Partagez | 
 

 Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Ven 12 Aoû - 12:34

Chacun avait son caractère que l'on pouvait souvent résumer en quelques mots. Pour les principaux du moins. Pour Ethan ceux de sérieux et de contrôle semblaient vraiment les plus présents. Clark lui aurait résumé son ainé avec un seul par ailleurs : emmerdant. autant se contenter de celui-là, sinon la liste aurait sans doute été longue. Mais dans tous les cas, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas se préoccuper des autres, même si celui-ci n'admettrait jamais cela ainsi et trouverait toujours une bonne excuse pour expliquer ses actions. Mais lorsque le Johnson se retrouvait en mission, les blagues n'était pas une chose qu'il appréciait, même si celles-ci devaient servir à détendre une situation. Au contraire pour lui se détendre était une erreur à ne pas faire.

- Nous ne partageons sans doute pas le même.

Blaguer sur la vie de quelqu'un n'était pas son rayon, surtout que le danger était réel. Après tout aucun d'eux ne pouvait affirmer s'en sortir sans rien s'il venait à tenter d'affronter ce robot sortit des temps anciens, et le télépathe avait un peu trop tendance à se sentir responsable de ceux, ou celles dans le cas d'ici, qui l'accompagnaient, même si chacune de ces demoiselles semblaient plus vieilles que lui. Son mental était bien plus âge que son corps physique et les responsabilités qui pesaient sur ses épaules l'avaient conduit à murir sans doute bien trop vite. La téléportation se passa sans soucis, et Oul sortit une lampe remplie d'une plante phosphorescente. Une bonne idée contre les flammes en soi... qui leur apportait de la lumière, mais qui disait que cela était sans risque pour autant ?


- On ne risque rien sauf si certains des systèmes réagissent à la présence de lumière. Mais on ne peut de toute façon pas tout prévoir et nous avons besoin d'y voir un minimum.

Ils commencèrent à avancer, Ethan ayant prit en main la lance trouvée précédemment. Après tout selon les situations, celle-ci pourrait très bien se retrouver utile d'une manière où d'une autre. La demoiselle Scarlet manqua de tomber et se rattrapa à lui, tout en jurant. Le sin la redressa avec juste un micro sourire, expliquant que ce n'était rien. Cela pouvait arriver à tout le monde. L'avancée semblait pour le moment tranquille, mais ils arrivèrent à un carrefour se séparant sur deux voies. De la première venait un bruit qui ressemblait à la tombée de gouttes d'eau dans une surface remplie de liquide plus grande, et de l'autre un bourdonnement.

- Ton instinct de voleuse à une idée sur la direction qui peut-être la bonne pour le trésor ?

Pendant ce temps là, à l'extérieur, la machine ne semblait pas vraiment apprécier de se prendre plusieurs tirs, même si les zébrures d'énergie ne restèrent pas longtemps, puisque le robot se tourne vers les jeunes femmes avant qu'un de ses poings ne disparaisse pour laisser apparaitre un canon qui tira un filet de grande taille, avant de commencer à viser vers les voix, et d'accumuler de l'énergie. Cela ne semblait bien être rien de bon.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.


Dernière édition par Ethan / Clark Johnson le Dim 14 Aoû - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Ven 12 Aoû - 17:48

Certes, la voleuse était unique. Autant par son passé, bien qu’elle ne se souvienne de rien pour le moment, autant par ses capacités, son don de téléportation que par le fait qu’elle survive seule avec son handicap. Mais Oul s’en fichait comme de sa première chaussette. Tout ce qui lui importait de toute façon, c’était essayer de retrouver son passé, de comprendre d’où lui venait et les marques écarlates qui semblaient tracées sur son corps, et son pouvoir, et son amnésie.

- Rabat joie, fit la voleuse en tirant la langue à Ethan.

Elle pouvait lui paraitre puérile, mais tant pis. Pour elle blaguer était normal et lui permettait de ne pas être stressée par ses missions, surtout celles qui étaient dangereuses et inconnues. Comme leur petite escapade en fait.
Bien que se sentant aussi responsable des gens qui l’entourait, la voleuse restait la même et ne voulait pas oublier qu’on pouvait rire de tout… même si certains n’appréciaient pas.
Ce pourquoi elle répliqua plutôt sèchement.

- Si tu as peur d’allumer je ne sais quoi avec de la lumière, je peux te laisser aussi tâtonner dans l’obscurité jusqu’à ce que tu tombe dans un trou… Je suis sûre qu’après tu apprécieras cette lumière. Et puis il faut vivre dangereusement…

Sinon, elle ne serait surement pas là, mais encore dans la tribu des voleurs qu’elle avait quittés deux ans plus tôt pour parcourir le monde en solitaire.
Manquer de tomber n’était pas rien pour la voleuse qui avait en tête toutes ses chutes quand elle avait du réapprendre à marcher. Pire que les gamins… Surtout quand ses convulsions la prenaient.
A l’entente du bruit de l’eau, la voleuse tourna la tête vers l’autre sortie.

- En tant que voleuse, je peux te dire qu’où il y a de l’eau, la plupart du temps on n’y cache rien d’important car l’eau ne conserva pas… Alors je dirais bien d’aller par là… Tu veux que je passe devant ?

Sans attendre sa réponse, la jeune femme le contourna et avança dans le tunnel amenant vers l’endroit d’où elle ressentait des vibrations. Sa lampe toujours avec elle, Oul éclaira les parois comme si elle cherchait quelque chose, des signes, une indication… n’importe quoi qui pourrait la mettre sur la voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 14 Aoû - 11:08

HS : Je peux savoir pourquoi tu parles de formation de glace ? Depuis quand les Frost Eagle en font ? --'

Les deux jeunes femmes savaient parfaitement que se rassembler n'était jamais une bonne idée. Certes, elles n'avaient qu'un adversaire mais généralement, peu importait la force de celui-ci, il fallait penser à se séparer pour ne pas lui offrir pour commencer une cible trop facile et le prendre à revers si ça s'avérait jouable. Néanmoins, le fait qu'elles se soient rapprochées eut le bon point de leur rappeler entre autre tous leurs entraînements de ce style et le plaisir qu'elles avaient à faire équipe ainsi... déjouant toujours ou presque, les plans de leurs camarades.
Par contre, en entendant les cliquetis, Kania risqua un regard vers sa meilleure amie qui lui expliqua que d'après ce qu'elle "voyait", la constitution d'un des bras du robot avait changé... donc en gros, il devait être en mesure de changer les fonctions de ses bras... relativement vite... Le tout était également de savoir, combien de fonctions il possédait.
Posant un doigt sur les lèvres de la brune avant qu'elle ne pose d'autres questions, puisqu'ayant compris que le truc bizarre se guidait à leurs voix, elle enchaîna rapidement des signes de mains pour communiquer avec son amie qui comprit sans peine.
Après tout, ce langage là, elles l'avaient utilisé pendant des années.

L'instant d'après, elles se séparaient, bondissant toutes les deux hors de leur précédente cachette, se dirigeant vers deux coins opposés, se retournant de temps à autre pour tirer... attirer l'attention du robot sur l'autre quand celui-ci faisait mine de vouloir en abattre une.
C'était un plan... passable... Pour l'heure, elles ne connaissaient pas ses limites ni ses points faibles. Elles faisaient donc mieux d'esquiver. Après tout, il devait être costaud pour avoir "survécu" à sa chute et avoir de sacrés armes en réserver. Quoi qu'il garde, c'était forcément précieux. Il ne restait plus qu'à espérer qu'Oul et Ethan trouverait vite de quoi il s'agissait. Les deux jeunes femmes se mirent en tête de charger leurs armes. Ca demandait plus d'énergie, mais ça ferait aussi plus de dégâts. Kania grimaça en sentant le froid engourdir sa main, elle devait être prudente et ne pas rater sa cible.
Heureusement pour Eira, son pouvoir avait l'avantage de lui permettre de regrouper plus de particules et d'avoir des tirs plus puissants, quoiqu'également plus instables et plus difficiles à contrôler, y compris en visant avec attention... alors là, puisqu'elle devait faire vite, c'était risqué. Surtout que si elle se loupait, Kania risquait fort de se retrouver sur la trajectoire... Tant pis, elle ne prendrait pas ce risque. Elles commencèrent à tirer, rendant le robot fou, et prenant sans doute... trop de risques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 14 Aoû - 13:08

hs : erreur de ma part, gomen ^^

Ethan n'était pas vraiment le genre de personne que l'on appréciait pour son grand sens de l'humour. Non, ce n'était pas son style. Le jeune homme avait peut-être des qualités, qu'il reniait à la moindre occasion dès que l'on tentait de les extrapoler ou de les mettre en valeur. Parce que les éloges et les félicitations, ce n'était pas pour lui. Non, lui restait dans l'ombre, faisait ce qu'il avait à faire et ne demandait rien en retour. Parce que ce n'était pas nécessaire. Lui ne faisait qu'assurer le rôle que le destin avait décidé de lui attribuer. Avec son caractère pour le moins surprenant, presque asocial par moment alors qu'il pouvait très bien s'entendre dans un groupe, mais ayant une certaine tendance prononcée à la solitude. Ainsi que le sérieux aux rires dans les missions.

