les buts qu’il suivait avait fait tout l’inverse. Acceptant le fait d’être liée à elle, il lui avait confié tous ses états d’âme et s’était appuyé sur elle autant qu’il la soutenait. L’un et l’autre étaient égaux. Nate l’aimait aussi et si la situation avait été différente, peut-être qu’ils seraient ensemble.

D’un autre côté, lui avait craint la vérité, avait repoussé son aide, tout fait pour couper les liens entre eux. Certes son but était de la protéger, mais il n’avait pas accepté son avis. Une fois encore il avait voulu tout contrôler et cela l’amener à risquer de tout perdre.  Il allait sans doute la perdre. Pourtant ce baiser lui donnait de l’espoir, si c’était bien à lui qu’il était adressé. Il allait devoir faire face aux conséquences de ses actes. Mais pour le moment seule la souffrance lui revenait, alors il pleura, pleura jusqu’à sombrer dans le sommeil, épuisé.  A son réveil, il devrait commencer à assumer ses actes sans doute, auprès de tous ceux qui avaient été blessé par ses actions.


*
* *
Yuri, Clark et James étaient rentrés dans la demeure des Johnson. Dans le silence. Ce qui s’était passé n’était pas vraiment ce qui était prévu à la base. La joie qui aurait due succéder au retour d’Ethan n’était pas présente. Chacun se posait des questions et n’en eut pas vraiment les réponses. Finalement,  Yuri finit par rentrer chez lui et Clark par aller se coucher quand son père insista. Lui veillerait pour voir si Ethan rentrerait. Le sommeil ne semblant pas venir le chercher, il se décida à aller marcher dans les rues de l’Oasis. Celles-ci étaient désertes et c’était sans doute ce qu’il y avait de mieux pour qu’il puisse les redécouvrir, apercevoir les nouveautés et réfléchir à la situation présente avec une question en tête : pouvait-il être de la moindre aide pour Margareth et son fils ?

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 4 Déc - 13:41

Margareth ne savait pas vraiment pourquoi elle avait réagi ainsi, lorsque les portes du bâtiment du conseil s’étaient refermées derrière elle, elle s’était figée un instant en se demandant ce qui c’était réellement passé. Bon, Ethan l’avait embrassé, mais déjà qui était-il à cet instant précis ? Ethan ou Nate, non pas qu’elle aurait préféré l’un des deux. Mais elle ne voulait pas que l’un soit influencé par l’autre. Enfin, même si les deux étaient une seule et même personne … décidemment son affaire de cœur était toujours bien compliqué. De toute façon, que ce soit l’un ou l’autre, c’était Ethan qui était de retour. Et elle devait tout garder à l’esprit le concernant. Elle n’était pas prête à lui pardonner pour le moment. Il l’avait fait souffrir, et surtout il avait fait souffrir … tout le monde. Elle avait tenté de le raisonner, mais lui ne l’avait pas écoutée. Etrangement, elle sentait qu’elle avait changé en quatre mois passés là-bas. Et deux mois à moitié morte.

Elle s’était remise en marche, ses pas la portant devant la porte de ses parents. Elle n’avait pas vraiment envie de les voir, mais il aurait été égoïste de sa part, de ne pas, au moins leur signaler son retour. Elle n’était pas comme ethan après tout. Elle s’approcha de la porte, mais vus qu’elle entendit les pas précipités de sa mère, avant même d’avoir pu toquer, elle se douta que la voix mentale d’Ethan avait dû passé par là. Elle secoua la tête à la fois excédée, mais aussi amusée. La porte s’ouvrit à la volée et Miranda Kane apparut, elle souriait comme elle n’avait jamais souris tout en riant et pleurant à la fois. Ethan lui sortit donc de la tête, pour le moment elle était de retour chez elle. C’était tout ce qui lui importait. Elle était de retour en sécurité.

-Marg … Margareth…
-Maman.

La jeune femme se précipita dans les bras de sa mère, celle-ci la serra convulsivement alors que toutes les deux pleuraient. L’étreinte de sa mère sentait les fleurs, elle était en sécurité. Pour quelques heures, elle pouvait se permettre de redevenir une enfant, une petite fille dans les bras de sa mère. Elles restèrent ainsi quelques minutes. Jusqu’à ce qu’une voix grave et forte se fasse entendre.

-Miranda ? qu’est ce qui se passe ?
-Daniel ! Appela la mère de la jeune femme

Monsieur kane dû sentir les larmes dans la voix de sa femme, car il arriva au pas de course, il était devenu pâle, comme si il craignait une mauvaise nouvelle. Il n’était pas difficile de deviner à quoi il pensait. Il devait se préparer à cette mauvaise nouvelle depuis des semaines, qu’un membre du conseil vienne frapper à la porte pour leur annoncer la mort de leur fille.

-C’est … c’est arrivé ?

Miranda se décala simplement, dévoilant la présence de leur fille, bien debout, peut être un peu pâle, amincit et fatiguée, mais bien en vie.

-Bonjour papa.

Il y eut un temps de battement, et finalement, un hurlement strident. Daniel Kane courut et vint prendre sa fille dans ses bras, il la fit voler dans la pièce en riant aux éclat.

-Ma petite Maggie, ma chérie. Ma fille ! YAHOU !!

Il la serra à l’étouffer, mais elle dit rien, se contentant de lui rendre son étreinte.

-Je suis rentrée. Assura t’elle
La porte de la maison familiale se referma derrière eux, alors que Miranda les forçait à se rendre dans le petit salon. Elle voulut préparer à manger pour sa fille, la trouvant bien maigre, mais celle-ci lui assura qu’un simple thé lui suffirait. Sa mère lui sourit doucement tout en s’éclipsant, son père ne l’avait toujours pas lâché, la tenant contre lui, de peur probablement qu’elle ne disparaisse. Finalement après qu’ils furent tous assis devant un thé, les deux parents se tournèrent vers leur fille.

-Comment est-ce possible ?

Une question simple, qui appelait à beaucoup de réponse.

-C’est nate … enfin je veux dire Ethan, qui est venu me chercher.

Cette réponse sembla justement les surprendre.

-mais, il a perdu la mémoire.
-Je le sais bien, mais il est de retour à présent. En fait, malgré l’action des conseillers, il s’est souvenu de moi. Il a rejoint un groupe de voleurs, qui un beau jour ont décidés d’allé cambrioler la tour des quatorze, et il m’est tombé dessus … Enfin il s’est plutôt pointé dans ma chambre.

Bon, elle devait l’avouer la tête de ses parents avait quelque chose de risible quand même, à croire qu’ils faisaient un effort surhumain pour tenter de relever encore plus leur paupière pour avoir de gros yeux.

-Je crois que tu nous dois une longue histoire.

Elle leur sourit doucement, et se mit à raconter, elle ne voulait pas vraiment les inquiéter sur ce qui s’était passé, mais elle ne leur cacha rien … Enfin pas grand-chose. Elle leur raconta son séjour chez le joker, ses discussions avec James, le fait qu’elle ait dût créer des armes, mais que celle-ci seraient effacées par ses soins plus tard. Elle leur raconta aussi un petit peu ce qui s’était passé pour Nate. Comment il l’avait retrouvé dans sa chambre, la peur qu’elle avait ressentie, mais que finalement il était revenue la chercher. Le bordel que cela avait été quand elle lui avait avoué qu’il fallait sauvé son père aussi. Elle leur raconta comment ils avaient dût sauter du haut de la tour, et que Nate inconscient de ces pouvoirs leur avait sauvé la vie. Elle passa tout de même sur la gravité de sa blessure, préférant dire qu’ils avaient dût se cacher pendant un temps pour être sûr de ne pas amener les muss jusqu’ici. Elle passa aussi sur ses longues discussions avec Nate, ainsi que sur le trou noir qu’elle avait crée. Bon quand on l’écoutait, cela avait presque parut facile, mais mieux valait que ses parents croient cela, plutôt qu’ils ne se décident à aller tuer nate … Non pas Nate. Nate était partit. C’était Ethan maintenant, il allait falloir qu’elle se réhabitue. Elle leur raconta comment elle avait hurlé contre les conseillers. Ce qui fit beaucoup rire son père, qui lui assura que c’était bon, qu’elle était bien sa fille. Par contre elle ne parla pas non plus du baiser. Pour changer de sujet, ne tenant pas vraiment à parler de cela, et se sentant mal à l’aise. Elle leur demanda de raconter plutôt ce qui c’était passé pour eux. Daniel était un peu mal à l’aise lui aussi à cette idée, mais Miranda, elle, se montra un peu plus sadique, et prit plaisir à raconter les bêtises de son mari. L’idiotie de vouloir aller la chercher seul, mais aussi les hurlements contre Ethan, et le fait que l’on ait dût le placer sous surveillance pour qu’il ne recommence pas.
Margareth sourit doucement et posa sa tête contre l’épaule de son père.

-Maman a raison, c’était idiot, personne n’aurait put sortir de là, les voleurs étaient toute une communauté, et Ethan avait ses pouvoirs. Tu n’aurais pu que te faire tuer. Je suis contente que Clark t’ait retenu. Mais merci.

Son père fut un peu surpris, mais serra sa fille contre lui. Il voyait bien que celle-ci avait souffert, et qu’elle était fatiguée. Elle ne leur disait pas tout. Il le savait.

-De rien ma chérie. Ta mère et moi serons toujours là pour toi. Toujours. Nous sommes une famille.
-Oui, une famille. Et c’est parce que tu sais cela, que je veux que tu pardonnes à Ethan.
-Quoi ?
-Ethan voulait retrouvé sa famille, et je le comprends, j’aurai fait la même chose. D’accord pas de la même façon, mais pour toi ou maman, j’aurai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour vous retrouver. J’ai la chance de vous avoir vous. Lui, n’a personne hormis son frère dont il se sent responsable. Je compte lui en vouloir encore un peu pour ma part, mais je vais finir par lui pardonner aussi.
-Margareth … tout à l’heure à la porte, j’ai crus que l’on venait m’annoncer ta mort. Nous avons vécus 6 mois dans la peur. Je ne suis pas prêt à accepter de pardonner à ce garçon.
-Il a quand même risqué sa vie pour venir me chercher … Mais je comprends. Il ne faut pas tout lui pardonner de suite. Il doit comprendre ses erreurs. Mais avec le temps, il va bien falloir que tu le tolères, parce que notre vie va finir par reprendre son cours. Et tant que vous continuerez à aider l’Oasis dans ses relations avec Bêta, tu vas devoir le côtoyer, et je continuerai à le côtoyer à l’école.
-Son père ne va pas reprendre sa place ?
-Je suppose que si, mais Ethan, reste Ethan, il va s’effacer un peu, mais James va mettre du temps à se remettre, et lui, sera toujours plus ou moins là. Donc …
-Donc, nous verrons cela demain ! Intervint Miranda

Elle sourit doucement à sa fille.

-Tu es fatiguée, et dans un tel état, que personne ne te reconnaitrait à l’école. Alors voilà ce qui va se passer maintenant, je vais aller te faire couler un bon bain chaud, et tu vas aller te laver pendant que ton père et moi nous allons préparer un bon repas pour la soirée, et ta chambre. Tu vas rester avec nous cette nuit. Et je ne veux aucune protestation d’accord ?

