Partagez | 
 

 Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 25 Aoû - 15:46

La déflagration produite par le « protège avant bras » surpris Oul autant que ses compagnons. Ignorant l’arme pointée sur elle l’instant d’après, la jeune femme observa encore plus attentivement le prototype. Etrangement, il n’y avait pas de canon, et ce n’avait pas été un tir normal puisqu’il n’y avait ni balles, ni poudre, ni réservoir ou chargeur.
Essayant de revoir la scène mentalement, ce fut la lumière qui intrigua le plus la voleuse, comme si le tir n’était fait que de lumière.

- Blondie… Attends...tu peux me tirer dessus ? demanda t-elle l’air concentrée. Non, je ne suis pas suicidaire si tu te poses la question… c’est juste pour un test, et au pire je m’enlève de ta trajectoire si ça ne marche pas.

Caressant le métal du bout des doigts, la jeune Scarlet se rhabilla, ses vêtements étant secs, et disparut réapparaissant plus loin, à distance suffisante de l’ancienne Ashtaru. Autant lui laisser de la marge si jamais son test ne marchait pas… D’ailleurs, elle n’était même pas sure de ce qu’elle avançait… Puis au pire si son test ne fonctionnait pas comme prévu, ça lui ferait un entraînement…
Prenant une attitude défensive, son bras cerclé de métal en avant, la voleuse attendit le signal de la grande blonde, et au moment où Eira allait tirer, elle ferma les yeux, toute prête à disparaître.

Ce qu’elle n’eut pas à faire, puisqu’une sorte de fibre brillante s’était formée à partir de l’objet, formant un bouclier étirable, qui bloqua le tir puissant du frost eagle, sans qu’elle ne soit touchée, n’ait à bouger ou autre, ce qui tira un sourire plus que ravi à la voleuse, alors que de son côté l’unique garçon de leur petit groupe testait lui aussi un des prototypes. Elle revint vers eux, remerciant largement la blonde de son aide et fixant à son bras la petite merveille de technologie.

- Il semblerait que le mien soit capable et de tirer et de protéger… Avec une énergie étrange, mais qui fonctionne, uniquement quand son porteur est attaqué d’après la démonstration…


Aussitôt, l’esprit de la voleuse se mit à classer les différentes possibilités grâce à cet outil. D’un déjà, elle ne le donnerait pas, de deux, il pouvait largement l’aider sur le coup, puisque l’ayant protégé sous un bouclier et tirant à certains moments. Le seul problème, serait de trouver comment il se rechargeait, afin de ne pas avoir de surprise en pleine utilisation… et bien sur, elle allait devoir « l’apprivoiser », s’entraîner avec pour le maîtriser…

- Blondie, vu que tu… « vois » enfin, comprends, décrypte les je ne sais trop quoi des objets, des humains, tu n’as rien eu de particulier avec cette énergie ? demanda Oul ne sachant pas trop comment parler du don de l’ancienne Ashtaru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 1 Sep - 20:28

HS : euh... je veux pas dire mais allez-y mollo avec toutes vos découvertes là... franchement... vous pensez sérieusement qu'après tout le temps passé tant de trucs n'auraient pas été découvert ? On parle de muss, d'humains, de sins, d'ashtarus... déjà pour le robot, j'étais sceptique...ça fait quand même beaucoup de monde, ça fait franchement pas réel là... on dirait que personne n'est jamais venu dans ce coin... Enfin je dis ça, mais de toute façon, on s'en fout, vous faites ce que vous voulez.

Eira n'aimait pas tellement la façon dont les "tests" étaient effectués. Pour sa part, elle se souvenait très bien que ceux qui avaient tenté (en adultes bien sur) d'utiliser les armes qu'elles avaient découvertes elle et Kania bien des années plus tôt, s'étaient soldés par des échecs, du gros rien du tout, mais aussi par un mort et elle n'avait pas l'intention de tester la viande humaine pour l'heure alors se faire griller ou voir quelqu'un se faire griller, ce n'était franchement pas son truc. En se tournant vers la brune, elle comprit que celle-ci devait être dans le même état d'esprit mais qu'elle se retenait de gueuler... sans doute à cause d'elle, de peur de la braquer et que son amie l'abandonne en se souvenant de son sale caractère bien trempé et franchement... "expressif".
Mais elle ne disait rien. Elles allaient d'ailleurs se lever et plus que probablement s'éloigner, quitte à abandonner leur repas de fortune pour éviter tout accident peu enviable mais il y avait la méfiance et puis... Oul se mit à poser une question... Par contre, ce fut Kania qui faillit bien abattre Ethan.

- Mais fais gaffe !!!!

Eira ne semblait pas tellement d'accord avec l'idée de la voleuse mais encore une fois, elle ne commenta pas. Après tout, elle faisait ce qu'elle voulait, de toute façon, elle ne semblait pas avoir toute sa tête, ça... elle n'y pourrait donc rien. Elle trouverait un autre moyen de faire ses tests autrement et sans doute encore plus dangereusement, autant veiller au grain. C'est pour ça qu'elle minimisa pourtant au maximum son tir. Elle ne voulait pas la tuer... si le tir l'atteignait... eh bien elle serait sans doute KO un moment, mais elle n'aurait rien, aucune marque... En pensant à ça, elle portant inconsciemment une main à son ventre et fronça les sourcils... inutile d'y penser. Finalement le test se passa plus que bien et Oul sembla très satisfaite de ce qui s'était passé et était assez difficile à expliquer en réalité. D'ailleurs ils avaient tous dû rester bouche-bée sur le coup. Mais franchement... la voleuse, même si elle avait découvert une arme exceptionnelle, ferait mieux d'être prudente, rien ne disait que son arme ne la lâcherait pas et c'est ce que s'empressa de lui expliquer la blonde.

_ Tu veux bien arrêter de m'appeler Blondie ? *marmonna t-elle agacée* ... A première vue, j'aurais dit que ton arme fonctionne comme la mienne et celle de Kania mais il est clair que ce n'est pas le cas puisque tu n'utilises pas ta propre énergie pour l'utiliser... ce truc marche tout seul et donc... je ne sais pas avec quoi. Difficile donc de dire ce qu'il te reste comme "munition". Pour nous deux... il s'agit d'une arme qui permet de concentrer les particules qui nous entourent, très nombreuses infimes et invisibles à l'oeil nu, sauf pour moi. Avec mon pouvoir, je les vois et je peux m'en servir d'autant plus... mais... ton arme... eh bien a semble t-il craché une sorte de rayon semblable aux nôtres... mais quand je t'ai tiré dessus... l'autre... truc a comme qui dirait non pas bloqué mais aspiré mon tir...je me demande donc si ce n'est pas ce qu'il fait... aspirer les attaques comme les miennes... les stocker... et les utiliser comme munition par la suite. Or si tu es en mesures de contrôler cette puissance, avec un tir comme ceux que j'ai utilisé contre le robot... tu aurais assez de "munitions" pour plusieurs attaques... mais ce ne sont que des suppositions...


HS 2: ça te va ? ou tu veux autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Ven 2 Sep - 15:39

hs : le robot a put tuer les autres, ou d'autres sécurités, vu les parties du bâtiment effondrées =)

Tester des prototypes était dangereux, c'était une chose sûre et certaine. Mais en même temps, maintenant que ceux-ci étaient entre leurs mains, autant découvrir à quoi ceux-ci pouvaient fonctionner, sachant qu'au mieux cela serait peut-être utile, au pire, cela leur permettrait de reconnaitre de l'équipement actuel des Muss qui y ressemblerait, et donc d'avoir une idée de comment ceux-ci allaient s'en servir.De plus il fallait admettre que la curiosité poussait forcément les gens à vouloir savoir avec quoi ceux-ci pouvaient bien se balader sous la main. Le test d'Ethan finit par être concluant, même si celui-ci fit hurler Kania qui avait vu la corde passer près d'elle, vu que celle-ci était sortit la première fois sans prévenir.

L'idée d'Oul fit froncer les sourcils à Ethan. Même s'il se doutait que la demoiselle blonde n'irait pas à fond, les Frost Eagle avait une puissance à ne pas sous estimer, et le télépathe doutait fort que la voleuse ait le temps de se téléporter alors que l'attaque la toucherait déjà si l'appareil ne pouvait pas bloquer les attaques. Cependant la chance sembla bien être du coté de la brune aux yeux rouges, qui remarqua que son outil pouvait absorber les attaques adverses.