On ne rigolait pas avec le danger. Les actions inconsidérées avaient généralement bien trop de conséquences et souvent très dangereuses. Alors certes il fallait savoir vivre dangereusement d'un certain coté, mais de l'autre, si on pouvait réduire ceux-ci un minimum, ce ne serait pas de trop. après une petite explication, la voleuse les entraina vers les bourdonnements. Ceux-ci augmentaient au fur et à mesure de leur approche. Bientôt sous la lumière des plantes se dessina un dessin, qui ressemblait apparemment à un plan, dont la majeure partie était effacée. On y voyait également un symbole dans un coin en haut, une sorte de grive. Sans doute le symbole de l'ancien entreprise ou peut importe ce que ce bâtiment abritait auparavant.

- L'agencement des lieux apparemment. Par contre le dessin là-haut ne me dit rien. C'est la première fois que je le vois.

Sur celui-ci, on pouvait remarquer apparemment le plan de leur étage, lorsqu'une marque bleue attira l'attention du télépathe. Il appuya dessus et un vieux plan en trois dimensions apparut des différents étages. Une salle se trouvait présente, de taille assez massive, quelque part au bout de leur couloir.

- Peut-être que c'est cette salle qu'il garde. Mais ça semble aussi être le point source de ces bourdonnements. On va peut-être au devant d'ennuis.

Quoique cette phrase semblait un peu ridicule, puisque de toute manière dès qu'ils mettaient un pas à l'extérieur, les sins étaient susceptible d'en avoir, des ennuis. Preuve en était avec les deux demoiselles qui continuaient de se défendre contre une machine qui appréciait de moins en moins de se faire tirer dessus. Finalement, ses capteurs n'étant pas au maximum celui-ci tira une puissante salve dans la direction d'un des tirs, puis laissa son dos s'ouvrir révélant des petites ogives qui partirent dans le ciel avant de commencer à redescendre. Des têtes chercheuses.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 14 Aoû - 13:35

La jeune femme secoua la tête, amenant quelques mèches de ses cheveux lui cacher le visage, ce qui lui permit d’être plus à l’aise car planquée. Le fait de cacher son visage et donc ses expressions la rassurait quand elle était avec des gens. Ainsi, elle se sentait comme protégée de leurs regard, ce qui lui permettait de garder de la distance entre les personnes qu’elle rencontrait et elle. Non pas qu’elle soit elle-même asociale, mais plutôt difficile dans le choix de ses connaissances. Et puis comme elle évitait la plupart du temps de s’attacher…

Arrivant devant une sorte d’immense schéma, l’esprit de la voleuse se mit à tracer mentalement les traits dans sa tête, comme pour essayer de compléter par elle-même les traits manquants. Etant bonne dessinatrice, elle y arrivait la plupart du temps, mais une trop grande partie ayant été effacée, Oul du abandonner, au moment même ou son compagnon faisait apparaitre le plan en trois dimensions. Curieuse, elle n’écouta pas sa réflexion, occupée à détailler les différentes pièces du plan.
Il y avait une autre grande salle du côté opposé, où les deux Sins avaient entendu l’eau… Peut être qu’elle irait y faire un tour plus tard, maintenant qu’elle connaissait le placement des salles.
Sans faire attention à Ethan, Oul sortit un de ses carnets et y griffonna très rapidement le plan, en trois coupes distinctes pour les différents étages. Comme ça elle était sure de ne pas l’oublier et pourrait y revenir quand elle souhaiterait.

- Je ne pense pas qu’on aille au devant des ennuis… C’est plutôt les ennuis qui nous trouvent… rétorqua la jeune femme en rangeant son carnet, et puis… Au moins avec les ennuis, eh ben justement on ne s’ennuie pas.

Se redressant, Oul continua son avancée, pressée comme toujours, de découvrir ce que pouvait bien lui cacher cet édifice. Arrivée devant l’entrée de la salle, elle commença avant tout à se repérer et voir s’il n’y avait rien de dangereux, avant de faire un pas de plus.
Certes, le bourdonnement était encore bien présent, voir plus intense, mais elle ne voyait rien qui ne paraisse dangereux pour eux deux. S’approchant du centre de la salle, elle écarquilla les yeux… Elle devait être dans une ancienne salle de recherche, celle où ils devaient entreposer leurs prototype auparavant. Car ce qu’elle voyait la pétrifiait.
D’anciens modèles papiers, surement aussi sur les anciens ordinateurs qui étaient fracassés au sol, et pourtant il restait quelques trucs intacts. Elle s’approcha d’une sorte de cloche en verre sous laquelle se tenait quelques objets métallique, semblant vibrer sous la lumière que leur procurait la cloche. Lumière qui n’avait pas semblé être éteinte depuis cinquante ans.

- A ton avis, c’est quoi ?
demanda t-elle curieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 15 Aoû - 18:42

Les deux anciennes meilleures amies retrouvées... Tss, il y aurait bien des choses à dire, mais ce n'était pas franchement le moment pour taper la causette... C'est ce que cria Eira à sa compagne, qui devant se sentir... poussée par l'adrénaline sans doute, en état de confession, lui déballait sa tristesse et ses regrets, lui avouant piteusement son abandon pour l'entraînement et pour tout ce qui avait compté pour elle et pour elles deux également, du fait de leur séparation. Non, franchement, ce n'était pas le bon moment pour ça. Kania ne devait pas être vexée, mais le robot devait capter sa voix et la blonde n'avait franchement pas envie que son amie se fasse aussi bêtement avoir. Les confessions il y en aurait, beaucoup sans doute, des aveux aussi, elle avait à en faire aussi de son côté... et surtout celui sans doute sur le fait qu'elle n'avait pas cherché plus tôt à comprendre et affirmer son pouvoir...

Kania bougea, changeant de cachette étant donné qu'effectivement le robot s'était rapproché d'elle, elles lui envoyèrent une nouvelle salve de tir et Eira se mordit la langue. Elle ferait mieux d'utiliser son pouvoir pour le mettre hors d'état de nuire, elle le savait, mais faire prendre ce risque à son amie, alors qu'elle venait tout juste de la retrouver... c'était hors de question. Elle n'eut pas le temps de s'interroger davantage, que le robot se mit à tirer sur la brunette. Elle bondit aussitôt hors de sa cachette pour attirer son attention vers elle, mais il avait autre chose en tête apparemment.
La blonde se mordit la lèvre inférieure en "remarquant" que Kania avait été blessée, légèrement certes et juste par un éclat mais tout de même...
Quand les ogives furent tirées alors qu'elles étaient à nouveau cachées, pas bien loin l'une de l'autre, elles comprirent sans mal et Eira se releva.

Cette fois-ci, elle n'avait pas le choix, et au moins, comme elle visait le ciel, son amie ne risquait rien. Elle se concentra, vit les points de lumière se concentrer autour du canon de son arme et tira une salve d'énergie bien plus puissante que celles qu'elle était capable de créer auparavant... Tellement puissante d'ailleurs qu'en percutant une ogive, elle sembla... briser quelque chose chez elle et celle-ci retomba brutalement sans "chercher davantage", en partie détruite. Elle fit de même avec la deuxième, beaucoup plus rapide encore... et fut brusquement propulsée par terre. C'était Kania qui lui avait sauté dessus alors que le robot, ayant le champ libre pour tirer sur la jeune femme, allait l'abattre.

