Partagez | 
 

 Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 13 Juin - 19:20

Les premiers temps n'avaient pas été simples. Ethan ne savait pas trop ce qu'était la cécité, mais il pouvait se le représenter et imaginait bien la difficulté première lorsque l'on avait toujours été voyant. De plus, cela n'étant pas vraiment un véritable problème d'aveuglement, mais la manière de se manifester de son pouvoir, ce n'était pas une chose que l'on pouvait soigner. Donc le mieux que les deux avaient put faire, c'était de faire que celle-ci s'habitue à son nouvel état. L'ainé des Johnson s'était toujours montré très prudent, fidèle à lui-même, on pouvait tout de même percevoir la sollicitude et l'entraide qu'il tenait à apporter derrière le coté sérieux et son justificatif maintes fois répété que ce n'était que son travail de guide, ni plus ni moins. ce n'était pas comme s'il était du genre à admettre tenir aux gens, n'était il pas ?

Clark de son coté avait également fait ce qu'il savait le mieux faire pour aider celle-ci. Quand son frère se montrait vraiment au delà de toute comparaison possible du mot sérieux, il décontractait l'ambiance avec une bêtise, une blague, ou en se mettant volontairement son frère à dos puisque leurs disputes fraternelles semblaient souvent faire rire les autres. Et ça n'avait pas loupé, même si la blonde avait également eut le temps de voir que le comportement de celui-ci semblait bien concerner toutes les demoiselles, hormis une qui s'appelait Margareth avec laquelle il restait plutôt calme. La raison lui en avait plus tard été expliqué, trop la provoquer elle sur ce terrain faisait partie des choses qui pouvait vraiment énerver son frère. Enfin, tout ceci était passé et conduisait à la situation présente où le rêve suggérait permettait ces retrouvailles.


- Oui, nous nous sommes déjà vu précédemment. Pour ce qui est de la défaillance de ta mémoire, j'avoue que c'est encore un mystère.

L'évocation de double lui tira un sourrie invisible. Apparemment certains fragments étaient tout de même resté.


- Ce n'était pas un double, et tu n'avais rien subit. Ce double, c'est mon frère jumeau, Clark. il me ressemble énormément, sauf qu'il a les yeux verts.


Plus quelques autres menus détails, un caractère d'obsédé, une musculature plus prononcée et une grande bouche qu'il ne savait pas fermer, mais autant se concentrer sur le plus voyant et donc le plus à même de rappeler quelque chose.

- Je peux tenter quelque chose oui, mais un esprit amnésique n'est guère facile à suivre. Je ne te garantis pas qu'il y aura un quelconque résultat.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 13 Juin - 21:24

Oul se renfrogna. Ce n’était tout de même pas de sa faute si elle avait un esprit déficient… Déficient et amnésique. Justement, c’était ce qu’elle cherchait à guérir, à retrouver. Détournant la tête pour cacher ses yeux brillants, non, elle ne pleurait pas, elle avait une poussière dans l’œil, la voleuse confirma sa position.

- Ecoute ... Ethan, tout ce que je souhaite c'est retrouver mon passé. Je préfère prendre le risque même si tu ne trouve rien… Qui sait, peut être qu’au final ça m’aidera quand même. Et je ne pense pas que ça pourra être pire.

La dernière phrase, dite amèrement la fit serrer les poings. Pire ? Elle ne voyait pas.
Qu’est ce qui pourrait être pire que d’aller se coucher le soir, sans savoir si à son réveil on saurait qui on est ? De devoir se réveiller sans même reconnaitre ses amis, sa famille ? D’oublier ses souvenirs un à un ? D’être prise de tremblements sans comprendre pourquoi, et de devoir lâcher ce qu’on a dans les mains pour ne pas se blesser ? De ne pas se souvenir de ce qu’on avait fait la veille et de ce qu’on était sensé faire le lendemain ? De ne même pas connaitre la raison de son existence ?
Non, elle ne voyait vraiment pas. On pouvait être blessé, voir blessée très gravement, mais au moins on guérissait, et si on n’y parvenait pas, on mourrait. Au moins, la mort apportait un réconfort… Plus de problèmes, sauf pour ceux qu’on a laissé derrière soit.
Sa maladie ne guérissait pas. Elle empirait au contraire.

La voleuse tourna les yeux vers les deux amies et les observa gravement.

- Elles étaient amies non ? Enfin elles le sont toujours je pense… Pourquoi ont-elles été séparées ? demanda t-elle sans regarder l’homme à ses côtés.

« Si j’avais des amis, je ne pense pas que je les abandonnerais » pensa t-elle en se remémorant les quelques années passées parmi les voleurs « Eux… ne l’étaient pas. J’étais juste leur outil, pas une amie. Sauf pour Agone. Un jour je les tuerais pour ce qu’ils ont fait… un jour… si je m’en souviens… ».

Nostalgique, elle continua de contempler les deux filles qui semblaient se retrouver. Elle sourit.
Chose rare chez elle, plus habituée à rester grave que souriante. Mais bon, il fallait bien être un peu humaine de temps en temps. Même pour des gens qu’elle ne connaissait à priori pas, mais qui eux semblaient l’avoir déjà rencontrée.

- Comment en sommes nous arrivé là ? marmonna t-elle, avant le monde était largement plus… agréable d’après les histoires des anciens…

Sans faire attention, la jeune femme croisa les bras et s’assit sur un des rochers, pensive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 7:10

Existait il pire chose que celle de perdre la mémoire ? Peut-être pas. Après tout la mémoire est ce qui nous garanti de nous rappeler de notre vie, de nos amis comme de nos ennemis, des bons moments et des mauvais, mais c'est grâce à elle que toute chose que l'on vit devient une expérience qui nous enrichit. Alors se retrouver à ne plus l'avoir, c'était presque vivre comme une ombre, sans avoir de vie. le jeune homme comprenait ce désir qui était le sien, mais se souvenait également que la première recherche n'avait pas donné grand chose; En même temps son esprit était sans doute le plus chaotique qu'il ait jamais rencontré, pire que celui d'Eira qui était pourtant à l'époque où elle n'avait pas éveillé son pouvoir un vrai capharnaüm.

- Cela ne fera jamais de mal en effet. Au moins cette fois-ci, je sais déjà à quoi m'attendre. Le premier essai n'avait pas vraiment été concluant.

Non, peu de choses en étaient ressorties, si ce n'est le visage d'une personne relativement âgée aux yeux bleus brillant d'intelligence et de sagesse. Le fameux Agone que celle-ci avait souvent cité. Apparemment une figure importante dans le peu de souvenirs qu'elle avait, une sorte de mentor et de père à la fois.


- Elles le sont. Leur lien est même sans doute au delà de l'amitié. Mais lorsqu'Eira, la blonde, a éveillé son pouvoir de Sin, Kania l'a mal prit, étant d'origine ashtaru et a agi presque contre sa volonté de manière à repousser celle-ci. Je pense que sur le coup tout cela a du la terrifier. Mais les choses vont sans doute s'arranger maintenant.

Oui, le Johnson ne doutait pas que leur amitié arriverait même à traverser cela. Après tout, l'une était la force de l'autre et toutes les deux le savaient sans aucun doute possible. Leur duo n'était pas fait pour être séparé.

- Sans doute. Tout cela est du à l'explosion généralisée. La course à l'énergie des générations précédente a transformé la planète en une espèce de vaste bombe, et nous vivons de ce qui reste après l'explosion. Ce n'est pas idéal, mais nous devons faire avec.

Le télépathe lui conseilla ensuite de se détendre, et qu'il allait une nouvelle fois tenter de plonger dans son esprit, en étant cette fois-ci bien mieux paré qu'auparavant, sachant qu'il ne devrait pas s'étonner de cette sorte de vide qui s'y trouvait, mais qu'il devait essayer de saisir n'importe quel élément, aussi fugace puisse-t-il paraitre.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 13:49

Oui... elles avaient besoin de parler toutes les deux et même de beaucoup parler.
Il y avait des choses à avouer, des pardons, excuses à prononcer et accepter. Il y avait des choses à faire, de nombreuses choses à faire en réalité...
Eira fit bien d'amener Kania à l'écart. Pas seulement parce qu'elles avaient besoin d'être tranquilles pour se retrouver mais aussi et surtout parce que si la jeune brune continuait de pleurer ainsi, ça aiderait franchement Ethan et Oul si elles s'éloignaient.
De ce qu'elle entendit d'ailleurs, la jeune voleuse demandait de l'aide au télépathe. Oui, ça se comprenait... La perte de mémoire était une chose horrible. Ne plus se souvenir de ceux qu'on aime par exemple, de ce qu'on a fait la veille tout simplement, c'était réellement alarmant et il n'y avait pas vraiment de mots pour l'expliquer.

Pour sa part, sa cécité l'avait déjà beaucoup perturbée. Du jour au lendemain, elle s'était retrouvée aveugle... Heureusement ce n'était que temporaire et finalement quelque chose, elle ne savait pas trop quoi, l'aidait, remplaçant sa vue par une "autre" en quelque sorte, certes différente mais au moins... elle n'était pas dépendante. Elle l'avait été, et franchement, ça avait été rajouté à son mal-être déjà énorme d'avoir été trahie par sa meilleure amie. Elle avait souffert de son état... Mais elle l'assumait depuis déjà longtemps, elle n'avait pas vraiment le choix et n'était pas le genre de personne à s'apitoyer sur son sort. Et puis... une fois qu'elle avait réussi à maîtriser cette nouvelle vision, elle en avait tiré des avantages. Bon, elle ne pourrait plus jamais sans doute être témoin des magnifiques couleurs du monde et semblait tout à fait... contrainte à ne voir plus ce monde qu'en noir et points lumineux verts. Mais elle avait conscience de ce qui l'entourait, elle pouvait avancer dans ce monde et elle faisait confiance, autant à ce pouvoir, qu'à ses autres sens qui s'étaient développés en compensation.

