Partagez | 
 

 Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 25 Juin - 11:43

Chacun était différent. C'était une vérité qui ne changerait jamais, et qui résistait à tout, peu importe ce que l'on pouvait en dire. Mais c'était tout aussi bien. Même si au niveau des Sins, cela voulait dire également que l'on ne savait pas jusqu'où pouvaient aller leurs dons. Ni même jusqu'où ceux-ci pouvaient être développés. Après tout quand Ethan pensait à sa propre avancée en les quelques six années depuis lesquelles le télépathe possédait ses pouvoirs, cela n'avait plus rien à voir avec ses débuts. Plus on s'entrainait, et plus l'on devenait capable de faire des choses incroyables, c'était une réalité.

- Je suis d'accord sur ce point. Vu la maitrise que vous avez de votre pouvoir, il ne peut qu'être certain que vous avez suivit un entrainement rigoureux pour l'améliorer. Ce qui veut dire que soit Agone vous a très bien formé, et laisse donc supposer qu'il était un Sin lui-même, ou qu'il en avait croisé assez pour connaitre l'importance d'apprendre à maitriser son don, soit qu'il vous a aidé à éveiller ce qui était présent avant, ce qui voudrait dire que votre éveil a eut lieu dans la période de votre vie qui pour vous reste un flou total.

Et si c'était le cas, cela voulait dire que son pouvoir était peut-être encore plus puissant qu'Oul ne pouvait venir à le penser, et que toutes ses possibilités n'avaient pas été révélées. La remarque le laissa identique à lui-même.

- Plus tard peut-être.

Réponse concise et suffisante pour sa part. Son frère aurait certainement ajouter que les rides étaient déjà présentes, bien visibles et rouges, mais lui se contentait de dire les choses comme le jeune homme pouvait les percevoir. Chacun commença donc à s'étirer, Ethan laissant les deux amies ensemble alors qu'il s'éloigner un peu, s'étirant consciencieusement puisque de l'escalade allait les attendre ensuite. Lui cela ne le dérangeait pas du tout, au contraire. se déplacer dans des ruines de ce genre était devenu une habitude et à ce jeu là, tous ceux qui devaient les suivre n'avaient d'autre choix que d'apprendre à utiliser le terrain peu importe sa forme.

- Je suis paré pour ma part.

La remarque faite pour rassurer Kania de la part de la voleuse fit légèrement froncer les sourcils au seul homme du groupe, lui y repérant aussi les doubles sens... vivre avec un frère pervers au possible amenait forcément ce genre de compétences plus ou moins contre son gré et leur dit juste de rester prudent, parce que mine de rien aucun d'eux n'était vraiment nyctalope. Puis celui-ci se tourna vers Kania.

- Alors prête pour un peu d'escalade ?

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 28 Juin - 19:56

Eira était prête lorsque Oul fit sa réflexion à Kania... Au sujet d'elle-même... comme quoi elle la ramènerait et ne lui ferait rien. Même si c'était quand même plus subtil que ce qu'aurait sorti Clark, la jeune brune n'eut aucun mal à comprendre le sens de ses paroles et piqua un fard, l'air choquée, ouvrant et refermant la bouche sans articuler un son. Ca bien sur Eira ne pouvait pas le voir mais comprit que sa compagne était perturbée et lui pressa gentiment la main pour la ramener sur terre... et éviter qu'elle ne se jette sur la voleuse en la traitant de tous les noms.
Finalement elle ne fit rien et la Blondie en question se tint prête pour la téléportation.

Il fallait croire que son pouvoir était un moins dans cette situation... Oul lui avait dit de ne pas ouvrir les yeux lors de sa première téléportation mais là... elle ne voyait pas réellement, aussi, les points verts lumineux se mirent à danser à toute vitesse, filant comme des traits...
Elle n'en eut pas mal ni à la tête ni au coeur pour autant, se contentant de rester parfaitement immobile. Là, c'était à la voleuse de la guider, elle ne devait rien faire, elle le savait.

Finalement, elles arrivèrent au fond de la faille. Oui, c'était certain, ceux qui avaient un jour habité ici avait creusé vraiment profond ! A l'origine, il y avait des escaliers et des ascenseurs mais les uns comme les autres s'étaient effondrés. Du moins en grande partie, ce qui rendait l'expérience de la descente normale à l'aveuglette un peu trop dangereuse.
Eira se mit à sonder les environs sans moufter. Elle repéra bien quelques petits animaux comme des souris, des insectes ou ce qui ressemblaient à ceux-ci...

_ Pour l'instant, pas de danger, mets tes mains sur mes épaules, on va avancer l'une derrière l'autre ainsi, je t'éviterai les obstacles... J'ai cru repérer un coffre un peu plus loin.

Bien plus haut, Kania s'efforçait de se calmer et écoutait Ethan. Elle sortit de son sac une sorte de harnais. Ah bah oui, elle avait l'habitude de l'escalade elle, surtout qu'avec la végétation de la Shora, elle avait eu de quoi s'entraîner depuis toute petite, et elle se débrouillait parfaitement bien. Prête à s'investir, à tout faire pour rester près d'Eira à l'avenir, elle se prépara rapidement mais arrêta Ethan alors qu'ils s'apprêtaient à se mettre à grimper, lui posant une question de but en blanc, la main sur son bras.

_ ... ton frère... est ce qu'il a touché à Eira ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 28 Juin - 20:58

La voleuse hésita. Lui prendre la main pour la téléporter, passait encore, mais devoir maintenir le contact sans être libre de ses mouvements était autre chose.
Ses yeux s’habituant rapidement à l’obscurité, la voleuse ne voyait cependant pas, mais était moins perturbée que d’autres personnes. Après tout, il fallait juste s’imaginer qu’il faisait nuit. Et la nuit était un avantage pour les voleurs. Bon, il manquait la faible lumière de la lune et des étoiles, mais autant les imaginer dans son esprit pour ne pas avoir envie de s’enfuir en courant.

- Je suis obligée de te tenir par les épaules ? demanda Oul gênée, prendre ta main me laisserais une main de libre… et je préfèrerais si tu veux tout savoir.

Cependant, elle avança à l’endroit que lui indiquait Eira, et la lâcha en sentant quelque chose buter contre son pied. Surement le coffre. Se baissant en tâtonnant, la jeune femme finit par trouver ce qui servait de serrure au coffre. Gardant deux doigts dessus, elle fit apparaitre ses objets et choisit avec dextérité et sans vue, une sorte de fin câble qu’elle modela avec l’expérience que confère l’habitude. Rapide et efficace, Oul finit par ouvrir le coffre, souriant au son du clic tant connu. Toujours aveuglée par l’obscurité elle plongea sa main dans le coffre, et fouilla le fond, glissant ses doigts dans tous les coins. Elle finit par tomber sur un objet. Froid, métallique, qui tenait dans sa main et qui ressemblait étrangement aux armes des deux anciennes asharus.

- Blondie, ça te dit quelque chose ? Enfin au vue de ce que tu « vois »… Sa composition te donne une idée ou je le range pour étudier plus tard ?

Comment une grande civilisation, avait pu tomber si bas ? Pourquoi leurs ancêtres avaient eu ce cataclysme, cette révolution de la terre, cette erreur qui les avait fait revenir à l’étape d’avant ?
Oul ne comprenait pas, au vue des ruines, les cités devaient avoir été d’immenses villes, avec de hautes tours, d’immenses maisons qui montaient vers le ciel, des tours de babel construites par les hommes afin de prouver leur richesse, leur grandeur…
Et maintenant on était revenu au point de départ, plus de technologie ou presque, uniquement pour les Muss dans leur cité Gamma, des gens revenus à l’état de nomades comme elle, de parias, comme les sins, et ceux qui cherchaient à leur mettre la main dessus. Soit pour les tuer étant considérés comme des erreurs de la nature, soit pour les asservir.
Et même si elle savait au fond d’elle qu’elle devait avoir un lien avec Gamma, la grande cité de ses souvenirs, elle espérait juste ne pas être esclave. Après ces cinq dernières années à vivre libre, libérée de contraintes, elle ne souhaitait pas devenir esclave, que ce soit par devoir ou par asservissement.
La voleuse se releva en secouant la tête, et reprit la main que lui tendait la blonde pour aller explorer un peu plus loin dans la faille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 29 Juin - 6:24

Une civilisation qui avait perdu toute trace de civilisation. Voilà ce qu'était Isisnahl. Un monde qui ne pouvant plus avancer selon la voie que voulait lui donner les hommes avait décidé de revenir en arrière, d'effacer des millénaires de progression scientifique pour tout reprendre à partir de zéro pour ainsi dire. La raison de tout ceci, de cette explosion majeure qui avait prit la planète et transformé le monde en son état actuel était un vrai mystère. Personne ne semblait la connaitre. Les plus anciens, ceux qui avaient eut la chance de survivre à l'explosion et d'avoir connu la société pré-EG avaient tous leur avis sur ce qui s'était passé. Mais rien qui puisse le confirmer. Tout comme personne ne semblait comprendre comment avaient put apparaitre La Shora et les glaciers. Beaucoup de choses restaient des questions sans réponses, cinquante ans après cette révolution sur la planète. mais alors que le télépathe se préparait à grimper le long d'un des bâtiments, sans harnais pour sa part mais ayant observé celui de la brune pour voir comment cela se composait, curieux, la jeune femme le stoppa avec une question à laquelle il s'attendait. Après tout c'était assez justifié, vu le comportement dont il avait fait preuve devant les jeunes femmes lors de leur première rencontre.