_ Cours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 15 Aoû - 22:43

Ethan n'avait pas besoin de ses cheveux pour se cacher. Juste de son air impassible. Le sérieux dont il faisait preuve ne laissait passer rien d'autre qu'une parfaite analyse de la situation. Après tout c'était toujours lorsque l'on baissait sa garde que les pires choses nous tombaient dessus. la preuve en était avec ce robot d'un autre temps qui était en train de poursuivre Eira et Kania. En tous les cas, dans le passé ce bâtiment avait du être assez grand, même s'il paraissait moindre aujourd'hui. En tous les cas, le télépathe avait également remarqué l'emplacement logique de l'autre salle.

- Je t'accorde ce point, mais encore faut il que l'on arrive à rester en vie en enchainant tous ces ennuis.


Mais cela faisait partie de leur vie, c'était un point indéniable qu'aucun d'eux ne pouvait vraiment contredire. Qui parlait de survie évoquait forcément le danger, et chez eux celui-ci était omniprésent, puisque chaque jour était une lutte pour s'en sortir. L'arrivée dans la pièce du fond leur fit voir ce qui avait du être une zone de recherches, et leur regard fut bientôt attiré par le regard d'une cloche. Par habitude Ethan attacha ses cheveux et posa ses lunettes sur son nez, faisant le tour de la cloche, et regardant les alentours. Les pièces n'étaient pas très grandes, mais cela ne voulait rien dire, lui était bien placé pour le savoir.


- Sans doute des prototypes. Mais des prototypes de quoi...

Le Johnson se mit à regarder dans les papiers présents, essayant de trouver des descriptifs ou encore des schémas relatifs aux objets devant eux, ne tardant cependant pas à trouver la commande d'ouverture de la cloche. Les pièces étaient toutes différentes. Au nombre de cinq, et aux formes différentes. Le jeune homme en prit une dans les mains.


- Celle-là semble pouvoir s'accrocher au poignet. Et vu ce canon en dessous de la forme, je dirais que c'est soit une arme, soit quelque chose susceptible de capturer quelqu'un, ou de s'accrocher quelque part.

Mais alors que celui-ci allait l'essayer, un sentiment d'inquiétude le traversa alors qu'il sondait pour s'assurer que tout allait du coté des deux anciennes Ashtarus. A en juger leur état d'esprit, celles-ci n'en menaient pas forcément fort.

- Emmènes tout, on aura le temps de voir ce que c'est après voir de revenir, Eira et Kania semblent avoir des ennuis.


En effet, le robot leur menait la vie dure, et continuait de tirer, de manière précise. Puisque ses ogives n'avaient pas marché, il avait maintenant déployé des sortes de petits appareils qui les avaient également prit pour cible, ajoutant au feu déjà assez nourri qu'elles subissaient, et avait fini par créer un bouclier conter le tir énergétique des Frost Eagle, puisque ce robot de combat était évolutif et créer de nouvelles solutions contre chaque adversaire.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 16 Aoû - 10:59

Oul haussa les épaules. Les ennuis faisaient partis de son quotidien, elle y était désormais habituée après tout. Tous les jours des problèmes venaient à elle, récurrents pour certains comme son amnésie, nouveaux pour d’autres qui l’amenait à trouver une parade. Elle vivait dangereusement, mais aimait ça, donc elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle.
Le regardant poser ses lunettes sur son nez, la voleuse ne put réprimer un sourire moqueur et préféra se détourner, semblant s’intéresser complètement à autre chose.

- Des prototypes hein… Ils ne pouvaient pas laisser la notice avec par hasard ? grogna la jeune femme et effleurant d’autres vitres.

Elle se rapprocha ensuite d’Ethan lorsqu’il réussit à ouvrir la cloche et se pencha sur les objets. Les cinq pièces étaient toutes plus étrange les unes que les autres et la voleuse écarlate fronça les sourcils, quand elle en prit un en main. C’était froid, car métallique mais elle sentait autre chose rien qu’au toucher, comme si les pièces étaient plus que de simples morceaux de métal.
Contrairement à Ethan, celui qu’elle tenait ressemblait davantage à un protège avant bras qu’à un bracelet. Passant son bras à l’intérieur du « tube étrange », la jeune femme sursauta quand il s’adapta à son bras, et d’un geste brusque planqua son bras droit dans le dos comme si elle avait fait une bêtise. Réflexe quand tu nous tiens…

- Euh…


Alors qu’elle allait s’expliquer, Oul préféra obtempérer et d’un geste, téléporta les objets dans son sac en bandoulière, reprenant Ethan par le bras pour qu’il la suive alors qu’elle réapparaissait à la surface.
Son « protège bras » toujours attaché au dessus de sa manche et de ses mitaines, la voleuse poussa brutalement le Sin au sol pour lui éviter le tir du robot. Tiens, elle avait atterri au mauvais endroit…
A présent à plat ventre derrière un ancien « morceau » de bâtiment en ruine, la jeune femme chercha les deux filles du regard. Ou plutôt à l’oreille puisqu’elle les entendait tirer… Rampant jusqu’à une fine ouverture pour observer ce qu’il se passait, la demoiselle aux yeux rubis parut réfléchir intensément, analysant la situation, en marmonnant pour elle-même.
Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait surement attrapé les deux tireuses, par la peau des fesses s’il l’avait fallu, et les aurait balancé plus loin, hors de portée du robot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 17 Aoû - 18:04

_ Kania recule !!!!
_ Hors de question que je te laisse affronter ce... cette chose toute seule !

Etait-ce le moment de se disputer ? Certainement pas non. Mais en tous les cas... c'était bien ce qui était en train de se passer. Eira cherchait à éloigner son amie puisque celle-ci était blessée...Mais malgré la blessure sur sa jambe, blessure qui saignait tout de même pas mal, la brune refusait de reculer et en fait, étant donné son caractère, la jeune sin aurait du se douter qu'elle perdait son temps. Kania ne reculerait jamais en la laissant seule face à un danger, même si elle était grièvement blessée, même si elle risquait de perdre la vie en refusant d'obéir.Elle était comme ça... Plus têtue qu'une mule --'... Eira se mordit la lèvre inférieure, rageant intérieurement contre son amie, bien que sentant quelque chose d'autre également, comme de la reconnaissance. Elle n'avait pas tellement changé que ça en fin de compte, c'était une bonne chose...

Mais là, elle aurait vraiment souhaité qu'elle lui obéisse... Parce que le danger était bien présent.
Le robot s'améliorait, apprenait de leurs attaques. C'est pourquoi elles essayaient de changer, de surprendre, d'adapter... Eira utilisait de temps à autre son pouvoir pour former comme des trous dans le sol afin de bloquer au moins un court instant le robot. C'était un temps de gagné, un tir faussé, un moment pour changer de cachette, pour tenter une sortie. Et surtout, elle avait besoin de ces temps. Parce qu'elle faisait des erreurs, légères certes, mais des erreurs quand même.
Son inquiétude, qu'elle ne cachait pas le moins du monde pour Kania lui faisait jeter de trop fréquents coups d'oeil vers celle-ci, la suivre bien trop des yeux, paniquer davantage quand elles étaient trop loin l'une de l'autre alors que rester trop proches représentait un danger.

Par contre, l'arrivée d'Oul et d'Ethan fut remarquée étant donné que le robot se détourna des jeunes femmes pendant une courte période. Elles répliquèrent aussitôt pour leur éviter des blessures.

_ Mettez vous à l'abri ! Ethan ! Essaie de le faire basculer !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 17 Aoû - 20:36

Chaque personne avait ses tics, ses habitudes qui faisait que si on la connaissait, on pouvait facilement distinguer celle-ci d'un éventuel imposteur. Pour Ethan, l'une de ces habitudes, et sans doute la plus notable, était celle qu'Oul venait de voir. Lorsque celui-ci se mettait à vraiment réfléchir sur un sujet, plongeait dans une lecture ou bien se concentrait sur un point sur un point bien spécifique mettait ces lunettes qui avaient deux particularités. Ne pas avoir de branches, et être faites de verre classique, puisque le jeune homme n'avait aucun problème de vue. De plus celui-ci attachait alors ses cheveux. Ce qui pour le coup permettait de le distinguer nettement de son frère.

