Partagez | 
 

 Danse en lieux troubles [Sévérina, Oul, Ronan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



Messages : 11
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 23
Localisation : Dans le Haut Gamma


MessageSujet: Re: Danse en lieux troubles [Sévérina, Oul, Ronan]   Dim 29 Avr - 12:32

[Désoléééééééééééée ! Cette fois, mon post arrive sans faute ! J'essaierai d'en faire de plus étoffés, mais au moins, je peux me réinsérer dans le RP. Excusez-moi encore pour l'absence de réaction !]

Tout était parfait. C'était le grand soir, et Sévérina se tripotait nerveusement les doigts. Sa mère, en face d'elle, dans un fauteuil roulant poussé par un majordome, s'aperçut de son agitation et lui fit remarquer, d'un ton agacé :

"Sévérina, évitez donc d'extérioriser vos émotions. Cela ne convient pas à une jeune femme du Haut Gamma. Quand allez-vous vous décider à apparaître en public ?"

Elles se trouvaient toutes les deux dans un grand salon, à l'étage, et on entendait en dessous les bruits des conversations animées et de la musique de l'orchestre. Tout était organisé dans un style vieillot, qui remontait à des temps qui lui semblaient immémoriaux. C'était le souhait de sa mère, et elle désirait la contenter avant de s'en aller vers ses grands voyages. La jeune femme ne s'était pas encore décidée à descendre dans la salle de bal, pour faire ainsi sensation. Il fallait qu'elle se fasse désirer, et tous les invités n'étaient pas encore arrivés. Aussi attendait-elle, tranquillement, écoutant la musique avec volupté, assise dans un fauteuil en face de sa mère qui la fixait avec curiosité.

"Je vais de toute manière y aller, dit enfin Magdad Gallas. Vous viendrez quand il vous plaira, mon enfant. Après tout, vous êtes la reine de la soirée."

Elle ne cachait pas sa fierté en disant ces mots. Sévérina ne répondit rien. Elle se savait belle et sans aucun doute désirée par un grand nombre de prétendants, mais cela ne l'intéressait nullement. Ce soir, elle apparaîtrait dans une robe éclatante, rehaussant ses courbes féminines et diabolisant davantage sa beauté. Elle ne voulait pas être angélique. Si un homme devait la convoiter, il le regretterait amèrement. Et si une seule jeune fille devait la jalouser... Elle lui ferait comprendre le sens de la vie. Oui, Sévérina était particulière, ambigue. Elle-même peinait à se comprendre quelquefois, comme si elle possédait une double-personnalité.
Elle se trouvait seule ainsi depuis longtemps dans le salon, lorsqu'un serviteur fit irruption et l'interrompit dans ses pensées.


"Mademoiselle, l'heure approche. Vous devriez vous préparer..."

Un seul regard lui fit baisser la tête et rebrousser chemin. Sévérina se leva et défroissa sa robe. Elle évita de croiser ses propres yeux dans le miroir et sortit de la pièce, faisant en sorte de ralentir sa marche jusqu'à la salle de bal. Elle arriva enfin au niveau du rideau qui la séparait encore des invités. Les bruits se faisaient plus fort, à présent. Toute la bonne société de Gamma se trouvait là. Peut-être même quelques-uns des Quatorze. Elle poussa un long soupir. Pas qu'elle redoutait d'entrer enfin en scène, mais elle prolongea tout de même le moment. Puis, enfin, elle poussa le rideau, et la splendeur de la salle de bal la surprit elle-même.
Elle cligna doucement des yeux, et avança élégamment vers le grand escalier. De là, elle surplombait les danseurs qui achevaient pour la plupart un slow. Tout le monde leva les yeux, et la rumeur des conversations baissa au fur et à mesure pour finir par s'éteindre. Un discret sourire vint illuminer son visage, et elle descendit. Son sixième sens lui disait tout d'un coup que quelque chose d'intéressant allait se dérouler ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 205
Date d'inscription : 16/10/2011