Miranda Kane était une femme douce et sage … Sauf quand il s’agissait de sa famille. Alors elle pouvait devenir un vrai commandant de l’armée, et personne ne se risquerait à la contredire. Margareth ne pouvait s’empêcher de sourire à certains souvenirs. Elle se souvint d’un jour ou Ethan était tombé malade. Rien de bien grave, mais quand la jeune femme avait appelé sa mère à l’aide parce que celui-ci était intenable, il n’avait plus eu que le droit de se mettre au lit et de boire bien sagement sa soupe. Même lui était impuissant face à la puissance d’une mère. Elle n’était peut être pas une sin, mais elle avait un plus grand pouvoir qu’eux tous réunis dans ces cas-là.

-D’accord maman.
-je vais te préparer un bon repas ma chérie. Sourit son père en se levant pour aller dans la cuisine.

Il lui sourit et déposa un baiser sur son front avant de laisser ses deux femmes monter à l’étage. Margareth ne pouvait s’empêcher d’être soulagée que sa mère et son père s’occupe d’elle. Cela faisait du bien. L’eau fut bien vite coulé, et sa mère lui amena des vêtements propres qu’elle avait laissé ici.

-Maman … interpella Margareth avant de la laisser partir

Celle-ci lui sourit et vint la prendre dans ses bras.
-Tu es de retour ma chérie. Tu es chez toi. Et promis, si quelqu’un demande à te voir … et bien tu es rentrée chez toi, et tu n’es pas là.

Elle sourit doucement à sa mère. Celle-ci l’avait toujours comprise. Elles s’assirent toutes les deux alors que Margareth posait sa tête sur l’épaule de sa mère.

-Maman, je ne sais plus trop quoi faire … tu crois vraiment que je peux reprendre ma vie ainsi ?
-Je sais que cela va être dur, mais tu es forte ma chérie, tu vas réussir à te relever et à t’en sortir … et puis quelque chose me dit que, et bien qu’un certain jeune homme sera là pour t’aider.
-Ethan …
-Tu n’es pas seule Margareth, je sais bien, que ton père et moi ne te seront pas d’une grande aide. Cela n’est pas forcément agréable pour des parents de se sentir inutile, mais nous savons que ce n’est pas de notre aide que tu as besoin. Et même si ton père est furieux contre lui pour le moment, nous sommes heureux que tu ais quelqu’un comme lui avec toi …
-Mais est-ce que je dois lui pardonner … Je ne sais pas vraiment ou nous en sommes avec lui.
-Ma chérie. Je crois que l’ensemble de cette planète sait ou vous en êtes tous les deux, il n’y a que vous deux qui l’ignoraient … alors je t’autorise à lui faire comprendre qu’il s’est comporté en goujat. Mais pas trop longtemps, d’accord ?

Margareth ne put s’empêcher de sourire, sa mère lisait toujours en elle comme dans un livre ouvert. Celle-ci la prit dans ses bras et la serra doucement dans ses bras avant de la laisser seule. Elle était donc réellement amoureuse d’Ethan aussi. Elle se déshabilla et se laissa couler dans l’eau chaude. Elle eut une grimace quand ses muscles la tiraillèrent, mais au moins l’eau chaude l’apaisa. Elle avait l’impression de ne pas s’être lavée depuis des mois. L’eau la lavait de ce qui s’était passé dans la tour, des souffrances que lui avaient imposés Ethan. Elle ferma les yeux et laissa ses cheveux flotter dans l’eau se détendant doucement.

Le reste de la soirée se passa comme dans un rêve, la jeune femme prit un grand bol de … normalité en fait. Un simple repas en famille ou elle était avec ses parents. Avec sa famille … et ou quelqu’un manquait. Elle sentait une absence. Mais qu’elle n’était pas encore prête à remplir. Elle monta rapidement dans sa chambre et se coucha dans son lit, s’enfonçant sous ses couvertures, avec la ferme intention de dormir au moins pendant les dix prochains jours … Mais pendant les dix prochaines heures qui suivirent elle ne parvint pas à fermer les yeux. Elle écoutait tout simplement, elle écoutait le calme et la paix…

Finalement elle se releva et ouvrit sa fenêtre. C’était Clark qui lui avait appris cela le premier jour qu’elle avait passé ici. Courir faisait du bien au moral quand celui-ci vous prenait trop la tête. Alors elle se mit à courir sur les toits. Elle n’aurait pas cru qu’elle aurait encore sut le faire. Mais cela lui faisait du bien, finalement les tests du Joker n’était pas si une mauvaise chose. Elle courut pendant une heure, puis deux, elle était de plus en plus essoufflée et finalement elle s’arrêta et s’assit sur un des toits. Elle observa l’oasis dans la pénombre. Apercevant en contrebas James, elle sourit amusée. L’homme avait toujours été sage et ses discussions lui avaient toujours fais le plus grand bien. Elle l’observa pendant un instant, et puis finalement se décida à le rejoindre, elle sauta du haut du toit pour atterrir devant le Johnson.

-Bonsoir James, je vous aurais crus avec vos fils. Sourit-elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 5 Déc - 18:48

Revenir à une vie normale… revenir à sa propre vie. Voilà qui n’allait pas être simple. Comment pouvait-on réussir à reprendre le cours des choses là où on les avait laissées quand depuis lors une demie année s’était écoulée ? Drôle de question qui était pourtant l’une des nombreuses qui occupait l’esprit d’Ethan. Ses actes avaient amené de telles conséquences. Pourrait-il vraiment réussir à tout réparer ? Sa bonne volonté, des explications et du temps n’y suffiraient peut-être pas. De plus, il était encore un peu perdu entre ce qu’il ressentait et ce que Nate avait pu ressentir. Ils étaient à la fois une seule personne et deux êtres différents. Chacun avait son histoire, même si celle de son autre vie n’était restée que temporaire. Être seul était sans doute alors la meilleure option pour réussir à faire le tri sur tout ce qui le traversait et sur ce qu’il devrait faire auprès des autres pour se faire pardonner. Même si rien ne serait immédiat. La confiance se perdait bien plus rapidement qu’elle ne se gagnait et prenait bien plus de temps à se reconstruire.

L’autre point de réflexion qui restait dans le cerveau du télékinésiste concernait la jeune femme qui était depuis bien longtemps la plus proche de lui : Margareth. Il avait osé l’embrasser après tout ce temps. Lui avouer ses sentiments. Ce qu’il aurait dû faire depuis bien longtemps en réalité, mais qu’il s’était refusé par peur. Peur de son refus, peur de ne savoir comment agir, peur de la perdre. Le problème étant de savoir si elle accepterait encore de ne serait-ce que lui parler. Seul le temps répondrait sans doute à cette question.

*
* *

Allongé dans son lit, Clark pensait à cette journée complètement tarée. S’il avait su en se levant ce matin ce qui allait s’y passer, sans doute ne l’aurait-il pas cru. Après tout quelle était la possibilité que tous ces évènements se produisent en un seul et même jour ? Son frère avait réussi à revenir jusqu’à L’Oasis. Même si le plus jeune des Johnson n’en avait jamais douté, le fait d’y assister était rassurant. Dieu seul savait ce qui se serait passé quand une fois Margareth ou son père de retour ceux-ci auraient appris de sa bouche ou de celle de Yuri le fait qu’Ethan vivait maintenant on ne savait où dans le monde sous une nouvelle identité. Mais ce qui était le plus fort, c’est que son frère avait réussi à revenir de là où il avait été transporté non pas seul, mais avec deux des personnes les plus chères à son cœur. Là où Ethan et lui avaient échoués, son alter ego avait réussi à ramener ces deux-là à l’oasis. Chez eux.

D’ailleurs, il n’en revenait toujours pas. Leur père était de retour. James Johnson était à nouveau parmi les siens. Après plus de deux ans passés à essayer de le libérer en vain. C’était un sacré tour de force tout de même. Le Joker devait sans doute être en train de rager depuis sa tour dans Gamma. Alors il risquait fort d’y avoir une tentative de capture de nouveaux sins de leur part dans les jours à venir. Mais les jumeaux allaient de nouveau pouvoir vivre en famille. Avec un père en sécurité et en bonne santé. Cette nouvelle tenait du miracle. Il semblait en si bonne forme par rapport à l’état dans lequel l’un et l’autre l’avaient vu en tentant de le sortir de là ensemble la dernière fois ! Il lui faudrait absolument la version complète de l’histoire, quand certains détails seront réglés.

D’ailleurs en parlant de détails, un qui avait son importance était l’audace dont avait fait preuve son frère ! Il avait enfin osé embrasser celle dont il était amoureux depuis si longtemps ! Rien que pour ça la journée lui donnait le sourire. Le seul problème est que pour le moment, ça avait tourné court. En même temps il fallait s’y attendre quand on voyait ce qui s’était passé auparavant. Tout acte à des conséquences et là Ethan allait devoir y faire face. Lui l’aiderait comme il le pourrait, mais les débuts de son retour dans l’Oasis promettaient d’être ardus. Enfin, chaque chose en son temps sans aucun doute. Il pouvait se reposer un peu pour le moment. Certes son frère était parti s’isoler, mais c’était un réflexe devenu naturel pour lui et qu’il mettrait sans doute du temps à perdre. Il fallait bien laisser au temps le temps de faire les choses. Donc se reposer pour affronter le lendemain et confirmer que tout cela n'était pas un rêve lui paraissait être une bonne idée.

*
* *

Quitter la tour de Gamma. Jamais James n’aurait cru que cela arriverait aussi tôt après la dernière tentative infructueuse de ses fils. Après tout le joker avait renforcé sa sécurité autour du bâtiment et il se doutait que le conseil agirait par rapport aux actes d’Ethan. Il ne s’était pas attendu par contre ç ce que la détention de Margareth puisse améliorer sa propre condition jusqu’à ce qu’il puisse finalement en réchapper. Sortir de la tour allait être complexe mais l’ancien conseiller avait pensé qu’avec une bonne stratégie, cela demeurait dans l(ordre du possible. Alors apprendre que son fils ainé présent dans les environs sous une nouvelle identité cherchait à le sortir de son cauchemar suite à une série d’évènements était encore un peu difficile à concevoir.

Margareth. Cette jeune femme était incroyable. Non pas uniquement à cause de son pouvoir, qui restait tout de même fortement impressionnant, mais surtout de par la force de son caractère. Réussir à se rapprocher d’Ethan n’était pas une chose facile. Après tout, même avant sa disparition, celui-ci ne discutait pas forcément plus que de raison avec les autres. Il se sentait responsable de tout le monde et pour ne pas être éventuellement trop affecté par leur état, préférait garder un minimum de distance. Mais pas avec elle, ou tout du moins de manière bien moindre. Leurs discussions lui avait permis de se rendre compte à quel point elle le connaissait bien et aussi combien elle tenait à lui sans le dire.