- S'il s'agit de prototypes non achevés, ceux-ci n'ont pas du avoir le temps de se retrouver avec une notice, malheureusement.

Ce qui voulait dire aussi que selon le stade d'avancement de ces objets, les utiliser pouvait représenter également un risque. Seulement bien que le sujet soit intéressant, une urgence les appela ailleurs et Oul se dépêcha de les téléporter sur place. Sans doute un peu trop près d'ailleurs puisque celle-ci dut les plaquer au sol pour leur éviter un tir avant qu'ils ne se protègent. Puis Eira et Kania les couvrirent avant que la blonde ne lui hurle quelque chose, amenant un nouveau tir vers elles. Le télépathe ferma les yeux un instant.

*Pensez maintenant pour communiquer, j'ai relié nos quatre esprits. Au moins lui ne pourra pas nous entendre.*

Le faire basculer était une bonne idée. après tout vu ses articulation, celui-ci devrait avoir du mal à se relever ensuite, si tout allait bien. Le télépathe commença à se concentrer de nouveau, et sortit brusquement au moment où il voulu le déséquilibrer, mais fut surprit par le poids de celui-ci.

*Ce robot pèse une tonne !*


Ce n'était pourtant pas possible, s'il avait été si lourd que ça, celui-ci n'aurait sans doute pas put se déplacer si rapidement contre eux, à moins d'avoir des moteurs surpuissants, et ces chevilles avaient l'air normales. Un système devait sans doute le ramener à la verticale si le déplacement était léger. Alors il força et l'envoya d'abord contre un mur puis un autre, pour malmener les capteurs si possible avant de le faire basculer.

*Je vais essayer de l'entrainer assez profond dans les ruines de ce bâtiment, après Eira et Oul, utilisez vos pouvoirs pour faire s'effondrer les parties porteuses et que le tout s'écroule sur lui !*


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 17 Aoû - 21:04

Utiliser les prototypes pouvait être dangereux… Certes. Mais était-ce de sa faute si celui qu’elle tenait s’était adapté à son bras et qu’elle ne parvenait plus à le retirer ? Oul grimaça imaginant très bien Ethan faire une réflexion comme quoi elle était incapable d’être sérieuse un instant. Ce qui était faux… Elle était toujours sérieuse malgré ses petites blagues pour détendre l’atmosphère, bien que ce soit à sa façon. Et si elle se retrouvait coincée avec ce morceau de métal, ce n’était pas le moins du monde sa faute à elle… Na.

Couchée à plat ventre en train de ramper tout en insultant tout ce qu’elle parvenait à voir, la voleuse sursauta en entendant une voix dans sa tête. Son premier réflexe fut de penser que c’était sa conscience qui se manifestait enfin, et de lui dire de se la fermer car elle était un peu occupée… Jusqu’à ce qu’elle remarque que la voix n’était pas féminine et lui rappelait celle d’Ethan.

« Ethan ? Par les caleçons de … Comment t’as foutu ce truc dans ma tête ? »

Profitant du fait que le robot se détourne, Oul se releva et sauta derrière un gros bloc, observant plus facilement la situation de son nouvel emplacement.
Les deux filles semblaient en difficulté alors que le Sin avait l’air très concentré… et fixait le robot comme s’il s’attendait à le voir danser la macarena… ou à rebondir sur les murs à voir. Par contre quand il leur expliqua son plan, la jeune femme cligna des yeux plusieurs fois.

« Euh… Je suis une voleuse moi pas une masse qui peut détruire le bâtiment… Eira je veux bien, mais là je ne peux rien faire… A moins que… »


La voleuse se tut et fixa l’entrée du bâtiment, son regard rubis balayant les diverses fissures causées par le temps. Non, finalement ce n’était pas impossible, elle n’aurait qu’à essayer de téléporter les plus anciennes fondations… Peut être que si en faisant disparaitre le bas, elle pourrait peut être faire s’écrouler le dessus…
S’installant face à l’entrée la jeune femme se concentra de façon à ne pas se laisser distraire, et aussi parce qu’elle n’avait jamais fait ça auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 20 Aoû - 17:58

Ce n'était pas tellement son style de donner des ordres, pour ne pas dire, pas du tout... Eira avait toujours eu beaucoup de mal avec ça. Pourtant, il n'y avait pas de quoi. Si on lui demandait plus tôt de mener des ashtarus, c'est parce qu'elle en avait les capacités, leur respect, et une facilité à s'attirer la sympathie qui s'expliquait sans doute par le fait que contrairement à sa meilleure amie, elle ne hurlait pas à éclater les tympans de ses "subalternes", lorsque ça n'allait. Mais elle avait toujours dû se forcer et elle n'avait jamais apprécié. Ce que son amie avait accepté et comprit sans problème, prenant la relève sans qu'elle n'ait jamais à lui demander quoi que ce soit. Là, elle avait agi instinctivement pour secouer tout le monde de un et surtout pour faire quelque chose, parce qu'il le fallait s'ils comptaient rester en vie !!!

Heureusement, ils avaient compris, s'abritaient et tentaient d'aider. Enfin pour l'instant, Oul se cachait, comme les filles, ce qui semblait être la meilleure des idées alors qu'Ethan tentait de mettre la bestiole à l'envers... De temps à autre, Eira ou Kania surgissait d'un abris pour tirer et détourner l'attention du robot afin qu'il soit assez perturbé pour ne pas abattre froidement le sin sans que celui-ci n'ait le temps de réagir, ce qui au vu de la concentration qu'il mettait dans ses tentatives pouvait s'avérer une option fort possible et franchement... gênante !
Par contre, ça ne fonctionnait pas et ça, Eira n'avait pas eu besoin des paroles du jeune homme pour le comprendre. Au moins son pouvoir avait le bon côté de lui faire voir peut-être mieux les choses qu'elle ne l'aurait pu avant. Sans doute parc qu'elle se fiait aussi beaucoup à ses autres sens...

En tous les cas, lorsqu'elle entendit quel était le plan d'Ethan, elle hocha juste la tête pour montrer son assentiment, déjà prête pour sa part. Kania tirait une drôle de tête, mais ça, elle ne pouvait pas vraiment le savoir, inquiète. Elle n'avait pas encore vu grand chose du pouvoir de son amie, ce pouvoir qui avait été responsable de leur séparation, elle avait peur que ce soit trop pour elle. Et si elle n'y arrivait pas ? Ou si ça lui faisait du mal ????
Pourtant elle ne dit rien, elle était suffisamment intelligente pour savoir que ce n'était pas le moment de parler et se concentra. Elle devait aider Ethan à entraîner le robot vers l'espèce d'abîme et pour ça... elle allait faire le plus de tirs puissants possibles, l'attirer en passant pour l'appât s'il le fallait. Eira pour sa part rejoignit Oul et posa une main sur son épaule.

_ Ne t'en fais pas, je suis là pour t'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 21 Aoû - 8:59

La télépathie pouvait avoir quelque chose de surprenant pour ceux qui n'y étaient pas habitués, c'était certain. Après tout cette manière de communiquer n'était pas classique pour les humains, et la voleuse avait beau savoir que le plus vieux des jumeaux l'était, puisqu'il avait fouillé dans son esprit par plusieurs fois, c'était une chose de sentir des souvenirs remonter par une fouille, que de se retrouver soudainement avec une voix dans la tête qui n'était pas la sienne. Eira pour sa part n'avait sans doute plus le moindre problème avec cela, puisque la télépathie avait été bien plus d'une fois utilisée au cours de l'entrainement de celle-ci pour maîtriser ses capacités, et que la blonde avait comprit sans mal que c'était bien plus rapide et pratique pour communiquer, surtout quand l'on se trouvait loin et que l'on était pas certain que la voix puisse parvenir jusqu'à son interlocuteur. De toute manière ce plan était sans doute le meilleur moyen qu'ils possédaient pour le moment de s'en sortir.