- Je dirais que mon frère reste égal à lui-même. Mais ne t'en fais pas pour Eira, celle-ci sait parfaitement le remettre en place, peut-être même plus efficacement que moi.

La méthode était peut-être singulière, et le Johnson ne souhaitait pas vraiment entre dans les détails, mais bon la demoiselle Jezkael avait trouvé un bon moyen de faire taire son frère et d'éviter à celui-ci des voyages à travers toute la cité souterraine. Après pour les détails, la brune devrait voir avec sa meilleure amie. Mais personnellement c'était une partie de l'histoire dont il préférait se tenir éloigné.


- Cela n'a pas été plus loin que ce que tu as put déjà voir. Mon cadet est certes un obsédé, mais malgré toutes ses remarques, il a tout de même un certain respect envers les femmes, aussi difficile que cela puisse paraitre difficile à croire.

Lui commença ensuite à grimper, confiant dans ses capacités et ses appuis, et on voyait vite qu'il avait l'habitude d'avancer de cette manière à partir de quasi rien, n'étant nullement gêné par l'arme dans son dos. Mais il veillait également sur la progression de la jeune Venec, puisque Eira l'avait plus ou moins laissée sous sa responsabilité, ou du moins était-ce ainsi que lui le percevait.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Ven 1 Juil - 21:45

Eira accepta sans mal qu'Oul lui prenne plutôt la main, elle comprenait pourquoi à vrai dire, c'est vrai que ce n'était pas ce qu'il y avait de plus pratique !
Bien sur, elle serait davantage libre de ses mouvements en lui prenant la main, bon elle risquait de buter sur des objets alors qu'en tenant les épaules de la jeune femme, elle aurait été à l'abri de ce genre... d'inconvénients.
Elle comprit néanmoins et ne s'y opposa pas le moins du monde, comprenant et prête à redoubler d'efforts.

La jeune blonde guida la voleuse jusqu'au coffre et la laissa opérer, l'observant avec admiration. Franchement elle ne connaissait personne capable d'une telle réalisation, si rapide ! C'était presque instantanée et d'une efficacité redoutable !
En tous les cas, il y avait des résultats parce qu'elle en ressortit une arme et Eira la prit, l'examinant avec attention grâce à son pouvoir. Ce n'était pas une arme comme la sienne même si elle y ressemblait vraiment, même beaucoup, une sorte de magnum certainement à chargeur simple.
Kania s'y connaissait en arme à feu, ce serait plutôt à elle de poser la question, elle le dit donc à la voleuse pour lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas vraiment l'aider à cet instant.

_ Ce ne semble pas être une arme vraiment dangereuse, pas très développée, sans doute une sorte de prototype... Laisse Kania regarder tout à l'heure... viens maintenant...

Elle continua d'observer, avançant sans la moindre hésitation dans ce milieu pourtant extrêmement sombre. Bien que fronçant les sourcils à certains instants.


_ Quelque chose nous observe, mais je n'arrive pas à voir quoi...


De son côté, Kania écouta en silence, comprenant parfaitement ce que voulait dire Ethan, comprenant tout court ce qui s'était passé et sentant son coeur se serrer avec une colère qu'elle avait dû mal à contenir. Elle allait massacrer Clark !!!
Il n'approcherait pas Eira sans qu'elle soit à côté... parce qu'autrement, elle sentait que sa meilleure amie risquait gros avec ce type...
Pourtant elle se mit à escalader avec agilité, n'ayant pas besoin d'aide, commençant même à semer le garçon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Ven 1 Juil - 22:16

La voleuse acquiesça et finit par ranger l’arme dans son sac en bandoulière, avant de remettre la main sur l’épaule de la grande blonde pour descendre jusqu’à sa main.
Kania s’y connaissait donc en arme, intéressant… Peut être que la voleuse pourrait lui montrer son stock… pour comprendre à quoi servaient certaines et comment marchaient les autres. Mais pour cela, ça signifiait qu’elle devrait emmener la brunette chez elle… Dans sa planque…
Bien que « nomade », la jeune femme avait une sorte de « maison » à elle, loin des humains, loin de toute civilisation et des Hommes. Un endroit ou elle était en sécurité, ou elle pouvait se rendre si elle avait besoin de calme. Un endroit inaccessible aux êtres normaux, même aux Sin, et où l’on pouvait entrer qu’en se téléportant. Elle y stockait tout ce dont elle pouvait avoir besoin, les objets qu’elle téléportait jusqu’à elle souvent, ceux qu’elle envoyait là bas une fois découverts. Tout.
Mais c’était son endroit à elle, jamais personne d’autre n’y avait mis les pieds… Cruel dilemme. D’un côté, elle voulait savoir, de l’autre elle tenait à garder son secret pour elle-même…

Oul haussa un sourcil, suspicieuse, en entendant qu’il y avait quelqu’un, ou quelque chose dans les parages, qui les observait. Elle n’aimait pas ça. Se sentir épier n’était pas une chose agréable, et elle avait l’impression d’être la proie d’un chasseur, alors qu’habituellement, c’était elle qui cherchait, épiait et suivait les gens. Pas le contraire.
Tendant l’oreille, elle atténua sa respiration pour être plus à même d’entendre.

- Ou est-il ? Dans quelle direction ?
murmura t-elle, si tu arrives à repérer le… la chose qui nous observe, je pourrais peut être le ou la récupérer…

La main libre de la voleuse glissa jusqu’à la dague fixée à sa cuisse, prête à se défendre si la présence était mal intentionnée. Elle serra plus fortement la main d’Eira pour la soutenir, et ce même si la jeune Sin n’était pas apeurée, ce n’était pas grave. C’était toujours rassurant d’avoir une présence à ses côtés. Oul le savait, vu qu’elle vivait seule depuis la mort de son mentor.

- Sinon, tu vois d’autres… choses dans les parages ? fit elle plus fort comme si de rien n’était pour ne pas alerter la présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 2 Juil - 16:12

Eira ne s'inquiétait pas... L'Univers sombre, elle s'y était faite malheureusement ou heureusement. Elle n'avait plus de mal à se servir de sa nouvelle vision et surtout plus ni hésitation, ni peur à l'encontre de celle-ci... même si elle regrettait vraiment de ne plus pouvoir voir, de ne plus avoir accès aux paysages merveilleux qui pouvaient se trouver malgré tout dans ce monde de désolation, elle savait aussi que c'était mieux que l'obscurité totale, que c'était mieux que d'être incapable de se débrouiller seule et utile dans une situation comme la leur.
Elle informa Oul, de la présence qui les épiait. Si elle en avait parlé d'ailleurs, c'était pour une seule et bonne raison, peu importe ce que c'était, ça se déplaçait vite et savait se fondre dans les bas-reliefs et ruines de la faille... car elle n'arrivait pas à l'identifier, ni à rester dessus seule assez longtemps pour pouvoir prévenir la voleuse.