Les dernières semaines n’avaient pas été normales pour autant. Après tout Ethan n’était pas encore lui-même et se faire de nouveau à une vie en communauté après plus de deux ans de captivité faisait que l’on avait du mal à s’adapter. Alors bien que curieux de la vie des voleurs et échangeant avec eux volontiers, le père des jumeaux ne s’était vraiment sentit à l’aise que lorsqu’il échangeait avec la seule personne connue un minimum auparavant, à savoir la jeune femme. Et la journée en cours ne faisait pas exception au fait de ne guère être classique. Revenir à l’Oasis. Rentrer chez lui, enfin. Retrouver les siens. Revoir son frère de cœur et son autre fils. La joie qui l’avait submergé à ce moment-là était si grande qu’il n’avait pu s’empêcher de pleurer de joie. Tous les deux étaient en très bonne forme et semblaient prêts à vouloir l’étouffer ou lui briser les côtes mais ce n’était rien de grave. Il comprenait et partageait leur joie. De la même manière revoir ainsi le lieu où il avait vécu de si nombreuses années et en remarquer les évolutions le rendaient à la fois nostalgique et fier. La cité avait bien avancée, avait réussi à s’adapter et c’était une bonne chose prouvant ainsi qu’il n’était qu’un maillon d’une chaine qui pouvait être remplacé.

Par contre, là où il s’était attendu à pouvoir fêter tranquillement parmi les siens les retrouvailles avec ses deux fils, le destin avait un peu changé les choses. Ethan était bien redevenu lui-même, mais ne lui avait guère pour le moment accordé d’attention. Son esprit encore en errance entre deux personnalités s’était focalisé sur autre chose, sur une autre personne notamment. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir. Le cœur à ses raisons que la raison ignore comme le disait un vieux proverbe. Chacun devait réussir à se recentrer pour mieux se retrouver ensuite avec les autres.

La soirée s’était cependant passée dans le calme et une fois le temps de silence passé, Yuri et Clark avaient accepté de commencer à lui faire part de tout ce qui avait changé en deux années dans l’Oasis : quelles nouveautés dans leurs vies respectives, l’arrivée de nouvelles personnes, la construction de nouveaux lieux, qui avait pris sa place, comment son fils s’en était-il sorti… C’était beaucoup d’informations, mais il ne devrait avoir pas trop de mal à les mémoriser. Puis finalement une fois son ami partit et son fils couché, il décida de partir vers l’extérieur.

L’oasis était calme à cette heure-ci. La plupart des gens dormaient maintenant. Rares étaient les activités encore pratiquées ou les lieux encore ouverts maintenant. Cependant cela ne le dérangeait pas. James ne souhaitait pas forcément croiser du monde. Juste parcourir les rues de ce lieu à la fois familier et étranger maintenant. Il devait redécouvrir son lieu de vie et se le réapproprier. Il marcha ainsi à travers les chemins en suivant les traces laissées par son fils. Il était encore parfaitement capable de distinguer son aura dans les lieux qu’il fréquentait le plus. C’est ainsi que ses pas le menèrent notamment jusque l’école. Apprendre aux autres. Ethan avait toujours apprécié transmettre des valeurs, son savoir, venir en aide à ceux qui n’arrivaient pas forcément à se contrôler. Parce qu’il avait été dans cette situation et qu’à l’époque, personne n’avait pu vraiment l’aider. Ses pas continuèrent à le porter un peu au hasard jusqu’à ce qu’il remarque l’empreinte de Margareth à proximité avant qu’elle ne le rejoigne finalement au niveau du sol.


- Bonsoir James, je vous aurais cru avec vos fils.


James lui rendit son sourire avant de lui répondre.

- Tout comme je pensais que vous seriez avec votre famille, mais il semblerait que cela ne soit point le cas. Je crois que chacun d’entre nous a beaucoup de choses en tête et que cela fait que nous avons du mal à dormir. Quant à mes fils, le plus jeune dort tandis que le plus vieux a ressenti le besoin de s’isoler pour faire le point. J’ai donc pensé que marcher pour réfléchir et aussi redécouvrir l’Oasis serait une bonne chose pour moi.

Puis après avoir invité la demoiselle à s’assoir sur un banc à proximité.

- Et vous, comment vous sentez-vous ?


Cette journée avait été loin de l’ordinaire pour tout le monde, pour Margareth encore plus que pour tout autre. Après tout, Nate était devenu un de ses amis proches et elle l’avait perdu pour retrouver Ethan. De plus, elle avait dû tuer récemment pour assurer sa survie, et ce n’était pas une chose facile à accepter. Alors s’il pouvait lui être d’une aide quelconque, il le ferait.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 19 Déc - 10:53

Rentrer chez soi après autant de temps d’absence, c’était comme revenir pour la première foi. L’oasis n’avait pas changé pourtant elle apercevait des changements ici et là. Elle était étonnée tout de même, elle ne se serait pas crue aussi attachée à cet endroit. Finalement elle s’était vraiment sentie chez elle ici. Elle y avait sa famille, ses amis, et même si elle lui en voulait énormément, et bien il y avait Ethan. Qui avait un peu changé d’ailleurs … Elle était vraiment mal barrée là. Pourquoi fallait-il qu’elle se retrouve toujours dans les situations impossibles ?
C’était pour se permettre de sortir de ces pensées qui l’obsédaient que la jeune femme avait décidé de sortir courir un peu. Trop de choses tournaient dans sa tête pour qu’elle puisse réellement se reposer, son esprit était en ébullition. Finalement le fait de se concentrer sur autre chose, en l’occurrence sur son équilibre pour ne pas chuter fut bien l’une des seules choses capable de calmer la jeune femme. Elle s’assit sur le toit au bout de deux heures intenses. Quelque chose lui disait qu’elle allait en souffrir demain. Si elle n’était pas capable de se lever … et bien elle resterait couchée. Elle avait bien mérité une bonne semaine de vacances non ?
Margareth observa l’Oasis qui s’étendait devant elle. C’était un lieu si magique et si simple à la fois, tout le monde dormait à cette heure-ci. Tout le monde avait enfin put se retrouver … Sauf James. Elle ne put s’empêcher de sourire en le voyant. Décidemment le patriarche des Johnson devait bien être à l’origine de l’hyperactivité de ses fils. Elle descendit rapidement pour le rejoindre et lui sourit.

- Bonsoir James, je vous aurais cru avec vos fils.

James lui rendit son sourire avant de lui répondre.

- Tout comme je pensais que vous seriez avec votre famille, mais il semblerait que cela ne soit point le cas. Je crois que chacun d’entre nous a beaucoup de choses en tête et que cela fait que nous avons du mal à dormir. Quant à mes fils, le plus jeune dort tandis que le plus vieux a ressenti le besoin de s’isoler pour faire le point. J’ai donc pensé que marcher pour réfléchir et aussi redécouvrir l’Oasis serait une bonne chose pour moi.
-Ma famille est partie se coucher depuis longtemps, je crois que la nouvelle de notre retour les a un peu cassés. Je comptais en faire de même, mais finalement le sommeil me fuyait plus qu’autre chose.

Puis après avoir invité la demoiselle à s’assoir sur un banc à proximité.

- Et vous, comment vous sentez-vous ?

Margareth ne put s’empêcher d’avoir un rire un peu sardonique. Comment se sentait-elle ?

-C’est une bonne question, a laquelle il va bien falloir que je finisse par trouver la réponse à un moment ou à un autre… Je ne sais pas en réalité. Je suis à la fois euphorique d’être rentrée, mais aussi étrangement déprimée. Je suis heureuse d’avoir retrouvée Ethan, mais triste d’avoir perdu Nate. Je suis heureuse de retrouver l’Oasis, mais hantée par ce qui s’est passé … Je ne pense pas regretter mes actes. Il fallait trouver un moyen de rentrer coûte que coûte mais … et bien il y a des choses que je ne me pardonne pas. Et en fait que je ne pardonne pas aux autres non plus… Je sais je suis un peu compliquée. Se moqua t’elle d’elle-même.

Et pourtant elle était amère. C’’était vraiment désagréable cette sensation de se retrouver ainsi. Elle ne put s’empêcher de lever les yeux vers le cloché. Il était dans la pénombre, et elle n’en discernait donc pas le toit. Mais étrangement vus ce que son père venait de lui dire, elle ne doutait pas qu’ethan soit là haut.

-et vous alors ? comment vous sentez vous ? Vous avez pu parler un peu avec vos fils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 19 Déc - 18:31

Une journée loin d'être comme les autres. Très loin de tout ça. James en était à encore réfléchir à la série d'évènements qui avait conduit à ce résultat. James se doutait que les choses allaient bouger depuis qu'il avait vu ses deux fils, des mois auparavant. Ils avaient réussi une première fois à rentrer dans la tour et à le rejoindre. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils ne puissent réellement réussir à atteindre leur objectif. Même s'il ne s'attendait pas à ce que les choses se passent ainsi. Ethan avait subi les conséquences de ses actes et l'une des sanctions parmi les plus graves que le conseil pouvait infliger. En fait, si Ethan n'avait pas eu droit à l'exil pur et simple, c'était sans doute grâce à l'influence de Yuri. Celui-ci avait toujours été doué pour amener les gens à partager son avis, bon gré mal gré.

Ainsi, son fils amnésique avait retrouvé sa trace, ou plutôt celle de la jeune femme qui occupait son cœur. Malgré tout le pouvoir concentré dans le golem mystique, ils n'avaient pu effacer ses sentiments envers Margareth et c'était sans doute cette dernière qui avait permis sa libération. Si le tout avait été chaotique, la force de l'amour entre ces deux jeunes gens, même si ceux-ci ne semblaient pas encore s'en être complètement rendus compte était capable de leur faire réaliser des miracles.

Mais le miracle n'était pas aussi complet que dans les histoires du passé. Quand Ethan était revenu parmi eux, chacun des deux jeunes gens avait choisi de s'éloigner pour faire le point. Trop de choses s'étaient passées pour tout les deux. Pourtant James ne put s'empêcher de se sentir blesser lorsque son fils le plus vieux sembla ne pas le remarquer et même s'il savait que son ami avait raison, cela faisait mal. Du coup personne ne fêta vraiment le retour des deux Johnson chez eux. Ils échangèrent peu et si Clark était on ne pouvait plus heureux de retrouver sa famille, pour le moment, tout cela attendrait. C'est pourquoi au vu de la fatigue de tout le monde, après lui avoir assuré que de toute manière il serait toujours là le lendemain, James envoya Clark se reposer.

Marcher dans la nuit était très agréable. Retrouver l'Oasis également. Après tout, ce lieu était chez lui. Il lui faudrait encore bien du temps pour y retrouver ses habitudes, les personnes qu'il connaissait, les lieux où il agissait, ainsi que ses responsabilités. Voilà pourquoi pour le moment, mieux valait qu'il pense à ce qu'il était possible de faire pour retrouver un peu son rôle de père. Mais aider son fils ne serait pas simple. Ces quelques heures lui avait déjà montré à quel point tous les deux étaient devenus indépendants. Retrouver sa place dans leur deux vies ne serait pas simple, pour lui comme pour eux.

Ses réflexions en étaient à peu près à ce point quand Margareth le rejoignit. Elle était la personne qui ces derniers temps se trouvait être la plus proche de lui. Après tout l'un et l'autre avaient traversé les derniers mois ensemble. Elle aussi avait sans doute besoin de se retrouver. Peut-être pourrait il lui être utile à défaut de l'être pour ses fils, du moins pour l'instant. La réponse de celle-ci ne l'étonna pas.