*Cela fait partie de mon pouvoir mais pour les détails on verra plus tard si ça ne te dérange pas !*

Après tout le temps n'était pas vraiment à la discussion, bien au contraire. le robot était toujours en train de leur peser sur les bras pour le moment, menace bien trop réelle et présente, et le Johnson était reconnaissant à ses alliées de détourner l'attention de leur ennemi pour lui laisser le temps de le déplacer, vu la concentration que cela lui demandait alors qu'il ne s'y était pas attendu. Son visage devait être le reflet de la difficulté de tout cela, mais à force d'augmenter la pression de son pouvoir, cela finit par réussir à le déplacer. Pas sans mal, mais maintenant que celui-ci n'avait plus de contact avec le sol, ça avait été plus simple. Kania qui avait chargé un tir surpuissant shoota sans mal le robot qui fut propulsé par ce rayon dans le bâtiment, et les deux jeunes femmes qui s'étaient rapprochées pouvaient commencer à jouer maintenant alors que loin de faire dans la dentelle pour une fois le télékinésiste commença à faire passer le robot à travers les sols du bâtiment, y mettant toute la force de sa volonté puisque plus celui-ci serait profondément enfoncé, et donc sous plus de décombres, plus la voleuse et l'ancienne Ashtaru pourraient avoir de possibilités de faire s'écrouler le tout, même si eux-même devraient s'éloignés par la suite, pour éviter d'être victime de leur propre piège.

*J'ai confiance en vous pour réussir, et Oul, tu n'es pas obligée de tout téléporter je pense, juste un fragment des piliers devrait les déséquilibrer, la gravité fera le reste, surtout si Eira les fragilise avant*

Le plus gros était fait tandis que la machine n'arrivait pas à échapper à l'emprise télékinétique du jeune homme. Maintenant tout ce qui restait à faire, c'était achever ce danger en l'enterrant. Peu importe ses armes, rien ne devrait lui permettre de se sortir de plusieurs étages de décombres, sinon franchement leurs options allaient rapidement se réduire.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 21 Aoû - 12:31

Bien sur que ça la dérangeait… Elle ne comprenait pas comment il avait pu mettre sa voix dans sa tête. Et curieuse comme elle l’était, la voleuse voulait comprendre. Déjà qu’elle avait du mal avec sa propre conscience, alors si on rajoutait le Johnson, il y avait de quoi la perturber…

S’installant face au bâtiment ont elle allait devoir s’occuper, la voleuse sursauta en sentant la main de la blonde se poser sur son épaule, et elle eut du mal à ne pas se téléporter pour se protéger. Non mais ça n’allait pas bien la tête pour surprendre les gens comme ça ? On n’avait pas idée de les tirer de cet état de concentration tiens…
Le fait que l’ancienne Ashtaru dise être là pour l’aider vexa la jeune femme. Oul avait l’habitude de travailler seule, de n’avoir besoin de personne, de ne dépendre de personne, et ce malgré son handicap. Elle avait donc développé une carapace et un ego qui l’empêchait de demander de l’aide même dans des moments critiques comme celui là.
Mais en ce moment, elle n’était pas seule justement, ils étaient quatre. Quatre idiots à se battre contre un robot de l’ancien temps… La connerie était-elle contagieuse ?

« L’enterrer directement est une mauvaise idée… Si plus tard quelqu’un le découvre et qu’il est encore fonctionnel… ce serait de notre faute. Si vous me laissez dix secondes juste avant de… »

La voleuse se tut brusquement et apparu près d’Ethan.

- Balance moi en l’air… Je ne sais pas comment tu appelles ça mais… Comme si tu voulais m’envoyer sur lui. Une cible en l’air le déconcentrera de vous pendant quelques secondes… et j’aurais le temps de le téléporter pour bousiller ses circuits…

Si le Sin lisait ses pensées en même temps, il aurait eut une idée précise du plan d’Oul qui souhaitait téléporter le robot dans l’océan gelé des glaciers, de façon à ce que l’eau s’infiltre, voir coupe ses circuits, et ce avant de le ramener pile poil au moment où Eira arriverait à faire s’écrouler les blocs du bâtiment.
De toute façon, la jeune femme était prête. C’était tout à fait quelque chose dans ses cordes, une mission à haut risque, suicidaire sur les bords, mais avec de l’adrénaline et du danger. Exactement ce qu’elle aimait.

Remerciant mentalement le télépathe alors qu’elle se sentait voler… voir lancée dans les airs, la voleuse écarlate sentit un tir passer près d’elle et se téléporta sur le « dos » du robot, disparaissant avec lui.
Espérant que les jeunes arriveraient à fissurer pour le moment le bas du bâtiment, afin qu’Eira puisse tout détruire juste pour son retour.

Serrant les dents, accrochée à un bout de métal, la téléporteuse tomba en même temps que son « accompagnateur » dans l’eau gelé. Ayant mal calculé son coup, à cause du poids du robot, elle ne parvint pas à le lâcher et coula avec lui sous l’eau.
Surprise, la jeune femme faillit lâcher prise pour se téléporter à la surface, mais l’image des trois personnes qu’elle avait laissé lui vinrent à l’esprit et elle se força à rester quelques secondes de plus avant de réapparaitre à l’endroit d’où ils étaient partis.

A peine ayant reposé le « gros bonhomme de métal », la voleuse se posa à côté d’Eira, tremblante de la tête aux pieds et claquant des dents, mais prête à essayer d’aider la blonde.

- Vas y Blondie…


Ignorant ses cheveux trempés et gelés Oul suivit les indications de sa compagne qui était plus à même avec son handicap visuel, de lui indiquer quels blocs elle devait faire disparaitre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 21 Aoû - 18:57

Pour le coup, le travail d'équipe était essentiel, parce qu'il était impossible d'en venir à bout seul... Déjà à deux, les deux amies avaient du mal, alors seul... ou seule, selon la personne concernée, ça aurait vraiment été plus que de la folie, carrément du suicide !!!! Kania avait changé pour ça justement. Avant, elle aurait eu du mal à accepter l'aide d'une autre personne que sa meilleure amie, à l'instar d'Oul, elle était pour le travail en solo... Son solo était continuellement un duo, entraînant le fait qu'elle n'avait jamais pensé à se battre sans Eira.
La jeune femme d'ailleurs était surprise de l'ordre d'Ethan, enfin de son plan du moins, bien que comprenant sans mal ce qu'il avait en tête et surtout du bon sens de ce plan. Au moins comme ça, ils en viendraient à bout. Leur précédent "combat" ayant prouvé plus tôt que leurs armes ne suffisaient pas et qu'approcher de trop près cette machine sans pouvoir décamper aussitôt... se résumait par une mort... simple et plutôt... irréversible !

Elle serra les dents, réfléchissant. Elle n'avait jamais eu un aussi "gros travail" à réaliser en si peu de temps. Certes, elle contrôlait son pouvoir à présent, enfin du moins, la partie dont elle avait conscience, mais sous le coup d'une forte émotion, il lui arrivait de le sentir plus instable, elle avait l'impression alors de ne pas être capable de briser les liens entre les étoiles et si elle ne parvenait pas à faire ça, elle ne pourrait rien faire du tout... Elle s'efforça de se calmer, respirant lentement et se mettant à songer à l'Oasis où elle ramènerait bientôt son amie... A la vie qu'elles allaient reprendre et au fait qu'elles ne seraient plus séparées. Ca parvint sans mal à la calmer. Et c'est sans doute ce qui décuplait son énergie. Elle avait posé sa main pourtant gentiment sur l'épaule d'Oul, n'ayant pas prévu de la faire sursauter. Elle lui murmura d'ailleurs un "désolée" très bas aux vues de sa réaction et s'écarta d'un bon mètre pour ne pas la troubler. La suite... ni elle ni Kania n'y comprirent grand chose...