_ Je m'en occupe *souffla t-elle*

Elle continua d'avancer comme si de rien était, disant à sa compagne des "ténèbres" quand un obstacle se trouvait devant elle, lui disant de ramasser ceci ou cela parce que ça pouvait servir etc... Et tout d'un coup, sa main se serra sur la crosse de son arme qu'elle sortit et utilisa en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "croutch la bestiole". Il y eut un éclair bleuté intense dans toute cette obscurité, qui disparut rapidement avec le couinement suraigu de la bestiole touchée.Eira s'avança un peu et s'arrêta, arrêtant par la même occasion sa camarade.

_ Encore une de ces araignées géantes... c'est à cause des radiations... ne t'approche pas plus... même mortes ou semblant l'être, elles sont dangereuses. Ne la touche surtout pas..
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 2 Juil - 22:25

La voleuse sursauta en voyant le rayon bleu qui éclaira pendant quelques secondes une zone droite avant de retomber sur une grosse bestiole noire.
Tellement étonnée par ce coup de feu si inattendu, Oul lâcha la Sin, ses mains venant directement se placer sur ses dagues, puis elle hésita et passa ses mais sur le haut des épaules de la Sin pour retrouver la main de la blonde. Ben oui, elle avait du mal à voir dans ce noir complet et elle-même ne voyait pas de particules ou de molécules ou n’importe quoi dans cette purée de pois.

- Une araignée ? Ce truc c’était une araignée ?
marmonna t-elle

Soudain, la voleuse eut un grand sourire. Certes elle volait souvent, voir tout le temps, mais des fois elle revendait ses «prises » à des gens plus offrants…

- Tu sais combien ça coutes un truc comme ça ? Il y a des gens qui font des recherches sur les radiations, sur ce qui a provoqué le cataclysme il y a cinquante ans… et il leur faut des cadavres/animaux pour cela…

Non, elle n’était pas vénale, et n’avait aucun intérêt dans la recherche scientifique, même si cela pouvait sauver des vies mais tant qu’à faire…
Elle rassura la blonde, non, elle n’allait surement pas toucher ce gros truc poilu et dégoutant… mais le téléporter ailleurs… ça c’était dans ses cordes…
Se rapprochant lentement, tirant Eira avec elle, la voleuse la relâcha encore, lui demandant de lui indiquer l’emplacement de la bestiole, avant de la faire disparaitre, l’envoyant ailleurs, dans une cage en ferraille.

- En tout cas merci de nous avoir épargner la rencontre avec ce… ce truc dégoutant, grimaça la jeune femme, j’aime pas vraiment les araignées… surtout de si grosses, brr…

Oul avait bien peur de ces petits insectes qui tissaient des toiles... et les rencontrer pouvait la faire se volatiliser en un instant. Plutôt affronter une horde d'Ashtarus plutôt que de se retrouver nez à nez avec une araignée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 2 Juil - 23:47

Que dire de plus ou de moins ? Ethan voulait être franc sans amplifier ce qui avait eut lieu, et sa phrase était la plus correcte possible. De ce qu'il connaissait, il n'y avait eut guère plus que ce que Kania avait déjà put voir. Bon les baisers d'Eira étaient plutôt du genre volontaires afin de faire que son jumeau ne l'ouvre plus et c'était redoutablement efficace, mais ce point ne le concernait pas. Tous les deux étaient assez grands pour savoir ce qu'ils faisaient et la jeune femme savait très bien assurer sa défense, ce n'était pas un souci, d'ailleurs certains qui l'avaient un peu sous-estimé en entrainement en avaient payé les conséquences avec une cuisante défaite. Et il n'allait pas chercher à réduire le caractère de son cadet que la brune avait largement vu.

L'escalade commença donc, et la jeune femme se révéla douée. Ethan secoua la tête. son habitude de devoir surveiller les autres tournait sans doute un peu trop au trop présent. Après un léger soupir contre ses propres habitudes, lui-même reprit, et s'arrêta dans un des étages, observant ce qui se trouvait là. Certaines zones étaient dans la pénombre, d'autres en pleine lumière selon les trous dans les murs. Il sortit son arc par habitude et commença à avancer. Après tout on ne savait pas où pourrait se trouver les choses intéressantes. En tous les cas le télépathe ne sentait pas d'autres esprits humains que le sien et celui de Kania dans les étages alentours, par contre quelques animaux étaient présents eux. Mais mieux valait toujours être sur ses gardes.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 6 Juil - 21:22

Eira inclina légèrement la tête. Elle n'avait pas peur des araignées. En fait elle n'avait pas peur de grand chose, pour ne pas dire rien du tout. La seule peur qui l'avait toujours réellement hanté, c'était perdre Kania. Cette peur s'était réalisée à sa grande horreur et elle en avait énormément souffert, plus que ce qu'elle avait montré, plus que ce qu'elle admis et surtout, beaucoup plus que ce qu'elle avait laissé croire à la jeune brunette. Pas pour que celle-ci ait l'impression qu'elle ne comptait pas, mais pour ne pas qu'elle culpabilise encore ou du moins que ça ne dure plus longtemps que ce que ça risquait déjà de durer. L'attitude de la jeune voleuse, la peur légère, l'intérêt, ne perturba en rien l'ancienne Ashtaru. Encore une fois, il n'y avait pas grand chose qui la gênait et la perturbait. A sa façon de se comporter, elle semblait être quelqu'un qui acceptait à peu près tout des autres tant que ça ne portait atteinte à personne.

Elle guida donc la jeune femme, ne semblant même pas surprise de sa demande, ne sursautant pas non plus lorsqu'elle sentit qu'elle cherchait sa main et l'amena à la bestiole, la laissant agir.

_ Je t'en prie, je n'aurais pas apprécié que cette chose nous attaque pour être honnête...

De toute façon, elle ne lui en avait guère laissé le temps. C'était peut-être un effet de son imagination, mais depuis qu'elle avait perdu la vue, découvert son pouvoir, ses attaques avec son arme étaient devenues bien plus puissantes, pouvant être mortelles alors que ce n'était pas du tout le cas avant... ça sonnait beaucoup... mais pas au point de blesser grièvement ou de tuer. Maintenant c'était différent, sans doute parce qu'elle était en mesure de concentrer les particules nécessaires, d'en attirer donc bien davantage... et de rendre l'attaque d'autant plus efficace. Elle rengaina son arme comme si de rien n'était, habituée à la trouver sans avoir à chercher et à s'en servir à la moindre intuition de menace...
Elle se remit à avancer.

De son côté, Kania avait juste hoché la tête, l'air perplexe, perdue dans ses pensées sans doute, bien qu'elle n'ait pas l'air plus que ça belliqueuse... du moins pour l'instant. L'escalade, c'était son truc, sa petite taille lui conférait un avantage pour se plaquer contre les prises dans les murs etc. Elle était déjà très agile et savait s'en servir. En tous les cas, elle progressait vite et suivit Ethan sagement, n'ayant pas la moindre intention de le considérer comme un ennemi ni rien, surveillant leurs arrières. Elle se crispa suite au coup de "feu" d'Eira alors que celui-ci n'avait pas vraiment fait beaucoup de bruit, ni de lumière, sentant juste une puissante vibration dans sa propre arme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 7 Juil - 19:14

Le monde est empli de mystères. C'était une chose que répétait souvent leur père. Ethan n'avait jamais saisi pourquoi par le passé, mais c'était une phrase que James aimait à utiliser très souvent. Tellement souvent d'ailleurs que même alors que celui-ci n'était pas avec eux, l'ainé l'entendait quelques fois dans son esprit. Il savait très bien que ce n'était que lui qui l'imaginait à chaque fois, et pourtant quand cela arrivait, généralement le jeune homme ne pouvait pas s'empêcher de se retourner. Peut-être l'aurait il dit à cet instant s'il avait capté les pensées de son fils.

Paroles mentales personnelles qui réfléchissaient sur la situation des deux jeunes femmes dont l'une l'accompagnait et l'autre se trouvait bien plus bas dans les étages. Il était vrai que l'endroit devait regorger de choses qui pouvaient être intéressantes, ainsi que de créatures plus ou moins dangereuses. Mais il ne devait pas s'inquiéter, Eira savait se défendre, et Oul pourrait les téléporter ailleurs en cas de problèmes trop importants. Lorsque Kania s'arrêta, l'ainé des Johnson en fit de même.


- Tout va bien ?