Abandonnant donc Oul et Ethan, elle fit s'asseoir sa meilleure amie et s'agenouilla devant elle, la laissant comme avant, profiter d'être, seulement dans ces conditions à peu près de sa taille. Elle sourit en sentant les bras de la brunette se refermer encore sur elle alors qu'elle sanglotait toujours. Elle finit par réussir à la calmer et la rassura, lui expliquant tout bas qu'elle allait bien... Qu'elle avait été acceptée par les Sins, qu'ils s'étaient occupés d'elle et qu'elle allait mieux, qu'elle savait à présent se servir de son pouvoir même si elle réalisait qu'il lui faudrait sans doute des années pour être en mesure d'en contrôler toutes les possibilités. Il lui semblait tellement vaste. Il est vrai que lorsqu'on voyait les choses comme elle, lorsqu'on se rendait compte que tout.. était constitué de particules... enfin d'atomes, de molécules, de matières donc... le fait qu'elle puisse contrôler cela lui donnait une possibilité d'action sur tout. Bon, d'accord, c'était difficile et elle n'en était qu'à un stade léger... Mais c'était une jeune femme obstinée et plutôt fier malgré sa nature silencieuse et discrète. Elle avait décidé qu'elle maîtriserait ce pouvoir, qu'elle aiderait son nouveau peuple avec celui-ci... alors elle y arriverait, il n'y avait pas d'autres alternatives.

Elle lui raconta les difficultés au début... de s'adapter, de se relever de... son absence. Et combien l'aide de ses nouveaux amis en quelque sorte avait été précieuse... Kania culpabilisa bien entendu, mais elle écouta... Apprenant comment depuis quelques jours, Ethan lui envoyait ce rêve pour la faire venir dans ces ruines, après avoir accepté d'accompagner la jeune blonde quand elle fut prête et assez forte. C'est vrai qu'il avait été super... Acceptant, sans réellement poser de questions, il devait comprendre pourquoi elle agissait ainsi. Il en aurait sans doute fait autant pour Clark.
Penser au jumeau fit légèrement sourire Eira. Ca c'est sur, elle l'avait pratiqué celui-ci... Il en faisait souvent trop pour détendre l'atmosphère mais il était gentil... et faisait ça pour aider tout le monde.

La conversation dura longtemps, même si en réalité, la brunette parla peu au début... Quand ce fut son tour, elle s'excusa longuement, encore admirative du long discours tenu par sa compagne. Enfin elle raconta ce qu'il en avait été pour elle, les remords et la honte, le rejet d'elle-même et l'incompréhension. Mine de rien... que sa meilleure amie devienne une Sin, qu'elle réagisse comme elle l'avait fait, était la seule chose qui pouvait la libérer de l'emprise d'Erwan. Parce qu'elle avait cessé d'haïr les Sins... aussitôt que le mal fut fait...
Il y eu beaucoup de paroles pour dire en réalité peu de choses et finalement, Eira se redressa.

Kania lui jeta tout de même un regard sceptique. Sa meilleure amie avait changé d'accoutrement. Pantalon moulant, débardeur tout autant et long manteau... ça changeait mais ça lui allait bien quand même. Elle se sentait pourtant extrêmement triste... Pourquoi était-elle devenue aveugle ? Ce n'était pas juste... non, vraiment pas juste.
Eira lui prit la main et lui sourit une seconde avant de s'en retourner vers les deux autres, marchant, parfaitement à l'aise au milieu des décombres, comme si elle voyait, en faisant même moins attention en quelque sorte que quelqu'un qui voyait. Après tout, elle n'avait pas vraiment à regarder où elle mettait les pieds.

_ Ethan ?... Nous avons pu discuter merci... Je voulais juste te prévenir que j'ai cru sentir les particules d'animaux se rapprochant à l'est des ruines, pas très loin, on ne les voit pas encore, mais ils sont tout proche, le vent venant dans l'autre sens ils n'ont pas dû nous sentir... Des daims je dirais... qu'en est-il de ton côté ? On va chasser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 14:39

Bien qu’un peu tendue, la voleuse essaya d’écouter les paroles apaisantes d’Ethan. D’un, elle n’avait pas l’habitude d’être en présence d’inconnus. De deux, se détendre ne faisait pas vraiment partit de son vocabulaire. De trois, devoir se révéler ainsi à n’importe qui avait de quoi perturber un peu. Mais après tout, c’était elle qui lui demandait…
Assise sur son rocher, Oul ferma les yeux, essayant de visualiser ses souvenirs. Tout finissait par devenir flou, à part les souvenirs liés à son pouvoir. C’était le seul fil conducteur de sa mémoire. Elle pouvait se repasser en boucle tout ce qui concernait la téléportation.
Comment elle avait découvert son pouvoir après avoir été recueillie par les voleurs, comment elle avait du apprendre à le maitriser, et comment il avait évolué. Comment Agone l’avait aidé à le gérer, à ne pas se laisser dominer par son pouvoir.
La jeune femme sentit ses mains trembler et les serra l’une contre l’autre. Encore… Ces tremblements devenaient plus fréquents…

« Ferme les yeux et pense à un endroit ou tu souhaites aller. Laisse-toi aller petite… »
« Maintenant regarde l’objet, tu ne veux pas qu’il reste ici pas vrai. Envoi le dans la pièce d’à côté, non pas comme ça, concentre toi, je sais que tu peux le faire. Visualise l’endroit, puis l’objet et … Bravo Oul, je suis fier de toi. »
« Agone, tu penses que je pourrais… envoyer quelqu’un à la place de ta dague ? Je veux dire, téléporter quelqu’un ? »
« Tu pourras tout faire Oul, il suffit juste que tu y crois très fort. »


La voleuse sentit des larmes couler le long de ses joues. Grâce à Ethan qui fouillait sa mémoire, elle parvenait à revoir certaines scènes de sa vie parmi les voleurs, surtout celles qui concernaient Agone. Elle les connaissait, elle s’en souvenait. Comme si l’homme avait su marquer son esprit et pas le reste…
Mais de nouvelles images vinrent s’ajouter à celles-ci. Des flashs d’avant la grande tour, d’avant sa «re-naissance » comme elle l’appelait. Juste quelques parties, surtout concentrées sur des objets, ou des faits marquants.

Un miroir qui reflétait le visage pâle d’une jeune fille aux yeux écarlates. Une vue sur la cité qu’elle pouvait apercevoir derrière sa fenêtre. Des objets dont elle ne connaissait pas l’utilité mais qui semblaient posséder des technologies dont elle ignorait tout. Des voix qui l’appelait mais dont elle ne comprenait ni le sens ni le véritable nom. Des yeux bleus, aussi bleu que le ciel mais qui n’appartenaient ni à Agone, ni à Ethan. Une arme posée sur son front… une main qui appuyait sur la gachette et…

- NON ! s’exclama la voleuse en se levant brutalement, Non… Sors de ma tête ! gémit-elle en portant ses mains sur ses oreilles comme si ça allait la protéger des souvenirs.

Le souffle coupé, la voleuse essaya de retrouver une respiration correcte. Les quelques bribes de souvenirs qui venaient de remonter ne lui plaisait pas. Pourquoi… Non, comment avait-elle pu voir la cité Gamma d’en haut ? Pourquoi les voix lui semblaient-elles si familières alors qu’elle ne les connaissait pas. Pourquoi avait-on voulu la tuer ?
Elle ne comprenait pas, elle ne comprenait plus rien, elle ne voulait plus comprendre.

Quand Eira apparut avec Kania, la voleuse parvint à retrouver contenance, séchant rapidement ses joues. Elle y réfléchirait plus tard, quand personne ne pourrait s’apercevoir qu’elle avait pleuré. Ce n’était pas très… digne pour la voleuse de montrer ses sentiments et elle espérait que le Sin ne lui en tiendrait pas rigueur.
D’ailleurs le souvenir des yeux bleus la fit frissonner. Encore et toujours des yeux bleus. Pourtant dans ce regard elle n’avait ressenti aucune animosité, au contraire, il était aussi chaud que celui du voleur.
Oul se concentra à présent sur les deux jeunes filles, comme pour chasser les mauvaises pensées qui l’assaillaient.

- Chasser ? J’avoue que je suis curieuse de voir comment vous chassez vous autre… Ce doit être très… différent de la manière dont je m’en occupe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 19:24

Aider était une chose normale pour Ethan. Le jeune homme comme son frère avaient été apprit dans cette optique par leur père depuis petit, et leur monde si on pouvait appeler cela ainsi se composait de personnes qui passaient leur temps à s'entraider. Une vraie communauté, où chacun avait sa place. Alors le faire pour Eira était pour eux une chose tout à fait naturelle, surtout que les deux jumeaux la connaissaient. Bon, au départ il y avait toujours eut un peu plus de méfiance d'Ethan, mais de sa part c'était naturel. Le jeune homme se méfiait de tous et de tout le monde, y comprit si les Ashtarus avaient sauvé la mise à son frère. Mais au fur et à mesure, un lien avait commencé à s'installer et lorsque la séparation avait eut lieu, bien involontairement pour Eira, le télépathe savait qu'elle allait avoir besoin de repères les premiers temps.

Donc celui-ci s'était proposé et le conseil ne s'était pas opposé, l'aidant une nouvelle fois à trouver une demeure pour la jeune femme, même si au départ elle vécut chez les jumeaux, profitant de la chambre d'amis pour avoir un espace à elle. D'ailleurs étrangement Clark n'avait pas essayé de trop en profiter, même si pas mal de remarques avaient glissé dans le secteur sur ce genre de domaine. la blonde avait entièrement raison quand à ce qui motivait le plus vieux des deux à agir ainsi. Si lui-même s'était retrouvé dans cette situation avec son frère, et même s'il s'agissait d'un abruti insupportable, lui aurait tout fait pour le retrouver, et gare à celui qui aurait été sur son chemin.