MessageSujet: Re: Danse en lieux troubles [Sévérina, Oul, Ronan]   Dim 29 Avr - 14:01

Pourquoi c'était tombé sur lui hein ?
Pourquoi c'était lui qui avait le nom le plus bizarre hein ?!
Où était la justice là dedans ?!
Ronan secoua légèrement la tête agacé.
Le pauvre n'empêche. Heureusement qu'on ne lui en avait pas dit plus que nécessaire.
Les informations données étaient bien suffisantes pour qu'il ne coure aucun risque et soit prêt à les soutenir et combattre mais tout de même ! Il était un guerrier !!! Pas un beau parleur !!!
D'ailleurs à son grand désarroi leur chère couturière qui s'était retrouvée à le harceler de longues heures alors qu'il devait rester parfaitement immobile, parfaitement au courant puisque mise dans la confidence de la mission s'était attachée à le rendre convaincant.
Pour cela elle lui avait d'ailleurs sorti quelques phrases qu'il aurait tout à fait intérêt à ressortir pour être dans son rôle.
Il avait été assez dégoûté tant elle lui rappelait la sombre arrogance baveuse de l'espèce de crétin emplumé qui servait de frère à Ethan. Pourquoi lui faisait-il penser à un crétin emplumé ? Parce qu'il avait à tout priori autant d'instinct de survie et de jugeote qu'un poulet... et décérébré le poulet !
Comme c'était étrange n'empêche...

Ethan était un gars intelligent, prudent et réfléchi.
Il avait de grandes qualités même si à son avis, il poussait ce peuple à sombrer dans une attitude de plus en plus moutonnière et dangereuse pour leur survie.
Plus encore, même si c'était une sacrée tête de mule, qu'elle était parfois très étrange et qu'elle semblait aimer les mauvais garçons Oul était une voleuse incomparable et une saisissante jeune femme sans doute aux vues des regards de crapauds amoureux que lui lançaient bon nombre d'hommes. Elle méritait bien mieux que Clark... Des hommes auraient tué pour elle... et elle s'attachait à un abruti fini. Les femmes étaient bien étranges. Heureusement que toutes n'étaient pas aussi sado maso.

Ronan secoua une nouvelle fois la tête.
Il savait que le jumeau avait son caractère et que malheureusement il n'y avait pas d'autres choix que de faire avec mais pourquoi diable s'obstinait-il contre lui ?
N'ayant toujours pas digéré les sales coups qu'il lui avait tendu par le passé avec Louka, découvrant pour la première fois vraiment la rancune, le jeune homme avait du mal à comprendre la persévérance du garçon dans leurs affrontements.
Il cherchait toujours à le défier, même si c'était bien moins qu'avant, et il se prenait toujours une dérouillée... et pourtant il continuait. Ne comprenait-il donc pas qu'il utilisait des techniques archaïques et inutiles contre un adversaire de même force ?
Pourtant s'il avait été moins égocentrique et l'avait demandé, Ronan l'aurait aidé à s'entraîner et il aurait progressé bien plus vite, mais ce gars-là était bien trop narcissique pour ça.

Saluant Oul et Ethan d'un signe de tête, le jeune homme s'apprêta à rentrer tranquillement dans la salle, attendant poliment son tour. Pourtant déjà il ressentait le pourquoi on avait besoin de lui. Il entendait les rires de jeunes filles derrière lui. Celles devant s'étaient déjà retournées à plusieurs reprises lui souriant. Il y répondait d'un léger sourire en inclinant très légèrement la tête mais le rouge lui montait déjà pas mal aux joues... ce qui les faisait d'autant plus rire. Vie cruelle...