- Ce n'est pas être compliquée. Cette ambivalence est normale dans votre situation.La situation antérieure était stressante et dangereuse, alors le calme du retour est agréable, mais en même temps vous avez été séparée de tout cela pendant six mois et vous craignez de ne pas retrouver votre place. De rester à l'écart. L'Oasis est à la fois le lieu où vous viviez, qui porte la trace rassurante du foyer, mais aussi celui où a eu lieu tout ce qui vous a poussé à vous retrouver prisonnière du Joker. De profondes blessures car elles vous ont été portées par quelqu'un qui a de l'importance à vos yeux.

James prit une petite respiration.

- Enfin le plus complexe concerne Ethan et Nate. L'un et l'autre ne sont pas la même personne. S'ils l'étaient au départ, chacun d'eux à maintenant une histoire différente et vous avez appris à les apprécier pour ce qu'ils étaient, chacun d'entre eux. Vous avez connu Nate et développé une amitié sincère, profonde, peut-être même plus que cela. Nate s'est ouvert à vous car vous étiez pour lui la personne en qui il pouvait avoir toute confiance et je pense que cela vous a permis de développer une histoire différente de celle que vous avez avec Ethan. Ethan lui est plus secret, et même si vous avez des sentiments très forts pour lui, qui semblent réciproques, vous vous posez plein de questions dont celle qui vous préoccupe le plus est de savoir si vous allez réussir à le pardonner pour ses actes passés et que faire une fois cette décision prise.


James posa une main sur son épaule.


- Prenez le temps de la réflexion, pour être certaine de votre décision, cependant ne soyez pas trop dure envers les autres et vous-même. Les évènements sont ce qu'ils sont, mais je pense que chacun a tenter de faire ce qu'il pouvait. Je ne prendrai la défense de personne, mais n'oubliez pas que se sont les erreurs qui nous font le plus mûrir.

Il espérait juste que celle-ci ne serait pas celle qui viendrait rompre les liens entre les deux jeunes gens même s'il doutait que les évènements puissent réussir là où même une amnésie n'avait rien su faire. Mais il faudrait qu'Ethan soit sincère et s'ouvre vraiment à Margareth. Saurait il le faire après s'être renfermé pour protéger les autres durant tant d'années ? James se posait la question. D'ailleurs peut-être devrait il répondre à celle de la jeune femme. Son sourire se fit un peu triste.

- Pas tellement non, malheureusement. Je pense que cela se fera plus tard. Ethan s'est senti si mal qu'il est parti sans même me voir véritablement, et la situation nous a plus amené à garder le silence. Je sais que Clark se pose beaucoup de questions, mais pour le moment son inquiétude va plus vers son frère et vous. Je sais cependant qu'il est heureux de nous retrouver, seulement ce ne sera vrai qu'une fois que chacun aura pu vraiment se retrouver. Autrement dit quand Ethan sera de nouveau complètement lui-même et que son passé ne le hantera plus, comme pour vous. Cependant, ce n'est pas grave. J'ai survécu dans la tour avec l'espoir de les retrouver. Je peux encore attendre que tout s'arrange.

Il sourit plus franchement cette fois.


- Quand le moment sera venu, je serai là et heureux de les retrouver. En attendant, je les aiderai si je le peux, comme le ferai un ami avant de retrouver ma place dans leur vie, avec le temps.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Jeu 19 Déc - 22:17

La jeune femme ne savait pas vraiment ce qui allait se passer maintenant. C’était vraiment étrange quand même. Elle pensait énormément à Ethan c’était vrai. Mais dès qu’elle fermait les yeux, elle voyait Nate, les fusils pointés sur lui, elle ne voyait plus que le trou noir qui les aspiraient, elle entendait leur cris. Les cris des muss qui étaient entraînés par la puissance du trou noir, tout cela pour protéger une seule et même personne. Pour protéger une personne qu’elle aimait de tout son cœur. Nate. Elle l’aimait … Elle n’y croyait pas. Mais pourtant elle l’aimait. Elle ne savait pas si c’était évidemment la même chose pour Ethan. De qui était-elle tombée amoureuse en réalité ? De Nate ou d’Ethan. C’était étrange quand même c’était une seule et même personne. Mais elle n’arrivait pas à savoir qui elle aimait. Elle aimait la douceur, la compréhension de Nate, mais aussi la force et la profondeur d’Ethan.
Comment dire … Elle était encore une fois dans les ennuis.

Margareth avait fini par rejoindre James sur un des bancs. Finalement tout le monde se retrouvait de sortie ce soir. Enfin sauf ce gros fainéant de Clark. Mais lui c’était habituel.

- Ce n'est pas être compliquée. Cette ambivalence est normale dans votre situation. La situation antérieure était stressante et dangereuse, alors le calme du retour est agréable, mais en même temps vous avez été séparée de tout cela pendant six mois et vous craignez de ne pas retrouver votre place. De rester à l'écart. L'Oasis est à la fois le lieu où vous viviez, qui porte la trace rassurante du foyer, mais aussi celui où a eu lieu tout ce qui vous a poussé à vous retrouver prisonnière du Joker. De profondes blessures car elles vous ont été portées par quelqu'un qui a de l'importance à vos yeux. Enfin le plus complexe concerne Ethan et Nate. L'un et l'autre ne sont pas la même personne. S'ils l'étaient au départ, chacun d'eux à maintenant une histoire différente et vous avez appris à les apprécier pour ce qu'ils étaient, chacun d'entre eux. Vous avez connu Nate et développé une amitié sincère, profonde, peut-être même plus que cela. Nate s'est ouvert à vous car vous étiez pour lui la personne en qui il pouvait avoir toute confiance et je pense que cela vous a permis de développer une histoire différente de celle que vous avez avec Ethan. Ethan lui est plus secret, et même si vous avez des sentiments très forts pour lui, qui semblent réciproques, vous vous posez plein de questions dont celle qui vous préoccupe le plus est de savoir si vous allez réussir à le pardonner pour ses actes passés et que faire une fois cette décision prise.

James posa une main sur son épaule.

- Prenez le temps de la réflexion, pour être certaine de votre décision, cependant ne soyez pas trop dure envers les autres et vous-même. Les évènements sont ce qu'ils sont, mais je pense que chacun a tenter de faire ce qu'il pouvait. Je ne prendrai la défense de personne, mais n'oubliez pas que se sont les erreurs qui nous font le plus mûrir.

La jeune femme ne put s’empêcher de lui sourire doucement.

-Vous êtes vraiment sûr que c’est votre aîné le télépathe dans la famille ? Sincèrement vous m’avez l’air bien plus doué que lui. Ils se sont trompés quelque part dans la distribution des pouvoirs.

Elle soupira doucement en reprenant son sérieux.

-J’aimais Ethan … je l’aimais de loin, votre fils est quelqu’un d’exceptionnel vous savez. Un peu bêtement peut être, j’avais l’impression de ne pas être à son niveau. Il faut avouer que c’est un peu agaçant quand même quand une personne passe son temps à vous sauver la vie. Mais je l’admirais. J’admirais sa force, son courage, mais aussi sa bonté. Je ne croyais plus en l’homme avant de rencontrer votre fils. Il a réussi à me redonner goût à la vie, et croyez moi ce n’était pas une mince affaire. Puis après l’échec de votre sauvetage … il a changé. Il est devenu l’inverse de ce qu’il était, une personne puissante, mais détestable. Je suis restée à ses côtés du mieux que j’ai pu, et je me suis résignée. Je le regretterai toujours, mais pendant un instant, un court instant j’ai voulus abandonné, j’ai faillis le laisser me vaincre. Il frappait durement … Oh pas physiquement, mais moralement. Quand je l’ai suivis dans Gamma, je voulais en quelque sorte rembourser ma dette, le sauver à mon tour … Et aussi et surtout lui mettre une bonne paire de baffes pour le réveiller. J’avais du ressentiment envers lui, car en cet instant tout était de sa faute. Et puis il y a eu Nate … La bonté d’Ethan, son courage, sa force … mais sans cette carapace, sans cette froideur … Sans cette noirceur qui avait empoisonné l’âme d’Ethan. Je crois que je l’ai tout de suite aimé aussi, mes sentiments étaient de retour, mais de manières différentes, de manière plus forte aussi. Pour Nate j’étais prête à tout … Et peut être même un peu trop… Vous avez vus ce que j’ai créé… Cette horreur sans nom. Vous l’avez vus, elle a aspiré ces personnes … il y en avait 43, et le plus jeune d’entre eux devaient avoir la vingtaine … Ils devaient être des parents, des fils, des frères ou des sœurs … J’ai pleuré, mais pourtant je n’ai pas hésité. J’aurais dus hésiter, j’aurai dus trouver une autre solution. Mais j’ai choisis celle-là. Maintenant que nous sommes de retour. Je ne sais plus trop ou j’en suis. Ethan est revenu, mais quel Ethan ? Un nouveau Ethan avec les souvenirs de Nate, celui que j’ai quitté ? Celui d’avant ?

Elle soupira en se prenant la tête à deux mains.

-Je n’en veux pas à votre fils vous savez … je l’ai toujours compris, je pense que je sais ce qu’il a ressenti. Il était prêt à tout pour vous, pour retrouver sa famille. Et ça je le comprends, je ne sais pas ce que je ferais si je venais à perdre mes parents. C’est à moi que j’en veux, j’ai l’impression d’être souillée, noircie. Ce que j’ai fait n’est pas qualifiable … Et comment pourrais-je de nouveau aimer si jamais je ne peux même pas me regarder en face ? Je ne dis pas que je vais repousser Ethan, mais je crois que pour le moment c’est mieux ainsi. Juste au moins le temps que l’on sache à nouveau qui nous sommes.

C’était étonnant tout de même avec quelle facilité elle pouvait parler à James, finalement sa mère avait tort, ce n’était pas d’Ethan dont elle avait besoin ce soir. Mais de son père. Sans comprendre pourquoi, elle se sentait vraiment proche de lui. Et il ne la jugeait pas, il restait simplement là à l’écouter. Elle aurait bien aimé avoir un deuxième père comme lui.
Elle sourit doucement en l’écoutant parler de lui.

- Pas tellement non, malheureusement. Je pense que cela se fera plus tard. Ethan s'est senti si mal qu'il est parti sans même me voir véritablement, et la situation nous a plus amené à garder le silence. Je sais que Clark se pose beaucoup de questions, mais pour le moment son inquiétude va plus vers son frère et vous. Je sais cependant qu'il est heureux de nous retrouver, seulement ce ne sera vrai qu'une fois que chacun aura pu vraiment se retrouver. Autrement dit quand Ethan sera de nouveau complètement lui-même et que son passé ne le hantera plus, comme pour vous. Cependant, ce n'est pas grave. J'ai survécu dans la tour avec l'espoir de les retrouver. Je peux encore attendre que tout s'arrange. Quand le moment sera venu, je serai là et heureux de les retrouver. En attendant, je les aiderai si je le peux, comme le ferai un ami avant de retrouver ma place dans leur vie, avec le temps.