Sans doute parce qu'elles n'étaient pas en mesure de savoir ce que la voleuse avait derrière la tête. Eira ne comprit donc pas quand le plan fut mis à exécution et que celle-ci et le robot disparurent. Kania qui avait tiré son sixième tir puissant en trop peu de temps avait d'ailleurs un genou par terre et haletait. Elle crut avoir fait une erreur pour que cette intervention ait lieu et si elle en avait eu la force, elle aurait certainement demandé ce qui se passait. Mais là, elle n'avait plus la force de rien, à peine de quoi rester consciente. Elle en avait beaucoup trop demandé à son corps, elle le savait et se relever n'était décidément pas une bonne idée, elle ne sut même pas comment elle y parvint, se retenant à un reste de muret.
Eira remarqua son affaiblissement, son état, sa blessure... Et ça la mit dans une colère rare. Elle était d'une nature calme, qui pouvait paraître même réservée, ce n'était pas tout à fait le cas, mais disons qu'elle trouvait inutile de se livrer à trop de personne. Mais elle tenait à son amie, énormément... Elle avait déjà eu assez peur d'arriver trop tard, de ne pas réussir à se réconcilier avec elle, à la récupérer, la voir blesser, c'était la goutte d'eau de trop.
Quand Oul réapparut, son encouragement fut le déclencheur d'une véritable avalanche de débris sur le robots alors que la jeune femme faisait disparaître toutes les fondations qu'elle pouvait, brisant les attaches d'énormes poutres pour qu'elle aillent s'abattre sur la machine. Elle ne dit rien à la voleuse, lui indiquant seulement à plusieurs reprises, quelques poteaux dont elle pouvait s'occuper... Mais là, ça allait être rapidement terminé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 21 Aoû - 20:36

Le travail d'équipe était en effet une chose essentielle. Plus que cela, vitale même pour que le quatuor puisse réussir face à cet adversaire. Personne n'avait de pouvoir ou d'armes assez offensive sur le coup pour réussir à détruire ce robot d'un seul coup, et donc Eira avait raison, tenter seul reviendrait tout simplement du suicide. Le genre de choses qui aurait parfaitement plus à Clark. Lui aurait vu ce robot que cela aurait été comme un cadeau de Noël, sans aucun doute. Le Berserk aurait foncé brutalement dès le départ, frappant une première fois retenue pour tester, puis aurait sans doute donné des coups suffisants pour le transpercer, s'amusant à le balancer à travers tout comme si celui-ci ne pesait rien, mais celui-ci n'étant point là, les présents devaient se débrouiller avec leurs capacités. Chacun avait l'habitude du combat tout de même, donc faire quelque chose n'était pas impossible.

Finalement après plusieurs idées qui furent lancées, tous se mirent en action et le Johnson envoya donc voler la voleuse dans les airs, ce qui détourna l'attention du robot à merveille, avant que celui-ci ne disparaisse avec elle, même si la partie sur les glaciers ne lui plaisait pas tellement, le sin n'avait pas d'autre choix. celle-ci revint et la machine opposant pour ainsi dire plus aucune résistance finit par être complètement enterrée, même si après la chute du bâtiment, Ethan resta sur ses gardes un moment, s'attendant à le voir ressurgir d'un coup, mais rien ne se produisit. Celui-ci souffla et se laissa glisser sur le sol, respirant un peu plus librement. Forcer n'était jamais agréable, et pour réussir à déplacer ce tas de ferraille quand sa résistance était active, puis lui faire traverser les sols, cela lui avait demandait d'y aller franchement, ce qui sans utiliser ses mains demandait beaucoup de concentration, et lui causait également un sacré mal de crâne.


- Je ne le vois pas se relever de ça, je crois qu'on en a finit avec lui.

Mieux valait sans doute, parce qu'à lire la fatigue sur les visages, tous auraient du mal à faire un nouveau round contre cette antiquité qui avait traversé le temps de l'ancienne époque à la leur. Son corps tremblait légèrement par ailleurs. Comme tout le monde, lui aussi avait ses limites, et là ça avait été pas mal. Par sécurité, sans doute ne devraient ils pas rester là, mais franchement pour le moment, lui ne voulait pas faire un pas de plus. Qu'on lui laisse cinq minutes. Il coupa aussi le lien télépathique, celui-ci n'ayant plus d'utilité, et ramena les daims de là où ils avaient été laissé avant le début de cette bataille mécha-organique.


- Pourquoi faut il toujours que l'Homme développe des objets à des fins militaires... Il y a des fois où je déteste vraiment les combattants.

Bien que lui-même et chacun d'entre eux en soient tous, à leur manière.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 21 Aoû - 21:44

Son vol plané lui ayant donné l’opportunité de réaliser sa part du plan, Oul fit un détour pas les glaciers avant de réapparaitre dans les ruines et de suivre les consignes de sa coéquipière momentané. Elle l’écouta attentivement, tirant sur son don pour faire disparaitre les gros blocs de pierre. La voleuse n’était pas habituée à de si grosses charges, tout comme pour le robot, et elle commençait à ressentir la fatigue… comme les autres surement.
Grelotant malgré la chaleur, la voleuse patienta pourtant, attendant que tous ensemble ils parviennent à ensevelir le robot et dès qu’il ne fut plus en vue, elle jura, se releva et commença à retirer ses vêtements trempés.
Faisant apparaitre une couverture, la jeune femme s’enroula dedans, cachant par la même occasion le « protège bras » piqué à peine plus tôt, et s’installa sur une pierre en frottant énergiquement ses bras et ses jambes.

- On recommence quand vous voulez
, fit elle en claquant des dents, mais je ne replonge pas dans l’eau… pas dans l’eau non…

Les lèvres bleues de la voleuse écarlate prouvaient que ce bain forcé n’avait pas été une partie de plaisir. Certes, elle n’était pas frileuse grâce à sa tenue, mais il y avait des limites, et puis sa tenue de voleuse était trempée et gelée, ce qui ne la réchauffait guère…
Essorant aussi ses longs cheveux noirs aussi trempés, elle les releva pour ne pas qu’ils touchent ses épaules, ayant vraiment froid…

- Vais être malade si ça continu… grommela la voleuse, personne n’a un don pour réchauffer par hasard ?

Bien que connaissant le don de ses condisciples, autant tenter, après tout… qui ne tente rien, n’a rien. La jeune femme finit par se lever et rejoignit Eira, avant de se diriger vers les autres, tenant ses vêtements à la main, toujours enroulée dans sa couverture.
Ils étaient tous crevés, ça se voyait, et ce ne pouvait pas être feint… Pas après ce qu’ils venaient de faire. D’ailleurs, ils avaient bien tous besoin de reprendre de l’énergie, et le ventre d’Oul se manifesta. Rougissant, elle détourna le regard façon « Oh mais quel beau ciel bleu… », et demanda innocemment.

- Qui se dévoue pour la cuisine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 22 Aoû - 11:27

Comme beaucoup le savaient, l'avaient remarqué ou expérimenté, les sentiments rentraient souvent en ligne de compte lorsque le pouvoir d'un Sin s'exprimait. Eira se l'était démontré réellement à elle-même. C'était à peine si elle avait réalisé ce qu'elle faisait, n'étant plus vraiment connectée à la réalité, ne mesurant pas jusqu'alors ses capacités, juste très e colère du mal que ce sale robot avait fait à son amie qu'elle venait à peine de retrouver. Bon, bien sur, elle n'allait pas dramatiser, ça aurait pu être bien pire, l'un d'eux aurait pu être gravement blessé, ou tout simplement se faire tuer, mais ça n'était pas le cas et heureusement pour eux quatre, tout se termina bien même si ça avait demandé bien trop d'efforts et que la fatigue qui leur tombait sur les épaules pesait une tonne.
S'assurant d'un regard que la voleuse allait bien, Eira rejoignit son amie, allant la soutenir. Kania semblait soulagée que ce soit terminé. Heureusement, elle ne se sentait pas d'attaque à se battre de cette manière à nouveau avant un bon moment de repos. D'ailleurs, difficile de savoir qui était le plus fatigué dans cette histoire, ils avaient tous l'air, surtout au visage, d'avoir passé plusieurs jours sans prendre le moindre repos.

La brunette se sentait déjà mieux pour sa part, bien que ça résonne un peu autour d'elle et que sa tête lui tourne plutôt pas mal. Pourtant le bras autour de ses épaules, de son amie était un soutien plutôt bienvenue. Elle se sentait fatiguée et surtout un peu perdue. L'une comme l'autre n'avaient pas encore réussi à discuter assez pour renouer totalement, mais c'était sur bonne voix et l'inquiétude d'Eira était visible derrière ses lunettes.
Les paroles d'Oul les sortirent de leur sourire complice, fières qu'elles étaient de ce nouveau combat ensemble, même si elles n'avaient pas été seules, remportés. La brunette se redressa aussitôt complètement et prévint la voleuse qu'elle n'avait pas à s'en faire et qu'elle s'occupait de préparer un repas digne de ce nom de suite, qu'il fallait juste qu'ils la rejoignent à leur camp, cherchant du bois auparavant si possible, pour le feu qui avait dû s'éteindre depuis le temps.