Enfin ce fut son tour et il fut surpris du regards mauvais que lui lançait le garde. Aie... Avait-il mal prononcé ce nom étrange ? Lancelot Gwergender... Non mais franchement !!! N'était-ce pas étrange ?
Apparemment ce n'était pas le nom qui posait problème. Le jeune homme adopta (avec difficulté) une moue impatiente et on le laissa passer. Retenant un soupir de soulagement, il n'eut pas le temps d'y penser davantage et admira un peu la salle dans laquelle il se trouvait. Elle était immense et surtout s'y pressaient des jeunes gens. En tous les cas l'organisation n'avait pas dû être simple. Il se rendit compte rassuré qu'il y avait eu comme qui dirait un mélange d'époques dans les décorations, l'éclairage, la musique qui se faisaient voir ou entendre. Rassuré de coller au thème il se rappela son rôle et bombant le torse se dirigea vers le buffet où il se servit ce qui lui semblait être un verre de jus. Fort le jus ! Il faillit bien s'étouffer.
Nouveaux gloussements. Le jeune homme tressaillit en remarquant qu'une dizaine de jeunes filles commençaient à se presser autour de lui... Et lui qui devenait tout rouge et ne savait que répondre d'autres aux questions parfois très déstabilisantes et aux regards intéressés des demoiselles qu'un beau sourire qui semblait à son grand dam les encourager.

Ronan tourna légèrement la tête et aperçut Ethan qui semblait également très bien jouer son rôle et lui fit un discret sourire avant de se joindre à un groupe de jeunes hommes qui semblaient en colère d'être ainsi délaissés par leurs jolies cavalières.
Puis effectivement les murmures baissèrent. Ne comprenant pas, le jeune homme suivit le mouvement et leva la tête. Heureusement pour lui il ne resta pas bouche-bée et idiot comme la plupart des gars présents mais une lueur admirative passa tout de même dans son regard. Wah... Elle était vraiment belle cette jeune femme... était-ce donc elle leur hôte ? La demoiselle attendue ? Pour lui elle ressemblait surtout à une princesse.
Au début il resta à sa place alors que progressivement les conversations reprenaient. Puis en la voyant se faire aborder par une foule de garçons pressants et pas forcément très délicats, il ferma les yeux, répétant en boucle ce qu'il devait faire dans sa tête, se dégagea rapidement des jeunes filles qui l'entouraient et se dirigea d'un bon pas vers le groupe autour de la princesse... enfin c'est ainsi qu'il l'appellerait pour l'heure. Un air grave au visage il écarta l'un d'eux.

- Excusez-moi... navré, excusez-moi messieurs... Je dois entretenir notre hôte d'un message...d'une nouvelle grave.

Ces hommes n'avaient rien d'intéressant. Ca se voyait tout de suite. Bien sûr ils devaient trouver la demoiselle très belle comme la grande majorité des personnes présentes en fait. Ils allaient encore et surtout lui parler longuement de perspectives ennuyeuses et autres discours pompeux qui risquaient de la retenir et l'accaparer un moment.
On lui lança des regards mauvais alors qu'il tendait un bras à la demoiselle en question, lui proposant galamment puis s'éloignait légèrement, assez pour ne pas être entendu.
Tournant la tête vers elle, il se douta qu'elle savait parfaitement qu'il n'était pas un messager et attendait des explications. Sa gorge se serra. Même sans parler cette femme avait une autorité ahurissante.

- En fait je n'ai aucun message... mais ça vous devez déjà le savoir n'est ce pas ?

Il avait dit ça sur un ton un peu piteux et timide qui n'étaient pas du tout feints en réalité.

- Navré... Mais je ne pouvais permettre que vous soyez assaillie plus longtemps par cette bande de cloportes rampants tous pire danseurs les uns que les autres...

Il se passa une main sur sa barbe naissante, l'air un peu gêné et en fait déjà assez rouge.

- ... Je... je m'appelle Lancelot dame... très jolie entrée... impeccable rien à redire. Il me semblait... de mon devoir de vous éviter les discours ennuyeux de ces personnages.