La jeune femme se crispa un peu en entendant les paroles de James. Décidemment, même si elle avait décidé d’être égoïste pour au moins les deux prochaines semaines, la culpabilité revenait au galop. Elle s’en voulait de faire subir cette épreuve à la famille, même si sur le moment, elle n’avait pas sût comment résoudre la situation.

-Je vais vous dire désolé, même si je sais que vous allez me dire que ce n’est pas ma faute. Mais sachez qu’Ethan vous aime. Il vous aime plus que tout, et rien ne pourra jamais changer cela. Pour vous il était prêt à tous les sacrifices.

Elle sourit plus joyeusement maintenant.
-Et ce n’est pas parce que eux, ne sont pas là, que nous ne pouvons pas fêter notre retour nous.

A ces mots une bouteille et deux flûtes de champagne apparurent entre eux sur le banc, la jeune femme fit sauter le bouchon et en versa dans les flûtes.

-Je propose un toast … au retour. Et aux histoires qui finissent bien.

Se sentait-elle assez forte pour revoir Ethan de son côté ? Elle en doutait, mais James avait tellement l’air d’avoir besoin de voir son fils. Elle ferma les yeux une courte seconde

*Ethan, il faudra qu’on parle, mais pour le moment, tu te dois d’être aux côtés de ton père. Il a besoin de toi, autant que tu as besoin de lui*.

Elle assortit ce message d’une petite image de ou ils étaient. Elle ne doutait pas qu’ethan se soit fermé aux messages télépathiques, mais elle pensait avoir tout de même un passage privilégié vus ses liens avec Nate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 21 Déc - 15:52

James n'avait jamais été un grand combattant. Là où certains excellaient à défendre les leurs par des moyens physiques ou encore des pouvoirs impressionnants, lui avait plutôt le don de l'utilisation des mots. Il était un pacifiste convaincu qui pendait que la véritable paix se gagnerait bien plus grâce à la force des paroles que par la force des guerriers, même s'il savait que ceux-ci étaient nécessaires pour défendre leurs idéaux. C'était d'ailleurs pour cette raison que lui avait appris à se battre avec une épée, afin de ne pas être complètement sans défense non plus. En tous les cas son don de sin le prouvait bien : lui était fait pour connaitre la vraie nature des gens et pour cela, la parole était bien plus juste et entrait bien plus en profondeur que n'importe quelle lame.

Alors dans la situation complexe qui était celle présente, le père des jumeaux Johnson fit ce qu'il faisait de mieux, écouter, comprendre et répondre ce qu'il pensait en analysant la situation. Ses paroles semblèrent viser juste au vu de la remarque de la jeune femme qui lui tira un rire léger.


- J'en suis certain. Mais je ne crois pas qu'il y ai eu une erreur.


Son fils comprenait juste mieux les esprits des personnes là où son père semblait capable de saisir ce qui se trouvait dans leur cœur. Il écouta parler la jeune demoiselle Kane sans l'interrompre.

- J’aimais Ethan … je l’aimais de loin, votre fils est quelqu’un d’exceptionnel vous savez. Un peu bêtement peut être, j’avais l’impression de ne pas être à son niveau. Il faut avouer que c’est un peu agaçant quand même quand une personne passe son temps à vous sauver la vie. Mais je l’admirais. J’admirais sa force, son courage, mais aussi sa bonté. Je ne croyais plus en l’homme avant de rencontrer votre fils. Il a réussi à me redonner goût à la vie, et croyez moi ce n’était pas une mince affaire. Puis après l’échec de votre sauvetage … il a changé. Il est devenu l’inverse de ce qu’il était, une personne puissante, mais détestable. Je suis restée à ses côtés du mieux que j’ai pu, et je me suis résignée. Je le regretterai toujours, mais pendant un instant, un court instant j’ai voulu abandonner, j’ai failli le laisser me vaincre. Il frappait durement … Oh pas physiquement, mais moralement. Quand je l’ai suivi dans Gamma, je voulais en quelque sorte rembourser ma dette, le sauver à mon tour … Et aussi et surtout lui mettre une bonne paire de baffes pour le réveiller. J’avais du ressentiment envers lui, car en cet instant tout était de sa faute. Et puis il y a eu Nate … La bonté d’Ethan, son courage, sa force … mais sans cette carapace, sans cette froideur … Sans cette noirceur qui avait empoisonné l’âme d’Ethan. Je crois que je l’ai tout de suite aimé aussi, mes sentiments étaient de retour, mais de manières différentes, de manière plus forte aussi. Pour Nate j’étais prête à tout … Et peut être même un peu trop… Vous avez vu ce que j’ai créé… Cette horreur sans nom. Vous l’avez vu, elle a aspiré ces personnes … il y en avait 43, et le plus jeune d’entre eux devaient avoir la vingtaine … Ils devaient être des parents, des fils, des frères ou des sœurs … J’ai pleuré, mais pourtant je n’ai pas hésité. J’aurais du hésiter, j’aurai du trouver une autre solution. Mais je n’ai pas choisi celle-là. Maintenant que nous sommes de retour. Je ne sais plus trop ou j’en suis. Ethan est revenu, mais quel Ethan ? Un nouveau Ethan avec les souvenirs de Nate, celui que j’ai quitté ? Celui d’avant ?

Elle soupira en se prenant la tête à deux mains.


- Je n’en veux pas à votre fils vous savez … je l’ai toujours compris, je pense que je sais ce qu’il a ressenti. Il était prêt à tout pour vous, pour retrouver sa famille. Et ça je le comprends, je ne sais pas ce que je ferais si je venais à perdre mes parents. C’est à moi que j’en veux, j’ai l’impression d’être souillée, noircie. Ce que j’ai fait n’est pas qualifiable … Et comment pourrais-je de nouveau aimer si jamais je ne peux même pas me regarder en face ? Je ne dis pas que je vais repousser Ethan, mais je crois que pour le moment c’est mieux ainsi. Juste au moins le temps que l’on sache à nouveau qui nous sommes.

Cette blessure, James savait ce que c'était. Tout ceux qui dans l'Oasis participaient aux missions de sauvetage s'étaient retrouvés face à ce questionnement. Comment pouvait-on encore s'accepter alors que l'on avait prit des vies ? Que devenions-nous à partir du moment où l'on a fait couler le sang ?

- Ethan n'a pas toujours été aussi fermé aux autres. Certains évènements l'ont conduit à conserver cette distance avec les autres. Ce n'est pas à moi de vous le raconter. Il le fera s'il le souhaite. Je pense cependant que celui qui est revenu parmi nous possède l'entièreté des souvenirs de Nate, et que c'est cela en partie qui le trouble. En tous les cas, ne vous pensez pas inférieure à lui, c'est faux. Vous êtes, vous aussi, une personne exceptionnelle.


James ferma les yeux un instant avant de continuer.


- J'ai vu ce qui s'est passé lorsque vous avez voulu sauver Nate, et tous nous sauver en réalité. La puissance présente dans ce trou noir et le destin de nos ennemis se sceller. Seulement vous n'êtes pas noircie. La preuve de cela se trouve dans ce que vous ressentez actuellement Margareth. Ce mal être et la culpabilité ressentie prouvent que vous êtes une personne de bien. De plus, vous n'aviez pas d'autre choix. La situation était inimaginable et nous risquions tous de mourir dans les instants qui allaient arriver or vous ne le souhaitiez pas, alors votre pouvoir a répondu à votre souhait. Prendre la vie de quelqu'un reste cependant un acte auquel on ne peut jamais s'habituer. A moins de devenir véritablement inhumain. Laissez-moi vous raconter une histoire.

Replonger ainsi dans son passé allait lui faire étrange, mais cela aiderait sans doute la jeune femme.

- Cette histoire se passe il y a presque vingt ans maintenant. A l'époque, ma femme était toujours en vie. Le conseil nous avait missionnés, Yuri, Marina et moi-même pour une récolte d'informations en territoire Ashtaru. Nous étions censés réussir à nous y introduire et comprendre comment ces derniers arrivaient de nouveau à faire pousser certaines des plantes qui sont toujours utilisées aujourd'hui à l'Oasis. Le voyage jusque la Shora s'était déroulé sans trop de mal et nous avions réussi à nous faire passer pour des personnes souhaitant les rejoindre car partageant leur idéologie. Nous restâmes deux semaines présents dans les lieux, mais alors que Marina était en train de se laver à une source, quelqu'un remarqua son symbole sin, présent dans le creux de ses reins. Elle fut immédiatement emprisonnée dans l'attente de son exécution.

Une petite pause permis au père de famille de mieux contrôler ses émotions.


- Puisque nous étions arrivés ensemble, les Ashtarus se doutèrent que nous n'étions peut-être pas ce que nous prétendions. La clameur nous permis, grâce au pouvoir de Yuri de disparaitre en lieu sûr. Seulement aucun de nous ne pouvait laisser Marina derrière nous. Alors nous avons mis au point un moyen d'aller la récupérer dans le lieu où elle était enfermée. Seulement la pièce se trouvait dans un endroit où le sol, bien plus solide ou possédant une propriété particulière empêchait Yuri de simplement la ramener vers nous avec son pouvoir. J'ai utilisé mon pouvoir pour pouvoir remarquer au fur et à mesure où se trouvaient nos ennemis pour les éviter ou les assommer. Seulement, ce que nous n'avions pas prévu c'était que la sortie de Marina de sa cellule allait déclencher une alarme. Les gardes se ruèrent vers notre position et nous n'eûmes d'autre choix que de combattre. Pour protéger celle que j'aimais, j'ai été obligé de tuer ceux qui s'en prenaient à elle puisqu'elle avait à peine la force de courir.

James se força à respirer.


Je n'ai jamais oublié les visages des personnes que j'ai du tuer afin de la garder en vie. Même aujourd'hui, je revois encore leurs visages au moment où leur dernier souffle les a quitté. Alors je ne vais pas vous dire que l'on peut faire comme si cela n'était rien. Mais si vous n'oubliez pas votre compassion, même envers vos ennemis et le fait qu'ils méritent les mêmes égards que n'importe qui ainsi que le fait que la mort reste une chose horrible alors vous ne serez pas souillée ou noircie. Chacun doit trouver sa manière de se pardonner, de faire une action pour ces personnes dont la vie a disparu par nos actes. Mais je sais que malgré la difficulté de cette épreuve, votre cœur et votre âme sont purs et qu'un jour, vous serez capable de vous regarder en face. Il vous faudra du temps, mais je sais que vous y arriverez.

Margareth finit par lui demander comment s'étaient passées les choses pour lui et James y répondit volontiers, même si la situation était en demie-teinte. La jeune femme s'excusa et James lui fit en effet savoir que c'était inutile et qu'il ne doutait pas de l'amour de son fils. Il sourit lorsqu'elle fit apparaitre des flûtes et un liquide qui lui était inconnu.

- Au retour et aux histoires qui finissent bien.

Ils trinquèrent et burent un peu de la coupe puis la jeune femme appela mentalement Ethan qui se réveilla doucement. En effet Margareth avait toujours eu un canal prioritaire. Se redresser le laissa en partie courbaturé et il ne comprit pas de suite le message de Margareth. Ses souvenirs ne concordaient pas avec ce qu'elle lui disait. Pourquoi parlait-elle de son père ? Ce fut des souvenirs de Nate qui lui donnèrent la réponse. Ils n'étaient pas revenu à deux, mais à trois. Son père était présent dans l'Oasis, avec eux.