Oul décida d'accepter l'aide du sin en face d'elle et tous les deux plongèrent donc dans son esprit. Les choses furent plus simple que la première fois. Lors du premier contact, Ethan n'avait presque rien trouvé et était ressorti de là complètement vanné et secoué, du fait du chaos mental qu'était l'esprit de la voleuse. Mais cette fois-ci tous les deux revoyaient des souvenirs clairs qu'ils pouvaient suivre sans trop de mal. Le rôle d'Agone s'en trouva confirmé, et le Johnson remarqua en effet que leurs regards semblaient plus ou moins proches, mais surtout de la même couleur. Mais d'autres vinrent, apparemment plus vieux, plus lointain dans le temps. Le miroir refléta le visage d'Oul, la couleur et l'apparence ne laissaient aucun doute, mais celle-ci était bien plus jeune. La fenêtre lui donna l'impression qu'ils étaient au centre d'une ville, et à la voir, cela ne pouvait être que Gamma. Pourquoi y était-elle ? Et qui était cette personne qui la menaçait soudainement ? Ethan n'en sut guère plus car il fut éjecté par le violent rejet non prévu d'Oul et ce n'était jamais quelque chose d'agréable.

Cette plongée dans les souvenirs amenait beaucoup de questions. Qu'est ce qu'une petite fille pouvait faire dans la tour des Quatorze ? D'après ce que lui avait dit son père, c'étaient là que résidaient les plus puissants Sins parmi les Muss qui portaient tous des noms de cartes, et seuls leurs proches pouvaient y vivre. Serait-elle... la fille d'un des quatorze ? Inutile de s'alarmer tant que l'on en savait rien, mais il faudrait se montrer prudent. Le télékinésiste s'était remis de cette éjection brutale lorsque les deux inséparables revinrent, et qu'Eira parla de chasse. Sur ce point, le don de celle-ci était une véritable aubaine et permettait de repérer des proies au loin. L'archer se redressa et s'étira avant de vérifier son arme et ses munitions.


- C'est une excellente idée. Cela ne fera pas de mal et comme nous allons certainement rester ici un petit moment, au minimum jusque demain avant de redémarrer, cela nous garantira la nourriture pour ce soir. Quelqu'un a une objection contre du Daim au barbecue ?

Le souci premier n'était pas forcément la chasse, mais surtout ensuite de savoir protéger sa prise. En effet, dans les ruines vivaient beaucoup de monde, même si la plupart avaient bien apprit à être des ombres très discrètes. Et pour ceux qui ne savaient pas forcément très bien chasser, le rapt était quelque chose de plus simple. Même si généralement mettre un mur télékinésique autour de la prise une fois celle-ci abattu était un bon moyen de conserver sa part.

- Je te laisse nous donner les indications pour être le plus discret possible Eira, et je me tiens prêt à tirer.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 20:08

Bien que secouée par les images qu’elle avait entraperçues et qui la hantaient, Oul resta impassible, cachant son visage derrière ses mèches noires.
Elle revit encore la vue sur la ville, Gamma et le regard bleu braqué sur elle. La voleuse fronça les sourcils pour s’en débarrasser, secouant la tête de droite à gauche.
Bon, les Sins étaient prêt à chasser. Elle allait donc l’être. A sa manière.

Ecoutant Eira pour l’emplacement des bêtes, la jeune femme se téléporta au plus près d’un animal et tira une flèche avec son arme. Avant de le téléporter jusqu’aux autres. Elle arriva quelques secondes plus tard, l’air toujours un peu secouée, mais déterminée.

- Je vais vous laisser…
hésita t-elle, Passez une bonne nuit, et bonne… route pour je ne sais quand, ni où.

Après un hochement de tête pour les saluer, la jeune voleuse repartit gravir les ruines pour retourner à la coupole où elle avait laissé son sac. Elle aurait pu se téléporter, mais elle s’était faite une promesse. Visiter et fouiller les ruines oui, mais comme si Agone avait été présent.
Et puis les Sins et la brunette préfèrerait surement rester seuls.
Alors qu’elle escaladait un des murs pour atteindre une sorte de passerelle, elle sentit ses mains trembler.

« Non, pas maintenant… Pas maintenant…» gémit-elle mentalement avant de se sentir lâcher prise.

Elle se sentit tomber et la seule chose qui lui permit de ne pas s’écraser au sol, c’est qu’elle disparut en plein vol, retombant dans l’eau gelé des glaciers du sud comme pour amortir sa chute. Mais l’eau la délivra un peu de son tremblement… enfin elle tremblait toujours, mais à cause du froid cette fois. Sous l’eau elle ferma vite les yeux pour se téléporter à nouveau et atterrit cette fois ci dans les ruines, s’écrasant à plat ventre dans la poussière.
Toute trempée, et les cheveux collés contre son visage, elle se releva les lèvres bleues jurant comme pas possible… tout en bégayant à cause du froid. Serrant ses bras autour d’elle pour se tenir chaud, elle hésita quelques secondes et disparut à nouveau apparaissant sous la coupole, plongée dans l’obscurité à présent.
Seule, la jeune femme se dévêtit, et changea de vêtements, étalant les siens sur des barres en fer pour les faire sécher.
Resserrant une couverture autour d’elle, Oul se remit à penser à ce qu’Ethan avait découvert et aux images qu’il était parvenu à « déterrer ».
Pour ne pas oublier, elle écrivit tout dans son carnet tout en mangeant une pomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 20:43

Oui... Bon bah elle allait quand même attendre un peu que sa meilleure amie digère tout ce qui avait bien pu se passer... avant de lui dire qu'elle avait habité un moment avec deux garçons. Déjà parce qu'elle n'avait pas tellement envie de parler de sa cécité, sachant pertinemment que la brunette culpabiliserait d'autant plus de ne pas avoir été là pour l'aider et la soutenir réellement lorsqu'elle avait besoin d'elle. Et ensuite parce qu'elle n'avait pas envie de la voir s'énerver ou s'inquiéter... se disant sans doute qu'ils en avaient profité.
Enfin elle l'accepterait sans doute venant d'Ethan qu'elle ne considérait pas réellement comme un danger. Le jeune homme pouvait certes en être un s'il s'avérait qu'ils devenaient ennemis, ce qui n'arriverait probablement plus jamais mais en imaginant que ce soit possible, oui, il serait dangereux de par ses pouvoirs et son intelligence. Ce qu'elle considérait plutôt comme... dangereux en réalité, c'était la possibilité que le garçon en question fasse des avances à sa meilleure amie.

Ethan non... Il était trop sérieux, sans doute timide malgré tout et trop... pas prêt peut-être. Non le vrai danger, c'était Clark... Clark... c'était le jumeau diabolique, elle ne pouvait pas le voir autrement. Une espèce de cinglé, contraire parfait de son frère, adorateur des femmes. Bien qu'elle aurait eu de belles surprises en entendant quelques anecdotes à ce propos. C'est vrai que le pauvre avait été confronté à Eira... Qui par son apparence pouvait passer pour une jeune femme timide, réservée... mais qui n'avait pas réellement de problème pour exprimer ce qu'elle pensait quand il le fallait et que rien n'intimidait. Quand elle allait mieux... combien de fois s'était-elle amusée à le provoquer alors qu'elle était sérieuse une seconde plus tôt... Ou alors lorsqu'il avait été trop pervers par les paroles et qu'elle sentait Ethan, gêné ou plutôt mort de honte d'avoir un frère avec si peu de tenue devant une demoiselle, s'apprêtant à intervenir et qu'elle l'avait arrêté avec un sourire, se levant pour rejoindre gentiment le jumeau, se collant intentionnellement contre lui en lui lançant un sourire taquin... avant de l'embrasser langoureusement et de s'éloigner avec un petit sourire.

_ Tout en parole et si peu en geste jeune homme... Quoi que vous prétendiez, vous restez un gamin... *s'était-elle amusée à lui dire, l'innocence même, faisant même un clin d'oeil à Ethan*

Avoir perdu la vue ne l'empêchait pas d'utiliser encore toutes ses expressions faciales. Bref... ce n'était qu'un exemple parmi tant d'autres. Elle s'était bien entendu avec eux deux. Elle les aimait bien... Clark lui rappelait un peu Kania avec son énergie, son esprit vif et libre l'amusait, la divertissait, même quand il ne partait pas sur ses grandes exclamations perverses.
Bon... bref bref bref... On allait attendre un peu quand même avant de lui parler de tout ça.
Eira se passa une main dans les cheveux, lui souriant alors qu'il s'armait.

Elle lui fit signe de rester où il était et commença à escalader un mur et quelques ruines, lui parlant en pensées pour lui dire qu'elle allait les rabattre vers lui.
En gros, c'était pour ça qu'elle escaladait... Pour pouvoir être davantage en hauteur et pas vraiment gênée par les ruines qui lui bloquaient la "vue". Parce que même si elle percevait des choses au travers d'autres, ça ne voulait pas dire qu'elle pouvait agir dessus. Pas encore du moins. Quand elle fut assez haut, elle repéra sans mal le groupe de daims et des ruines en équilibre près d'eux. Elle se concentra sur les points verts lumineux des bases de morceaux de béton etc en équilibre... et ceux-ci, à la vue de ses compagnons, qui ne pouvaient rien voir malheureusement d'où ils étaient... auraient fait comme disparaître... Disons que les liens reliant les atomes etc entre eux se brisèrent... et donc ses bases disparurent... d'où un premier écroulement qui ébranla le petit troupeau... un deuxième... puis un troisième pour les forcer à se diriger vers le Chasseur qui attendait... à la manière dont on rabattait les hordes dans le passé... mais différemment voilà tout. Par contre, ça fatiguait...
Kania se tenait prête à aider, son arme à la main... confiante néanmoins...

