Partagez | 
 

 L'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Il ne suffit que d'un regard pour me connaitre.


Messages : 301
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : Loire Atlantique


MessageSujet: L'histoire   Lun 25 Avr - 18:20

L'histoire
« Le passé, le présent et le futur de votre monde. »

Suite à la grande catastrophe qui ébranla la Terre, le monde fut plongé dans un chaos que l’Homme n’avait encore jamais connu.
Les derniers à y avoir été confronté étaient des colosses, des machines à tuer ou des mastodontes inébranlables. Les dinosaures.
Qu’était donc l’être humain face à ces créatures extraordinaires ? Une minuscule fourmi !
Dépourvu d’atouts, d’armes naturelles. Pas de crocs, pas de griffes, pas de carapaces, pas d’ailes, pas de branchies… et pourtant il survécut.

A combien s’éleva le nombre de morts ?
La population était devenue bien trop nombreuses certes mais les victimes se comptèrent en centaines de milliards. Certains périrent directement suite à la catastrophe. D’autres ne purent jamais s’adapter… ne purent pas suivre le rythme justement d’une adaptation naturelle, adaptation à laquelle ils n’avaient plus été génétiquement soumis depuis des milliers d’années. Comment donc survivre ?

La terre a été peu à peu colonisée par les plantes, des organismes unicellulaires qui, de mutations en mutations, ont évolué vers des êtres plus complexes : les animaux (dont l’homme).
L’évolution se fait par sélection naturelle, ce sont les animaux les plus adaptés à leur milieu qui survivent. Ce sont donc eux qui auront le plus de chance de se reproduire, et donc de transmettre leurs gènes.
Un animal qui aurait une anomalie génétique, par exemple plus de poils que ses congénères, aura plus de chance de survivre dans un environnement plus froid. Il pourra donc transmettre cette "anomalie positive" à toute sa descendance. Cette mutation se diffusera rapidement à toutes les nouvelles générations de cette espèce.


Charles Darwin


L’Homme, l’être humain survécut parce qu’il réussit finalement à s’adapter. Ceux aux gènes les plus forts, ceux qui se battaient pour exister survécurent… et fondèrent ainsi le premier peuple de cette planète ravagée : le peuple de Samhain.
L’être humain était encore même capable d’humour. En effet, le jour de la grande catastrophe était celui d’Halloween mais aussi et encore le jour du nouvel an celte, nom donné au peuple survivant.

Après tout cette catastrophe était peut-être inévitable pour purger la Terre de son plus grand ennemi, de son plus grand prédateur : l’Homme et ses caprices et ses désirs de puissance incommensurables.

Bref, l’homme survécut et commença à s’adapter. Au début beaucoup cherchèrent à retrouver d’éventuels autres survivants, à se regrouper pour former un seul et unique clan. Un clan qui pourrait combattre les nouvelles menaces que constituaient les animaux évoluant et tout droit sortis de livres d’Histoire. Car si l’on pouvait croiser cerf, girafe, ours, chien, loup et autres animaux encore existant jusqu’alors, d’autres bien plus dangereux subirent des évolutions qui semblaient faire renaître leurs ancêtres mieux adaptés à ce monde de chaos : tigres au dent de sabre, mégalodons et autres.

D’autres encore souhaitait continuer à vivre comme ils avaient commencé.
Seulement, au bout d’un certain temps d’étranges phénomènes commencèrent à se produire. Sans qu’aucune explication physiologiquement explicable ne soit donnée, certains humains commencèrent à développer de bien étranges capacités.
Du jour au lendemain, un être se retrouva de l’étrange faculté de pouvoir entendre les pensées de ses camarades, ce qui le rendit d’ailleurs fou et précipita son suicide. Bien d’autres commencèrent à se développer telle une épidémie et malheureusement des « pouvoirs » parfois terrifiants firent leur apparition.