- Je suis d'accord avec l'analyse d'Eira. L'arme à l'air de pouvoir convertir l'énergie des tirs ennemis. Mais s'il y a un stockage, il y a aussi sans doute une limite à la dose d'énergie que tu peux stocker. Ce qui veut dire qu'il faut identifier cette limite, sinon en concentrant trop d'énergie dans cette arme d'avant-bras, celle-ci pourrait très bien exploser.

Et selon la puissance de l'explosion la jeune femme pourrait soit y perdre son bras, soit s'y perdre elle-même complètement. Ni l'un ni l'autre n'étaient vraiment enviable. Pendant ce temps là, le télépathe lui s'était aussi tourné vers les autres prototypes, essayant de comprendre à quelle partie du corps ils pouvaient bien être rattachés, et leur mode de fonctionnement. Puisque jusque là les deux essayés avaient des fonctionnement différents. L'un par absorption de l'énergie adverse, et le sien sans doute avec une cellule d'énergie à l'intérieur du bracelet.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 4 Sep - 18:07

La réflexion d’Eira concernant son surnom, fit s’assombrir le regarde de la voleuse qui se détourna sèchement, n’écoutant que d’une oreille son explication.
La jeune femme s’éloigna le plus possible de la blonde et s’assit dans son coin, peu désireuse de continuer une conversation sur ce détail.

- Si je t’appelle Blondie c’est parce que ça… je m’en souviens, rétorqua Oul d’une voix sèche comme à chaque fois que quelque chose concernait son amnésie.

La voleuse n’avait jamais été d’un naturel très patient, du moins avec les gens. Seule elle pouvait attendre des heures, mais les êtres humains avaient toujours été, du moins, autant qu’elle s’en souvenait quelque chose qu’elle n’avait jamais comprit, jamais réellement cherché à comprendre d’ailleurs.
La réflexion de l’ancienne Ashtaru rendit la jeune femme pensive, alors qu’inconsciemment elle caressait du bout des doigts le métal qui lui cerclait l’avant bras. Cet objet devait bel et bien aspirer les attaques grâce à un système inconnu, et utiliser l’énergie pour renvoyer la pareille… C’était à la fois intéressant et un peu déstabilisant quand on ne connaissait pas ces sortes d’objets, ce qui fit réfléchir Oul qui finit par se dire qu’elle irait voir un expert dans les armes de l’ancien temps.

- Et bien si elle doit exploser, c’est ce qu’elle fera, marmonna la voleuse en haussant les épaules défaitiste, de toute façon, je n’ai rien à perdre.

Et elle était sérieuse. Certes elle tenait à la vie car elle avait pour but de venger son mentor, mais il n’y avait rien de plus. Si elle devait perdre un bras, elle le perdrait, si elle devait mourir, que ce soit à cause d’une explosion, d’une attaque ou d’autre chose eh bien ce ne sera pas quelque chose contre quoi elle pourrait se défendre.
Oul ne croyait pas en un destin déjà écrit et où toute chose arrivait ainsi, pour elle. Elle pensait qu’il y avait une part de hasard et une part d’acte, de choix qu’elel faisait et qui l’amenait à chaque fois vers un futur différent. C’était ses actions qui faisait d’elle ce qu’elle était et si elle devait exploser à cause de ça, ce ne serait qu’uniquement sa faute.

- Je te laisse les autres Ethan, finit-elle par dire en se relevant, j’ai... besoin de prendre l’air.

Et ils étaient dehors pourtant. Mais c’était une manière polie de dire qu’elle avait besoin d’être seule un instant. La remarque d’Eira l’avait vraiment mise à côté de la plaque. C’était aussi une des raisons qui faisait qu’elle voyageait seule, au moins comme ça elle n’avait ni à être vexée, ni à devoir se forcer pour être bien en compagnie d’autres personnes.
Une fois hors de vue des trois autres membres du petit groupe, la voleuse s’installa sur un bloc de pierre, les jambes pliées contre sa poitrine, et ferma les yeux.
Elle n’aimait pas être amnésique, pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 17 Sep - 20:25

Bon, apparemment, Ethan était d'accord avec elle, c'était plutôt bon signe. En fait non, elle s'en fichait pas mal, s'il l'avait contredite, elle n'aurait pas contrecarré ses paroles, préférant éviter toute dispute ou désagrément. Il faut dire qu'avec le mal de crâne qu'elle se trimbalait à l'heure actuelle, la sieste était la seule alliée à qui elle tendrait les bras avec le plus beau des sourires. Eira se retint de pousser un soupir d'agacement, entre autre dû à son mal de tête lorsqu'Oul prit mal sa remarque. Eyh ! Elle était bien sympa la voleuse, mais l'appeler Blondie commençait sérieusement à l'agacer. Des blonds, il n'y en avait pas des masses dans le petit village dans lequel elle avait atterri et pas des masses ça voulait dire une seule : elle. Alors les moqueries, surnoms débiles et autres, elle avait donné... Très vite ça s'était traduit par elle ne disant rien et Kania... hurlant ou frappant tout simplement ceux qui osaient l'embêter alors que la jeune blonde préférait n'en avoir rien à faire, fait parfaitement faux bien sûr.
Ce surnom lui rappelait quelques mauvais souvenirs... de très bons aussi, ce qui expliquait pourquoi elle l'avait plus que toléré jusqu'à maintenant. Quand elle "vit" Oul s'éloigner, elle se mordilla un instant la langue, gênée et peu habituée à se montrer vraiment démonstrative avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas vraiment.

En fait il n'y avait pas que ça... Elle accordait facilement son amitié, mais avait toujours une réserve. Sauf avec kania bien sûr, mais c'est parce qu'elles se connaissaient depuis tellement longtemps, le berceau à proprement parlé, qu'elle n'avait rien à lui cacher, rien qu'elle ne sache ou dont elle n'ait conscience.
D'ailleurs la jeune brune vint la rejoindre et posa une main sur son avant-bras pour signaler sa présence, ayant très bien compris que la jeune Jezkael était perdue dans ses pensées et pouvait sursauter.

_ C'est bon... va la voir Eiry... euh je veux dire... va... vas-y si tu veux...

Elle avait parlé vite, en rougissant un peu alors qu'elle s'apercevait qu'elle venait d'utiliser le surnom de la jeune femme. Celle-ci sourit pourtant à cette appellation, tournant aussitôt la tête vers elle.

_ Merci...

Elle partit sans rien ajouter de plus, laissant simplement ce mot faire son chemin dans l'esprit de son amie. Parce qu'il signifiait beaucoup de chose. C'était bien qu'elle la pousse dans un sens ou dans l'autre lorsqu'elle était incertaine, Qu'elle lui parle quand elle sentait qu'elle en avait besoin, qu'elle se rapproche d'elle et cesse d'être aussi distante, même sous le prétexte de la peur de la perdre de nouveau.
Bref, la brune retourna à son occupation première en surveillant les investigations et recherches plus ou moins scientifiques d'Ethan d'un oeil critique tandis qu'Eira rejoignait rapidement la voleuse.
Elle attendit quelques instants avant de finalement s'approcher d'elle, restant debout et au bas du rocher, profitant de sa taille, s'appuyant simplement contre celui-ci.

_ Navrée... tu peux m'appeler comme ça si ça t'aide... c'est juste que je préférerais... autre chose. A l'origine, je croyais juste que tu te fichais de moi, malgré tout, je n'ai pas encore totalement digéré toutes les remarques de mes petits camarades... mais si c'est seulement ça pour toi, un nom ou surnom plutôt dont tu te rappelles... alors ça me va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 18 Sep - 16:27

Le jeune homme avait entendu le ton légèrement agacé d'Eira en ce qui concernait le surnom, mais pour sa part se doutait aussi des raisons qui pouvaient justifier ce choix de la part de la voleuse. Une chose assez simple à retenir, qui pouvait revenir facilement en mémoire en voyant celle-ci puisque jusqu'à preuve du contraire, et à moins d'utiliser des artifices, la couleur blonde des cheveux de la jeune femme resterait telle quelle. Par ailleurs le télépathe ne l'imaginait pas vraiment avoir des cheveux d'une autre couleur, que celle-ci soit plus ou moins classique ou plutôt surprenante au contraire. Alors que la demoiselle semblait se perdre dans ses pensées, la voleuse décida de s'éloigner temporairement. sans doute la remarque l'avait elle blessé.