Pour sa part, Eira la laissa s'éloignant, essayant déjà justement de trouver ce qu'on lui avait demandé, songeuse. Elle n'était pas vraiment pour la guerre même si elle devait avouer qu'elle aimait bien se battre. Repenser au robot lui tira un frisson, l'homme était fou mais au combien ingénieux quand il s'agissait de faire du mal à son prochain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 22 Aoû - 17:05

Oui, c'était une chose certaine. Les sentiments entraient toujours en ligne de compte. C'était d'ailleurs l'une des premières leçon que donnait toujours Ethan aux différents sins qui suivaient ses cours pour les maitriser. Surtout quand ceux-ci étaient forts, en positif ou en négatif. La colère en était bien sur un excellent exemple. le fait d'être furieux décuplait forcément la force avec laquelle le pouvoir frappait, mais le rendait également plus instable et difficile à maitriser. Mais malgré les difficultés, leur travail d'équipe avait payé, et même plutôt bien au final. Les paroles de la voleuse si elles avaient fait sourire les deux jeunes femmes n'avaient pas franchement atteint Ethan, qui n'était pas pressé d'en retrouver, même si ceux-ci lui retomberaient dessus impitoyablement bien plus tôt que ce qu'il voudrait, surtout si son imbécile de frère se mettait une nouvelle fois dans une situation impossible.

Bon, il leur faudrait un peu de temps pour récupérer de leur fatigue, et pour la jeune Scarlet de son bain dans des eaux dont les températures n'étaient pas du tout appréciables, mais au final de ce combat, les quatre humains s'en sortaient avec des moindres maux que ce qui aurait put leur tomber dessus. Kania se dévoua pour la cuisine, ce qui semblait être leur meilleure option puisque celle-ci était aussi douée voir peut-être même plus que son cadet, et tout le monde se mit à la recherche de morceaux de bois tout en faisant route vers le campement. Trouver leur bonheur fut un peu difficile, mais finalement ils en eurent assez et Ethan l'alluma rapidement, laissant ensuite la voleuse partir s'y réchauffer, commençant plutôt à s'occuper de la viande, préférant ne pas rester inactif, et se trouver à une distance raisonnable de la demoiselle peu habillée quand son frère aurait certainement utilisé l'excuse de la réchauffer pour se rapprocher très très près de celle-ci, ce qui aurait put amener une situation dangereuse ou comique selon ce qui se serait passé ensuite.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 22 Aoû - 17:26

HS : Ne m'en voulez pas, je n'avais aucune idée...

La voleuse s’étant jointe aux Sins pour chercher du bois, n’ayant même plus la force de se téléporter au campement qu’ils avaient délaissé le matin, ou encore de téléporter le bois. S’affalant près du feu rallumé par l’unique garçon du groupe, la jeune femme étendit ses vêtements sur la coupole où ils avaient dormis, et se sécha du mieux qu’elle put, restant à côté de la chaleur, malgré le soleil qui lui tapait le dos.
Fixant les flammes devant elle, Oul semblait pensive, n’écoutant que d’une oreille discrète ce qui se passait autour d’elle. Bien que se sentant inutile en ce moment là où tous semblaient faire la cuisine, elle se dit qu’il valait mieux être inutile que d’empoisonner ses compagnons. Retirant son bras de la couverture, elle observa le … truc qui servait de protège bras et tourna son bras de façon à le voir sous toutes ses coutures.
Il fallait qu’elle trouve un moyen de l’enlever avant de faire une bêtise… D’ailleurs, bien que se demandant comment l’enlever, la voleuse cherchait aussi à quoi ça pouvait bien servir.
Abandonnant rapidement, elle profita de son temps libre pour dessiner ses compagnons, immortalisant la scène qui se trouvait sous ses yeux, avec Kania qui cuisinait, Ethan qui restait loin d’elle mais qui s’occupait aussi de la viande et Eira… tiens où elle était passé la blondie ?
Ne la voyant pas, Oul fit rapidement son portrait avant de croquer le visage des deux autres pour les mettre dans son carnet à tête… Celui où elle consignait ses connaissances…

- Vous comptez faire quoi à présent ? demanda t-elle à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 22 Aoû - 20:48

Même si les autres étaient rapidement rentrés au camp, sans doute trop fatigués en un sens et ayant besoin l'air de rien de se rapprocher d'un point disons... rassurant, d'où leur regroupement, Eira avait donné le bois qu'elle avait trouvé à Ethan avant de s'aventurer plus loin. Elle réfléchissait, se déplaçant le plus silencieusement possible entre les différents décombres, son pouvoir, enfin sa nouvelle vue plutôt, la prévenant à l'avance dans un sens quand un obstacle difficile risquait de se présenter. Elle avait besoin de réfléchir. Pensive encore...
C'était entre autre à cause de ce qu'elle avait fait plus tôt. En général... non pas en général, toujours, elle savait se maîtrisait et elle savait que c'était la clef pour bien savoir se servir de son pouvoir. Mais quand ça touchait Kania... elle perdait les pédales et elle le savait parfaitement. Et elle avait eu l'impression d'assister à son oeuvre en tant que témoin et non en tant "qu'actrice". Et elle se disait qu'effectivement, son pouvoir aurait très bien pu échapper à son contrôler et faire des dégâts. Sur Ethan qu'elle considérait comme son ami, Oul... disons comme une... collègue peut-être, du moins une Sin comme elle quoi, puisqu'elle ne savait pas si elle pouvait vraiment parler d'amitié... Et Kania... Si elle l'avait blessé.
Un frisson la parcourut et elle secoua la tête. Elle devait apprendre à mieux se contrôler voilà tout et elle trouverait le moyen d'y arriver. Prise par cette résolution, elle retourna au camp où Ethan et Kania s'étaient mis à la cuisine. La jeune brune ayant très bien accepté son aide cuistot et ne lésinant pas sur les conseils. Se sentant pour la peine parfaitement inutile et ne voulant pas faire de dégâts, la blonde alla donc s'asseoir auprès de la voleuse.
Pour sa part, Kania avait répondu du tac au tac à la question, comme quoi elle comptait suivre son amie, retrouver sa confiance et se faire pardonner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 23 Aoû - 6:21

Perdre son sang froid arrivait à tout le monde. Même à ceux qui semblaient toujours pouvoir être d'un calme olympien en toute situation. D'ailleurs c'était particulièrement de ces personnes qui semblaient justement ne jamais être affectées par ce qui se passait autour d'eux, capable de rester analyste sans aller dans les excès des sentiments dont il fallait le plus se méfier au niveau d'un trop plein ressenti. Puisque ces personnes ayant justement l'habitude de canaliser et de retenir tout ce qui pouvait d’habitude ressortir chez les autres, quand cela devenait trop et qu'eux aussi explosaient, cela devenait très vite dangereux pour beaucoup de monde. Un pouvoir non contrôlé étant le plus souvent générateur de désastres. Mais bon, mieux valait ne pas penser à des choses qui n'étaient pas arrivées. Cela été limite, certes, mais tous s'en étaient finalement sortis plutôt bien et cet excès de puissance leur avait permit d'arriver à leur objectif, qui était perpétuel pour ainsi dire : rester en vie.

La réflexion semblait en tous les cas se trouver dans l'esprit de tout le monde pour le moment, alors que Kania et Ethan s'occupaient de la cuisine, le télépathe suivant sans les discuter les directives de la jeune femme, nullement gêné. A dire vrai celui-ci avait plus ou moins l'habitude de cette manière de faire, puisque pour les rares fois où celui-ci se décidait à épauler son cadet au niveau de la cuisine, c'était justement en le secondant de la même manière. Donc cela se trouvait presque naturel maintenant pour lui. La question ne le surprit pas vraiment par contre.


- Il faut voir avec ces deux demoiselles. Je ne fais que suivre le mouvement cette fois.