Le télépathe n'avait pas perçu de panique dans les esprits de leurs camarades, mais vu qu'il sondait plus les alentours proches préférait tout de même se fier à l'instinct de la brune. Elles étaient si proches que cela ne l'étonnerait pas du tout que l'une ressente toujours ce qui se passait pour l'autre. Mais alors, qu'ils continuaient un petit bruit commença à le faire se tenir sur ses gardes, bruit qui continua à monter. Bientôt il sut ce que c'était, et monta rapidement sur un support, soulevant Kania par télékinésie pour qu'elle ne touche plus le sol et la déposa un peu plus en hauteur. Sous eux commencèrent à passer une véritable armée de rats, qui ne semblaient pas plus grands que ceux qui avaient put vivre dans le temps, mais qui avaient également leurs dangers. Pressentant la question, le sin prit un morceau de viande qu'il lança au milieu de ce défilement de créatures et celui-ci disparu complètement en quelques secondes.

- Ces rats sont tellement carnivores que la moindre chair qui leur arrive à proximité est immanquablement dévorée, raison pour laquelle il vaut mieux les éviter et rester en hauteur le temps qu'ils passent. Ne ten fais pas j'ai également prévenu Eira et Oul de se méfier puisqu'ils ont l'air de redescendre.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 7 Juil - 21:22

Bien qu’extrêmement surprise de recevoir un message, une pensée, un… truc venant d’Ethan, la voleuse haussa un sourcil. Des rats mangeurs de chair… Bon, ça ne pouvait pas être pire qu’une araignée… Rien ne pouvait être pire qu’une de ces bestioles de toute façon… Brr, rien que d’y penser, la voleuse resserra sa prise sur la main d’Eira. Si une autre araignée apparaissait, tant pis pour l’exploration, elle quitterait tout de suite la fissure.

- Tu vois, enfin sens, enfin… hum y’a d’autres trucs intéressant par ici ? demanda Oul en tentant de percevoir le moindre bruit.

Les seules choses qu’elle entendait, à part le bruit du vent beaucoup plus haut et la respiration de la blonde, c’était ses pas. Surtout quand elle butait contre des pierres, des débris, des minis rochers, des morceaux de métal qui jonchaient le sol…
Bien qu’habituellement habituée à rester dans le noir, la voleuse ne se sentait pas à l’aise. Peut être était-ce à cause du manque d’air, vu qu’elles se trouvaient très très très bas ; ou peut être était-ce à cause de l’araignée, ce qui avait complètement perdu la voleuse.

- Dis moi … Eira, la dernière fois que je t’ai vu, si je me souviens bien, tu étais avec la brunette non ? Qu’est ce qu’il … hum il s’est passé quoi entre vous pour vous séparer ? Je pense que ça pouvait être grave vu la tronche qu’elle tirait quand je l’ai rencontré hier…

Curieuse, la jeune femme tourna la tête dans la direction de Blondie, et ce même si elle ne pouvait pas voir son visage. Une habitude que tout le monde devait avoir, se tourner vers la personne à qui l’on parle…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 2 Aoû - 8:46

En remarquant que la voleuse se tournait vers elle, Eira sourit. Décidément, pour une fois, sa cécité… enfin pas sa cécité mais plutôt son pouvoir se révélait utile. Bien sûr que cette obscurité était oppressante. Mais pas pour elle. Après tout, ça ne changeait rien à ce qu’elle « voyait » d’habitude. Pour elle, l’éclairage ne comptait pas, il ne l’aidait pas, ne la servait pas, elle pouvait donc très bien s’en passer. Même si la chaleur du soleil sur son visage lui manquait un peu. D’ailleurs, c’était assez comique comme situation parce que quelques années plus tôt, quand elle était plus jeune et… voyante, elle aurait fait une crise de panique à ne pas savoir où et dans quoi elle évoluait !!!
La jeune femme pressa gentiment la main de sa camarade d’infortune ou plutôt de fouilles pour la rassurer.

_ Ne t’en fais pas, pour l’instant, je ne perçois aucun danger… Mais il vaut mieux être prudentes, surtout après ce qu’a dit Ethan… Si je ne me concentre pas sur tout, on peut très bien être attaquées sans que je ne m’en aperçoive.

Elle sourit d’autant plus en se rendant compte que ses paroles devaient être… très rassurantes pour Oul –‘…


_ Rien à signaler pour l’instant si ce n’est une sorte de niche dans la pierre… on dirait qu’il y a quelque chose dedans… je n’arrive pas à dire quoi.


Elle guida la voleuse pour lui montrer, posant une de ses mains sur la surface froide et rugueuse des pierres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 2 Aoû - 16:24

En comprenant que la jeune et nouvelle Sin ne souhaitait pas répondre à sa question, la voleuse n’insista pas et se laissa guider.
Etre dans le noir ne la dérangeait pas le moins du monde, elle était une voleuse après tout et les voleurs étaient confiants dans l’obscurité, sauf depuis qu’elles avaient croisé l’araignée mutante. Elle restait à présent beaucoup plus sur ses gardes ne voulant pas rencontrer sa sœur jumelle ou une cousine, même plus petite.

- Une niche dans la pierre ? répéta t-elle, quelque chose dedans ? Je te jure que si c’est une araignée, je ne sais pas comment je ferais mais je te la ferais bouffer vivante, frissonna t-elle de dégoût.

Sur que si elle tombait sur une de ces bestioles, d’un elle pousserait surement un hurlement perçant et de deux disparaitrait sans prévenir, abandonnant surement la blonde à son sort. Et n’irait la rechercher uniquement si la voix est libre bien entendu.
Hésitante, la voleuse effleura la surface froide et fit courir ses doigts agiles de voleuse très rapidement à l’intérieur de la niche étrange. Bon, pas de trace de la moindre bestiole… Kania ne mourrait pas étouffée par une araignée finalement.

- C’est lisse à l’intérieur, commenta Oul, lisse et … eurk, gluant… comme les algues au bord de l’eau.

Tirant sur la chose gluante pour la décoincer d’elle ne savait quoi, la jeune femme finit par retirer le truc lourd englué dans les sortes d’algues. Passant ses mains tout autour afin de définir les contours de l’objet, elle rejeta les déchets au sol, restant prêt de la blonde au cas ou…

- Tiens c’est bizarre ça me dit quelque chose…

Réfléchissant la voleur finit par abandonner et téléporta l’objet ailleurs.

- Tu veux remonter blondie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 2 Aoû - 19:12

Ne jamais se fier aux apparences, surtout concernant les animaux et les objets ici. Certains pouvaient paraitre inoffensifs, et être de véritables horreurs en réalité, tout comme certains déjà pas très beaux d'origine pouvaient se révéler encore plus dangereux. C'était dans cette seconde catégorie qu'entrait ces rats. Après leur passage, l'un et l'autre ont put continuer à avancer tranquillement, regardant dans les recoins, jusqu'à ce qu'une porte fermée, et solide commence à l'intriguer. Voilà qui était intéressant. Généralement la majeure partie des portes ne fermait plus depuis que la technologie ne fonctionnait plus. Pour que celle-ci reste ainsi, c'est soit qu'elle était très sécurisée, soit que quelqu'un avait prit soin de la refermer plus que correctement. Dans tous les cas, ça voulait dire qu'il y avait peut-être quelque chose d'intéressant derrière. Toujours pas de signe d'esprit conscient en dehors de celui de petits animaux. Bon.

Le Johnson respira un instant, se concentrant, avant qu'un premier coup ne se fasse entendre et que la porte ne se déforme sous le coup de la pression. Deux nouveaux coups suffirent à la retirer de ses gonds et le télépathe la déplaça doucement. Ils entrèrent ensuite dans la nouvelle pièce. Celle-ci semblait ben être une réserve d'armes. Des râteliers étaient présents avec des épées, des fusils, des arbalètes, des hallebardes et des lances. Mais la plupart ne semblaient tenir debout que la force d'un miracle. Peut-être même que les toucher les réduirait en poussière. Par contre les sphères d'énergie pour les armes qui en utilisaient, soit presque toutes, semblaient intactes.


- Je crois que l'on a touché le jackpot cette fois-ci. On devrait regarder lesquelles de ces armes sont encore en état.