- Pas de soucis, de toute manière nous ne bougeons pas pour le moment.


De plus dans le cas contraire, ce n'était pas comme si la jeune Scarlet n'était pas capable de les rattraper, au contraire, c'était tout l'inverse. dans l'histoire c'est semer celle-ci qui aurait été un véritable coup de maitre. Le Johnson retira ce qu'il avait mit autour de son poignet et commença à regarder les autres, continuant ses analyses, même si leur donner la dénomination de scientifique était peut-être un peu exagéré, vu que ce qu'il faisait, ce n'était en fait ni plus ni moins qu'accepter de prendre un certain niveau de risque avec des objets complètement inconnus. Il s'intéressa à l'un d'eux en particulier, qui lui paraissait le plus étrange, dans le sens où il ne voyait pas à quoi celui-ci pouvait servir. Le sin le fit léviter et pivoter dans tous les sens. Un cube noir. Un cube noir qui ne semblait bien ne posséder aucune aspérité ou aucun déclencheur.


- Une idée sur le fonctionnement de celui-ci ?


L'ainé des jumeaux se déplaça de manière à trouver un autre bâton, alors que leur nourriture continuait de cuire. Après tout pour le savoir, il allait sans doute devoir le toucher, et sans savoir le but exact de cet artefact d'un autre temps, mieux valait garder une certaine mesure de précaution. Le bois empêcherait l’électricité d'être conduite, et dans tous les autres cas, le lâcher stopperait le contact.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 20 Sep - 18:41

Silencieuse pendant quelques instants, la voleuse écouta le vent qui sifflait à ses oreilles repensant à ses veillées nocturnes certains soirs dans le désert. Elle ressentait la même impression que dans ces temps là, quand elle montait la garde une partie de la nuit avant que son mentor ne reprenne sa place lui permettant de dormir à son tour. Aussi seule que durant le sommeil d’Agone, mais apaisée par le silence qui l’entourait. Le silence signifiait généralement le calme et les ennuis ne venaient qu’avec le bruit…
Oul entendit un bruit de pas dans son dos, et se sachant seule, du moins à part les trois autres zigotos qu’elle accompagnait pour un court instant, ne réagit pas, se contentant de se redresser légèrement. Après tout, elle avait une réputation à tenir et ne devait pas se montrer dans une telle position de faiblesse. Sans se retourner, elle vit l’ombre de la grande Sin se dessiner à ses côtés, ce qui la fit grimacer.
Si Eira venait chercher des excuses, elle tombait mal. La jeune femme n’était pas du genre à revenir sur ses mots, et encore moins à s’excuser pour qu’elle chose de si… puéril. Un surnom n’était qu’un surnom… Et même pas méchant en plus. Pourtant elle écouta l’ancienne Ashtaru une fois qu’elle eut finit de parler, la voleuse resta silencieuse, avant de tapoter le rocher à côté d’elle, « permettant » à sa compagne de s’asseoir près d’elle.

- Je n’ai pas demandé à tout oublier, si je le pouvais je t’appellerais par ton prénom. L’ennui c’est que… qu’il ne reste pas. Le tien et celui de la petite brune non plus d’ailleurs. Mais ce n’est pas pour critiquer ou pour te dénigrer. Au contraire, tes cheveux sont beau… et tu es une des premières que je croise a en avoir d’aussi clair… a part les jumeaux et Agone… mais eux c’est différent.


La voleuse sembla perdue dans ses pensées durant un court moment mais sourit (inutilement) à sa voisine.

- Mais je le répète, ce n’est pas pour me moquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 20 Sep - 19:53

Kania ne l'avait pas suivie et même si ces longues semaines avaient fini par malheureusement installer un système sans elle..; qui fonctionnait à défaut de la rendre heureuse, Eira s'était attendue à ce qu'elle vienne avec elle. Sait-on jamais, si la voleuse lui en voulait et lui tapait dessus. En temps normal, la brunette se serait sans doute imposé ça à l'esprit, raison pour laquelle elle l'aurait suivie, mais voilà, on était plus en temps normal et depuis déjà trop longtemps. Ne prêtant plus attention à ses deux autres compagnons puisque désireuse de s'excuser, Eira n'eut pas le moindre mal à retrouver Oul et commença à lui présenter des excuses. Elle ne s'attendait pas à en avoir en retour et n'en demandait même pas, elle voulait juste prononcer les bons mots pour excuser son attitude précédente ou du moins l'expliquer.

Apparemment, elle avait fait le bon choix puisque la jeune femme ne partait pas que ce soit en courant ou en se téléportant, plutôt bon signe en somme.
Elle ne se gêna pas du tout par contre pour prendre la même position que la voleuse un peu plus tôt, remontant simplement ses genoux jusqu'à elle, les yeux "posés" sur l'horizon, pensive.

_ Ne t'en fais pas pour nos prénoms;.. Je me doute bien que c'est difficile pour toi... Comme ça a été dur pour moi d'avoir perdu la vue à un moment... quoique je peux m'estimer heureuse, ce n'est qu'un sens et quelque chose l'a remplacé à force de travail... Tu as essayé d'exercer et renforcer ta mémoire ? Il y a quelques manières simples qui peuvent la booster et du moins activer une partie du cortex endommagée par exemple (future orthophonisteeeeee !!!!!!!)

Elle lui sourit, encourageante... Après tout, elle pouvait tenter le coup, même s'il y avait de fortes chances pour qu'elle ait déjà tenté des exercices de ce genre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 22 Sep - 14:11

Les objets technologiques. Il en existait tellement et aux fonctions si variées que tous les répertorier devait être une chose absolument impossible. Après tout, même si eux n'avaient fait qu'en découvrir quelques uns, ceux-ci étaient foison à Gamma, et sans doute de nouveaux devaient ils être inventés chaque jour ou du moins relativement régulièrement, qui devaient largement dépasser ceux-ci, et pourtant... dur de le savoir avec exactitude, c'était une supposition logique bien sur, mais depuis le temps que les jumeaux possédaient leurs épées, rares étaient les matières qui n'avaient pas pu être découpées par celles-ci, et pourtant ce n'était pas comme si elles s'amélioraient ou autre chose, puisque ces armes étaient les mêmes qu'à l'époque où ils avaient reçu ces croix, héritage de leur grand père. D'où la curiosité d'Ethan pour ces morceaux d'un autre monde si l'on pouvait dire, et les fonctions éventuelles de ces appareils qui pourraient leur être utile. Dans le cas du grappin, l'utilité était même visible assez immédiatement, aussi bien dans le cas de l'utilisation comme une arme que pour le déplacement. Kania ne semblait pas vouloir lui répondre, et l'ainé des jumeaux s'empara donc d'un bâton, continuant de faire pivoter ce cube noir. Vraiment aucune aspérité, une forme parfaite.

*Rien qui ne semble provenir de cet objet sur le point de vue mental également.*


Bon eh bien il ne restait plus qu'à tenter de le toucher alors, pour voir si celui-ci aurait la moindre réaction. Peut-être était-il encore à un stade tellement expérimental que ce n'était là qu'une structure après tout. Le contact du morceau de bois ne sembla absolument rien changer à l'apparence de l'appareil, et bien que méfiant, le sin décida de le prendre enfin en main. Au contact de la peau de celui-ci, le cube s'illumina et sur le coup de la surprise, le Johnson le laissa glisser au sol, où celui-ci changea de forme, jusqu'à prendre l'apparence de quelque chose qui ressemblait à une porte. Le jeune homme intrigué en fit le tour, mais le cube semblait bien être devenu une porte entièrement noire, avec une poignée d'un seul coté, et totalement lisse de l'autre. Fallait il faire comme s'ils voulaient l'ouvrir ? Cela allait il provoquer quelque chose alors qu'ils étaient au milieu de ruines ?

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Ven 28 Oct - 13:47

Toujours posée aux côtés de la grande blonde, la jeune et souple voleuse l’écouta finir de lui parler, avant de s’étirer et de lui répondre sincèrement.

- A vrai dire, d’après mes calepins, j’ai essayé un peu tout… j’ai essayé de renforcer ma mémoire mais les progrès que je fais de jours en jours finissent par s’effacer de toute manière, alors je ne perds plus de temps… Je note ce que je fais, ce qu’il m’arrive, qui je croise… Si je ne l’avais pas fait, ce matin je vous aurais très certainement pris pour des pillards du désert, et vous auriez fini très loin d’ici….