Se morigénant pour ne pas y avoir porté attention plus tôt, il descendit à toute vitesse de la tour de l'horloge et fonça à partir des toits pour rejoindre Margareth et James. Il finit par atterrir devant eux alors que tous les deux étaient assis sur le banc. Il ne savait pas trop comment réagir, ni vis-à-vis de son père, ni par rapport à Margareth. Le plus vieux des jumeaux se trouvait là paralysé, incapable de faire le moindre mouvement ou de parler. Les larmes coulèrent sur son visage avant que finalement James ne se lève et ne le prenne contre lui, tout aussi ému que son fils et remerciant Margareth de les avoir réunis.


- Bon retour à la maison, Ethan, mon fils.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Mer 8 Jan - 21:06

- Cette histoire se passe il y a presque vingt ans maintenant. A l'époque, ma femme était toujours en vie. Le conseil nous avait missionnés, Yuri, Marina et moi-même pour une récolte d'informations en territoire Ashtaru. Nous étions censés réussir à nous y introduire et comprendre comment ces derniers arrivaient de nouveau à faire pousser certaines des plantes qui sont toujours utilisées aujourd'hui à l'Oasis. Le voyage jusque la Shora s'était déroulé sans trop de mal et nous avions réussi à nous faire passer pour des personnes souhaitant les rejoindre car partageant leur idéologie. Nous restâmes deux semaines présents dans les lieux, mais alors que Marina était en train de se laver à une source, quelqu'un remarqua son symbole sin, présent dans le creux de ses reins. Elle fut immédiatement emprisonnée dans l'attente de son exécution.

Une petite pause permis au père de famille de mieux contrôler ses émotions.

- Puisque nous étions arrivés ensemble, les Ashtarus se doutèrent que nous n'étions peut-être pas ce que nous prétendions. La clameur nous permis, grâce au pouvoir de Yuri de disparaitre en lieu sûr. Seulement aucun de nous ne pouvait laisser Marina derrière nous. Alors nous avons mis au point un moyen d'aller la récupérer dans le lieu où elle était enfermée. Seulement la pièce se trouvait dans un endroit où le sol, bien plus solide ou possédant une propriété particulière empêchait Yuri de simplement la ramener vers nous avec son pouvoir. J'ai utilisé mon pouvoir pour pouvoir remarquer au fur et à mesure où se trouvaient nos ennemis pour les éviter ou les assommer. Seulement, ce que nous n'avions pas prévu c'était que la sortie de Marina de sa cellule allait déclencher une alarme. Les gardes se ruèrent vers notre position et nous n'eûmes d'autre choix que de combattre. Pour protéger celle que j'aimais, j'ai été obligé de tuer ceux qui s'en prenaient à elle puisqu'elle avait à peine la force de courir.

James se força à respirer.

Je n'ai jamais oublié les visages des personnes que j'ai du tuer afin de la garder en vie. Même aujourd'hui, je revois encore leurs visages au moment où leur dernier souffle les a quitté. Alors je ne vais pas vous dire que l'on peut faire comme si cela n'était rien. Mais si vous n'oubliez pas votre compassion, même envers vos ennemis et le fait qu'ils méritent les mêmes égards que n'importe qui ainsi que le fait que la mort reste une chose horrible alors vous ne serez pas souillée ou noircie. Chacun doit trouver sa manière de se pardonner, de faire une action pour ces personnes dont la vie a disparu par nos actes. Mais je sais que malgré la difficulté de cette épreuve, votre cœur et votre âme sont purs et qu'un jour, vous serez capable de vous regarder en face. Il vous faudra du temps, mais je sais que vous y arriverez.

La jeune femme était étonnée quand même par ce qu’elle apprenait sur James, non pas qu’elle ne comprenait pas qu’il ait dût vivre des choses troublantes, elle s’en doutait bien comme tout le monde. Mais c’était autre chose de l’entendre dire. Elle ne savait pas quoi répondre à cela.

-Je ne comprenais pas … Pour moi, on avait toujours le choix. Mais je comprends que parfois … on ne l’a pas. Je devais l’avoir … Mais je ne l’ai pas trouvé. Je ne pense pas pouvoir me pardonner. Peut-être que je l’accepterai plus tard. Mais je ne pense pas … Enfin pas de suite.

Elle secoua la tête, elle ne voulait pas en parler plus avant pour le moment. Elle devait digérer tout cela. Elle sourit à James. Maintenant elle allait faire ce qu’elle pouvait pour rendre la pareille à James. Et cela passait par le retour d’Ethan. Celui-ci s’était montré vraiment comme un goujat en ne prenant pas le temps de voir son père.
Elle le rappela et elle ne put s’empêcher de sourire en le voyant sauter au sol devant eux.

-tu es en retard.

Il ne semblait pas vraiment l’entendre tant il était figé. James s’avança et ils se tombèrent tous les deux dans les bras l’un de l’autre. Cela lui faisait plaisir de voir ces deux-là se retrouver. Ils s’étaient tellement manqués les uns les autres.
Ethan se tourna vers elle, et elle haussa un sourcil en sa direction. Avant qu’il ne parle, elle fit apparaître une flûte dans sa main.

-trinque donc au retour de ton père au lieu de faire tes bêtises.

Elle n’avait pas encore le courage de lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 12 Jan - 11:42

Evoquer le passé n'était pas forcément toujours une chose simple. Après tout, si certains évènements étaient joyeux, d'autres étaient bien plus douloureux. La volonté des Sins de l'Oasis, au-delà du pacifisme présent dans le cœur de chacun des habitants était aussi présent pour éviter que quelqu'un ne se retrouve dans l'obligation de tuer d'autres personnes. Là où certaines personnes les considéraient comme des monstres, inhumains, eux ne pouvaient que se rappeler au contraire que tous appartenaient à la même espèce.

Alors se retrouver à tuer des personnes parmi ses semblables était toujours une épreuve. Margareth était en train de l'apprendre, et cela resterait sans aucun doute dans son esprit, la faisant mûrir. Cependant il était vrai que réussir à accepter cet état de fait ne serait guère simple et nécessiterait du temps.


- Prenez votre temps. Je serai là au besoin, et je suis certain qu'Ethan aussi, si vous lui demandez.

D'ailleurs en parlant du loup, on en vit la queue. Le jeune homme arriva et se retrouva complètement figé avant de se laisser aller dans les bras de son père. C'était si agréable de le retrouver après tout ce temps. Même si cela lui faisait étrange, ressentir cette étreinte si familière et ce sourire apaisant était une bénédiction dans tous les troubles qui le prenait.

Ethan finit cependant par se tourner vers Margareth, qui ne lui parla pas vraiment mais lui tendit une flûte avec une boisson étrange. Il trinqua avant d'en boire un peu et d'être parcourut d'un léger frisson.

- Je suis désolé de ne pas être venu te voir avant. C'est que...
- Tu avais trop de choses dans la tête et tu étais comme en état de choc. Donc t'isoler était un bon moyen de réussir à faire un peu le point, sur tous les aspects de ta vie. Ce n'est rien. J'ai attendu deux ans, je pouvais bien attendre quelques heures de plus.


L'ainé des Johnson ne put s'empêcher un rire, cela faisait plus de deux ans qu'il n'avait pas été avec son père mais celui-ci était manifestement toujours capable de le comprendre aussi bien et ce sans avoir de télépathie.

Le père sourit à son fils et jeta un œil vers Margareth. Il savait que tous les deux seraient bien ensemble, même si Ethan allait sans doute devoir attendre que la jeune femme se sente prête à entamer une relation de ce type. Après tout elle ne doutait pas de ses sentiments envers lui, juste de pouvoir lui pardonner ses actions passées. Son ainé finit par briser le silence.


- Je suis désolé Margareth de t'avoir fait subir tout ça, et de t'avoir conduit à supporter autant pour moi. Cependant je te remercie aussi, d'avoir ramené mon père et de m'avoir ramené aussi. Je ne sais pas si tu pourras me pardonner, mais j'attendrai pour le savoir et en attendant je ferai tout pour réparer mes fautes.

Ils restèrent encore un moment avant que finalement, chacun ne reparte. Ethan veilla par esprit au fait que la demoiselle arrive chez elle sans soucis et après être rentré s'endormit rapidement. Le lendemain après qu'il se soit rendu un aspect présentable, il se dirigea vers le premier lieu où il allait devoir rendre des explications : l'école.

Son arrivée fut très loin de passer inaperçue. Tous les enfants se mirent à crier son nom et à aller vers lui. Ethan les accueillit avec le sourire et les salua les uns après les autres. Une personne observa tout cela sans rien dire. Élodie. Elle avait ses comptes à régler, mais elle éviterait le public. Les classes finirent par rentrer et si les autres professeurs, dont Clark, emmenèrent leurs élèves, Ethan resta face à la jeune femme. Celle-ci lui mit alors une gifle magistrale. Le jeune homme, contrairement à son alter ego de sa période de l'amnésie ne chercha pas à l'éviter.

- N'as-tu pas honte de ce que tu as fait subir à tout le monde ! Laisser ainsi les enfants dans l'inquiétude ?! Ne donner aucune nouvelle ! Sans parler de ce qu'a subit Margareth !

Les reproches étaient justifiés. Il le savait bien.


- Si je suis ici, c'est justement pour commencer à réparer mes erreurs. Je sais que j'ai fait souffrir beaucoup de monde, dont les enfants. Je sais que mes excuses ne suffiront pas. Alors je vais faire tout ce qui est possible. Tu es libre de m'en vouloir, mais j'espère que tu sauras me pardonner, avec le temps.
- Que comptes-tu faire pour expliquer aux enfants ?
- Je pense les réunir tout à l'heure et leur expliquer, tout simplement.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 18 Jan - 10:53

Oublier, ou tout du moins se pardonner, est-ce que la jeune femme s’en sentait capable ? Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais pendant qu’elle était inconsciente, elle avait eu l’impression de pouvoir voir tous les visages de ce qui étaient aspirés par son trou noir. Elle avait vu l’expression de terreur que cela leur avait inspirés. L’un deux avaient même parus complètement résignés. Elle ne savait pas si c’était elle qui avait imaginé tout ça, ou si pendant un temps elle avait été connectée à sa création, mais elle l’avait ressentie si violemment … Qu’elle en était encore très bouleversée. Les paroles de James apportaient à Margareth un certain espoir, mais elle n’était pas réellement réconfortée. Et elle doutait sincèrement qu’il puisse faire plus pour elle en cet instant. Par contre, elle, le pouvait. Ethan était peut-être buté, mais elle avait toujours été sa petite protégée. Tout le monde le savait, y compris elle, même si elle le niait. Par conséquent elle avait ce lien un peu privilégié avec lui, cela lui permettait de passer outre ses barrières quand il en plaçait. Elle le rappela donc à l’ordre, lui intimant de venir. Elle ne le dit pas, mais il dût sentir dans son ton qu’il ferait mieux de vite se dépêcher.

-Prenez votre temps, je serais là au besoin, et je suis sûr qu’Ethan aussi, si vous le lui demandez.