Sauf qu'il y eut un imprévu... et un gros imprévu même. Parce que l'espèce de tarée amnésique décida de montrer qu'elle savait chasser et se servir de son pouvoir apparemment. Pourquoi ? Bonne question mais elle le fit. Son apparition eut le bon goût de faire se disperser une partie du troupeau... puisqu'ils eurent une sacré frousse ! Mais alors qu'elle revenait près d'eux les deux autres en bas se concentrèrent sur elle et Eira marmonna, se dépêchant de faire tomber un bloc de béton pas très loin d'eux pour éviter qu'ils ne se fassent piétiner par les bestiaux affolés.
Elle redescendit néanmoins en silence, intériorisant beaucoup comme d'ordinaire, soupirant simplement. Tant qu'il n'y avait pas de blessés, elle ne dirait rien, même si elle avait eu une sacrée frousse pour le coup.

Mais sans donner plus d'explication, la fille s'éloigna... Et il se passa deux ou trois trucs qu'ils ne comprirent pas. Eira soupira une nouvelle fois, comprenant plus ou moins qu'Oul avait eu des problèmes, pas décidée pour sa part à laisser cette tarée toute seule... On ne savait jamais, elle pourrait les attaquer dans la nuit si elle voyait un camp "étranger" proche du sien. Après un léger sourire pour Ethan puisqu'elle avait appris à quel point échanger par la pensée pouvait être un gain de temps, elle monta, suivie par Kania qui l'aidait à porter les affaires du jeune homme tandis qu'il s'occupait du daim.


_ Si tu crois qu'on va te laisser toute seule...


HS : Message édité --' à cause d'un piaf !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 14 Juin - 22:18

Mettre une priorité dans ses révélations, c'était sans doute une excellente idée. Surtout que tout comme la jeune femme, imaginer la réaction de Kania ne serait pas dur. Surtout sur le fait qu'ils l'aient hébergé. Avant qu'ils n'aient put dire ouf, la brune aurait monté un scénario catastrophe, et chercherait sans doute à tuer clark, ce qui l'obligerait lui à devoir le défendre un minimum, ce qui amènerait Eira à s'en mêler, et ça finirait en pugilat. Mais en effet de ce coté là, sans doute n'y avait il rien à craindre, qui comme pour toujours maintenir en équilibre n'en parlait jamais. Alors que son frère, comme son oncle malheureusement, ne semblait avoir que ce sujet là en tête. D'ailleurs, l'ainé ne savait pas trop comment il devait prendre les provocations, d'un coté, c'était certain que sur le coup, cela rabaissait son cadet, mais de l'autre, si elle continuait d'y aller ainsi, comme pour d'autres avant elles, il finirait par sauter le pas. peut-être que c'était l'idée que Kania l’apprenne qui le freinait, puisque jamais il n'arriverait à frapper une femme. Quoiqu'il serait encore capable de sortir une ânerie du genre de la penser jalouse...

Enfin, son frère n'était guère le sujet principal pour le moment. Non, là après des visions, si on pouvait dire ça ainsi, troublantes, c'était la chasse qui était le sujet du moment. Eira et Ethan s'entendaient bien là-dessus, ayant rapidement mit au point des techniques efficaces, et utilisant la télépathie pour discuter sans faire de bruit, et de plus de plus loin et plus rapidement. C'était vraiment ce qu'il y avait de mieux. Mais aucun des deux n'avait prévu qu'Oul se joindrait à la partie, ou plutôt les devancerait. Certes, sa méthode était efficace, rien à dire, mais voulait dire qu'elle se limitait à une seule prise si elle n’arrivait pas à localiser les autres proies ensuite.


*C'est courant d'air que Clark aurait du la surnommer.*

Parce que là, c'était franchement ce à quoi celle-ci lui faisait penser, même si c'était sympathique de leur laisser la prise. Mais cela affola les créatures qui se mirent à foncer sur Kania et lui, et Eira du intervenir pour les détourner, même si le Sin en profita par la suite pour abattre une seconde cible. L'esprit de la voleuse apparut pour disparaitre puis réapparaitre, semblant affaiblit. D'un commun accord silencieux, les deux amis se mirent d'accord sur le fait de se répartir les tâches, les laissant passer à l'avance et s'occupant de récupérer les prises, qu'il pouvait transporter sans trop de mal grâce à son pouvoir. Lorsqu'il arriva où étaient les autres, Kania avait allumé un feu, et Eira donné sa cape, par dessus laquelle s'ajouta celle d'Ethan.


- Vouloir s'en sortir seul est honorable, mais c'est presque impossible, même avec un pouvoir comme le tien. On a tous notre fierté, mais quelques fois il faut plus de courage pour accepter de l'aide que la refuser. Aucun de nous ne te fera de mal. Cherches tu toujours à rejoindre l'Oasis ?


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 7:45

Hs : je ne relèverais même pas le piaf, vu que tu ne comprends pas le terme « poulet »…



Bien que peu confiante en ce qui l’entourait, la voleuse se laissa aller, posant son dos contre la coupole, et resserrant sa prise sur la couverture autour d’elle. Tout en continuant d’écrire lentement dans son carnet, elle n’aperçut pas les deux filles qui rentraient elles aussi à l’intérieur de la coupole. Elle ne le réalisa uniquement lorsque Blondie lui parla.

- Je ne vous ai rien demandé,
protesta Oul en se cachant derrières ses mèches noires pas encore sèches.

Mais les deux amies ne semblaient pas l’écouter et firent comme si de rien n’était, montant leur campement près de la jeune femme, allumant un feu, et l’une d’elle posant sa cape par-dessus d’elle-même.
Oul grogna pour la forme mais remercia intérieurement cette chaleur bienvenue. Elle reposa son carnet et le rangea dans son sac, alors qu’Ethan apparaissait à son tour et lui donnait aussi sa cape. Elle n’était pas un porte manteau tout de même… ça commençait à peser toutes ses couches.
La réflexion d’Ethan, bien qu’innocente et pas méchante fit froncer les sourcils de la jeune femme qui se sentit visée plus qu’elle ne l’était.

- Ce n’était pas de la fierté, rétorqua la voleuse amère, un daim suffit amplement pour trois personnes... et vous n’êtes pas plus donc ça va. J’ai apprit à respecter les troupeaux, à les laisser vivre pour n’abattre que les plus vieux... Déjà que le monde est chaotique alors si on plus on finit par faire disparaitre toute trace de vie animale, où irons nous ?

Ses mains tremblèrent sur les bords de la couverture et Oul les cacha à l’intérieur en se mordant les lèvres. Encore… Elle était dans la période tremblement… tout ce qu’elle souhaitait c’est que celle-ci se termine vite.
Pourtant, elle releva la tête aux dernières phrases du jeune homme.
« Aucun de nous ne te fera de mal »
Ouais, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu… Comment pouvait-il dire ça alors qu’on ne savait pas qu’il pourrait se passer ? Oul Parano ? Non… jamais.
« Cherches-tu toujours à rejoindre l'Oasis ? » L’oasis ? Oasis… elle avait lu quelque chose la dessus dans son carnet…

- L’Oasis ? C’est pas le truc… enfin l’endroit où se trouve une colonie de Sin ? Peut être… Je ne sais pas. Du moins pas maintenant. J’ai des choses à faire ici avant tout… Pourquoi ? Tu connais l’endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 8:48

Eira était de nouveau silencieuse... Comme quoi elle n'avait pas perdu ses "bonnes habitudes". Elle réfléchissait tranquillement en remontant parmi les ruines. L'obscurité qui commençait à être gênante pour ses compagnons ne lui posait pas le moindre problème, pour elle, ça ne changeait rien c'était toujours... aussi verts et lumineux... Enfin si elle ne se concentrait pas ce n'était que de légers contours.
D'ailleurs une fois qu'ils furent installés justement, elle cessa de se concentrer sur tout autour d'eux pour pouvoir se reposer un peu et avoir moins de lumières vertes, certes agréables et rassurantes mais quand même... C'était le soir hein ?!!!
Remarque, son pouvoir pouvait être utile pour les tours de garde au moins.

Il est vrai que ça pouvait plutôt bien servir. Du moins dès qu'elle avait été en mesure de le maîtriser, de nombreuses utilités en étaient ressorties. La jeune femme s'installa un instant devant le feu, l'observant en quelque sorte derrière ses lunettes noires. Kania était surprise de tout ce qui s'était passé. Elle n'avait eu qu'une manifestation bien légère du pouvoir de sa meilleure amie, maintenant, elle se rendait compte de ce dont elle était capable. La jeune brune n'avait pas peur, elle n'avait pas non plus envie de lui faire du mal. Elle se souvenait de ce qu'elle avait ressenti quand elle avait agi... violemment, lorsqu'elle avait fait ce geste qu'elle regrettait encore et ne comprenait toujours pas. Et elle ne le ressentait plus... Non, elle était à l'aise, parfaitement à l'aise.

Pourtant, elle ne collait plus la blondinette comme elle le faisait auparavant. Non... Ca... ça avait changé en quelque sorte. Mais elle était près d'elle et tenait sa main. Elle avait du mal encore à assimiler tout ce qui s'était passé et avait encore l'impression de nager en plein rêve mais ça allait... Si Ethan le voulait bien, elle les suivrait à l'Oasis, elle ferait allégeance aux Sins pour rester avec eux, quittant son ancien clan... Elle préférait largement ça à continuer d'être témoin des folies meurtrières de son clan, et d'être à nouveau éloignée d'Eira.