La remarque de la jeune femme, si elle pouvait paraître un peu (beaucoup) présomptueuse, était pourtant un fait réel. Ou tout du moins, cela lui était arrivé comme situation. Alors qu’endormie avec des voleurs pour une mission rapide, voleurs qu’elle connaissait pourtant depuis un an, elle s’était réveillée en pleine nuit et se croyant encerclée, dans la panique du moment, les avait tous fait disparaître loin d’elle sans les toucher.

- Mais si tu trouves quelque chose qui pourrait un tant soit peu m’aider, je suis preneuse. Après tout autant tout tester…

Elle hésita mais ferma la bouche. Les sins avaient peut être déjà compris qu’en fonction des situations, de ce qu’elle pouvait rencontrer, des flashs de son passé ressurgissaient, lui revenaient, et pour l’instant elle ne les comprenait pas.
Se levant souplement, Oul toucha sa voisine et les ramena au campement, faisant sursauter la petite brune qui se retourna brusquement.
L’amnésique relacha sa compagne et fronça les sourcils devant la « porte » noire qui se dressait près du seul homme de leur groupe.

- C’est quoi ce truc ? s’exclama la voleuse et s’approchant doucement.

Les yeux plissés, contemplant la "porte"... chose noire qui semblait plantée dans le sol, Oul secoua la tête vexée. Non ça elle n'en avait jamais vu auparavant, rien de ressemblant ne semblait apparaitre dans son passé inconnu et mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 30 Oct - 20:23

Kania n'avait pas répondu. Et elle avait une excellente raison à cela. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'était cet espèce de machin truc bizarre et elle n'avait franchement pas envie de le savoir. Pour elle, c'était de l'imprudence. Certes, certains objets s'étaient révélés utiles tels que les frost eagles d'elle et d'Eira, qu'elles ne quittaient jamais. Mais ils avaient demandé de l'entraînement, un temps d'adaptation, des efforts. Ces trucs là, objets de l'ancien temps pouvaient être dangereux. Et étant donné qu'elle avait été élevée dans un lieu où la nature, abondante ne la prédisposait pas à tenter de telles recherches, elle n'en voyait pas l'utilité.
Et surtout, elle ne savait que répondre et ça la vexait beaucoup. Alors elle camouflait ça derrière de l'indifférence.
Par contre, elle sursauta et pas qu'un peu lorsqu'Oul et son amie apparurent.

De son côté Eira était pensive.
Ce que lui disait la jeune voleuse, elle le savait déjà ou du moins s'en doutait, mais ça ne l'empêchait pas de réfléchir. Il devait exister un moyen pour rendre sa mémoire à la jeune Scarlet.
Normalement, l'évolution prévoyait ce genre de chose. Si un être vivant présentait des anomalies, failles, il était amené à disparaître et donc elle n'aurait pas été dotée d'un tel don ou alors, il y aurait eu des oublis non pas partiels... mais entiers. Or, elle se souvenait toujours de ce qu'était son pouvoir, de comment l'utiliser, ça en soit, c'était un signe.
Comme à son habitude dans ces conditions, la jeune blonde s'enfermait dans un mutisme qui la faisait souvent passer pour froide et distante, mais pas du tout, elle réfléchissait et son regard vide n'aidant pas vraiment à lui donner un air présent n'arrangeant rien, elle ne songeait même pas à l'impression qu'elle pouvait donner.

Pourtant, elle aussi fut surprise qu'Oul les ramène et elle dû faire un gros effort pour retenir le geste de défense qu'elle avait commencé à esquisser en se croyant attaquée. Ne pas voir n'avait pas que de bons côtés... n'avait pas de bon côté tout court en fait. Néanmoins, elle était contente d'être de retour près des autres.Son premier geste fut un, apaisant vers Kania qui semblait inquiète et elle la rejoignit rapidement, mettant même une main sur son bras pour la rassurer. Celle-ci, effectivement rassurée se contenta d'un sourire vers la voleuse puis de se tourner comme elle vers Ethan et sa porte. En tous les cas tous les deux étaient sceptiques devant ce qui était apparu... Et la jeune ashtaru devait bien avouer qu'elle aussi, elle avait failli tirer sur la porte quand celle-ci s'était matérialisée, tirant son arme en moins d'une seconde. Et à présent, elle n'était pas plus avancée.
Seule Eira semblait... eh bien pas le moins du monde surprise, enfin en partie quand même. Ses sourcils se fronçaient mais pas pour les mêmes raisons.

_ ... Pardon de poser la question, mais, qu'est ce que VOUS voyez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 31 Oct - 13:12

De l'imprudence. Peut-être en était-ce effectivement. Après tout le sin n'avait pas la moindre idée de ce à quoi pouvait servir ces appareils, et pourrait très bien se retrouver à être coincé par l'un d'eux, aspiré on ne sait trop où ou bien encore victime de blessures plus ou moins graves. Jusque là les objets semblaient tous avoir besoin de quelqu'un pour pouvoir fonctionner, mais au vu de la technologie de Gamma le fait de se retrouver face à un petit androïde parfaitement capable d'agir et de penser seul n'était pas du tout inenvisageable, au contraire. Pour autant la curiosité étant bien présente, et la nécessité de savoir à quoi s'attendre tant que le nombre de personnes potentiellement prises dans des risques était minimal l'emportait sur l'idée globale qui aurait poussé à ne surtout pas toucher à ces appareils. Les premiers s'étaient révélés être des objets à utilisation pratique pour des fantassins et autres personnes de terrain, donc ces cinq là se retrouvant ensemble, on pouvait émettre l'hypothèse que chacun des cinq ait une fonction singulière mais dont le but global serait le même : aider une personne à faire face à différentes situations. Le canon d'avant-bras prit par Oul servait à l'attaque et à la défense, et son grappin pour les déplacements et éventuellement la capture d'un ennemi.

Mais cela ne les avançait pas plus concernant cet étrange cube qui était maintenant devenu une sorte de porte rectangulaire noire fine, entièrement lisse qui ne contenait comme le cube d'origine aucune aspérité. La voleuse revint avec la demoiselle blonde et toutes les deux commencèrent également à s'interroger là-dessus, alors qu'Ethan continuait d'en faire le tour en l'observant, l'air sérieux et concentré, essayant de capter si dans cette nouvelle forme celle-ci dégageait quelque chose, au cas où la luminosité venant de sa main au moment du contact aurait déclenché quelque chose d'autre que cette transformation. le Johnson décida de répondre aux deux questions posées.


- Cette chose est ce qu'est devenu le cube qui se trouve dans les objets que nous avons emmené Ou après qu'il ait été en contact avec ma main et que je l'ai lâché au sol. Quand à ce que nous voyons Eira, cela ressemble assez fortement à une porte composée d'un matériau noir entièrement lisse qui m'est inconnu et ayant une poignée que d'un seul coté. Je ne sais pas du tout ce qui se passera si on tente de l'ouvrir ou de faire comme si puisqu'elle n'est pas posée aux alentours d'un mur. Et toi ? Que te donnent à voir tes yeux ?

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 2 Nov - 16:33

Les souvenirs flous et rares de la voleuse n’étaient pas précis du tout, et la jeune femme, si elle savait avoir déjà rencontré de telles technologies, en ignorait tout et ne savait pas du tout comment elle avait pu y avoir accès, ni comment ça marchait, et encore moins où elle avait bien pu s’en approcher. Pourtant, malgré ses lacunes, Oul savait qu’elle ne risquait pas grand-chose avec ce qui l’avait accroché. Certes l’appareil, enfin le truc semblait avoir une sorte de faible intelligence artificielle, mais sans plus.
Son petit moment avec Eira n’avait rien changé des sentiments qui l’habitaient, mais la jeune voleuse n’en laissa rien paraitre, a son habitude. Elles rejoignirent le reste du groupe plus rapidement qu’à pied, Oul riant intérieurement des réactions qu’elle occasionna, chose qui ne lui arrivait que rarement, puisque cachant son don aux inconnus qu’elle pouvait rencontrer.