Après tout, même eux utilisaient quelques fois les outils technologiques, et comme les sphères d'énergie étaient soient interchangeable, soit pour celle qui avaient des formes particulières, avec un moyen de transférer l'énergie des plus petites dans les plus grandes, ça ne serait jamais perdu. Même si ce n'était pas le but premier de leur venue ici, on pouvait toujours faire d'une pierre deux coups. Plusieurs armes tombèrent effectivement en poussière. Par la suite le sin s'approcha d'une des lances et la fit tournoyer entre ses mains. Celle-ci semblait encore en bonne état. Il y avait une cellule. Donc celle-ci devait servir. Pas d'embout particulier, donc pas de tir, ou de fouet de capture. Bon. Alors qu'est ce qui restait comme option ? Sans doute l'idée d'un choc. Ethan frappa contre un mur et une décharge partit sur l'objet qui avait été frappé.

- Pour un combat au corps à corps, ça peut servir. Tu as trouvé quelque chose d'intéressant de ton coté, Kania ?

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Sam 6 Aoû - 10:45

Il y avait des choses qui ne se racontaient pas, du moins pas facilement. Eira avait préféré faire comme si elle n'avait pas entendu les paroles de la voleuse. Sans doute par honte de ce qui s'était réellement passé ou parce qu'elle ne voulait pas que sa meilleure amie soit jugée trop hâtivement. Il s'était passé quelque chose avec Kania. Elle ne pouvait pas vraiment encore dire quoi, mais la certitude que cela datait, provenait de leur rencontre avec leur "chef", du moins le chef des Ashtarus qui embrigadait et remettait sur le droit chemin toutes les brebis égarées, tout comme l'assassinat cruel de son grand frère aussi.... Quelque chose l'avait changée, transformée..
La preuve en était non ? Elles s'étaient retrouvées depuis moins de 24 heures et Eira était déjà certaine que la brunette était redevenue elle-même; La fureur envers les Sins ne brillaient pas dans son regard, elle ne semblait pas prête à tuer tous ceux qui l'entouraient. Beaucoup plus calme, trop sans doute pour qu'il n'y ait pas un sacré traumatisme et une belle déprime derrière.

Faisant cesser toutes les pensées qui l'assaillaient ainsi, l'ancienne Ashtaru "observa" Oul se débrouiller avec la corniche. Ourgh, c'est sur que pour sa part, elle aurait hésité un peu avant de plonger ses mains là dedans. Mais apparemment tout allait bien et il n'y aurait pas d'araignées au menu ce soir là. Tant mieux en un sens, ces bestioles avait une chair un peu trop... coriace. Berk !
Finalement, l'objet ayant été récupéré, bien que la phrase de la voleuse demeure surprenante, vu qu'elle oubliait absolument tout, que ce truc lui dise quelque chose tenait plus du miracle, elles purent remonter... ce que confirma la jeune femme. Il n'y avait rien d'autre d'important par ici, rien à chercher et rien à trouver, autant remonter.

De son côté, Kania suivait sans broncher, ni se plaindre, ni émettre le moindre sarcasme. C'est sur que cette séparation avait eu tout sauf du bon sur elle. A son tour d'être plongée dans des pensées plus obscures les unes que les autres, bien qu'attentive à tout et la main jamais loin de la crosse de son arme.

_ ... Non, rien d'intéressant de mon côté... toutes ces armes tombent en morceaux... et on ferait mieux de sortir rapidement d'ici... ça ne me dit rien qui vaille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 7 Aoû - 12:46

Les armes technologiques avaient quelque chose d'étonnant et de fascinant. C'était une des choses qui intéressait le plus Ethan lorsqu'il pouvait en trouver. Celles-ci étaient devenues rares, sauf à l’intérieur de gamma. Mais ce n'était pas comme s'ils pouvaient y entrer pour faire leurs courses et ressortir l'air de rien. Non, sur ce point, ce n'était même pas la peine d'y penser, véritablement pas. Mais en voir était toujours une chose intéressante. Parce que généralement celle-ci avaient été crées dans un but bien précis, avec des spécificités particulières, et les usages que l'on pouvait en faire était toujours intéressants à être étudiés, parce que divers et variés. Même si pour la trouvaille du télépathe aujourd'hui, il n'y avait pas vraiment à tergiverser longuement sur l'utilité de cette arme.

- Allons-y oui.

Après tout il leur faudrait encore redescendre et attendre leurs deux compagnons de route afin de savoir ce qui allait être prévu ensuite et savoir si les deux demoiselles avaient trouvé quelque chose d'intéressant. Kania et Ethan allaient arriver à leur point de départ lorsque des vibrations firent rouler un caillou au sol devant eux, avant qu'un bruit ressemblant à celles des chaines d'un tank ne se fasse entendre. Tous les deux se retournèrent et remarquèrent au fond du "couloir" une ombre qui n'avait pas été là précédemment, semblant assez massive, puisque plus grande qu'un humain, plus large aussi, et qui semblait les avoir plus ou moins pour cible, ce que confirma l'arrivée de points rouges sur leurs corps. Voilà une machine qui semblait bien prête à vouloir les réduire à l'état de cadavres, sorte de robot monté sur chenilles motorisées, certainement résistant, et armé, ainsi que dans un état de conservation étonnant pour une chose qui devait dater d'un demi siècle !

*Cours !*

Le déplacement serait certainement leur seul moyen de s'en sortir, en espérant que les mouvements de cette machine soit plus ou moins limités de par son apparence, et qu'ils arrivent à s'enfuir d'une manière ou d'une autre. Parce que là... ils étaient véritablement dans les ennuis jusqu'au cou, et aucun d'eux n'était vraiment équipé pour affronter quelque chose de ce genre sans préparation. Bon sang c'était son jumeau qui aurait été utile dans cette situation !

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Dim 7 Aoû - 20:39

Même au fond de la faille la voleuse ressentit les tremblements. D’un geste plutôt brusque mais qui prouvait son habitude du terrain, elle parvint à trouver le bras de la blonde qu’elle attrapa et disparut avec elle Sur les hauteurs des ruines, à un endroit où les secousses ne pouvaient pas les atteindre.

- Ou sont les autres ? demanda t-elle un peu inquiète… Euh Blondie, tu ne bouges pas d’ici…

Se concentrant la voleuse finit par trouver les deux autres membres du petit « groupe » et disparut, se matérialisant devant la machine sans la voir.
Ne comprenant pas pourquoi les deux courraient devant elle, la voleuse fit de même pour les rattraper. En courant, elle sentit un pincement à sa cheville mais n’y fit pas gaffe et continua sa course.

- Pourquoi vous courrez ? s’exclama t-elle avant d’apercevoir le point rouge qui ornait le dos de la brunette.

En s’arrêtant, la jeune femme se retourna et vit le… truc qui arrivait vers eux. Oups…
Avec un juron, la voleuse disparut, pour attérir en haut du Sin qu’elle attrapa par l’épaule et disparut avant de tomber sur lui, l’emmenant avec elle attraper Kania. Ils finirent tous par réapparaitre sur les hauteurs à l’endroit où elle avait laissé Eira, mais à son arrivée, elle les lâcha brusquement, sentant sa jambe plier sous son poids. S’en faire attention aux deux rescapés qui se relevaient, Oul baissa les yeux vers sa jambe gauche et la sentant poisseuse, s’assit pour remonter son pantalon. Elle aurait du faire plus attention, elle le savait mais quand elle retira sa main pour voir les dégats, elle frémit.
Qu’est ce qui pouvait bien avoir causé cette brûlure ? Elle n’avait rien fait à part sauver le deux farfouilleurs non ?
Avec un nouveau juron, la jeune femme leur tourna le dos et se concentra sur sa… blessure qu’elle tenta de téléporter ailleurs. C’est quand plus elle la brûlait… elle pensait même en ressentir la chaleur… Et pourtant il n’y avait pas de feu…
A cette pensée, sa cheville redevint lisse et sans trace de moindre blessure alors que le bout de bois devant elle s’enflammait. Surprise, elle se téléporta et retomba sur ses fesses.