Il lui fit un beau sourire. Là il était censé lui proposer une danse non ? Mais tout à coup c'était beaucoup plus difficile que prévu !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 767
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 30
Localisation : Oasis


MessageSujet: Re: Danse en lieux troubles [Sévérina, Oul, Ronan]   Mar 8 Mai - 12:35


Se fondre dans le décor. Voilà ce que tous les trois devaient faire. Y compris si pour Ronan cela allait être comment dire... tout relatif. Son rôle qui lui était inconnu allait en fait l'amener à être bien plus exposé que ses deux autres camarades de mission. Lorsque le télépathe commença à percevoir quelques gloussements celui-ci vérifia l'air de rien en balayant la salle du regard et remarqua ce qu'il s'attendait à voir : l'homme-bête avait fait son entrée.

*Désolé*

Cette pensée sincère lui traversa l'esprit alors que comme les conseillers s'en étaient doutés, la gente féminine serait loin de rester insensible au charme du jeune blond alors que la tenue confectionnée par Quiao le mettait parfaitement en valeur. C'était certes un coup bas que de le plonger dans cette situation sans le prévenir mais le faire aurait sans doute empêché son naturel. Après tout quoi de plus craquant qu'un homme dont la plastique est impeccable, doublé d'une politesse irréprochable et surmonté d'une timidité qui ne ferait que le rendre d'autant plus mignon ? Un coup machiavélique mais qui porterait ses fruits.

Clark aurait put aussi tenter de jouer ce rôle, mais cela aurait été bien plus problématique de part deux points en particuliers : le fait que les frères soient jumeaux, ce qui aurait compliqué le déguisement de l'un ou de l'autre, et le coté bien trop provocateur du berserk qui n'aurait jamais été aussi efficace que ce retrait tenté mais impossible de celui lié aux félins. Cependant le temps n'était plus vraiment à la réflexion. Les dames ayant commencé à délaisser les autres cavaliers, lui devait aller jouer son rôle également. Après un léger sourire à l'intention de son comparse envahi et cerné par le beau sexe, le jumeau aux yeux bleus se joignit à un groupe d'hommes déjà passablement agacé.


- Quelqu'un a-t-il la moindre idée de qui est ce bellâtre blond là-bas ?
- Sa tête ne m'est pas familière, mais c'est comme beaucoup d'autres ici.
- Encore un coureur de jupons à tous les coups.
- Cela ne fait pas le moindre doute.
- Je hais ce genre de personnes qui se pensent tout permise car elles ont un physique avantageux.
- Il ne l'est pas plus qu'un autre, et je suis certain que nous avons bien d'autres talents qu'il ne possède pas.


La conversation allait continuer mais face à l'arrêt général des différents murmures dans la salle, leur groupe fit de même et suivit la direction générale de manière spontanée. La raison de ce silence s'expliqua bien vite. La reine de la soirée venait d'arrivée, confirmant les rumeurs qui la disaient d'une grande beauté. Toutes les pièces importantes commençaient à se retrouver sur l'échiquier. Restait à voir si l'on arrivait à identifier certains de leurs ennemis les Quatorze maintenant ou bien si ceux-ci arriveraient plus tard.


*Je suppose que vous l'avez compris mais voici l'un des principaux dangers et aussi organisatrice de cette soirée : Sévérina Magdalena Gallas.*

Après ce message mental rapide à ses deux alliés, Ethan observa le coup d'audace de Ronan s'en servant pour relancer un peu la conversation sur les râles de ceux avec qui il conversait, qualifiant ce blondinet de sans gêne pour ainsi vouloir s'accaparer leur hôte et que ce jeune homme était sans doute un opportuniste en quête d'un quelconque gain de relations haut placées.

_________________


Attention à la couleur du regard avec nous, car il n'y a pas loin de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danse en lieux troubles [Sévérina, Oul, Ronan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Danse en lieux troubles [Sévérina, Oul, Ronan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» La danse des sept voiles...
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Rina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isisnahl :: Zones Urbaines :: Gamma :: Haut Gamma-