Cependant, la grande porte noire qui tenait elle ne savait comment en plein désert la laissa immobile et silencieuse. Non, ça elle ne connaissait pas elle en était sûre, et vu ce à quoi elle ressemblait, Oul n’avait pas envie de la tester. Elle écouta les explications d’Ethan concernant la chose, pensive.
L’amnésique n’était pas peureuse, mais cette porte lui paraissait suspecte. Une seule poignet était déjà bizarre, mais ce n’était qu’un détail… Comment la porte tenait comme ça, toute seule, sans renforcement, debout en plein sol, et surtout sans mur ?

- Tu dis que c’était un cube avant ? Tu as touché… euh fait quelque chose de particulier pour qu’elle… que ce … enfin pour que ça fasse ça ?


La voleuse resta en arrière, ne s'approchant pas plus, mais l'idée d'ouvrir la porte, cette curiosité pris le pas sur sa réflexion et prudence. Bon, s'ils ouvraient la porte, ils pourraient bien envoyer un truc inutile pour la tester non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 9 Nov - 15:57

Une chose était certaine. Aucun d'eux n'était indifférent à ce qui s'était passé.
Il était clair qu'ils étaient tous au moins intrigué. Kania qui avait réellement vu ce qui s'était passé, en mesurait, avec Ethan la réelle curiosité. Cet objet inconnu était plus qu'étrange. Là, elle pouvait dire dangereux aux vues de la désagréable impression qui l'avait envahie pendant une seconde.
Le retour avec Oul n'avait certes pas été ce qu'on pouvait appeler une partie de plaisir pour Eira, dont les sens emmêlés la laissaient un peu étourdie, même si ce n'était que très temporairement, la jeune femme était tout aussi concentrée qu'eux mais pas du tout pour les mêmes raisons.

Il lui sembla important de poser la question qui ne semblait pas forcément évidente pour ceux qui l'entouraient. Parce qu'à tout priori, ils ne percevaient pas les mêmes choses qu'elle, autrement, ils n'auraient pas eu cette attitude, ils auraient reculé, prudemment. Et Kania aurait sans doute copieusement injurié Ethan si on lui en avait seulement laissé l'occasion à la suite.
Mais voilà, ça ne se passait pas du tout comme ça, c'est pour cela qu'elle demandait. Les explications ne tardèrent pas, tellement loin de la vérité ou du moins de SA vérité, qu'elle eut un doute. après tout... sons pouvoir n'était pas toujours très fidèle et plus encore, elle ne voyait pas comme eux, c'était une certitude, plus depuis un moment déjà. Ce qu'elle percevait pouvait être faux et elle l'aurait bien voulu à vrai dire.
La question la laissa silencieuse quelques secondes. Qu'est ce qu'ELLE voyait ?

_ Crois-moi, tu n'as pas envie de le savoir...

Il lui faudrait d'ailleurs un long moment et une bonne thérapie pour sortir cette image de son esprit.

HS : Alors... de quoi s'agit-il ? Quelqu'un devine ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 10 Nov - 21:15

Malgré qu'ils étaient en train d'en parler, Ethan n'arrêtait pas d'en faire le tour, comme s'il allait soudainement voir le détail qui lui avait échappé auparavant, et lui permettre de comprendre ce qu'était cette porte noire. C'était un objet technologique, mais encore une fois, de la même manière que la croix qu'il portait autour du cou ne faisait pas du tout le même volume de matière que l'épée que celui-ci pouvait en sortir, la porte semblait constituée de bien plus de matière que le cube que lui avait eut en main précédemment, même si par contre leur matériau, quoiqu'il soit semblait bien être le même de l'un à l'autre. Mais malgré tous ses efforts, le télépathe devait bien reconnaitre que non seulement celui-ci se trouvait face à un objet inconnu, mais qu'en prime il n'en voyait pas l'utilité première à son apparence. Bien sur tenter de "l'ouvrir" apporterait peut-être une réponse, mais sans savoir où pouvait conduire une porte, était il raisonnable vraiment de tenter cela ? Qui savait s'ils ne finiraient pas aspirés par la zone ouverte ou quelque chose de ce style ? Après tout allait savoir ce qui pouvait aller germer dans l'esprit de ceux qui vivaient avant la DPTP pour affronter leurs adversaires ou trouver peut-être des plaisirs malsains, après tout il y avait sans doute de tout dans ce monde pré-chaotique aussi, tout comme dans le leur.

- C'était un cube, de petite taille, que l'on pouvait tenir à une main si on le prenait dans la paume, et c'est quand ma peau est rentrée en contact avec cet objet il a produit une lumière qui m'a fait le lâcher à cause de la surprise et une fois au sol est devenu cette porte.

La demoiselle blonde resta à l'observer un temps, silencieuse, avant de finalement prendre la parole, sans pour autant vraiment apporter de réponse, mais quoique que soit cet objet, c'était sans doute loin de lui plaire apparemment. Qu'est ce qui pouvait justifier une telle réaction ?


- Je ne poserais pas la question si c'était le cas. Je préfère le savoir, même si c'est une chose horrible. L'ignorance est dangereuse face à des objets de ce genre.


hs : Pas du tout, je ne m'appelle pas madame Irma

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 12 Nov - 9:40

HS : Roooh dommage je trouvais que ça t'allait bien comme nom, flûte alors ! Bah tan tis alors, je me lâche :p

Eira restait immobile pour sa part, la tête légèrement baissée alors que son don, palliant à son infirmité exprimait pour elle une vision de la porte. Sauf qu'apparemment, ils ne voyaient pas tous la même chose.
C'était pour cette raison qu'elle demandait. Ils auraient dû être effrayés, au moins un minimum sur leurs gardes, mais ce n'était pas le cas, juste curieux. Et Ethan continuait de tourner autour comme s'il s'agissait d'une découverte très intéressante et particulièrement curieuse en fait.
La jeune blonde recula d'un pas, elle n'aimait pas ce qu'elle voyait, pas du tout en réalité, pas du tout du tout du tout en fait. Kania comprenant sans mal que ça n'allait pas et que ce qu'elle voyait l'inquiétait, comme quoi leur lien était toujours présent, la rejoignit rapidement, prenant sa main. Elle se voulait rassurante bien sûre, ce qui étant donné sa taille était plutôt cocasse.

Cependant, comme Oul semblait ne pas vouloir partager ses propres impressions, ou alors était-elle en train de vérifier dans ses carnets qu'elle n'avait jamais vu de choses semblables ? Difficile à dire.
Comment Ethan répétait sans doute plus pour lui que pour elles, ce qui s'était passé, comme si analyser les causes pouvait aider à mieux comprendre ce qui était apparu, Eira décida de finalement parler. Même si ce n'était pas simple à exprimer.
Elle respira lentement pour chasser les images plutôt sombres de son esprit et sourit à sa meilleure amie pour la rassurer. Kania n'était pas dupe, elle la connaissait bien.

_ ... J'avoue que je ne sais pas vraiment comment le décrire, l'exprimer réellement; Il est rare qu'une "image" soit si nette pour moi, mais celle-ci l'est... et ce n'est le cas en particulier qu'avec les choses vivantes déjà... Mais je ne perçois pas une simple porte moi... c'est horrible et... effrayant. Disons que selon ce que disaient nos ancêtres... si les générations passées voyaient ce que je vois, elles parleraient certainement d'art gothique et... de la porte des enfers... on dirait... d'horribles monstres... et crois moi, j'ai vu beaucoup de choses horribles, mais ça...

Elle redevint silencieuse, ne sachant que dire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 21 Nov - 18:32

Silencieuse, la voleuse faisait face à la porte, frissonnant. Elle ne savait pas pourquoi mais ce truc lui filait la chair de poule. Et la réaction de la blonde renforça son attitude distante.
Oul sortit un de ses carnets à la vitesse de l’éclair et le feuilleta, revenant plus de deux ans auparavant. Mais rien. Rien de ce qu’elle avait noté, annoté, dessiné, croqué, collé, recopié, ne ressemblait à cette impression.
Elle releva la tête en rangeant son carnet, encore plus troublée qu’auparavant.
Et la description d’Eira ne la rassura pas. Non qu’elle soit croyante ou superstitieuse, mais une porte couverte de monstres ne lui donnait aucune, mais alors aucune confiance.

- Une porte des enfers donc hein… Des monstres… Pourrais tu les décrire pour moi que je les reproduise ?

La jeune amnésique sortit un carnet et un fusain, prête à toutes les descriptions possibles venant de la part de sa compagne.