- Vous… vous avez vu ça ? marmonna t-elle éberluée, qu’est ce qui peut bien brûler les chaires à ce point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 8 Aoû - 20:46

Eira avait senti son coeur se serrer d'un coup alors qu'en même temps les secousses se faisaient ressentir. Déjà elle relevait "inutilement" les yeux, se concentrant pour essayer de savoir ce qui se passait là haut. Mais même si elle avait énormément progressé, il ne fallait pas exagérer non plus. Son pouvoir était un magnifique atout et un remplacement tout de même notable et... bienfaisant par rapport à sa perte de vue, mais elle était bien incapable de "voir" jusqu'aux deux autres. Ils étaient bien trop loin. Eux étaient en hauteur, elles sous la terre, comment aurait-il pu en être autrement hein ? Pourtant, la peur panique qu'elle ressentait tout d'un coup venait de décupler son pouvoir, les points s'étaient fait plus brillants et si elle n'avait pas contrôlé ses émotions à cette instant, en grande partie du moins, elle aurait brisé les liens entre les atomes, faisant par exemple disparaître des piliers importants de la construction souterraine, ce qui se serait plus ou moins mal terminé --'... A éviter donc !!!

Néanmoins, elle avait senti que ça n'allait pas, mieux, plus fort que si on le lui avait hurlé. Ethan avait raison, entre elle et sa meilleure amie, il y avait quelque chose. Sans doute était-ce parce qu'elles se connaissaient depuis bien trop d'années et que ça aidait. Bien sur que c'était ça, à force, elles avaient fini par développer un instinct de survie, comme tous les êtres vivants de cette planète, mais un instinct qui n'était pas que pour elles-même, mais aussi pour ceux auxquels elle tenait.
La blonde fut surprise, mais reconnaissante envers Oul quand celle-ci les ramena brutalement à la surface. Bon ça lui valut un léger vertige parce que les points autour d'elle, qu'elle percevait parfaitement, se mirent à accélérer, formant des lignes discontinues, traînées désagréables.
Eira allait arrêter Oul, lui demandant de l'emmener avec elle mais elle était déjà partie, abandonnant la jeune femme dont l'inquiétude ne cessait d'augmenter.

De son côté, Kania se désintéressait à peu près de tout. Pour être honnête, il n'était pas bien difficile de savoir ce qu'elle souhaitait réellement et c'était retrouver son amie, trouver les mots pour lui parler, lui demander pardon, même si celle-ci continuait de dire qu'il n'y avait pas ou plus d'excuses à donner.
Elle se figea lorsque le danger se présenta et honnêtement, il lui sembla qu'elle mettait une éternité à se mettre à courir, comme si son corps s'était mis à peser trois tonnes et handicapait, l'empêchant de prendre la fuite comme elle aurait dû le faire. Alors qu'elle courait comme une dératée avec Ethan, sa pensée première était pour sa meilleure amie qui ne devait pas se douter de ce qui se passait. Elle tenta bien de se servir de son arme, prenant de l'élan, se retournant à peine après avoir concentré de l'énergie dans son arme, mais elle ne pouvait pas le faire sans s'arrêter réellement et l'arrêt n'était franchement pas envisageable !!!!!
Alors qu'elle courait toujours, Oul apparut près d'eux et elle faillit bien l'attraper pour la tirer avec eux, la manquant de peu puisqu'elle avait trop d'élan... petite mais en forme pour sauver sa peau. Elle essayait de réfléchir et de trouver une solution, mais la voleuse était là justement pour les secourir... enfin si elle se réveillait et ne se faisait pas dégommer plutôt...

Finalement, elle sembla comprendre parce qu'elle les suivit, puis utilisa en fin son pouvoir, ce qui leur sauva la mise, autant le dire. Kania essoufflée, rouge, atterrit devant son amie qui la rattrapa d'un bond réflexe avant qu'elle ne tombe par terre... tombant finalement avec elle. Mais le problème, c'est qu'il n'y avait pas encore le temps de se demander si ça allait ou pas... Oul semblait blessée. Même la brunette s'en inquiéta et vint immédiatement l'observer de près.
Pendant ce temps, Eira relevait la tête, grinçant des dents en "repérant" ce qui les avait attaqué, la main crispée sur la crosse de son arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Lun 8 Aoû - 21:46

Ethan ne pouvait que comprendre l'état d'esprit de Kania. D'un certain coté il était presque effrayant de voir à quel point sa réaction était proche de celle d'Eira, le changement d'Ashtaru à Sin en moins. Cette manière de penser exclusivement à ce qui s'était passé, la douleur d'être séparée de l'autre, la crainte aussi de ce qu'il pouvait arriver à une personne qui représentait tout ce à quoi l'on tenait. Sortir Eira de la phase de la déprime n'avait pas été simple, mais au final, les jumeaux avaient réussi, même si Ethan soupçonnait son frère d'avoir eut plus d'impact que lui pour cette fois-là. Peut-être et cela ne l'étonnerait pas celui-ci captait il mieux ce qui se passait chez des jeunes femmes que lui. Tout n'était pas partit, bien sur. Cette inquiétude était restée, mais finalement la blonde l'avait tournée en force pour réussir un objectif. Contrôler son pouvoir, afin de retrouver son indépendance.

Chose que celle-ci avait parfaitement réussi, de par une forte volonté. Les entrainements avaient été difficiles, et Ethan n'avait franchement pas été tendre. Au contraire. Mais quand il y avait un objectif, lui utilisait ce qui était nécessaire, peu importait que cela soit vraiment à la limite pour certaines choses. C'était ainsi. Pour progresser vite, l'acceptation de conditions était indispensable. Et les résultats étaient là aujourd'hui. Sauf que pour le moment, avec une machine de guerre sur les talons, ni le télékinésiste, ni la jeune humaine de la Shora, parce que se faire prendre pour cible n'était franchement pas ce qu'il y avait de plus drôle.

C'est au milieu de cette course pour la survie que la voleuse apparut sans prévenir, comme un cheveu sur la soupe, se demandant pourquoi ils courraient vers elle. Mais la réponse se fit voir avant que l'un des deux n'ait put répondre véritablement. Cela valait toutes les explications du monde et était plus bref. La demoiselle agit alors, récupérant d'abord le jeune homme, puis Kania avant de les emmener tous les trois en sécurité. dans l'action, lui n'avait pas fait attention que leur connaissance commune s'était blessée, et que sa chair semblait bruler rapidement. Avant que celle-ci n'arrive à transporter les dégâts sur autre chose.


- De l'acide. C'est un liquide corrosif qui ronge la majeure partie des matières existantes. Aussi bien la chair humaine que les matériaux comme le métal. J'en ai déjà entendu parler, mais c'est bien la première fois que j'en vois vraiment agir, et ça à l'air aussi efficace que ce que j'ai entendu. Et ça aurait sans doute continué à agir si tu ne t'en étais pas débarrassé.

Le Johnson regarda à la machine, qui semblait les observer de loin. Apparemment celle-ci ne semblait pas pouvoir se déplacer, mais pouvoir encore les voir. Eira semblait prête à tirer de son Frost Eagle, mais le télépathe ne savait pas si cela suffirait à la mettre hors circuit ou non.


- Vises les capteurs visuels. Le globe qui sert plus ou moins d'œil unique. sans ça, même s'il en a d'autres, cette machine sera sans doute beaucoup moins efficace et on pourra la tromper plus facilement si par hasard elle arrivait à nous poursuivre.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mar 9 Aoû - 6:09

La réponse d’Ethan parut éclairer le regard d’Oul. Oui, elle comprenait à présent… Elle se souvenait avoir entendu parler du produit… Où elle n’en avait aucune, mais alors aucune idée, mais l’acide lui était familier.
De l’acide… d’ailleurs où pouvait-on en trouver à présent ? Delta, où ils étaient, après tout, c’était l’ancienne « gardienne » de toutes les armes, les inventions technologiques pour le combat… Et l’acide vu son effet pouvait être très… âpre.
Alors elle avait eut de la chance. Beaucoup de chance. Que sa tenue de voleur soit assez résistante, et surtout de posséder son don qui lui avait éviter de perdre sa cheville…

- Ma cheville préfère rester lisse que toute cloquée… rétorqua la voleuse en se relevant après avoir remis correctement son pantalon, et je vais bien, soupira t-elle à l’intention de la brunette, c’est plutôt à vous deux que je devrais demander si tout va bien. Après tout c’est vous deux qui avez réveillé le gros bonhomme.

Se tournant à présent vers la machine, la voleuse sembla tout à coup plus calculatrice et ses yeux rouges se plissèrent. La machine était apparue quand ils étaient dans un endroit rempli d’anciennes armes. Elle n’avait surement pas été placée pour la décoration…
Alors elle devait cacher quelque chose. Mais quoi ? Qu’est ce qui pouvait être si important pour y placer un garde encore « vivant » cinquante ans plus tard…
Sa curiosité de voleuse poussée au maximum, Oul entendit plus qu’elle ne comprit ce qu’Ethan demandait à Blondie, mais eut un sourire ironique à sa phrase.