Les humains non touchés, généralement pris de peur et croyant à une maladie voulurent les aider, bien qu’inquiets et méfiants. Les plus puissants, se sentant soudainement bien supérieurs à la simple humanité tentèrent alors de corrompre leurs camarades et surtout que les simples humains deviennent leurs serviteurs.
Les protestations unanimes furent mal saluées et les plus virulents protestataires périrent, souvent de manière violente, barbare et cruelle.

Le groupe qui s’était formé se dissout aussitôt.
Fait étrange, d’autres groupes s’étaient formés, d’humains rescapés et presque tous connurent le même éclatement et surtout pour la même raison.
Si les humains sans pouvoirs se regroupèrent, bien plus nombreux que ceux qu’ils appelaient à présent les Sins, en raison du signe étrange qui apparaissait obligatoirement sur leur corps, une nouvelle division créa des groupes.
Certains en effet étaient prêts à cohabiter avec ces étranges êtres qui soi-disant les surpassait et qui par leurs pouvoirs, c’était vrai, pouvaient paraître éblouissants, à l’égale des dieux en lesquels on avait cru autrefois.

D’autres en revanche, ne supportait pas cette tentative de domination et pour les êtres chers qu’ils avaient perdu, décidèrent de se venger. Que ce soit un père, une mère, un mari, une femme, un fils, une fille, un frère, une sœur… Chacun avait perdu quelqu’un dans l’assassinat massif. Et le goût de la défaite et de la rancune laissait une sensation bien amère dans la bouche et le cœur de ceux qui un jour se vengeraient.
Eux qui refusaient également, comme le suggéraient leurs compatriotes de retourner vers les ruines de ville et de tenter de les reconstruire prônaient la nature.

Ils affirmaient que la décadence de l’homme était due justement à son incompétence avec son bien le plus précieux, cette Terre qu’il avait massacrée. Qu’il fallait s’en relever, en garder une leçon, surtout alors qu’elle leur offrait une deuxième chance. Les avis divergeaient, alors les rancuniers surnommés les « écolos » par leurs anciens compagnons partirent à leur tour vers une terre qu’ils étaient prêts à aider, de toutes leurs forces à prospérer, s’épanouir et revivre de ses cendres.
Ainsi naquirent les Ashtarus.

Voici les groupes presque tous formés. Comment donc apparurent les Muss ?
Suite à la désertion de ces nombreux êtres humains qu’ils considéraient comme leurs subordonnés, beaucoup de Sins entendirent raison et regrettèrent leurs gestes et d’avoir tenté de dominer leurs frères.
Néanmoins, dans l’esprit rendu étriqué par le pouvoir d’autres, les plus puissants, se forma une rancune tout aussi forte que celle des Ashtarus.
Ceux-ci dans leur esprit de domination voulurent que leurs compagnons Sins les rejoignent, qu’ils reconquièrent la ville autrefois la plus puissante de cette Terre et la fassent revivre.

Ainsi se rendirent-ils à Gamma.
Comme dans un message dépassant l’entendement tous les groupes s’étant disloqués rejoignirent leur nouvelle patrie et bientôt une nouvelle discorde éclata… au sein du clan des Sins.
En effet, beaucoup souhaitaient dominer les humains, les réduire en esclavage et les forcer à travailler pour eux.
D’autres, pris d’une morale basée sur le respect d’autrui et l’égalité entres les hommes s’y refusèrent. Or des deux côtés s’opposaient des chefs puissants.
Il était vrai que récemment une machine avait été découverte, dans le sous-sol le plus profond de la ville. Etrange, incompréhensible, elle n’avait apporté aucune réponse pour l’heure car personne n’avait pu la mettre en marche, mais les plus puissants s’accordaient à dire qu’elle était un signe, la possibilité de renouveau.

Finalement le groupe des Sins se scinda en deux. Ceux qui voulaient abuser de leurs pouvoirs pour dominer leurs frères et ceux qui souhaitaient former une entente, se faire pardonner et vivre sur un pied d’égalité avec tous.
Les Sins partirent de Gamma, ceux qui restaient, voulant réduire les autres en esclavages devinrent ceux qu’on appela les Muss.