- Ça doit être dur à décrire mais s’il te plait Blondie… Eira, peux-tu le faire s’il te plait ?

Au final, la voleuse avec l’aide de l’ancienne Ashtaru, pu reproduire, non sans être exact, mais pu reproduire un brouillon de la porte, ce qui, une fois terminé, la glaça, comprenant aussitôt les adjectifs utilisés par la blonde.

- On devrait jeter ça… marmonna t-elle en fixant la porte qui restait lisse pour elle. Je n’ai pas confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 24 Nov - 18:14

Des choses étranges, Ethan malgré le fait qu'il soit plutôt jeune en avait vu déjà plus d'une. cela s’expliquait bien sur par son implication dans l'Oasis, les différents rôles qu'il pouvait y tenir et surtout ses différentes missions. Mais une porte de ce genre... c'était entièrement inédit pour lui, et sa curiosité était vraiment présente. Contrairement à Eira qui semblait bien décidée à se tenir éloigné de cet ensemble d'un métal inconnu, du moins s'il s'agissait d'un métal, disons plutôt d'un matériau inconnu, et l'ancienne ashtaru en vint à s'expliquer sur ce que celle-ci voyait avec ses yeux. Un premier terme interloqua le Johnson.

- Vivant ?

Cette porte était un organisme à part entière et non un simple objet ? La blonde continua son explication et évoqua quelque chose d'effrayant et de largement déplaisant, le comparant à une porte des Enfers, rien que ça. L'Enfer... le télépathe avait lu quelque chose là-dessus, dans un vieux livre virtuel qui devait sans doute servir de base à une religion avant la grande explosion. Dans celui-ci on expliquait qu'un être supérieur avait créé le monde, et que beaucoup de choses s'étaient passées il y avait vraiment longtemps concernant le fils de cette divinité. On y parlait également de ce qu'était l'Enfer, un lieu de souffrance pour les âmes qui auraient commis des pêchés, et qui souffriraient là-bas de mille et unes souffrances pour l'éternité. Alors qu'Oul dessinait, le télépathe attendit, et observa le dessin une fois celui-ci finit; Bien sur il aurait put demander à Eira pour voir son souvenir, mais il n'était pas certain de réussir à y voir ce qu'elle y voyait, n'étant pas vraiment habitué à cette vision différente.


- Effectivement, cela n'inspire pas confiance...

C'était le moins que l'on pouvait dire en voyant ce qui avait été représenté sur papier. Mieux valait ne plus toucher à cette porte, mais ils ne pouvaient pas non plus la laisser là en plein milieu des ruines, où quelqu'un pourrait éventuellement se retrouver en contact avec celle-ci.

- Oul, puis-je te demander d'envoyer ça là où personne ne sera jamais en contact avec ? Genre au fond d'un océan ?

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 27 Déc - 19:30

Décrire ? elle en avait des bonnes ! Et d'abord qui aurait envie de décrire CA. Et pour quoi faire hein ? Sa parole ne suffisait pas ?! Eira retint une réplique salée. Entre autre parce que pas vraiment (du tout) habituée à en sortir, elle tomberait sans doute à plat et personne n'y comprendrait goutte. La jeune femme acquiesça donc lentement et se concentra sur la porte en se mordillant la langue. Mouais, ça n'allait pas être simple. Elle espérait Oul assez douée en dessin puisqu'apparemment son but était bel et bien de reproduire ce qu'elle allait dépeindre afin de mieux leur faire comprendre son... inquiétude. Et surtout parce qu'elle n'était pas certaine de pouvoir retranscrire pour une vision "normale" ce qu'ELLE elle voyait là.
C'était moche, ça faisait peur et pourtant, elle n'avait pas peur de grand chose.
Bizarrement, Kania ne disait rien, parfaitement silencieuse, bien que tout à fait consciente que cette situation ne plaisait pas à son amie. Enfin pas qu'elle reste calme, mais qu'on lui demande quelque chose qu'à tout priori elle n'avait pas vraiment envie de faire. Mais de bonne foi et surtout serviable, elle s'exécutait, plutôt bon point non ?

Sa description ne fut pas simple mais après avoir simplement détaillé des formes plutôt fantomatiques, elle parvint à affiner ses description jusqu'à permettre à la voleuse, qui heureusement semblait savoir se débrouiller en dessin (mais ça elle ne pouvait pas vraiment s'en assurer...) de monter aux autres les espèces de gargouilles monstrueuses qui hantait son esprit. Et franchement ce n'était pas joli à voir. Aux vues des réactions des trois autres, qui avaient EUX, une vue correcte, c'était plutôt bien dessiné puisqu'ils avaient tous l'air... horrifiés ? Leur aura en tous les cas semblait horrifiée...
Mais la suite ne plut pas davantage. Que venait de dire Ethan ? Envoyer ce truc ailleurs, en gros s'en débarrasser ?
Eira l'arrêta aussitôt en se plantant devant la porte (en prenant vraiment garde de ne pas y toucher étant donné qu'elle ne savait toujours pas vraiment ce qui risquait d'advenir mais ce ne serait certainement pas agréable ni une bonne chose).

- Non ! Attends, on ne sait pas comment peut réagir ce truc... Qui nous dit qu'il ne se... défendrait pas ?!
*marmonna la blonde en lançant un regard noir à la porte*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 29 Déc - 19:27

Habituée à dessiner pour parvenir à se souvenir de ce qu’elle rencontrait, la jeune Scarlet était devenue assez rapidement une bonne dessinatrice et esquissait des croquis la plupart du temps (voir tout le temps), très ressemblant.
Aussi, lorsque la grande blonde lui décrivit ce qu’elle voyait de la porte noire, Oul s’empressa de tracer de fins traits sombres sur une des pages de son carnet, annotant quelques mots dans la marge afin de perfectionner ses traits plus tard, voir de le reproduire en plus grand.
Une fois le dernier coup de crayon tracé, la voleuse resta figée, comme glacée par ce qu’elle avait reproduit, sans l’avoir remarqué auparavant. Certes ce dessin ne lui rappelait rien de connu, en encore heureux, mais il n’augurait rien de bon.
Ensuite, l’unique garçon du groupe proposa de se débarrasser de la porte, ce qui fit bondir l’ancienne Ashtaru, comme si elle était apeurée par quelque chose.
Néanmoins, son… excuse, enfin son argument était correct, ce qui fit bouger la voleuse, ou tout du moins la fit sortir de sa torpeur.

- Je suis la première à dire qu’il faut jeter ce truc… mais j’avoue que la remarque de … euh Blondie, est fondée, si ça se trouve c’est plus dangereux encore que ce que l’on voit… Je peut bien sur l’envoyer le plus loin possible, et ma limite se trouve en plein milieu de l’Océan… mais…

Oul hésita un court instant. Certes, elle avait la possibilité de se débarrasser de cette monstruosité, en l’envoyant dans un endroit totalement inaccessible aux êtres humains ce qui serait bien puisque ne pouvant plus nuire, mais de l’autre, cela ne signifiait pas que ce serait sans danger pour eux.
Au pire si comme le disait la jeune femme, cette porte se « défendait », eh bien… ils feraient comme d’habitude, après tout, les quatre personne présentes en avaient l’habitude non ?
Bine qu’étant une personne un tant soit peu réfléchie, l’ancienne Muss restait accro à toute nouvelle activité un tant soit peu dangereuse, ce qui la faisait se sentir vivante, et puis au diable les conséquences.

- Je peux l’envoyer dans un endroit inaccessible, expliqua la voleuse, pour tout le monde, y compris les Sins, je pense que je peux même le faire de plus loin si tu crains quelque chose, sinon… Il est aussi possible que je vous envois plus loin tous les trois et que je m’en occupe, cela ne me dérange absolument pas…

La jeune femme aux yeux rouges était un peu pensive malgré son air déterminé, mais comme à son habitude, elle gardait un masque d’impassibilité qui pouvait la rende froide aux yeux de certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 2 Jan - 12:40

Le dessin de la jeune voleuse devait sans aucun doute être très proche de la réalité... parce que franchement, ce qu'ils avaient sous les yeux était environ tout... sauf rassurant. Des choses horribles, des paysages de désolation post-apocalyptiques, Ethan en avait vu bien plus qu'il ne pourrait le dire. Des lieux inquiétants également, mais rien qui puisse être comparé à ce qu'il voyait là. Le malaise de l'ancienne ashtaru blonde se comprenait d'autant mieux. Pour autant le mystère sur ce que pouvait contenir cette porte était entier. Bien sur à voir cela, des souvenirs de lectures sur un certain lieu appelé l'Enfer revenait au jeune homme, mais ces endroits opposés qui semblaient liés à une ancienne religion existaient ils vraiment ? Eira confia ses doutes à propos d'une possible réaction de la porte à cette agression que serait une téléportation ailleurs.