Cette dernière eut un geste apaisant vers Oul, lui souriant gentiment en inclinant la tête.

_ Ne t'en fais pas.... nous ne te voulons vraiment aucun mal et que pourrions nous te faire de toute façon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 9:49

L'obstination. C'était devenu un caractère relativement courant par les temps qui courraient. Après tout c'était cela qui permettait de survivre, donc rien de réellement étonnant sur ce point. Et si Oul était une personne têtue, les trois autres que la voleuse venait de rencontrer de nouveau également. C'est ainsi qu'un camp commença à s'installer, alors qu'Ethan arrivait un peu après tout le monde, donnant sa cape pour permettre à celle qui avait du faire un drôle de plongeon pour qu'elle se réchauffe. Puisque la demoiselle Scarlet avait déjà évoqué les glaciers, et qu'avec son pouvoir c'était comme s'ils étaient à la porte à coté, imaginer qu'elle ait encore été là-bas n'était pas si dur.

- Sans doute ne faut il pas trop tuer, mais en même temps sans savoir quand aura lieu la prochaine que l'on croisera du gibier, mieux vaut tout de même chasser assez et conserver la viande grâce au sel.


Pour autant, ce qu'il avait dit était vrai. Son but n'était pas de faire du mal, même si par contre, c'était tout à fait dans ses possibilités. La télépathie avait bien plus de possibilités que les gens ne le soupçonnaient, et quelqu'un de mal intentionné avec ce pouvoir aurait largement put faire énormément de mal, ne serait-ce qu'en manipulant les gens.

- C'est cela. Et il se pourrait en effet que certaines rumeurs m'aient aidé à localiser une entrée possible.

Bien sûr, c'était légèrement mensonger, vu que lui-même y vivait, le Johnson savait parfaitement comment y aller, mais vu le problème de mémoire d'Oul, et son habitude de tout noter sur carnet, le jeune homme préférait éviter de trop lui en confier pour le moment. Si par malheur un de ces carnets se perdait et se retrouvaient entre des mains malveillantes avec explication d'une de leurs entrées, ce serait la fin du calme. Donc pour le moment, celui-ci jouait la carte de la prudence. Une sorte de grill fut monté donc pour faire cuire les morceaux de Daim, et Ethan utilisa une dague pour découper les morceaux, avant de demander à chacun ce qu'il souhaitait.

- J'espère que le rêve n'a pas été trop étrange, ce n'est pas vraiment ce que je maitrise le plus, mais j'ai suivi l'idée d'Eira puisqu'elle est celle qui te connaissait le mieux. Celle-ci avait raison, si l'on en juge le fait que tu sois là maintenant.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 10:17

Oul répondit doucement à Eira :

- Je ne sais pas, mais je ne préfère pas prendre de risques…

La jeune femme finit par retirer les capes et sa couverture, à présent réchauffée et les rendit à leur propriétaire. Elle se leva, et discrètement se glissa hors de la coupole. Elle avait apprit à être discrète avec les voleurs et s’était pratique quand on ne souhaitait pas utiliser son pouvoir.
Respirant l’air frais avec un fin sourire aux lèvres, elle laissa le vent lui fouetter les joues alors qu’elle s’installait sur le toit de la coupole. Etre avec des gens la dérangeait. Elle n’avait pas l’habitude et même si les Sin et la ashtaru étaient passables, oui elle n’allait pas dire sympas non plus, elle ne les connaissait pas, se retrouver entourée alors qu’on avait l’habitude de voyager en solitaire pouvait être surprenant.
Repensant aux deux amies, Oul parut nerveuse de ne pas comprendre. Elles se connaissaient depuis leur plus tendre enfance et était plus que des amies avant, enfin d’après ce qu’elle avait comprit, et maintenant, c’était comme si un vide s’était créé entre elles. N’empêche ça devait être bien de toujours pouvoir compter sur quelqu’un que l’on connait… D’avoir des amis.
La voleuse soupira et tendit les jambes devant elle en observant le ciel. Non, elle se l’était interdit. La mort d’Agone l’avait vraiment perturbé. Depuis, elle essayait de ne pas s’attacher. Pas d’attache, pas de soucis ni de surprises. Certes, cela la condamnait à vivre en solitaire pour le reste de ses jours, mais avait-elle le choix ?
Six mois après la mort de son tuteur, alors qu’elle venait juste de quitter les voleurs, elle était tombée sur un groupe de Sin et avait voyagé quelques jours avec eux avant de les quitter brutalement. Etrangement, elle se souvenait de cette rencontre…

« Nous ne te voulons pas de mal jeune fille, nous sommes des Sin nous aussi, tu n’as rien à craindre de nous… »
«Regardes Oul, il y a un autre groupe plus loin, tu les rejoins pour les inviter ? »
« Connaissez-vous la grande tour ? »
« Gamma ? Nous en venons… Tu es une Sin petite ? »


Elle ne se souvenait plus de la fin de cette journée. Le groupe qu’elle avait rejoint pour les Sin en était eux même, mais pas du même genre. Elle n’avait pas comprit à l’époque que s’ils venaient de Gamma, c’était qu’ils pouvaient être au service des Muss. Tout ce dont elle se souvenait, c’était que le lendemain matin, à son réveil, elle s’était retrouvée seule, sans ses affaires, à l’autre bout du pays. Comme si son subconscient l’avait éloigné de force. Ses téléportations, parfois aléatoires l’avait sauvé d’un esclavage assuré, sans qu’elle ne sache pourquoi.
Oul soupira et redescendit, se faufilant sous la coupole comme si de rien n’était. Le vent devenait plus fort la nuit et il commençait à faire froid à l’extérieur.
Elle s’installa à sa place, se remettant sous sa couverture, perturbée de devoir partager son abri de fortune avec eux. Elle ne souhaitait pas le lendemain se retrouver ailleurs… S’ils lui avaient menti. Mais pourquoi le feraient-ils ? Après tout, Ethan l’avait aidé et les jeunes filles ne semblaient pas avoir de mauvaises intentions…
Elle resterait sur ses gardes au cas où quand même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 17:44

Qu'est ce qui allait se passer ? Après ? Maintenant ? Qu'est ce qu'ils allaient faire ? Comment choisir ? Eira se doutait que sa meilleure amie voudrait aller dire au revoir à sa famille, sans le faire entendre comme un adieu. Elle avait une famille, elle tenait à eux... Après, sans doute la suivrait-elle comme avant, à la vie à la mort.
La blonde observait, enfin façon de parler... elle semblait tellement plus calme. Bien sur, elle était heureuse de la retrouver et ce qu'elle ressentait pour elle faussait peut-être un peu son jugement mais elle était encore plus heureuse de constater qu'elle retrouvait la vraie Kania... La gamine qu'elle adorait, qui n'avait pas d'apriori sur les différentes espèces, qui ne voulaient pas vraiment se battre contre les Sins...
Bon, d'accord, elle n'était pas encore tout à fait à l'aise, elle culpabilisait beaucoup... elle mettrait du temps avant de retrouver son caractère premier et il était certain qu'elle serait beaucoup plus attentive à sa meilleure amie et mettrait un moment avant de se faire à sa cécité mais...ça irait, elles étaient à nouveau ensemble.

Les deux jeunes femmes ne tentèrent pas de retenir la voleuse, n'influant pas sur ses actions ni pensées, elle était libre de faire ce qu'elle voulait après tout...
Ethan était efficace, même si elles l'aidaient, Eira pas beaucoup puisque n'ayant jamais été très douée là dedans.. Elle... elle mémorisait les plantes, elle avait un vrai talent pour ça. Elle les mémorisait sans mal... Depuis qu'elle avait perdu la vue, elle passait beaucoup de temps à essayer d'enseigner tout ce qu'elle savait à Ethan pour qu'il puisse au moins profiter de ses connaissances. Elle avait besoin de lui demander la couleur des plantes puisque parfois la vision qu'elle en avait, pourtant correcte, et le toucher ne suffisaient pas. C'était un élève très attentif... Enfin ce n'était pas que pour lui qu'elle faisait ça bien sur, elle le faisait tous les jours, une sorte de cours pour les habitants de l'Oasis. Son projet actuel était de pouvoir avec tout ce qu'elle savait et l'aide de tous ces motivés, construire des sortes de petites serres pour avoir tout ce qui était nécessaire pour les guérisons etc, à portée de main...

C'était toujours ça de gagné, il ne fallait pas l'oublier.
La jeune femme se rendit aussi compte du fait de la proximité de la brunette, que celle-ci avait perdu du poids... Ca la surprenait un peu n'empêche. Reprenant un peu son caractère originel, elle finit par râler sur Ethan et par le repousser gentiment, lui disant de lui laisser la cuisine, que c'était SON domaine... Ce regain d'énergie et de mauvais caractère tira un sourire à Eira...
Kania par contre, s'empressa de répondre, très occupée malgré tout, mais attentive.

_ Je te remercie beaucoup pour ce que tu as fait Ethan... J'avoue que le premier jour, le rêve n'était pas très précis... mais au final, c'était...très bien, j'ai compris le message... merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 19:29

Les choses avaient été étrange ces derniers temps. En même temps qu'est ce qui ne le paraissait pas dans leur vie actuelle ? Presque rien.Mais certaines choses étaient toujours valables. Des valeurs comme l'amitié existaient toujours, Eira et Kania en étaient une preuve flagrante bien sûre, mais même de manière générale. C'était en acceptant les autres tels qu'ils étaient que les générations actuelles pourraient espérer changer la vision des choses. Alors commencer par s'entraider était vraiment une bonne chose, même dans des petits groupes.