Même si à un moment où un autre, il était certain qu'eux trois retourneraient à l'Oasis, et qu'Ethan ferait son possible pour faire que Kania puisse y rester avec eux, ce qui ne devrait pas être trop dur, surtout s'il expliquait la réalité sans détour, les anciens préférant la franchise à la dissimulation.


- En attendant on pourrait regarder à ces prototypes. Aussi bien ceux accrochés à nos poignets, Oul, que les trois qui doivent rester dans ton sac.

En effet, il n'avait pas échappé au sin que l'un des objet s'était "greffé" au bras de la voleuse, alors que lui-même en portait un autre dont il ignorait tout du fonctionnement pour le moment, et puisque le calme semblait s'être installer, autant en profiter pour tester tant qu'il ne semblait y avoir personne dans les alentours et donc qu'il n'y aurait pas de victimes potentielles, même si comme dans toutes les ruines des mégalopoles, sans doute des personnes ne se trouvaient elles pas si loin... D'ailleurs cela lui rappela également le bâton de combat que lui même avait posé sur le sol avant de s'assoir. Le regardant il remarqua un bouton qui une fois enclenché réduisit sa taille, le rendant aisément transportable à la ceinture. Pas si mal.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 23 Aoû - 15:57

Curieuse, de ce qu’allait faire ses compagnons de route, la voleuse fut directe dans sa question, même si elle se doutait un peu des réponses. D’un les deux filles n’allaient plus se quitter et donc iraient ensemble avec Ethan à l’Oasis…
Posant ses crayons, pensive, la jeune femme parut enfin s’apercevoir de la présence d’Eira, et lui demanda confirmation.

- En gros vous allez tous repartir à l’Oasis…

Ce n’était pas non plus comme si ça la dérangeait… Après tout, elle voyageait seule, était habituée à ça et ce n’était pas non plus comme si elle s’attachait aux autres, hein ? Enfin pas qu’elle ne voulait pas, plutôt qu’elle ne pouvait pas… Alors…

Cependant, la remarque du Sin la fit rougir. Ce n’était pas de sa faute si le prototype s’était accroché à son avant bras… Certes, elle n’aurait pas du le passer, mais ce n’est pas comme si elle avait su qu’il se refermerait et ne la lâcherait plus…
Dévoilant l’objet qui s’étendait de son poignet à un peu avant son coude, Oul sortit les autres objets et les déposa devant elle.

- L’enlever pourrait être bien, marmonna la voleuse en passant ses doigts sur le métal étrangement « vivant ».

Elle entendit une sorte de clic et parut surprise en voyant l’objet se décrocher de son bras. Bien que ne sachant toujours pas à quoi il servait, elle continua de l’observer sur toutes les coutures. Elle finit par le repasser, le sentant se resserrer sur son bras comme un peu plus tôt.

- En tout cas, ça à l’air inoffensif ce truc… ça ne semble pas être une arm… commença la jeune femme en s’étirant.

Elle se tut aussitôt en voyant le tir lumineux partir au loin suite à son mouvement. Oups…
Gênée, Oul passa une main dans ses cheveux noirs, l’air soudainement mal à l’aise. Pourquoi les choses se passaient toujours mal quand elle n’y était pour rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 24 Aoû - 19:53

Eira revenue tranquillement se contenta d'un léger acquiescement pour noter la confirmation. Oui, ils allaient rentrer à l'Oasis, du moins c'est ce qu'elle souhaitait, pour elle et son amie... Ethan bien sur rentrerait, c'était un peu comme qui dirait le chef de ce lieu à présent que son père n'était plus là, enfin l'un des chefs, lui rentrerait donc à coup sûr. Sachant que s'approcher de tout ce qui pouvait s'apparenter à la cuisine risquait de provoquer une mini catastrophe, elle s'était installée près de la voleuse, ne disant toujours rien. Bah quoi ?... Elle avait fait des efforts olympiens, ce n'était pas son naturel de parler beaucoup, à part avec Kania justement, mais en règle générale, la connaissant sans doute mieux qu'elle-même ne se connaissait, la brune exprimait leurs points de vue pour ne pas dire LEUR point de vue puisque c'était toujours ou presque le même.

L'histoire des bracelets, enfin prototypes qu'ils avaient trouvés firent relever la tête aux deux amies par contre, l'une occupée pourtant à faire autre chose mais pouvant très bien en faire plusieurs en même temps, surtout étant donné que la cuisine était une seconde nature chez elle, la deuxième, sortant de ses pensées, un peu curieuse, plus sans doute qu'elle ne le montrait. Elles "regardèrent" avec le même intérêt par contre les objets que montrait Oul après s'être apparemment sentie un peu honteuse... Elle avait dû faire quelque chose considéré comme une bêtise, même si de leurs jours, ce qui était considéré comme une bêtise, c'était plutôt ce qui avait tué quelqu'un... pas mis en danger, non, carrément tuer, quoi de plus normal par les temps qui couraient ?
Par contre non seulement le truc sembla obéir à la jeune femme mais quand elle prétendit que ce n'était pas une arme, la déflagration provoqua un bond en arrière de la part d'Eira qui s'était déjà mise en garde et tenait en joue la voleuse de son frost eagle... réaction violente... mais rapide... c'est ainsi qu'elle était depuis son "accident"...

_ ... Tu voudrais pas enlever ce truc avant que je ne te tire dessus par panique *marmonna t-elle en rengainant son arme*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 24 Aoû - 21:29

Être au conseil représentait sa dose de responsabilités, mais également d'avantages. Notamment dans le choix de l'arrivée des personnes. C'était bien plus simple de réussir à faire accepter ses arguments en étant à l'intérieur que pour une personne extérieur qui se présentait devant eux dix. Bien sur, quand celui-ci arrivait en tant que Guide, il n'avait pas de droit de vote réel, mais les autres prenaient tout de même en compte son avis. Mais bon, c'était toujours un peu plus complexe lorsque cela concernait une ancienne ennemie. Même si Kania n'en avait jamais eut vraiment le comportement. Et puis le jumeau aux yeux azurés réfléchissait déjà à comment bâtir son argumentation, ayant déjà certains points précis en tête, et étant même prêt à appeler des témoins. Comme son frère, même si celui-ci ne serait sans doute qu'à moitié heureux de voir la brune arriver, puisqu'entre ces deux là, c'était plutôt comme chien et chat.

Que les prototypes intéresse les deux jeunes femmes n'avait par contre rien de surprenant. Après tout le télépathe admettait être le premier intéressé. Rares étaient les éléments ayant survécu appartenant à leur passé et étant en état de marche ailleurs qu'à Gamma, donc forcément chaque découverte était un petit trésor qu'il fallait conserver précieusement. Par contre s'il y avait une chose certaine, c'était que les apparences étaient souvent trompeuses. La preuve en était avec ce bracelet, qui avait mit tout le monde sur ses gardes, par réflexe.

Le jeune homme observa le sien, qui contenait aussi un canon, mais sous le bras, comme plus ou moins caché. Le Johnson se détourna donc, prévenant qu'il allait tenter de faire un essai. Si au départ il n'y eut rien, après plusieurs tentatives de gestes, une corde d'énergie apparut, qu'il put lancer sur une barre et l'amener à se balancer, ou encore la faire transpercer le mur, et être tiré jusqu'à son emplacement.


- Apparemment, c'est un grappin.

S'accrocher, se balancer, fouetter quelqu'un ou capturer un de ces membres. Voilà les possibilités que pouvaient offrir cet objet, que l'ainé des jumeaux retira, avant de rapprocher des autres, essayant de deviner à leur apparence extérieure à quelle partie du corps ceux-ci pouvaient se rattacher, et leur éventuelle utilité. D'ailleurs il demanda leur avis également aux deux anciennes Ashtarus qui avaient peut-être croisées plus de Muss qu'eux, ou bien des choses similaires.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.


Dernière édition par Ethan / Clark Johnson le Ven 2 Sep - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» mais comment se présenter ?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» C'que je fous là ? Ah oui, je suis morte... mais comment ?
» [What-if Cannes] Mais comment? [PV Anya] [Terminé]
» Faire de la Pub : oui mais comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Mégalopoles :: Delta-