- Il est vrai que si cette porte est vivante, il y a un risque que celle-ci se défende de ce que l'on risque de lui faire subir. Mais on ne peut pas la laisser ici où n'importe qui risquerait de la toucher et de se retrouver avec je ne sais quelles conséquences.

C'était à eux, et plus particulièrement à Oul et lui de s'assurer que les objets qu'ils avaient trouvé tous deux dans ce bâtiment n'aurait de conséquences négatives pour personne. Si les deux premiers n'avaient pas eut de conséquences celui-ci semblait bien plus dangereux. D'ailleurs maintenant qu'il en connaissait la vrai nature, une impression malsaine s'en échappait. Ils devaient agir.

- Je ne m'éloignerais pas, et je ne te laisserais pas affronter ça seule. On a amené ça ensemble, donc si on doit se retrouver dans un combat, ce sera ensemble. Eira et Kania, vous êtes libre de votre décision, même si je suis certain de ce que vous allez faire.

En attendant lui se mit en garde, son épée ressortie, et ses pouvoirs prêts à servir. Quelque chose lui disait qu'en effet tenter d'agir sur cette porte maintenant qu'elle semblait dans un stade éveillé, allait provoquer une réaction. La voleuse tenta une téléportation de l'objet, mais celui-ci resta sur place, et la porte commença à s'illuminer. D'abord un fin rayon lumineux blanc, mais nul doute que la sin blonde devait la voir s'ouvrir, et il en sortit une forme polygonale, ressemblant à une grande créature à cornes, dont deux ensembles de polygones colorés au niveau du "visage" de la créature devait être les yeux.

- On dirait bien que l'on va devoir se défendre !


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 3 Jan - 21:15

La question à poser, qui méritait de l'être tout du moins et que pour une fois Eira avait bien envie de hurler... Enfin presque parce que hurler signifier attirer plus que certainement de la surprise et beaucoup de curiosité quant à son comportement. Ce n'était pas qu'elle se plaignait réellement, ça c'était davantage le rôle de Kania, maître dans cet art mais... pourquoi on ne l'écoutait jamais aussi hein ?
Elle venait justement de dire qu'il lui semblait imprudent et même dangereux d'envoyer une quelconque attaque sur cette chose. Mais on ne l'écoutait pas. Non, elle n'avait pas l'intention d'abandonner cette horrible chose dans le désert en espérant que personne ne la trouverait ! C'était une attitude irresponsable et qui ne lui ressemblait décidément pas... Mais elle voulait qu'ils se donnent le temps de réfléchir. Allons bon. On s'en fichait encore de ce qu'elle pensait et de ce qu'elle disait. Pour commencer, c'était la faute d'Ethan. Pour un soit-disant chef, elle trouvait qu'il n'avait vraiment pas agi comme tel précédemment et Kania l'aurait vivement approuvée. Tripoter un truc inconnu, c'était avoir à peu près autant d'instinct de survie qu'une chaussette trouée ! Et sale la chaussette... puante, limite qui tient debout toute seule ! Parce que là ils étaient tous dans la... jusqu'au cou !
Parce que le petit chef n'avait pas été prudent, qu'il s'était laissé guider par sa curiosité ! C'était bien un mec ça ! Ce ne serait certainement pas arrivé à une fille !!!! (HS : nnnnaaan, je ne suis pas une version féminine d'oméga zell ^^' merci pour la série ma noob préférée ^^')

Kania restée jusqu'ici silencieuse bien que très intéressée par le dessin roulait un peu des yeux de merlans frits depuis qu'elle savait à quoi ressemblait vraiment la porte. Pour la porte, elle aurait bien aimé qu'Eira se soit trop approchée de certaines plantes hallucinogènes, même si ça entraînait le fait qu'elle soit malade par la suite... Et puis si elle était malade, elle veillerait sur elle, quoiqu'avec ses piètres capacités de "soigneuse" la jeune fille risquait de finir un peu raide, plutôt que d'être réellement face à cette horreur !
Mais bon, comme apparemment, être un sin signifiait attirer les problèmes, qu'elle n'en était pas une mais que sa meilleure amie si et qu'elle était bien décidée à la suivre jusqu'en enfer, et bien autant commencer à s'habituer alors. La jeune brune tourna la tête vers son amie et se figea un peu devant la tête qu'elle faisait. Une tête un peu comme si on venait de lui annoncer sa mort ou un truc vraiment glauque...
Eira était plutôt d'une nature pas très prudente quand elle était seule, mais dès qu'il y avait un groupe, elle devenait excessivement attachée (parfois seulement) aux règles de prudence et entre autre de survie. Ce qui pouvait se révéler utile dans un cas comme celui-ci.

Pour l'heure elle ne maîtrisait qu'une partie infime de son pouvoir et même si elle "voyait" de nouveau, il s'agissait généralement de contours un peu floues, rien n'était encore très précis. Mais cette fichue porte... elle, elle était beaucoup mais alors beaucoup trop précise. Elle s'en serait bien passée, de la voir tout court en fait. Ces monstres étaient d'ailleurs tellement intimidants qu'elle en avait la chair de poule. Parce qu'au moins sur le dessin, elle se doutait qu'il devait paraître figés. Ceux qu'elle avait sous les yeux lui semblaient... respirer. Sans doute insensé... elle le souhaitait tout du moins !
Quand Oul proposa de s'occuper seule de la porte, il y eut au moins des réactions. Kania encore très réservée et comme intimidée, discrète piqua un fard impressionnant et si elle ne se mit pas à hurler c'était sans doute parce qu'elle venait d'être devancée par une Eira le regard un peu moins trouble qui était blême pour sa part, comme débarrassée de sa précédente peur mais plutôt en colère.

_ Il est hors de question que nous te laissions cette tache, te débrouiller seule face à cette chose.


Elle avait parlé d'une voix sans appel un peu comme si elle expliquait par A+B à un enfant que non, il ne regarderait pas ce film jusqu'à la fin ce soir parce que le lendemain il avait école.
Kania répliqua moins discrètement qu'un simple hochement de tête d'ailleurs.

_ Tout à fait ! Comme si on allait te laisser t'amuser seule !


Ca par contre, ça eut pour effet de tirer une expression sceptique à la blonde mais peu importait en réalité. Le "plan" si on pouvait le qualifier ainsi fut mis en place et le pouvoir de la téléporteuse eut à peu près autant d'effet qu'un verre de vin rouge sur un papillon. Rien à faire le papillon... Bah la porte c'était pareil, rien à faire, nada.
Eira allait lâcher un soupir de soulagement sauf que le nada se transforma en petite réaction pas très rassurante, ce qui eut pour effet de faire marmonner très bas la blonde. Ben oui, c'était trop simple. C'est pour ça qu'elle se disait qu'on ne l'écoutait jamais, une réaction était prévisible. Après tout, ce truc était vivant !
Et... certains avaient vraiment de la chance de n'avoir que des yeux. Parce que son fichu pouvoir s'obstinant à être précis, Eira se doutait qu'elle devait être à présent aussi blanche que le sable du désert un peu plus au nord. Très pâle... Vraiment très pâle. Par tous les saints mais qu'est ce que c'était que cette horreuuuuuuurrr !!!!!!!
Déjà ses mains se crispaient sur son arme... mais ce n'était pas avec celle-ci qu'elle ressentait le besoin d'agir à cet instant, mais avec son pouvoir ni plus ni moins. Sauf qu'elle s'en savait incapable... et qu'ils allaient se prendre une dérouillée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 22 Jan - 10:23

HS : Je ne suis pas une newbie moi ! Mais t’as vu hein c’est génial Noob… Mercurochrome ! Pis moi je vais à la chasse aux Smourbiffs d'abord ! Tu veux pas entrer dans ma guilde ? Parce moi je suis bientôt niveau 100.