La demoiselle blonde avait effectivement bien trouvé sa place en tant qu'Herboriste dans l'Oasis. S'ils connaissaient les plantes qui avaient réussi à survivre dans les ruines, la demoiselle Jezkael en connaissait bien plus et leur avait permit d'en récupérer certaines variétés et d'aider à les faire pousser, et cela serait un plus non négligeable. Le "coup de gueule" de Kania l'amena presque à vouloir rire, ce qui était un exploit, et il lui laissa la place volontiers. Sur ce point, son frère était bien plus doué que lui. Ethan se rappelait encore de la réponse apportée au pourquoi s'acharner à apprendre ainsi la cuisine : s'assurer que son frère mange correctement et surtout c'était un bon piège à filles un homme sachant cuisiner. Pendant l'espace d'une seconde ce jour là, l'ainé avait cru qu'il n'y aurait aucune motivation perverse. Raté.


- Il n'y a pas de quoi. C'est normal. Vous êtes inséparables vous deux, la preuve en est ton état physique. Je n'ai fait que ce que tout le monde de sensé aurait fait à ma place.

Comme d'habitude, le jeune homme minimisait son rôle. Mais c'était sa nature après tout. Ethan était l'ombre discrète qui faisait ce qui devait être fait avant de continuer son chemin. De plus ce lien qui unissait lui pouvait le comprendre également. Donc c'était logique pour lui de les aider à les réunir. Le Sin se doutait également que Kania allait vouloir rester avec son amie, et il y pensait déjà. Cela voulait dire passer devant le conseil, tout en l'amenant là-bas en s'assurant au départ qu'elle ne saura pas où ils sont tant qu'elle n'aura pas été accepté. En toute logique, ça ne devrait pas être trop dur, deux voix étaient déjà assurées sur les dix, la sienne et celle de Yuri, après pour les autres, des arguments convaincants devraient suffire à faire qu'ils acceptent le tout. Mais bon pour le moment, autant se concentrer sur le présent, ce que l'odeur de Daim grillé lui rappela.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 21:11

Kania s'était contentée de continuer de le remercier en l'asticotant qu'elle disait bien ce qu'elle voulait et que si elle estimait qu'il avait beaucoup fait, elle avait tous les droits de lui dire merci et que s'il continuait à faire comme si ce n'était rien, il allait avoir un morceau de daim mal cuit, na !!!
Voir ce caractère ressurgir si vite, le sourire qui l'accompagnait réchauffait le coeur de sa meilleure amie qui s'amusait de la retrouver. Non, décidément, la Kania déprimée était certes moins excentrique et l'étouffait moins sous des câlins mais... elle était vraiment beaucoup moins bien que la VRAIE Kania.

Eira finit par se lever et s'approcha d'Oul, décidée à communiquer un peu avec elle tandis que Kania continuait de discuter plus ou moins de son côté avec Ethan.
Parce que bien sur, justement, le sujet qui lui trottait dans la tête, à savoir comment intégrer l'Oasis lui faisait un peu peur. Elle n'avait pas l'intention d'être à nouveau éloignée bien longtemps de sa meilleure amie et si pour ça, elle devait se prosterner à genoux devant ce qui était l'autorité des Sins de l'Oasis, elle n'hésiterait pas une seconde à le faire.
En fait, ce qu'elle faisait surtout c'était poser des questions en profitant qu'Eira s'éloigne. Parce que la demoiselle non à côté, elle pouvait se lâcher et demandait ce qui la perturbait...

Et ça passait pas beaucoup de choses.... Est ce qu'elle avait souffert ? Comment avait-elle réussi à surmonter son... handicap et la trahison de sa meilleure amie (dit sur un ton étranglé, sinon ça n'a pas de sens !)? Comment ça se passait pour elle ? est ce qu'elle s'intégrait bien ? Est ce qu'elle avait semblé lui en vouloir beaucoup ? Comment pouvait-elle vouloir lui pardonner ?
Bref des questions très bofs mais tellement naturelles chez une personne qui en aime une autre tout simplement. Elle était inquiète et avait sans doute pas mal perdu confiance en elle. La chose qui lui faisait le plus peur à part de voir mourir sa meilleure amie était de voir que celle-ci ne voulait plus d'elle... Ca ne s'était pas passé vraiment comme ça... enfin en partie si... Et elle avait besoin d'Eira, elle le savait pertinemment, elle ne se sentait réellement bien et elle-même qu'à ses côtés...

De son côté, la jeune blonde continua de s'approcher, ne faisant pas mine de vouloir aller ailleurs que près de la voleuse. Elle s'assit près d'elle, fixant le feu un peu plus loin, restant au départ silencieuse. Et fallait pas oublier quand même que c'était sa nature de l'être et qu'elle faisait des efforts pour parler hein ?!!! Alors fallait être un peu patient,na !!!

_ ... J'imagine à quel point ça doit être dur de ne pas savoir qui tu es... d'oublier... tous tes points d'attache disparaissent au fur et à mesure, même si certains semblent rester fixes... tu n'as jamais trouvé de moyen de pallier à ce problème ? Du moins de ralentir les effets de tes pertes de mémoire ? leur intensité ?... il doit bien y avoir quelque chose qui peut t'aider....

Oui bah c'était une entrée en matière hein !!! Alors bon, fallait faire avec.. De toute façon, les deux autres étaient occupés pour l'instant, et le repas cuisait !!! Autant parler !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 21:36

Silencieuse, la voleuse observait les flammes du feu qui crépitaient, comme si l’image qu’elle voyait lui en rappelait une autre. Elle sentit une présence près d’elle, sous sa couverture fit apparaitre sa dague par pur réflexe. Ah non, on ne l’attaquait pas. C’était Blondie qui était venue près d’elle.
Oul rangea sa dague, presque par dépit.
Pourtant, elle ne s’attendait pas à des questions si directes et personnelles. Elle resta à son tour silencieuse, ne sachant pas trop par où commencer avec une fille qu’elle ne connaissait pas une demi-journée plus tôt.

- Je ne sais pas qui je suis, quel âge j’ai, d’où je viens, ni qui pourrait être de ma famille… Je ne sais rien de ma vie avant ces cinq dernières années... Si l’on devait compter en années, j’aurais cinq ans, voir moins si l’on enlève les trous de ma mémoire… Je suis obligée de tout noter pour ne rien perdre. La preuve, je ne me rappelle même pas vous avoir rencontré auparavant…


Un moyen de pallier à ce problème ? Mais elle en avait des bonnes celle là…
Si elle avait pu trouver un remède, cela ferait longtemps qu’elle le prendrait ce remède…
Oul sembla réfléchir… il lui semblait bien qu’elle avait testé plusieurs techniques… enfin d’après ce qu’elle avait lu dans son carnet.

- Certaines plantes… de la drogue… l’hypnose… le voyage spirituel… j’ai déjà essayé… rien n’a agit, et je ne me souviens même pas de les avoir testé… Les quelques bribes de mémoire qui parviennent à rester sont le plus souvent rattachées à un souvenir important, comme la tour de Gamma, enfin je crois, c’est du moins ce que j’en déduis. Et ce n’est pas uniquement mes… absences qui me préoccupent… Si ce n’était que ça je pourrais peut être y faire face… Mais regarde…

Ayant complètement oublié que la blonde était aveugle, Oul sortit ses mains de sous la couverture et les tendit doucement devant. Elle tremblait encore. Ses mains secouées par ses tremblements replongèrent sous la couverture, comme si elle en avait honte. Là, elle se tourna vers Eira et sembla remarquer la cécité de cette dernière.

- Oh… euh, pardon, j’avais… oublié, s’excusa t-elle en rebaisant les yeux, se cachant derrière ses cheveux, cependant si tu trouve quelque chose, n’importe quoi qui puisse ralentir mes… problèmes, je testerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 15 Juin - 22:26

Obstinée, même dans les remerciements. Mais bon cela ne l'étonnait pas vraiment de la part de Kania en fait. Le jeune homme se contenta donc de la laisser le remercier et hocha simplement la tête, même si pour lui ce n'était pas nécessaire. De ce coté là, pas mal de gens semblaient penser au contraire que les remerciements étaient toujours une chose obligatoire, certes c'était très poli, mais pas la peine de les répéter plusieurs fois. Par contre celle-ci lui semblait tout de même différente, quelque chose avait changé dans son regard, même s'il ne savait pas encore quoi. La brune semblait... plus douce. C'était étrange, peut-être irait il faire un tour de vérification rapide. Juste pour confirmer ses impressions. Les questions elles ne l'étonnèrent pas du tout par contre. C'était plus que logique qu'elle s'inquiète ainsi.

- Pour la douleur, c'est surtout sur le coup. Les maux de tête qu'elle avait déjà eut, il y a eut celui que tu as vu le jour de son éveil, après il n'y en a pas eut d'autres, ou je n'en ai pas eut connaissance. Pour la cécité, il a fallut du travail. Le départ n'a pas été facile, mais Eira a une très forte volonté. Quand on a saisit que son don pouvait lui permettre de voir d'une certaine manière, on s'est beaucoup entrainé pour qu'elle puisse le maitriser.


D'ailleurs Ethan avait même du la calmer, parce que celle-ci ne voulait pas se reposer quelques fois, mais ça n'aurait rien donné de bon. Même si les plats de Clark leur permettait souvent de prendre des forces.

- Je ne crois pas qu'elle l'ait vu comme une trahison. Elle a été blessée, tout comme tu t'es blessée en le faisant, mais c'était une réaction face à l'inconnu. Je crois que le principal, c'est surtout que chacun se rende compte de ses erreurs et que vous soyez de nouveau ensemble.

Le Johnson lui sourit doucement, pour la rassurer.

- Eira s'est très bien adaptée. Ta meilleure amie a trouvé sa place dans l'Oasis, et elle a sa propre demeure. Si tu es autorisée à rester, ce sera sans doute chez elle.