- Parce que tu comptes y retourner ? demanda t-elle alors que c’était aussi son but, un capteur ce n’est rien… et si le principal est fixé sur le haut de la machine, il y en a d’autres à chaque angle du bonhomme… Il a été créé pour être toujours en état de marche, et ce n'est pas la perte d'un capteur ou d'une seule pièce qui le mettra en mode off... Wouah, d’où je sais ça moi ? s’étonna t-elle

Surprise la jeune femme s’arrêta l’air d’essaye de se souvenir de ses connaissances mais niet. Elle le savait c’était tout. C’était même frustrant…
Oul finit pourtant par leur faire part de sa théorie d’un plus gros « butin » que le bonhomme de fer devait cacher.

- Ces dans ces moments là que se réveille la voleuse… plus difficile est l’entrée, plus gros le butin est…
récita t-elle en souvenir de ses "leçons" passées avec les voleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 10 Aoû - 20:04

Même s'il était un excellent télépathe, Ethan n'était pas tout le temps en train de faire "l'espion" dans la tête des gens et même s'il l'avait fait avec Kania, il n'aurait frôlé que le point émergent de l'iceberg. Ce qui s'était passé avait anéanti la jeune fille, la petite amusée qui restait toujours présente. Parce que malgré ce qui était arrivé à son frère, elle avait été heureuse, malgré l'endoctrinement dans lequel elle avait été plongée, elle n'avait jamais eu à se plaindre de sa vie. Son village n'était pas bien grand mais tout le monde vivait en communauté, elle s'entendait bien avec les siens et Eira avait toujours été là. A tel point, qu'elle aurait trouvé "normal" de perdre certaines personnes dans ces guerres, dans ces affrontements qui lui apparaissaient si stupides aujourd'hui, peut-être même ses parents, mais pas la jeune femme. Non, elle... elles seraient toujours ensemble, c'était comme ça. Ca aurait été la réponse qu'elle aurait donné à n'importe qui lui posant une question induisant tel cheminement de pensées.

Mais c'était arrivé... Cet accident, déplorable, qui n'en était pas un. Parce qu'elle se souvenait de tout dans les moindres détails. Elle se revoyait faire face à la blonde qui venait de lui sauver la vie, sortant de la transe dans laquelle la douleur l'avait plongé une fois de plus... Elle s'était vu lever son arme, avait senti son doigt presser la détente et le froid, témoin de la décharge qu'elle avait envoyé. Elle était bonne tireuse et de toute façon... trop près pour la rater. Abattre sa meilleure amie...à bout portant... celle qui avait toujours été présente dans sa vie et son esprit peu importe les années passées.
Elle lui avait tiré dessus, sans avoir l'impression de maîtriser son corps, dès l'instant où les pouvoirs d'Eira s'étaient exprimés.
La lucidité, elle l'avait récupéré peu après... Quand au lieu de se réjouir, sentiment qui gonflait dans son coeur, elle avait repoussé tout ça, sans savoir comment... l'horreur de son acte la frappant de plein fouet.
Et quand elle s'était réveillée... survivant à sa blessure qui heureusement n'était pas grave, Eira était aveugle...

Alors comment ne pas s'en vouloir ? Comment ne pas croire, dur comme fer, que c'était sa faute ? Comment ne pas se haïr ? Comment ne pas perdre cette joie de vivre ? Pendant les mois de leur séparation, elle n'avait cessé de s'interroger à son propos, elle avait pleuré plus en ces quelques temps, qu'un être humain dans toute une vie sans doute. Parfois tellement, qu'elle restait allongée, sans savoir si elle avait les yeux ouverts ou fermés, trop affaiblie et anéantie pour se lever.
Le monstre les attaquant, enfin l'espèce de sale machine franchement pas marante, la tira de ses bien sombres pensées et elle dû piquer un sacré sprint qui lui rappela l'espace d'une seconde l'entraînement qu'elles avaient subi justement.
Heureusement qu'Oul intervint... parce qu'un peu plus, et ils finissaient raide.
Bon, d'accord, ce n'était pas l'atterrissage rêvé, ils eurent tous peur, mais pour sa part, elle fut chanceuse puisque rattrapée par Eira qui avait tendu les bras au bon moment.

L'instant d'après, le télépathe et l'ashtaru... qui n'en était plus vraiment une si on en jugeait ses fréquentations actuelles, se penchaient vers la voleuse ne sachant que faire pour l'aider. Heureusement qu'elle parvint à se débrouiller seule parce qu'ils auraient bien été incapables de faire quoi que ce soit... En tous les cas, l'explication donné par Ethan, si elle les éclairait, ne les rassurait pas pour autant. Kania l'aida à se relever, vérifiant sans doute qu'elle allait bien, tandis qu'Eira ne donnait pas l'impression d'avoir réellement écouté ce que disait le jeune homme.

_ ... C'est à quelle hauteur ?
_ A peu près cinquante mètres je dirais... pourquoi ?
_ ... Il est solide, ça ne le mettra certainement pas KO bien longtemps... vous avez certainement raison, il devait garder quelque chose... Kan et moi on va s'en occuper pendant que vous cherchez là haut...

A son ton de voix, ce n'était pas vraiment une proposition. En fait, c'était déjà carrément imposé.. Sans doute voulait-elle aussi prouver à Ethan qu'elle était en mesure de se débrouiller seule et que malgré ce qui s'était passé, elle faisait bien assez confiance à Kania pour la seconder dans cette tâche. Et puis... Ici, ce serait bien plus facile, il y avait de quoi se cacher pour elles...
Elle eut un léger sourire, prenant la main de la brunette qui n'avait pas pipé mot depuis qu'Eira l'avait inclue dans son "plan", trop heureuse de cette attention. L'instant d'après, elle se concentrait sur l'énorme machin bien au-dessus d'eux... Enfin pas vraiment sur lui mais sur le sol déjà bien abîmé sur lequel il reposait, davantage encore fragilisé par son poids. Il ne faudrait pas grand chose... Comme le prouva la suite. Concentrant son énergie, celle de ce qui l'entourait pour briser les liaisons entre les atomes, elle observa les petites étoiles se disperser tandis qu'en réalité, le sol se dérobait sous le robot, glissant en une sorte de pente, un peu grossière, mais une pente quand même qui le fit chuter...
A présent, Oul et Ethan n'avait plus qu'à retourner fouiller plus haut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 29
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 10 Aoû - 22:11

C'était une réalité. La télépathie était certes un don qui pouvait se trouver pratique sur bien des points, notamment la communication bien sur, mais qui comme tout pouvoir avait ses contraintes, ainsi que d'autres plus spécifiques à celui-ci concernant l'éthique. C'était d'ailleurs pour cela que pour les autres télépathes qui pouvaient se trouver à l'Oasis, l'ainé des Johnson était plus intransigeant qu'avec les autres élèves. Puisque leur don possédait toujours le risque de violer l'intimité profonde des gens. Rien n'était plus personnel en ce monde que les pensées, les lire lorsqu'elles ne nous étaient pas clairement destinées était la pire des choses qui pouvait lui apparaitre sur un point de vue moral. Il leur fallait apprendre à se maitriser, et utiliser cette capacité avec parcimonie, uniquement si la situation l'exigeait. Lui-même ne le faisait que dans des cas spécifiques, et l'avait expliqué bien plus d'une fois, à des personnes différentes, dont Eira.

Ainsi donc, lorsqu'une histoire lui était révélée, celui-ci la découvrait réellement et prenait les éléments nouveaux en compte, mais chacun restait libre de lui parler ou non, tout comme Oul avait décidé de le faire par le passé pour en retrouver un fragment justement. D'ailleurs en parlant de la demoiselle qui lui avait permit d'accéder à son esprit pour essayer en sortir quelque chose, la voleuse leur sortit tout d'un coup une série de caractéristiques sur leur ennemi robotique qui fit froncer des sourcils au télékinésiste. Ce qui fit que celui-ci ne répondit qu'avec un temps de retard à la question, content tout de même que la blessure contre laquelle lui n'aurait rien put faire ne soit plus présente.