L‘avantage de travailler seule… était qu’on était seul justement. Personne à surveiller, protéger ou même obéir… En ce moment, Oul n’était pas seule, au contraire ils étaient quatre, dont une Ashtaru sans pouvoir, une fille qui apprenait à maitriser le sien et qui était à moitié aveugle, enfin qui l’était mais qui voyait des trucs bizarres qu’Oul ne pouvait pas expliquer, ensuite il y avait une voleuse amnésique suicidaire sur les bords, et pour finir l’unique garçon du groupe, un télépathe, trop à cheval sur les règles à son gout.
Un groupe de bras cassés en gros…
Et la les trois s’offusquaient de son plan « génial » qui consistait à les mettre à l’abris et à téléporter elle même la porte.
M’enfin, vu ce qui s’ensuivit, ils avaient peut être eu raison… parce que sa téléportation si elle atteignit la porte, ne fonctionna pas le moins de monde, ce qui laissa la voleuse atterrée, immobile et choquée.

Il lui semblait revoir la scène au ralentit et en boucle dans son esprit, ça n’avait pas marché, ça n’avait pas marché…
C’est en entendant ses autres compagnons que la jeune femme reprit conscience, se battre ? Mais contre quoi ? Elle même ne voyait pas grand chose a part le désert et le truc pas beau… Mais en aucun cas un monstre, un fantôme ou quoi que ce soit…

- Je veux bien, lança t-elle sarcastiquement, mais se battre contre quoi ? Je ne vois rien moi !

Néanmoins, elle fit apparaître son arc, vu qu’ils allaient surement devoir se battre à distance et moins au corps à corps, une flèche se téléportant pile dans sa main prête à être envoyée vers le … truc inconnu.

- Ce qu’il faudrait c’est qu’on puisse avoir accès à la … vision de Blondie… Voir ou se trouve la forme du moins, Ethan tu pense pouvoir projeter ce qu’elle a en tête dans les notres ? Eira… Non euh Kania, reste à côté de ta copine, elle va tourner de l’œil vu sa couleur…

Oul fit apparaître un flacon qu’elle envoya vers la petite brune.

- Fais lui respirer ça, ça lui redonnera des couleurs…

La jeune femme essayait de se calmer elle même par tout ce qu’elle disait, non elle n’avait pas peur d’affronter un ennemi inconnu, dans un lieu inconnu et surtout pas en étant accompagné de gens qu’elle en connaissait pas tellement… Non mais qu’elle idée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 22 Jan - 17:00

Le pouvoir d'Oul semblait n'avoir eut aucun effet sur la porte. Du moins extérieurement, cela ressemblait clairement à ça. Mais en fait sans doute l'utilisation du pouvoir avait il d'une manière ou d'une autre provoqué la disparition du verrou de celle-ci, et donc par la même occasion son ouverture. De là, le rayon de lumière devint de plus en plus grand, et une forme semblant polygonale et faite de la même matière que ladite porte s'extirpa de cette lumière, apparemment avec des envies assez belliqueuses. La voleuse ne sembla pas la voir mais s'éloigna pourtant prestement, avant que le télépathe ne lui face comprendre que cette étrange forme sombre aux deux zones rouges vers le plus haut qui ressemblait à un visage était leur ennemi. Vu la taille de celui-ci, et la grande majorité de leurs armes, lutter à distance serait sans aucun doute le mieux. Pour autant il était certain qu'il n'était pas le seul à penser à une stratégie dans le moment présent, et il approuva, hochant de la tête en repoussant par la télékinésie un coup, de poing, ou de ce qu'il supposa l'être, dur d'être fixé vu l'apparence pour le moins étrange que cela prenait pour eux, et établi le lien mental une fois Eira plus en état.

*Question piège : l'une de vous sait où se trouve le point faible d'une créature inconnue venant d'une porte inconnue sortie d'un esprit inconnu ?*

Oui, cela faisait beaucoup d'inconnues dans une seule question. En tous les cas la superposition par rapport à ce que voyait la blonde se fit très bien, donnant l'impression d'une vue comme un écran brouillé durant une demie seconde avant que tous n'aperçoivent la créature comme ce qu'elle était vraiment... purement hideuse. Celle-ci était effectivement dotée de cornes qui semblaient très solides, et alors que la créature se redressait, tous purent se rendre compte à quel point celle-ci était bien plus grande qu'eux, au moins d'un bon mètre. Un visage qui n'avait rien d'humain, des yeux furieux, des dents aiguisées comme des rasoirs, des bras dont les épaules étaient la base d'autres pointes semblables aux cornes et capable sans doute de les écraser d'un coup de poing, un torse semblant fait de roche et très solide, et des pattes qui auraient put faire penser à celles des poulets, mais de manière bien plus grande et dangereuse. Ethan grimaça. A coté de la taille des poings de la créature son épée pouvait faire office de cure-dent.

*Blesser ce truc ne va pas s'avérer simple apparemment.*


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 19 Fév - 11:27

HS : petite réflexion très cher --' si l'épée peut faire office de cure-dents le monstre les dépasse forcément de beaucoup plus d'un mètre puisque même avec une difformité propre au monstre, ses mains seraient à peu près grande comme des plateaux d'une trentaine de centimètres de diamètre tout au plus... Ahhhh aucune vision dans l'espace :p

Eira était tétanisée. Elle ne bougeait pas et en fait il n'y avait pour ainsi dire rien qui affirmait qu'elle n'était pas encore morte d'une crise cardiaque. Parce qu'elle avait bloqué sa respiration et que malgré qu'elle soit aveugle, ses yeux restaient écarquillés et son expression figée dans un air d'effroi total !
Et il y avait de quoi. Rahhh, elle était contente de son pouvoir, vraiment contente, il lui avait redonné un ersatz de vue certes,mais franchement, là elle s'en serait passée mais alors très bien, et aurait préféré être aveugle en fait. C'était horrible, horrible, horrible...
Parce que les autres avaient de la chance. Ils ne voyaient qu'une forme imperceptible dotée d'yeux rouges... Elle, elle voyait ce que c'était, elle voyait même très bien, trop bien justement.
Kania, folle d'inquiétude se saisit vivement de ce que lui envoyait la voleuse et tenta de le faire inspirer à sa meilleure amie, mais comme elle ne respirait pas, c'était un peu difficile --'...
Elle utilisa donc les grands moyens.
Elle lui mit une claque. Magnifique, retentissante, qui figea le monstre qui ne comprit pas tout sur le coup et qui mit la jeune blonde à terre. Mais au moins, elle sortit de sa torpeur, la joue imprimée d'une belle trace de doigts, mais réveillée !

Comme ils voulaient "voir", les inconscients, elle se concentra afin de transmettre sa vision à Ethan. ce qui risquait d'être un peu compliqué pour lui puisqu'il devait maintenir ce lien afin qu'ils puissent tous continuer de voir le monstre... D'ailleurs, ils devaient à présent regretter cette demande --'.
Spoiler:
 
Ah ben non, ce n'était pas très joli, pas du tout même, mais puisqu'ils avaient voulu voir maintenant ils allaient assumer.
Au moins, Eira ne se remit pas dans cette espèce de stupeur horrifiée et elle serra la main de sa meilleure amie très fort pour l'en empêcher. Oui c'était hideux et non ça n'avait pas l'air gentil pas l'air gentil du tout et surtout très très fort !
Et beaucoup trop grand au goût de Kania aussi.

Ils durent pourtant arrêter de discuter pour éviter un des poings qui s'abattait déjà sur eux, suivi de l'espèce de lame rocailleuse comme soudée au bras du monstre. Eira recula, déjà prête à utiliser son pouvoir. Elle s'occupa aussitôt de faire se dissocier les atomes qu'elle pouvait... une de ses jambes par exemple... Il serait beaucoup moins... capable d'agir sans. Sauf que rien... que dalle... C'était comme si son don rebondissait dessus, exactement comme avec Oul un peu plus tôt, ne lui causant aucun dommage.

- Ca fonctionne paaaaaaaassss !!!!

Elle avait hurlé en évitant un nouveau coup, aidée par sa meilleure amie qui baissa les yeux sur elle pour l'aider à se relever et eut soudain une idée.

- Ses yeux !!!! Essayons d'atteindre ses yeux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» mais comment se présenter ?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» C'que je fous là ? Ah oui, je suis morte... mais comment ?
» [What-if Cannes] Mais comment? [PV Anya] [Terminé]
» Faire de la Pub : oui mais comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Mégalopoles :: Delta-