La jeune femme avait simplement sourit à James, il pourrait peut-être l’aider plus tard, mais pas avant qu’elle n’ait au moins accepté l’idée de ce qu’elle avait fait. Elle lui sourit donc en faisant apparaître la bouteille de champagne avec deux flûtes. Elle lui en servit, et trinqua avec lui. Elle sourit en voyant Ethan arriver.

-Tu es en retard.

Celui-ci s’était figé, un peu comme si il était totalement perdu. Margareth se doutait que son brusque retour avait dût le perturber, mais elle peinait à imaginer ce que c’était de faire cohabiter deux passés dans une même personne. James aussi s’était figé, des larmes brillaient dans le regard du vieil homme. Elle lui toucha rapidement le bras. Ce simple mouvement sembla le réveiller et il s’approcha de son fils pour le prendre dans ses bras.

-Trinque donc au retour de ton père au lieu de faire tes bêtises. Le coupa la jeune femme quand il s’était tourné vers elle.

Elle fit apparaître le verre dans sa main et il but légèrement, frissonnant sous l’effet des bulles. Margareth secoua la tête et détourna la tête, pour le moment, elle n’avait plus rien à dire, donc elle fut un peu surprise quand il s’adressa à elle.

- Je suis désolé Margareth de t'avoir fait subir tout ça, et de t'avoir conduit à supporter autant pour moi. Cependant je te remercie aussi, d'avoir ramené mon père et de m'avoir ramené aussi. Je ne sais pas si tu pourras me pardonner, mais j'attendrai pour le savoir et en attendant je ferai tout pour réparer mes fautes.

Elle plongea son regard azur dans le sien, comme si elle cherchait à lire en lui, cherchait à pénétrer dans son esprit pour comprendre ce qu’il pensait réellement, sa première réaction aurait presque été de le railler, en lui demandant ou il avait acquit cette soudaine sagesse, mais elle se retint, elle ne voulait pas non plus le blesser. Elle comprenait pourquoi il avait fait ça, et dans une situation inverse, la jeune femme n’était pas certaine qu’elle aurait mieux réagit, en fait elle était quasiment certaine qu’elle aurait probablement fait pire. Alors que pouvait-elle lui répondre. Il paraissait tellement attendre quelque chose de sa part, mais c’était quelque chose qu’elle n’était pas capable de lui offrir pour le moment, même si elle se doutait qu’il le savait.

-De rien … On a tous des choses à se faire pardonner. Répondit elle dans un murmure.

Décidemment la situation allait encore être tendue entre eux pendant un moment. Elle secoua la tête en se tournant vers James.

-Alors que pensez vous du Champagne ? Je l’ai recrée à partir de texte que j’ai trouvé du passé.

La fin de la soirée fut un peu plus légère, mais vraiment qu’un peu. Elle salua James au bout d’un moment, elle était tout de même fatiguée finalement après tout ça.

-Ethan…

Encore une fois elle ne savait vraiment pas quoi lui dire, après tout ce qui c’était passé, ils n’avaient même pas reparlés du fait qu’il l’avait embrassé.

-Dors bien.

Sur ces mots elle s’éloigna pour retourner chez ses parents. Elle rentra dans sa chambre par la fenêtre et s’endormit rapidement en se glissant sous ses couvertures. Ses rêves n’étaient pas très joyeux loin de là. Elle commençait d’ailleurs à s’agiter dans son sommeil quand elle sentit inconsciemment une présence dans son esprit. Il y eut soudain une sorte de barrière qui apparut, ses cauchemars s’éloignèrent et elle put s’enfoncer dans un sommeil sans rêve.

*Merci*

Elle se doutait de celui qui avait fait ça. Elle devait tellement être perturbée que mentalement elle avait dût le lui hurler aux oreilles. Elle ne pensa pas plus loin, et se laissa aller aux ténèbres rassurantes.

Le lendemain quand Margareth ouvrit enfin les yeux, elle n’aurait vraiment pas sût dire quelle heure il était, ce ne fut qu’en s’approchant de la fenêtre, qu’elle aperçut la grande horloge de l’Oasis qui indiquait déjà deux heures de l’après midi. Décidemment, elle n’avait plus dormit aussi longtemps depuis … Quelques années. Elle en était surprise elle-même. Elle tendit l’oreille, mais ne perçut aucun bruit dans la maison, ses parents devaient être sorties. Elle n’aurait donc pas à leur rendre de compte pour le moment. Elle passa rapidement dans la salle d’eau pour se laver un peu. La jeune femme se demanda encore ce qu’elle allait faire aujourd’hui ? Retourner à l’école ? elle ne s’en sentait pas la force. Que pouvait-elle faire d’autres ? elle ne se sentait pas capable de voir qui que ce soit. Elle avait l’impression de s’étouffer ici, qu’il n’y avait pas assez d’espace. Elle s’habilla donc rapidement, passant par la cuisine pour prendre une miche de pain. Elle avait tout de même faim après avoir dormit une bonne partie de la journée et fait les quatre cents coups pendant la nuit. Elle sortit rapidement et se mit à courir, elle passa dans les rues vides à cette heure-ci. Elle avait juste besoin d’air. Elle rejoignit l’un des passages vers l’extérieur avec un sourire un peu crispé, c’était celui qu’elle avait emprunté pour suivre Ethan 6 mois plus tôt. Elle espérait rentrer plus rapidement ce soir quand même. Margareth longea le tunnel sombre en gardant sa main contre la paroi pour se permettre de ne pas se perdre. Finalement elle se retrouva bientôt devant une porte qu’elle poussa doucement. La première chose qu’elle sentit fut le vent sur son visage, ce qui lui permit de respirer un peu plus librement. Le soleil tapait doucement sur sa peau et elle sentit un peu mieux. Elle erra un peu dans la ville et finalement partit s’asseoir au sommet d’un toit délabré pour pouvoir manger son pain et observer les alentours. Elle resta là un long moment à réfléchir quand elle perçut un léger mouvement dans son dos.

-Tu peux sortir de là Clark … la discrétion est plus le fort de ton frère que le tien. Lança t’elle

Le jeune homme sortit de derrière un mur, un peu surprit quand même.
-Comment as-tu sus que j’étais là ?
-Le joker m’a un peu entraînée. Il voulait que je pense qu’il faisait ça pour mon bien et celui de tous alors …

Elle n’en dit pas plus, et à la question de comment elle avait sût que c’était lui et non ethan … si ça avait été Ethan elle l’aurait sentie. Ce n’était pas lui.

-Oui ? interrogea t’elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 18 Jan - 12:57

Retrouver une vie normale. Le pourraient-ils tous véritablement ? Ceux mêlés à cette histoire ? Ethan n'en était pas sûr. Pour le moment son esprit était encore dans la confusion la plus totale, et même pour ceux qui n'avaient pas été atteint d'amnésie forcée, réussir à passer au-delà des évènements passés et récents ne serait pas simple.

Il avait déclaré ses sentiments à Margareth qui finalement n'avait pas répondu et s'était enfuie vers chez elle. Tout cela avait sans doute été bien trop brusque pour elle aussi et le jeune homme le comprenait bien. Si aucune réponse n'avait été donné, au moins ne l'avait-elle pas complètement rejeté. L'espoir restait présent, même si ténu.

Alors qu'il dormait, un message venant de Margareth l'amena à les rejoindre, elle et son père dans le lieu où l'un et l'autre s'étaient croisés. Retrouver ce dernier après autant de temps provoqua des effusions de larmes aux deux personnes et après une longue étreinte, le jeune homme s'excusa envers son amie, qu'il espérait voir devenir plus plus tard.

Elle ne sut pas vraiment quoi répondre et il comprenait, ne faisant aucune critique. Le reste de la soirée fut un peu plus légère et les deux hommes donnèrent leur avis sur le champagne, qu'ils apprécièrent. Finalement tout le monde rentra et après avoir apaisé les mauvais rêves de Margareth, Ethan parvint à se rendormir complètement.

Le lendemain, son long travail de rédemption commença par le dernier lieu qu'il avait fréquenté avant de complètement déraper. L'école. Élodie le reçu plutôt brutalement, à l'inverse des enfants, lui demandant des explications.

- Bon sang, que t'est-il passé dans la tête ?


Ethan lui raconta toute l'histoire, dans les grandes lignes. Certaines choses ne regardaient que Margareth et lui. Il demanda ensuite à ce que l'on réunisse les enfants et fit la même chose. Les plus jeunes furent en partie choqués et il en profita pour les apaiser, leur dire que tout allait bien et que surtout ils ne devaient pas réagir comme lui. Les enfants avec leur bon cœur habituel lui pardonnèrent et lui souhaitèrent un bon retour. Les cours continuèrent ensuite tranquillement jusqu'au début d'après-midi tandis qu'Ethan était parti s'excuser auprès de son oncle et des deux anciennes Ashtarus.

En début d'après-midi, il ne restait plus qu'un point à régler véritablement à Ethan. Des excuses publiques à partir de la salle du conseil à toute la population, mais aussi le fait de demander à faire réinstaurer dans ses fonctions officielles son père qui était le véritable conseiller. Une fois tout cela fait, il serait lui plus libre pour parler à Margareth, même s'il n'était pas certain qu'elle le soit.

*
* *

Pendant ce temps là, Clark lui avait assuré ses cours, hormis le moment où son aîné s'était adressé à l'ensemble d'entre eux. Apprendre ainsi ce qui avait traversé l'esprit de son jumeau et qu'il avait refusé de voir lui fit mal. Après tout ils étaient censés veiller l'un sur l'autre et le berserk avait manqué à sa parole.

Il y pensait toujours lorsque sa route après la demie-journée de cours croisa au loin celle de Margareth qui semblait bien prête à vouloir aller à l'extérieur. Que se passait-il ? Mieux valait qu'il la suive de loin pour s'assurer qu'il ne lui arriverait rien. Ça au moins il pouvait le faire. La jeune femme semblait ressentir le besoin de revoir un peu la vie en dehors de l'Oasis et il restait plus ou moins à proximité dans l'ombre, mais elle sut tout de même percevoir sa présence. Ses sens s'étaient affinés apparemment durant son temps de captivité.

- Tu peux sortir de là Clark … la discrétion est plus le fort de ton frère que le tien. Lança t-elle

Le jeune homme sortit de derrière un mur, un peu surpris quand même.

- Comment as-tu su que j’étais là ?

- Le joker m’a un peu entraînée. Il voulait que je pense qu’il faisait ça pour mon bien et celui de tous alors …

Elle n’en dit pas plus, et à la question de comment elle avait sût que c’était lui et non Ethan … si ça avait été Ethan elle l’aurait sentie. Ce n’était pas lui.


-Oui ? interrogea t-elle

Clark sourit doucement, elle était devenue plus forte, cela se voyait, même si elle paraissait pourtant fragile en cet instant.


- Je ne sais pas vraiment par où commencer, alors je vais te dire merci. Merci d'avoir ramené mon père et mon frère à la maison alors que j'ai refusé de voir le risque et que je n'ai rien pu faire pour eux de mon côté.


Il soupira en s'asseyant à côté de la jeune femme.