D’ailleurs suite à la trahison des leurs, leur propre clan, une hiérarchie fut construite, des paroles endoctrinèrent les plus jeunes pour les exhorter à comprendre la cruauté de ces traîtres.
Ils allaient se faire la guerre, leur faire payer un jour… Oh oui.

Un jour, un accident eut lieu à Gamma.
La machine qui avait été depuis longtemps sortie des sous-sols reposaient soigneusement à l’abri dans une espèce d’immense bâtiment réaménagé pour elle.
Des enfants Muss, dotés de pouvoirs poursuivaient un autre plus jeune et ils rentrèrent par une ouverture que les adultes jugeant trop petite n’avaient pas rebouchées.
Le plus jeune en découvrant l’immense bête de métal songea à une pieuvre géante.

En effet une énorme masse qui n’avait encore fourni ni lumière, ni un quelconque signe de vie était reliée à d’immenses câbles qui partaient dans différentes directions, s’affinaient, se séparaient et se terminaient par des espèces d’énormes bols retournés pleins de fils électriques et différents branchement compliqués.

Pour jouer, dans l’inventivité de l’enfance, le petit se coiffa de ce qui était en réalité un casque… et la machine s’alluma. Il ne parvint jamais à enlever le casque et hurla de douleur alors que les autres essayaient de la dégager. Les adultes accoururent et fixèrent sans comprendre, même les plus puissants, le cadavre sans vie de l’enfant. Seulement…
La machine s’était illuminée et de l’énorme masse centrale descendit un écran qui s’alluma, se mettant à montrer des choses insensées, des rouages, des mécanismes, des plans… avant de s’éteindre.

Les puissants qui étaient également au pouvoir pour leur intelligence comprirent très rapidement que cette machine était le secret de la technologie et allait les aider à faire renaître Gamma, recréer tous ce qu’ils cherchaient vainement à comprendre et améliorer. Et que son alimentation était la source même que les humains avaient longuement exploité de la Terre… cette source qui aujourd’hui s’était tarie dans leur sol mais qui, par un étrange phénomène, s’était fixée dans les cellules de certains, provoquant leurs pouvoirs.
L’enfant avait été trop jeune pour survivre à la demande de la machine, mais les adultes survivraient sans doute… et ne seraient plus que la nourriture de cet extraordinaire objet.
Les pouvoirs étaient l’énergie.
Les Muss avaient à présent la possibilité de faire renaître la magie de la technologie et… de se venger des traîtres Sins.

Ainsi furent formés les clans mais aussi les desseins de ceux-ci.
Les humains normaux tentèrent la bonne entente avec chaque clan même s’ils avaient parfois des préférences dans l’idée d’être… récompensés pour leurs informations ou orientations.
Les Sins errèrent et parvinrent parfois à se fixer, se séparant malheureusement en souhaitant bonne chance à ceux qui continuaient.
Les Muss formèrent leurs troupes, une sorte de groupe, comme une petite armée pour traquer la source de ce qui allait être leur plus grand pouvoir.
Les ashtarus de leur côté plein de haine pour les Sins finirent même par en oublier la vraie raison.
Ils surent que les Muss possédaient à nouveau cette technologie qui les effrayait et faisait du mal à la Terre et que les Sins les y aidaient grâce à leur pouvoir (même si ce n’était ni tout à fait vrai, ni surtout volontaire).
Bien sûr tous ne savaient pas pour les uns ou les autres et petit-à-petit les origines mêmes se perdirent.

Les humains et les Sins qui voyagèrent beaucoup finirent par se rendre compte que la Terre n’était plus celle qu’ils avaient connu, que les continents avec la catastrophe avaient sombré dans les océans ou s’étaient soudés entre eux.
A présent ne demeurait plus qu’un seul vaste territoire où évoluaient différents clans, dotés de différents buts dont celui essentiel de survivre : Isisnahl.
Histoire de Flo
Toutes copies partiels ou completes sont interdites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Introduction :: Les premiers pas-