Par contre la dernière question était tellement idiote qu'elle eut droit à une claque derrière la tête.

- Imbécile. Comme s'il y avait besoin d'une raison. Pourquoi donc es-tu ici en ce moment ? Parce qu'Eira compte pour toi, c'est ton amie ! Il n'y a pas besoin d'autre raison que ça. L'une sans l'autre vous ne pouvez pas le vivre. S'il y a bien une chose que j'ai vu dans vos esprits, c'est que vous serez liées à la vie à la mort toutes les deux. Suffit de vous voir, sans elle tu as dépérit, et si mon frère l'avait pas forcé à manger, elle serait dans le même état. Mais les choses ne pourront que s'arranger maintenant. Sois simplement toi, je crois que c'est le meilleur moyen pour toutes les deux de vous retrouver.

Et après, l'ainé des jumeaux prétendrait toujours ne pas aider les gens et ne pas s'occuper d'eux... c'est fou ce qu'il allait devenir moins crédible avec le temps. Même si l'initiative d'Eira était sans doute la bonne, elle paraitrait toujours moins froide que lui pour des premiers contacts.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 10:03

Oui, bon c'est vrai qu'elle était un peu directe quand même... un peu trop quand même, mais elle ne voyait pas vraiment l'intérêt à ce moment précis de tourner autour du pot et de faire une approche délicate avant d'aborder des choses plus sérieuses le lendemain... Elle ne s'en souviendrait peut-être même pas --'... Alors quel intérêt ?!!!!!
Eira préférait parler directement, lui dire les choses telles qu'elles étaient et puis au moins elle devait paraître totalement honnête.
Elle l'écouta attentivement, n'ayant pas remarqué qu'elle avait pris sa dague à un moment... Non, effectivement, elle semblait avoir tenté beaucoup de choses... et rien n'avait fonctionné...

Par contre, lorsqu'elle voulut lui montrer son problème et s'en excusa aussitôt, Eira sourit. C'était une réaction légitime. Beaucoup de personnes étaient gênées et ne savait pas comment se comporter, faisant parfois de petites bourdes sans importance mais qui leur donnaient l'impression d'avoir fait une énorme bêtise. Elle posa sa main sur une des siennes qu'elle avait fait disparaître sous la couverture, voulant en quelque sorte la retenir.

_ J'ai vu ne t'en fais pas... je perçois les mouvements... Comme je l'ai dis, mes yeux ne voient plus certes, mais avec mon pouvoir, je "vois" quand même en quelque sorte, du moins je perçois... Tes tremblements sont inquiétants en effet... Je me demande ce qui les provoque... J'ai déjà vu des personnes en présenter...mais soit beaucoup plus vieilles, soit suite à une infection ou ce genre de chose...

Elle fronçait les sourcils, réfléchissant à un moyen de lui venir en aide.
De son côté, Kania écoutait avec une attention assez extrême...Elle voulait savoir tout ce qui s'était passé, tout ce qui était arrivé à sa meilleure amie et ça la poussait à se montrer un peu pressante et un peu harceleuse aussi mais... elle voulait savoir, comment elle avait vécu, comment ça s'était passé pour elle...

Pour sa part, elle avait tellement souffert de son geste et de ne pas avoir eu les réactions qu'il aurait fallu... De ne pas avoir été celle qu'elle aurait dû... Qu'elle savait qu'elle continuerait d'y penser et d'en souffrir pendant encore des années. Retrouver Eira était la seule façon de s'en relever, elle allait pouvoir avancer à présent, retrouver le sourire et la joie de vivre surtout.

Elle écouta Ethan sans l'interrompre, buvant littéralement ses paroles alors qu'elle continuait de s'affairer autour de la cuisson du daim, ajoutant quelques herbes aromatiques qu'elle sortait d'une bourse dans sa besace. Véritablement, savoir qu'elle avait eu un soutien pareil lui faisait du bien. Par contre, le jeune homme avait raison de se poser des questions...

_ Je ne ressens plus la moindre haine pour les Sins si c'est ce que tu te demandes...je regrette d'avoir été ainsi... avant je ne l'étais pas... *finit-elle par dire...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 12:10

La jeune femme se sentit humiliée de montrer sa faiblesse à Eira. Humiliée d’être malade, de ne pas pouvoir contrôler ses « crises », honteuse de trembler à ce moment là.
Elle soupira. Avant, quand elle vivait encore parmi les humains, la voleuse n’était pas autant soumise à ses crises, elle n’en avait pas autant non plus… Et les tremblements étaient beaucoup moins forts d’un autre côté. Etait-ce à cause de ce que lui avait donné l’une des rares femmes de la tribu quand elle était devenue « adulte » ? Si ce n’était que ça, Oul devrait retourner auprès des voleurs, rapidement, discrètement et repartir aussitôt avant qu’ils ne l’aperçoivent.
Si elle venait à se faire voir, les humains lui demanderaient surement de rester avec eux… Après tout, elle était un atout pour eux. Elle était Oul Scarlet, la voyageuse écarlate.

La voleuse sursauta en sentant la main d’Eira interrompre ses pensées et stopper ses tremblements. Personne ne lui avait jamais prit la main quand elle tremblait, pas même Agone qui la regardait tristement. Oul ne sut pas quoi faire pendant quelques secondes, secondes qu’elle passa à contempler les deux mains devant elle. Finalement, elle retira sa main, très gênée, et cachée derrière ses cheveux marmona :

- Je le sais déjà… J’ai rencontré une personne atteinte de la même maladie que moi… Un humain… Il était beaucoup plus vieux que moi, vraiment très vieux… Et pourtant, ses pertes de mémoires étaient moins importantes que les miennes… Mon stade semble largement plus avancé que le sien… Je dois être condamnée, enfin… peut être que si je retrouve mon passé, qui sait ? Je récupérerais ma mémoire, fit la voleuse pour se donner de l’espoir, après tout, peut être que cette… maladie est liée à ma renaissance…

Oul releva la tête et fixa la blonde à ses côtés, comme si elle réfléchissait.

- Tu perçois les mouvements… Même dans le noir ? Enfin, je veux dire, non, c’est tout le temps noir pour toi, je suis idiote… mais je veux dire… tu saurais différencier les mouvements ? D’ami ou d’un ennemi par exemple ? Ou encore… d’un objet ?

Le sourire d’Oul d’annonçait rien de bon pour Eira. Soit la voleuse avait une idée bien définie derrière la tête et comptait sur la participation volontaire (ou involontaire d’ailleurs) de la nouvelle Sin, soit elle avait pété un câble. Mais vu ses yeux pétillants, elle avait une idée…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 13:15

Eira était plutôt d'une nature... assez compliquée dans un sens. Elle avait un peu changé mais il est vrai qu'elle semblait surtout avant, distante du monde, comme plongée dans sa bulle. Elle s'effaçait facilement et se comportait un peu en extérieur comme si la seule chose qui pouvait l'intéresser réellement, c'était Kania et uniquement elle. Ce n'était pas vrai du tout, elle était très attentive à ce qui se passait autour d'elle et beaucoup plus calme que la brunette, remarquait une quantité de choses que celle-ci ne voyait pas. Les gens l'intéressait et elle voulait souvent aider alors même qu'elle ne pouvait pas forcément faire quelque chose.
C'était peut-être une attitude un peu déplacée, mais c'était une jeune femme gentille et qui s'intégrait sans mal, même si se retrouver à l'Oasis lui avait été difficile au début.

Elle adorait la nature, comme tous les ashtarus d'ailleurs, celle-ci lui manquait énormément. Les forêts de la Shora était tout un écosystème extraordinaire. Une fois qu'on y prenait goût, c'était difficile d'oublier. Mais elle s'y était faite... Bien sur, tout le monde l'avait aidé. Les méfiances du début, tout à fait légitimes ne l'avaient en rien blessée ou vexée, elle les comprenait pour être certaine d'agir de même si leurs rôles avaient été inversés... Enfin s'ils avaient été des Sins chez les Ashtarus, ils se seraient fait massacrer mais passons...
Mais comme l'avait très bien dit Ethan un jour, tout le monde avait sa place à l'Oasis tant qu'on ne cherchait pas à nuire aux autres et qu'on se comportait comme une sorte de société pas vraiment hiérarchisée mais du moins maintenue, stable.

Elle avait effectivement trouvé une place pour apprendre à reconnaitre les plantes et à mettre en place des systèmes d'irrigation et sortes de serre. La plupart des personnes présentes étaient humains à l'origine... A part Louka, elle n'avait pas connaissance d'Ashtarus devenu des Sins dans cette "cité"... ce qu'on lui apprenait déjà toute petite sur les plantes à connaître etc... la plupart n'en savait rien et elle n'avait pas du tout l'intention d'avoir le moindre secret pour son nouveau clan.

Eira n'avait pas été gênée pour sa part de prendre la main d'Oul malgré ses tremblements. Peu de chose la gênait et elle était une habituée des contacts physiques, surtout que vu sa meilleure amie qui pouvait faire penser à un jeune chiot extrêmement affectueux, elle n'avait pas trop le choix --'... enfin elle ne l'avait pas eu à l'époque et elle ne s'en plaignait pas pour autant. Par contre, si elle écouta la voleuse sans rien dire, elle fut surprise par sa question, ne remarquant pas pour sa part son regard, sentant tout de même une pointe de méfiance monter...