- Je te souhaite également un bon retour parmi nous et j'espère que ça ira pour toi. Je ne sais pas tout ce que tu as pu traverser ces six derniers mois, mais je me doute que cela a du être terrible. Désolé de ne pas avoir réussi à vous sortir de là malgré plusieurs tentatives.


Plus d'une fois il avait tenté de leur permettre de sortir, mais toutes s'étaient soldées par des échecs. Il eut envie d'évoquer le sujet d'Ethan mais quelque chose dans le regard de celle-ci l'en empêcha. Du coup il décida qu'il n'en parlerait que si elle évoquait le sujet.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 248
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Sam 18 Jan - 19:08

La jeune femme n’avait pas le cœur à rester dans l’Oasis, elle avait besoin de ressentir le soleil, de ressentir l’air, la liberté, et non pas encore d’être enfermée. Elle n’en pouvait plus d’être ainsi, sa liberté si chèrement gagnée, elle ne la méritait pas vraiment, mais elle avait envie de la savourer. Elle sortit donc à l’extérieur, et personne n’eut le courage de s’opposer à sa sortie. Elle monta sur un toit pour mieux pouvoir voir les alentours. Pour mieux savourer ce qu’elle avait faillit perdre. Elle resta là à manger rapidement jusqu’à ce que la présence de quelqu’un se fasse sentir derrière elle. Une seule autre personne était assez folle, mais aussi assez douée pour s’approcher de cette manière.

- Tu peux sortir de là Clark … la discrétion est plus le fort de ton frère que le tien. Lança t-elle

Le jeune homme sortit de derrière un mur, un peu surpris quand même.

- Comment as-tu su que j’étais là ?
- Le joker m’a un peu entraînée. Il voulait que je pense qu’il faisait ça pour mon bien et celui de tous alors …

Elle n’en dit pas plus, et à la question de comment elle avait sût que c’était lui et non Ethan … si ça avait été Ethan elle l’aurait sentie. Ce n’était pas lui.

-Oui ? interrogea t-elle

Clark sourit doucement, elle était devenue plus forte, cela se voyait, même si elle paraissait pourtant fragile en cet instant.

- Je ne sais pas vraiment par où commencer, alors je vais te dire merci. Merci d'avoir ramené mon père et mon frère à la maison alors que j'ai refusé de voir le risque et que je n'ai rien pu faire pour eux de mon côté.

Il soupira en s'asseyant à côté de la jeune femme.

- Je te souhaite également un bon retour parmi nous et j'espère que ça ira pour toi. Je ne sais pas tout ce que tu as pu traverser ces six derniers mois, mais je me doute que cela a du être terrible. Désolé de ne pas avoir réussi à vous sortir de là malgré plusieurs tentatives.

La jeune femme secoua la tête en regardant l’horizon.
-Ne me remercie pas pour ça, c’était naturel pour moi. Je voulais que Na… qu’Ethan revienne à la maison. Et James … m’a sauvé la vie autant que j’ai sauvé la sienne.

Elle ne put retenir un soupir. Les souvenirs que cela ramenait à la surface étaient loin d’être agréables.

-Je sais bien que tu as essayé, les alertes retentissaient dans toute la tour, j’ai essayé de vous aider du mieux que je pouvais en en faisant disparaître certaines … Je ne t’en veux pas tu sais … je suis désolé d’avoir crié contre toi. Je cherchais juste quelqu’un contre qui décharger ma colère après … après ce qui s’est passé.

Elle s’allongea sur le dos pour observer le ciel.

-Les choses n’ont pas changées et tellement à la fois, je ne sais pas si je pourrais jamais l’accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   Dim 19 Jan - 19:10


Affronter les conséquences de ses actes et ses responsabilités. Ethan avait toujours conseillé aux plus jeunes de le faire, parce que cela résolvait bien plus de choses que le fait de le cacher. Seulement tout n'était pas toujours simple à faire. Pourtant, alors que le jeune homme se dirigeait vers le conseil, il n'était pas inquiet. Juste prêt à faire ce qui devait l'être. Les conseillers l'accueillirent avec un sourire sincère pour certains, forcé pour d'autres. Ethan savait qu'il ne s'était pas fait que des amis au cours des deux dernières années et que son influence par rapport à certains plus anciens avait déplu. Mais il ne faisait que suivre la voie de son père, du mieux qu'il pouvait.

- Bonjour Conseiller Ethan Johnson. Vous êtes ici pour présenter des excuses par rapport à vos actes passés qui ont bien failli mettre en péril ce que nous avons construit.
- Je le sais bien.
- De plus, au vu de ce qui s'est produit, même si vous êtes de nouveau un citoyen de l'Oasis, vous ne pourrez plus occuper votre fonction. Vous aurez cependant droit, comme tout membre quittant notre conseil à l'obtention d'une dernière action que personne ne pourra refuser, tant qu'elle ne met pas en danger notre ville.
- Je respecterai nos lois.

Le géant télépathe apparu partiellement dans la salle du conseil et tous les membres de l'Oasis, où qu'ils soient perçurent la voix d'Ethan et son image dans leur tête.

- Peuple de l'Oasis, je vous salue. Vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a six mois de cela, j'ai été mis à l'épreuve, conformément aux lois de notre cité. Le pourquoi est très simple. J'ai essayé de sauver plusieurs sins de la tour des Quatorze, dont mon père. Mon échec et ma capture par le dirigeant des Muss a bien failli me couter cher. Je ne dus le fait de revenir qu'au sacrifice consenti de Margareth Kane de prendre ma place afin de me protéger.Je l'en remercie par ailleurs. Ayant failli à ma mission de protection de la cité en tant que conseiller, j'ai été mis à l'épreuve et j'ai réussi à en revenir. Cela n'efface cependant pas le fait que j'ai blessé beaucoup de gens et que je nous ai tous mis en danger. J'espère que vous saurez me pardonner, avec le temps. Je m'excuse cependant auprès de chacun d'entre vous et vous assure que je ne reproduirais plus une action de ce type.

La transmission à tout le monde s'arrêta après ces mots qui avaient tout de même une portée solennelle. Dans la salle du conseil cependant, tout n'était pas terminé.

- Ethan Johnson, qu'elle est votre dernière demande en tant que conseiller ?

Le jeune homme eut un sourire. Après sa demande, cette partie de son histoire où il aura été un conseiller verrai sa fin. Il allait écrire un nouveau chapitre de sa vie. Un chapitre où lui pourrait vivre bien plus heureux, et il l'espérait si elle le souhaitait, avec Margareth. Mais chaque chose en son temps.


- Ma dernière demande en tant que conseiller est que ma place soit rendue à son légitime propriétaire : James Johnson, mon père.

Si certains semblaient s'y attendre, d'autres dont celui qui avait énervé Margareth semblèrent mécontents, d'ailleurs ce dernier pris la parole.

- Ce n'est pas possible, il n'a pas été parmi nous pendant plus de deux ans, comment pourrait-il comprendre quoi que ce soit aux différentes décisions actuelles ?
- Que craignez-vous conseiller ? Que l'état d'esprit change après le retour de l'un des plus anciens des vôtres ? Certes mon père n'a pas vécu ces dernières années parmi nous. Mais il reste une personne ayant plus d'expérience et d'ancienneté dans le conseil que vous-même et surtout cette non connaissance peut vite se résoudre.
- Et comment je vous prie ? Puisque vous semblez si sûr de vous ?
- Le golem que nous venons d'utiliser. Il est capable de prendre les souvenirs d'une personne, de les conserver et de les restituer. Mais il est aussi la mémoire vivante de chacune des décisions du conseil. Il est donc parfaitement possible de transférer les souvenirs de nos décisions dans l'esprit de mon père afin qu'il reprenne la place qui est sienne de droit.


Logiquement, avant de faire son retour, James aurait dû être soumis à l'examen des conseillers en place, comme le sont ceux qui sont appelés à être des nouveaux conseillers, mais en procédant ainsi, Ethan simplifiait les choses et évitait de servir le jeu de ceux qui auraient voulu potentiellement le laisser de côté tout en réduisant leur influence. Bientôt les choses iraient encore mieux dans l'Oasis. Sur ce dernier coup d'éclat en tant que conseiller, Ethan quitta la salle, le sourire aux lèvres, tout comme son oncle qui riait intérieurement de la dangerosité de son neveu en termes diplomatiques.


*
* *

Pendant ce temps là à l'extérieur de l'Oasis, Clark se tenait assis à côté de la jeune femme qui était celle que son frère avait choisi. Bon pour le moment, rien n'était fait, mais il espérait bien que ces deux-là finiraient ensemble. Après tout lui n'avait jamais vu son frère aussi heureux que depuis que cette jeune femme était entrée dans sa vie. Il ne put s'empêcher de sourire à l'évocation de son père.

- Papa a cette faculté oui d'aider les gens simplement avec des mots. Son pouvoir n'est pas très offensif, mais son esprit est encore plus affuté que sa lame.

Un rire léger suivi les paroles suivantes.


- Ne t'excuse pas pour ça. Après tout j'étais en tort, et si tu as besoin de décharger ta colère sur quelqu'un, je veux bien être cette personne. Je suis solide, ne t'en fais pas. Et puis les amis c'est là pour tout encaisser si besoin est. Je sais que les temps à venir risques d'être durs. Mais si tu cherches quelqu'un pour juste pouvoir crier ou frapper dans quelque chose afin de faire ressortir les choses autrement que par les mots, tu sais où me trouver et si tu ne sais pas, mon frangin saura.


Alors qu'elle s'allongeait, lui resta assis et ne put s'empêcher d’acquiescer à sa phrase.

- Nous évoluons, dirait Ethan. Chaque jour. Ces six derniers mois ont changé beaucoup de choses à l'intérieur de chacun de vous et cela va avoir des conséquences. Mais je sais que tu es assez forte pour que cela soit rangé à sa place dans ton esprit pour ne pas être oublié, mais sans que cela ne te dévore. Tu es forte. En veux-tu une preuve ?


Son ton malicieux intrigua la jeune femme et les paroles sérieuses furent suivi d'autre chose qui l'était bien moins :


- Tu as réussi à me supporter depuis plus de deux ans !


Cela réussi au moins à lui tirer un sourire mais cela fut interrompu par l'allocution d'Ethan présentant ses excuses publiques. Le tout ressemblait bien à son frère. Chaque mot était pensé avant d'être prononcé et il en dit assez sans vraiment révéler quoi que ce soit. Un vrai exercice de diplomate. Pourtant, Clark ne put s'empêcher de sourire.

- En parlant de changements, je pense que mon frère va avoir beaucoup plus de temps pour vivre maintenant. Vivre vraiment. Puisque après tout ça, il ne sera plus conseiller de l'Oasis, c'est certain. Mais c'est sans aucun doute mieux ainsi.

Et s'il vivait vraiment, il pourrait sans doute s'ouvrir à Margareth et mettre les choses au clair. Malgré toutes les railleries que le berserk pouvait sortir, il voulait que son aîné soit heureux et cela ne serait possible que si la jeune femme était avec lui.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le télékinésiste dérape, mieux vaut ne pas être dans le coin (suite de sont-ce là mes limites)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Gamma :: Haut Gamma :: Tour des Quatorze-