- Je compte y retourner oui.


Après tout, le seul souci de leurs voyages, c'est que personne ne pouvait prédire quand aurait lieu son prochain voyage. après tout lui avait sa responsabilité de professeur auprès des sins éveillés récemment afin de leur apprendre à maitriser un minimum leurs capacités respectives. Puis la demoiselle blonde prit la suite des opérations, annonçant clairement son idée. Si Ethan en avait eut une autre en tête, celui-ci ne prononça rien pour les empêcher, comprenant.

- Je sais que vous l'êtes, mais tout de même, soyez prudentes. C'est autre chose à affronter qu'un sin vu que son équipement ne doit pas se limiter à cet acide.

Mais c'était effectivement le moment de se servir de leur supériorité numérique. Les deux amies se chargèrent de faire tomber le robot, et Oul les ramena dans le bâtiment qui était celui où se trouvait leur ennemi auparavant. Sur l'instant, le frère aux yeux bleus n'avait pas fait attention, mais un couloir semblait bien se trouver plus loin, dans l’obscurité, presque bouché, mais avec un espace assez grand pour qu'ils puissent passer.

- Avec Kania nous avons étudié l'autre voie qui menait à une petite armurerie, et c'est sans doute son ouverture qui a ramené notre ami le robot; Donc autant explorer l’autre. après tout le meilleur moyen de cacher quelque chose, s'est encore de montrer qu'il n'y a qu'une voie inaccessible et bouchée.


_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 509
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur, assise sur ma chaise.


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Mer 10 Aoû - 22:38

La voleuse écarlate sembla ailleurs pendant quelques instants. Elle ne savait vraiment pas d’où elle tenait de telles informations. Certes, il lui arrivait souvent d’avoir des montées d’explications sans trop qu’elle ne sache d’où elles provenaient. Son cerveau emmagasinait les informations, qui malgré son amnésie, refaisaient surface. Mais d’ordinairement, pour avoir les informations, il fallait qu’elle les ai vu auparavant. Et où donc avait-elle bien pu apprendre ça ?

La voleuse tiqua quand Blondie fit sa proposition, mais pinça les lèvres pour éviter de placer une remarquer bien narquoise. Non, il fallait qu’elle se calme. La blonde ne l’avait pas non plus forcé à obéir… elle avait simplement suggérer quelque chose avec insistance voilà tout.
Nooooon, Oul n’avait pas de soucis à se faire, Eira avait juste proposé. Si elle avait forcé la voleuse à obéir, Oul l’aurait surement renvoyé dans le trou.
Oui, mieux valait prendre ça comme une proposition plutôt que de monter sur ses grands chevaux.

- Et si vous êtes en danger, criez, rajouta sarcastiquement la voleuse, Afin que l’on puisse savoir qu’il ne faut pas venir dans votre coin… Bah quoi, tu ne connais pas le mot humour Ethan ?

Bien entendu qu'elle semblait sérieuse dans ses paroles. Mais bon, il savait qu'elle n'était pas sans coeur non plus... Et puis, il fallait bien détendre un peu l'ambiance... A croire qu'ils partaient tous se suicider à présent...
Au regard outré que lui lança le Sin, Oul haussa les épaules et l’attrapa par le bras l’emmenant avec elle à l’endroit déserté par le robot.
Ils arrivèrent dans un couloir sombre, et avec un soupir, la jeune femme fit apparaitre une sorte de lampe à huile qui semblait contenir quelque chose ressemblant à des algues ou à une sorte de plante phosphorescente, qui parvenait d’éclairer juste ce qu’il fallait. La voleuse se justifia suite au regard d’Ethan.

- On ne sait pas ce que l’on va trouver, il vaut mieux ne pas prendre de risque… Imagine que c’est inflammable et que j’amène du feu hein… Au moins avec ça… on ne risque rien.

Ses mains expertes tapotant le mur et le sol prêt d’elle, Oul se releva, essuyant sa main sur son pantalon.

- C’est humide… il doit y avoir quelque chose non loin… un sortie, une planque ou je ne sais quoi... mais ça vient de la cachette du gros bonhomme… Après toi, ajouta t-elle en s’inclinant ironiquement.

Toujours observant ce qui l’entourait, avec un intérêt grandissant, la voleuse le suivit, restant sur ses gardes. Elle buta contre une dalle moins plate que les autres et se rattrapa au Sin alors qu’elle allait s’étaler de tout son long.

- Eh merde !
jura t-elle en se redressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 26
Localisation : Grenoble


MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   Jeu 11 Aoû - 20:33

Il n'y avait pas à dire, la voleuse avait une bien ordinaire façon d'être. Elle était très étrange pour commencer, mais ça, ça n'échappait à personne. Dès le premier regard, on se rendait compte qu'elle n'avait rien d'ordinaire. Bien sur... avec toutes les horreurs qu'avait subies ce monde, personne n'était réellement... ordinaire justement, mais il y avait une certaine uniformité, même si les groupes changeaient, même si les personnes évoluaient, que ce soit par certaines croyances, l'esclavage, peu importait en réalité... Elle, elle était... à part. C'était le cas de le dire, davantage encore que beaucoup de monde. Au cours de son "exil" en quelque sorte, Eira avait fait la connaissance de nombreux autres Sins et avait dû apprendre à se considérer également comme telle... Ce qui ne semblait pas vraiment la chambouler plus que ça... sans doute parce qu'elle était bien assez chamboulée par tout le reste, et entre autre, ce qui s'était passé entre elle et Kania.
Mais fait notable, elle n'avait trouvé personne de comparable à Oul Scarlet...

C'était une jeune femme énigmatique, plutôt...appétissante selon les hommes qui l'avaient vue sans aucun doute, et surtout Clark bien sûr, qui était généralement le premier à remarquer une femme ! Mais étrange... Son amnésie était quelque chose qui semblait comme décalé dans leur monde. C'est ça, elle paraissait décalée en quelque sorte. Ceux qui "naissaient" avec une quelconque maladie, ou parvenait à grandir un peu avec, ne vivait jamais très longtemps. L'amnésie pouvait être considérer comme telle et une amnésie pareille était parfaitement handicapante. Et pourtant, elle survivait et seule qui plus est. Cette idée terrorisait Kania. La brunette, pas du tout faite pour la solitude, ne savait pas trop comment elle faisait et d'où elle tirait le courage de survivre ainsi. Bon, elle devait croiser des groupes par-ci par-là mais évoluer ainsi, sans attaches réelles... Ca c'était dur.

Ce fut la main d'Eira sur la sienne qui la tira de sa rêverie. L'air de rien, toutes deux avaient écoutées les explications un peu trop détaillées de la voleuse... une part de mystère en plus... à croire qu'elle avait vu et vécu des choses... que peu de monde pouvait se vanter d'avoir connu... et d'en être revenu vivant également...
Le robot chutait et les deux amies allèrent se mettre à l'abri un peu plus loin, laissant le champ libre aux deux autres pour qu'ils partent faire les fouilles.
Elles n'eurent pas besoin de se consulter pour sortir les Frost Eagle de leurs étuis et relever la sécurité. Sans un mot également, elles se séparèrent, restant à l'abri derrière les débris. Malgré la chute brutale, le robot semblait s'en être sorti sans trop de dommages et il commençait à fouiller les environs, prêt à éliminer tout ce qui serait à sa portée.
Les deux jeunes femmes bondirent simultanément, lui tirant dessus avant de se cacher immédiatement après derrière les débris. Bon point... Au moins Eira pouvait-elle le suivre sans avoir besoin de relever la tête, grâce à son pouvoir...

_ Kan, il essaie de contourner ton abri par la gauche !
_ Ta gauche ou ma gauche ?
_ La mienne !
_ D'accord !

Elle vit la jeune brune sortir de sa cachette par la droite, tirer, effectuer un magnifique rouler-bouler et venir se mettre à l'abri près d'elle. Le sourire qui fendait son visage était éloquent. Elle retrouvait l'adrénaline... La joie du "bon vieux temps"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre ses rêves, oui mais comment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vivre ses rêves, oui mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» mais comment se présenter ?
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» C'que je fous là ? Ah oui, je suis morte... mais comment ?
» [What-if Cannes] Mais comment? [PV Anya] [Terminé]
» Faire de la Pub : oui mais comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Mégalopoles :: Delta-