_ Oui, je perçois les mouvements... mais mes autres sens ont pallié à ma cécité et de ce fait mon ouïe est bien meilleure qu'avant... enregistrer par exemple le pas de mes amis est important... mais oui, je peux faire la différence entre les personnes généralement et... les objets oui. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 13:47

Rien n'avait été simple. C'était une réalité. Au départ, le fait que celle-ci ait été une ancienne Ashtaru avait poussé tout le monde à la méfiance. Après tout la réputation de cette partie de la population envers les sins n'encourageait pas vraiment à lier des amitiés, mais ceux qui étaient là savaient également que généralement personne n'était amenée si elle n'était pas estimée digne de confiance par celui qui l'avait guidé. Bien qu'Ethan se refuse à l'admettre, le fait que celui-ci remplace son père dans le conseil avait fait que tout le monde plaçait une certaine confiance en lui et donc ne remettaient que peu souvent en doute ses choix. Après tout il avait guidé télépathiquement nombre de personnes jusqu'à ce qui était devenue leur chez eux.

De plus n'importe qui pouvait devenir Sin. C'était une chose qui pouvait se révéler n'importe quand, et même si c'était une ancienne Ashtarus, aujourd'hui elle serait sans doute chassé par ceux de son ancien clan tout comme eux. L'ainé des jumeaux avait comprit que la nature pouvait lui manquer, il était vrai que l'image de la Shora semblait vraiment paradisiaque sur ce point, et donc que vivre sous terre était bien différent, mais ce n'était pas vraiment quelque chose qu'ils pouvaient changer ainsi, même si avec les connaissances sur les plants de la jeune femme, peut-être pourraient ils bien embellir un peu l'endroit de quelques fleurs pour lui donner un air moins rude.

Une autre question lui restait en tête, c'était aussi de savoir comment cela risquait d'évoluer entre son frère et Eira. Tous les deux semblaient aimer se provoquer, comme s'ils testaient les limites de l'autre, mais même sans être particulièrement intéressé dans ce domaine, si cela continuait comme ça, sans doute finiraient ils par passer au stade supérieur, qui n'était guère inconnu pour sonfrère, vu sa réputation. C'est une phrase de Kania qui le sortit de ses réflexions.


- Cela m'a effleuré l'esprit oui. Ton regard est différent par rapport à avant. D'ailleurs, c'est une des choses que j'ai du mal à comprendre de la société Ashtaru. Sans vouloir vexer, vous semblez tous si convaincus que nous sommes démoniaques à un point tel que cela me parait moi au contraire très ridicule. Pas de croire en l'existence d'une entité supérieure, après tout on a jamais put prouver la présence ou l'inexistence de cela, mais être Sin ne veut pas dire être plus enclin à faire le mal qu'une autre personne. Eira s'est éveillée et pourtant son comportement n'a pas changé fondamentalement, je crois que tu peux toi-même le voir et comparer à ce que tu as connu avant.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.


Dernière édition par Ethan / Clark Johnson le Jeu 16 Juin - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 14:17

Oul ouvrit la bouche et alors qu’elle allait dire quelque chose de sérieux, elle ironisa pour se décrisper :

- Oh, je comptais t’utiliser comme outil de détection, mais bon… t’es un peu grande blondie… dommage, et je comptais utiliser la petite comme animal de compagnie… Elle m’a suivit partout cette après midi… Comme un petit chien… Sans vouloir être méchante… euh… Petite, fit la voleuse ne se souvenant plus du nom de Kania.

La voleuse ne mentait pas tout à fait. Elle avait l’intention de demander à la blonde de descendre avec elle dans la grande fissure, comme ça elle pourrait lui dire si elle voyait quelque chose. Ca lui éviterait de chercher ou il n’y avait rien.
Et puis vu l’arme qu’elle possédait, le pistolet bizarre qui faisait des flashs bleus, peut être qu’elle pourrait la renseigner sur les armes qui se trouvaient ici.
En échange, Oul pourrait leur éviter pas mal de jours de route en les amenant le plus près possible de… enfin d’où ils souhaiteraient aller.
Elle se retourna vers Eira, se passant une main dans ses cheveux.

- Non, sérieusement, je dois descendre dans le gouffre qui se trouve pas très loin d’ici… ça m’arrangerait si tu venais avec moi… juste pour me dire s’il n’y a personne ou s’il a y quelque chose d’intéressant pour une voleuse… Je jure que je ne te kidnapperais pas ni quoi que ce soit… enfin je ne pense pas, ajouta la jeune femme sarcastiquement.

La voleuse retira sa couverture, elle avait trop chaud à présent. Avec la nourriture qui cuisait et la fumée que donnait le feu, rien d’étonnant en soit. Et puis les vêtements qu’elle portait s’adaptait facilement à la température, garantissant à sa porteuse une chaleur assez stable. Sauf dans le grand froid… Dans les glaciers il lui fallait plusieurs épaisseurs ça oui.

- Je pense que vous pouvez manger, ça semble prêt…


Oul se rassit après avoir remit les vêtements à présent secs, dans son sac.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 19:22

Eira ouvrit la bouche, restant immobile sans répondre de suite, apparemment perturbée par ce qu'elle venait d'entendre.
Heureusement pour Oul, Kania ne voulait pas se montrer... pénible ce soir, ni pénible tout court en fait... Elle voulait lui laisser du temps. Revenir lentement vers elle, sans la brusquer, sans l'étouffer. Elle n'allait donc pas s'interposer... Surtout qu'elle connaissait déjà la réponse de la blondinette. Pas besoin d'être devin pour ça, enfin peut-être, ou télépathe... ou alors il suffisait de la connaitre depuis quelques jours pour savoir qu'elle aimait se rendre utile et aider les gens.

Et effectivement, elle ne tarda pas à répondre.
Si au début son silence ne présageait pas grand chose de bon, un sourire amusé se dessina rapidement sur son visage et elle se mit à rire. Bien... La voleuse ne semblait plus gênée de parler de sa cécité ni rien et en plus de ça, elle voulait se servir en quelque sorte d'un effet constant de son pouvoir. Eh bien soit, elle n'avait rien contre après tout.
La jeune femme se contenta de se relever, prête à aller donner un coup de main pour le service mais refit un sourire à Oul.


_ Si je peux t'être utile, oui... Je t'aiderai sans hésiter, ne t'en fais pas... l'obscurité ne me pose pas de problème... Et tout n'est pas noir... enfin si... mais je vois des sortes de petites lumières vertes qui tracent en quelque sorte les contours d'objets... Un peu comme on trace les constellations dans le ciel avec des étoiles mais dis toi que ces points sont bien plus nombreux et plus précis...


Oui, elle allait l'aider, cette idée faisait frémir Kania qui pourtant restait silencieuse. Oui, elle allait s'efforcer d'être naturelle près de sa meilleure amie, de reprendre leur relation là où elle s'était arrêtée bien sur... Mais elle n'allait pas brusquer les choses au risque de la braquer. Elle n'avait pas besoin d'avoir entendu ce que disait Oul pour s'occuper de commencer la découpe du quartier de viande et les derniers assaisonnements... même si elle avait moyennement apprécié l'appelation de petite puisque cette fille n'était pas beaucoup plus grande qu'elle mais bon --'...

Quant à ce qui se passait entre Clark et Eira... Disons qu'elle s'amusait à le provoquer quand il allait trop loin dans ses insinuations, lui rappelant ainsi que même s'il était très pervers et le montrait sans mal, elle pouvait lui clouer le bec à sa façon. Les conséquences... eh bien arriveraient sans doute, mais elle n'y pensait pas vraiment à l'heure actuelle... rejoignant sa meilleure amie, lui souriant gentiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 16 Juin - 20:28

Cela demanderait du temps, sans aucun doute. Après tout l'une et l'autre ne pouvaient pas vraiment faire comme si rien ne s'était passé. Cela avait été un conflit qui les avait temporairement toutes les deux placées de chaque coté d'une barrière. Parce que l'une était sans doute un peu trop extrémiste à l'époque. Pour autant, aussi douloureuse soit cette expérience, celle-ci n'était sans doute pas entièrement que mauvaise. Après tout chacune en avait retiré des choses sur ce qui pouvait être fait, et sur ce qui ne pouvait que les faire souffrir.

Leur relation serait sans doute toujours un peu différente. Parce que durant ce laps de temps l'une sans l'autre, les deux jeunes femmes avaient changé. C'étaient faits à d'autres choses, rapprochés d'autres personnes ou au contraire c'était éloigné de tout. Seul le temps pourrait arranger les choses. Le principal était déjà qu'elles se soient réconciliées, même s'il leur aurait été impossible de se considérer comme des ennemies. Le daim lui avait finit de cuire et embaumait toute le lieu d'une odeur qui faisait saliver. Oul et Eira les rejoignirent donc, et les parts furent distribuées.


- Bon appétit.

C'était véritablement bon, et sans doute bien meilleur que ce que lui-même aurait put obtenir. Aussi incroyable cela pouvait il paraitre, ce point de la cuisine serait sans doute toujours commun entre Kania et Clark. Peut-être la seule chose sur laquelle ils s'entendraient sans hurler, et encore...


- Les armes que tu essaies de trouver Oul, c'est pour te préparer avant de partir pour Gamma ? Puisque je suppose que tu veux toujours savoir pourquoi l'image de la Tour des Quatorze est dans ton esprit.

Un projet dangereux, mais la voleuse était sans doute celle qui était la plus à même de réussir à s'introduire là-bas de par son pouvoir. Même si y entrer indemne ne voulait pas forcément dire réussir à en ressortir dans le même état, voir même à en ressortir tout court. D'un coté, il aurait bien voulu l'accompagner, de l'autre leurs objectifs étaient si différents que cela aurait sans doute été lui faire courir des risques inutiles. Non, le Johnson se débrouillerait par lui-même, avec son frère et son oncle, comme prévu à l'origine. Inutile d'emmener quelqu'un d'autre dans une affaire personnelle.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» mais comment se présenter ?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» C'que je fous là ? Ah oui, je suis morte... mais comment ?
» [What-if Cannes] Mais comment? [PV Anya] [Terminé]
» Faire de la Pub : oui mais comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Mégalopoles :: Delta-